Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Mise à plat des salaires des agents publics : La Coordination des syndicats de la fonction publique tient un sit-in d’avertissement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • mardi 12 juin 2018 à 23h28min
Mise à plat des salaires des agents publics : La Coordination des syndicats de la fonction publique tient un sit-in d’avertissement

Au moment où s’ouvrait la Conférence sur le système de rémunération des agents publics de l’État, ce mardi 12 juin 2018 dans la capitale, la Coordination des syndicats de la fonction publique tenait son sit-in, de 8h à 11h, sur toute l’étendue du territoire. Cela pour avertir le gouvernement quant à sa volonté de convier tout le monde pour discuter de choses qui ne concernent que des employés et leur employeur.

À l’appel de la Coordination des syndicats de la fonction publique, qui compte plus de 40 syndicats dont 38 signataires de ce mot d’ordre et de la plateforme minimale, les travailleurs ont observé un sit-in, de 8h à 11h, ce mardi 12 juin 2018. Cela pour protester contre la tenue et le format de la Conférence sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat. Pendant ce temps, d’autres syndicats (cinq centrales syndicales et 21 syndicats autonomes) participent à cette rencontre du côté de la salle de conférence de Ouaga 2000.

C’est en ordre de bataille, sous un nimier avec ses collègues au Lycée technique national Général-Aboubacar-Sangoulé-Lamizana (ex-LTO) que le porte-parole de la Coordination, Souleymane Badiel, est revenu une fois de plus sur les raisons de leur non-participation à cette conférence. Pour lui, ce format élargi à d’autres composantes de la société n’est pas fait pour tenir un débat serein qui peut régler les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs de la Fonction publique. D’où ce mouvement d’humeur qui fait office d’avertissement au gouvernement.

Un dialogue de sourds !

« Nous avons suggéré au gouvernement de réduire le format afin que nous puissions discuter objectivement de la question de rémunération qui, en principe, ne concerne et n’engage que l’employeur et son employé », a-t-il laissé entendre.
Ou à défaut, que ce qui va être sur la table de discussion soit la question de la richesse nationale. Sceptique quant aux résultats qui pourraient sortir de cette rencontre, le syndicaliste semble convaincu qu’au fond, le gouvernement vise à mettre en place « une politique d’austérité salariale ».

La veille (lundi 11 juin 2018), le Premier ministre, lors de sa déclaration sur cette même question, a affirmé ne pas savoir les motivations de la non-participation de certains syndicats. Pour le sieur Badiel, il aurait fallu que l’on reporte la rencontre et que l’on communique les éléments de la richesse nationale, comme suggéré dans la lettre adressée au chef du gouvernement. « Nous sommes étonnés qu’il dise qu’il n’a pas les motivations de nos organisations syndicales », a-t-il souligné.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
11-Décembre 2018 : A Fada N’Gourma, on a fêté sans parade militaire ni civile
Accès à l’eau potable : A Pô, l’eau coule difficilement…
Droits humains au Burkina : Le regard de la directrice Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international
58ème Anniversaire de l’Indépendance du Burkina : Le Faso Autrement invite les gouvernants à changer de fusil d’épaule
58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre
Fête de l’indépendance, Manga 2018 : A quelques heures de la célébration, des citoyens de Pô s’expriment
Mode : « Mon souhait est de voir un jour les étalons porter Burkindi comme maillot officiel », Gilbert Tiendrébeogo
58ème anniversaire de l’Indépendance du Burkina : L’UPC invite les gouvernants à distribuer équitablement les fruits de la croissance
Siaka Ouattara, maire de Toussiana : ‘’ La lutte pour le développement est une question de sacrifices, de responsabilité et de sincérité ‘’
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés