Examens scolaires session de 2018 : Les chiffres dans la région du Sud-Ouest

LEFASO.NET | Par Boubacar TARNAGDA • lundi 11 juin 2018 à 21h04min

À une semaine des examens scolaires de 2018, la Direction régionale de l’éducation préscolaire, primaire et non-formelle et la Direction des enseignements post-primaire et secondaire du Sud-Ouest rassurent que les préparatifs vont bon train. Voici quelques chiffres pour cette session.

Examens scolaires session de 2018 : Les chiffres dans la région du Sud-Ouest

Le Certificat d’études primaires (CEP) présente les chiffres suivants dans la région du Sud-Ouest :

-  Candidats : 14 574 dont 7 381 filles et 7193 garçons
-  Centres de composition : 89
-  Maîtres accompagnateurs : 580
-  Surveillants : 789
-  Secrétaires : 164

Le budget prévisionnel s’élève à 224 000 000 F CFA.

Pour le directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non-formelle du Sud-Ouest, Jean Joseph Somda, « aucune difficulté majeure n’est enregistrée pour le moment ». Néanmoins, il interpelle tous les acteurs concernés à s’impliquer parfaitement pour la réussite de l’organisation de l’examen du Certificat d’études primaires et du concours d’entrée en sixième, session 2018. Quant à la Direction régionale des enseignements post-primaire et secondaire, elle aura à organiser le BEPC et le baccalauréat. Pour le BEPC, les chiffres suivants nous ont été communiqués :

-  Candidats : 10 303 dont 5 917 garçons et 4386 filles
-  Centres secondaires : 61
-  Jurys : 22
-  Correcteurs : 418
-  Nouveaux centres : 3 (Guéguéré, Tiankoura, Broum-Broum)

L’enseignement technique a un seul jury qui recevra les candidats du CAP et du BEP qui sont au nombre de 101.

Le premier diplôme universitaire, le baccalauréat, session 2018, affiche les données suivantes :

- Candidats : 2 479 toutes séries confondues. 1 812 garçons et 667 filles
- Jurys : 11
- Nouveaux jurys : 2 (Batié, Dissin)

Le directeur régional des enseignements post-primaire et secondaire du Sud-Ouest, Sankaon Somé, souhaite dépasser les taux de succès de 2017 qui étaient de 29,48 % pour le BEPC et 41,09 % pour le BAC. Il ressort comme difficulté, la prise en charge des accompagnateurs qui est à la charge des établissements. Mais qu’a cela ne tienne, tout à été planifié et certaines difficultés pourront être résolues au cas par cas, quand les épreuves débuteront, rassure le directeur régional Sankaon Somé.

Boubacar Tarnagda

Vos commentaires

  • Le 12 juin à 14:40, par dambol En réponse à : Examens scolaires session de 2018 : Les chiffres dans la région du Sud-Ouest

    Quel est vraiment l’intérêt de cet article dans la mesure où au plan national le Ministre a fait le point ? N’occupez pas inutilement la toile !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 15:16 En réponse à : Examens scolaires session de 2018 : Les chiffres dans la région du Sud-Ouest

    Bravo et bon courage. Dieu bénisse le Faso et en particulier le grand ouest

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 19:55, par Oups ! En réponse à : Examens scolaires session de 2018 : Les chiffres dans la région du Sud-Ouest

    .
    Bizarre bizarre. L’article nous dit que 1533 personnes vont accompagner les examens du CP dans la région du Sud-ouest. A la suite de quoi on nous dit que le budget prévisionnel, donc le coût de cet examen, est de 224 millions de FCFA. Il est logique de penser que ce coût se réfère aux seuls examens du CEP dans cette région, et cette somme divisée par le nombre de personnes "réquisitionnées" pour l’opération qui dure... deux jours, sans compter les corrections, représente plus de 146 000 FCFA par personne ! N’est-ce pas un peu aberrant ? A moins que ce budget ne concerne la totalité des examens, mais sur ce point l’information n’est pas claire. Et on ne nous donne pas, pour les autres examens, suffisamment d’informations pour être en mesure de vérifier si ce budget est fantaisiste ou nom (par exemple, le nombre de "réquisitionnés" résidents et déplacés, car ils ne touchent pas les mêmes perdiems).

    Néanmoins, pour le BEPC, les chiffres sont aussi intéressants que surprenants : 10 303 candidats et sept matières écrites, soit plus de 72 000 copies pour 418 correcteurs, soit plus de 172 copies par correcteur. Ça me semble beaucoup. Il ne manque pourtant pas d’enseignants au Faso pour corriger des copies ! d’autres internautes, enseignants, surveillants et correcteurs, seront sûrement en mesure de nous dire pourquoi si peu de correcteurs.

    Quant à l’examen du Baccalauréat, on ne nous donne pas suffisamment d’éléments pour envisager des statistiques "complètes". Pourquoi ne nous dit-on pas combien de surveillants, de secrétaires, et de correcteurs sont concernés ? On peut faire malgré tout quelques suppositions. Onze jurys, plus un pour l’enseignement technique, à environ une dizaine de personnes par jury, ça fait 120 personnes. 2479 candidats qui vont traiter 7 matières voire davantage, font 17 153 copies. Ensuite cela dépend de la taille des jurys, du nombre de candidats par jury. Une moyenne de l’ensemble sur la région donne 225 candidats par jury, et 2 à 3 correcteurs par matière (2 en philo, 2 en anglais, 3 pour les 5 autres matières), soit une estimation moyenne d’une vingtaine ce correcteurs par jury, soit 220 correcteurs pour 2479 candidats. La moyenne tombe à 124 copies par correcteur. Autant c’est vraisemblable pour les correcteurs en philo qui ne sont pas très nombreux, autant ça semble beaucoup pour les autres matières.

    Alors, en fait, c’est "juteux" d’être "réquisitionné", ou "choisi" pour un examen au Faso ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés