Mise à plat des salaires des agents publics : Même le président du Faso est concerné, selon le Premier ministre

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • lundi 11 juin 2018 à 21h09min

Le mardi 12 juin 2018 s’ouvre la conférence des forces vives de la nation sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat. À la veille d’un tel événement, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, dans une déclaration, s’est adressé à l’ensemble du peuple burkinabè, ce lundi 11 juin 2018 à Ouagadougou.

Mise à plat des salaires des agents publics : Même le président du Faso est concerné, selon le Premier ministre

Dans son discours de fin d’année (31 décembre 2017), le président du Faso, Roch Kaboré, avait marqué sa volonté de trouver une solution aux multiples revendications sociales à travers la mise à plat du système de rémunération. Sur cette base, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba avait ouvert, le 28 février 2018, la conférence sur les conditions de rémunération des agents publics de l’Etat. « A l’issue de cette conférence, le secrétariat technique, qui a été mis en place, a reçu des contributions enrichissantes des différentes composantes pour la centralisation et l’exploitation », a indiqué le locataire de Koulouba.

Refonder le contrat social

Un processus qui a abouti à l’élaboration d’un document consensuel de base. Lequel servira de base pour les travaux de la conférence des forces vives de la nation sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat. Pour le chef du gouvernement, l’objectif recherché est d’aboutir à une refondation du contrat social avec le travailleur de la Fonction publique.

« Une refondation fondée sur les principes d’équité, de soutenabilité budgétaire et de solidarité nationale », a souligné Paul Kaba Thiéba. Cette rencontre des forces vives vise aussi la maîtrise de la masse salariale en cohérence avec les objectifs d’investissement dans le cadre du PNDES (Plan national de développement économique et social).

À travers cette tribune, le premier des ministres a invité l’ensemble des forces vives de la nation à une participation active aux travaux, pour l’élaboration de ce nouveau contrat social et pour l’avenir de la Fonction publique. Après sa déclaration, le Premier ministre a répondu à quelques préoccupations des journalistes qui se sont focalisées sur la non-participation de plusieurs syndicats à cette conférence, notamment la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B).

Le Premier ministre a rappelé que la politique de son gouvernement est fondée sur le dialogue social. Il trouve donc dommage que des syndicats refusent de venir autour de la table pour discuter de cette question précise, en l’occurrence la CGT-B, qui est l’une des six centrales syndicales que compte le pays des Hommes intègres.

La rémunération du président du Faso sur la table

« Si nous avons cinq centrales syndicales qui viennent et qu’il y a une seule qui ne vient pas, c’est dommage. J’aurais aimé que les six centrales soient là et que chacune contribue (…) à ce débat qui engage la vie de notre Fonction publique », a-t-il confié. Il dit ne pas comprendre leur motivation, mais affirme être prêt à échanger avec eux sur la répartition de la richesse nationale.

À l’en croire, la porte reste toujours ouverte et ces syndicats pourront les rejoindre lorsqu’ils changeront de point de vue. Pour ce qui est des personnes qui seront concernées par cette refondation, Paul Kaba Thiéba est clair : personne ne va y échapper. « Les conditions de rémunération du président du Faso, du Premier ministre, des ministres… seront versées au dossier, il n’y a rien à cacher », a-t-il martelé.

Actualité oblige, « l’opération caisses vides » décrétée du 11 au 18 juin 2018 par le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a plané comme une ombre à la fin de cette phase de questions-réponses. Le chef du gouvernement, brandissant la plateforme revendicative, dit avoir été déçu lorsqu’il en a consulté le contenu.

« Aucun élément dans cette plateforme ne peut justifier un mouvement social », a-t-il lancé. Relisant point par point les revendications, il a laissé entendre qu’aucun élément objectif ne peut pousser le syndicat en question à agir ainsi pendant que le gouvernement fait des efforts pour la mise en œuvre de la Fonction publique hospitalière. Selon lui, cette grève n’avait pas sa raison d’être ; il l’a donc taxée d’illégale.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Messages

  • Le point de départ étant le traitement des magistrats, sont -t-ils concernés ?

  • Eh chers syndicalistes !!!! Vous ditez que vous voulez etre ecoute. Vous en avez l occasion mais vous refusez. Vraiment il faut savoir ce que vous voulez. Soit vous allez a la conference ou vous la fermez pour de bon. On vois a assez vu. Je suis un agent de la fonction publique mais je ne supporte pas l anarchie !!!!

  • Si c’est vrai que le pays est sec, alors il est impératif que des actions soient menees pour reduire le train de vie de l’état et surtout éviter la gabégie.
    Je prèfère avoir un salaire moyen sur le long terme qu’un salaire relativement élevé que je pourrai toucher que 3 fois dans l’année. Il y a des exemples encore gravés dans nos mémoires (Cote d’Ivoire, Tchad, ...). Nous n’avons pas de pétrole ni cacao encore moins café. Allons doucement car ça n’arrive pas qu’autres... Que Dieu bénisse le Burkina Faso

  • J’ai peur du syndrome des années 70 de la Haute Volta avec les crises à répétitions. La mise à plat des salaires est une bonne chose certes, mais à condition que le nouveau système tient en compte le niveau de vie et l’évolution de la société. Si vous voyez que ne vous pourrez satisfaire les besoins, il préférable de n’est pas commencer.

  • Vous êtes un gouvernement d’incapables, je crois savoir que ce n’est pas une conférence qui vient remettre en cause des décrets ?. La dame Rosine qui touche 8 millions, si on s’en réfère au décret N°2008-891/pres/pm/mef du 31 décembre 2008, il y a problème, es ce que cet décret avait été abroge.

    Si vous êtes honnêtes, on fait l’insurrection pour les choses ne soient plus comme avant, mais on se rend compte que vous etes une bande d’amis venus pour enterrer le pays.
    La dame sera poursuivi pour TROP PERÇU ; attendons la deuxième insurrection. Rien n’est clair sous ce régime à seulement DEUX ANS DE gouvernance.

    LE PEUPLE VEUT TOUT SAVOIR. VOUS AVEZ TOUT VOLE ET C’EST MAINTENANT QUE VOUS VOULEZ NOUS MONTRER LE FOND DU CANARI, ÇA NE SE PASSERA PAS COMME ÇA.

  • Vous êtes un gouvernement d’incapables, je crois savoir que ce n’est pas une conférence qui vient remettre en cause des décrets ?. La dame Rosine qui touche 8 millions, si on s’en réfère au décret N°2008-891/pres/pm/mef du 31 décembre 2008, il y a problème, es ce que cet décret avait été abroge.

    Si vous êtes honnêtes, on fait l’insurrection pour les choses ne soient plus comme avant, mais on se rend compte que vous etes une bande d’amis venus pour enterrer le pays.
    La dame sera poursuivi pour TROP PERÇU ; attendons la deuxième insurrection. Rien n’est clair sous ce régime à seulement DEUX ANS DE gouvernance.

    LE PEUPLE VEUT TOUT SAVOIR. VOUS AVEZ TOUT VOLE ET C’EST MAINTENANT QUE VOUS VOULEZ NOUS MONTRER LE FOND DU CANARI, ÇA NE SE PASSERA PAS COMME ÇA.

  • Vous êtes un gouvernement d’incapables, je crois savoir que ce n’est pas une conférence qui vient remettre en cause des décrets ?. La dame Rosine qui touche 8 millions, si on s’en réfère au décret N°2008-891/pres/pm/mef du 31 décembre 2008, il y a problème, es ce que cet décret avait été abroge.

    Si vous êtes honnêtes, on fait l’insurrection pour les choses ne soient plus comme avant, mais on se rend compte que vous etes une bande d’amis venus pour enterrer le pays.
    La dame sera poursuivi pour TROP PERÇU ; attendons la deuxième insurrection. Rien n’est clair sous ce régime à seulement DEUX ANS DE gouvernance.

    LE PEUPLE VEUT TOUT SAVOIR. VOUS AVEZ TOUT VOLE ET C’EST MAINTENANT QUE VOUS VOULEZ NOUS MONTRER LE FOND DU CANARI, ÇA NE SE PASSERA PAS COMME ÇA.

  • Vous êtes un gouvernement d’incapables, je crois savoir que ce n’est pas une conférence qui vient remettre en cause des décrets ?. La dame Rosine qui touche 8 millions, si on s’en réfère au décret N°2008-891/pres/pm/mef du 31 décembre 2008, il y a problème, es ce que cet décret avait été abroge.

    Si vous êtes honnêtes, on fait l’insurrection pour les choses ne soient plus comme avant, mais on se rend compte que vous etes une bande d’amis venus pour enterrer le pays.
    La dame sera poursuivi pour TROP PERÇU ; attendons la deuxième insurrection. Rien n’est clair sous ce régime à seulement DEUX ANS DE gouvernance.

    LE PEUPLE VEUT TOUT SAVOIR. VOUS AVEZ TOUT VOLE ET C’EST MAINTENANT QUE VOUS VOULEZ NOUS MONTRER LE FOND DU CANARI, ÇA NE SE PASSERA PAS COMME ÇA.

  • Il y a quand même des contradictions dans ce que nos gouvernants racontent. Comment peut-dire qu’on est en train de tout faire pour mettre en œuvre la Fonction publique hospitalière et parler en même temps de remise à plat des rémunérations ? Comment peut-on faire adopter un statut (il y a juste quelques jours) et dire en même temps que tout le monde est concerné ? Une chose est sûre, on peut discuter des richesses nationales, des dotations de véhicules, de carburant, de l’utilisation de l’électricité, des caisses noires etc. mais pas de diminuer ce qui est inscrit en net sur le bulletin de quelqu’un. Parce-que ce montant, la banque le connait déjà et a même octroyé des crédits dessus. Y toucher, c’est du suicide accélérer.
    Il est préférable pour vous de disposer pour l’avenir et d’encourager ceux qui sont à quelques mois de la retraite à y aller pour alléger la MS.
    Et à Monsieur le PM, quand vous dites que sur 6 centrales il n’ y a qu’une seule qui n’est pas là, quelle est sa représentativité dans la FP ? Pourriez-vous faire tourner les services sans les militants de cette centrale en cas de grêve ? Un peu de quand même.

  • Il est temps pour nous burkinabè de commencer à penser collection. Collectif dans le transport, le logement, la santé..... Tant que chacun de nous doit payer des motos pour les enfants pour qu’ils partent à l’école, se trouver un terrain pour construire sa maison, payer ses soins médicaux et ceux de sa famille, payer les études universitaires pour ses enfants .... le salaire sera toujours insuffisant quel que soit son montant. Les bus, les métros, les HLM, les hôpitaux publiques, les universités publiques que nous admirons dans d’autres pays ne sont pas apparus par simple hasard.

  • Comme disait tantôt l’internaute @Figo,il y a en effet contradiction dans la démarche.Par conséquent,je prédis que cette rencontre sera un échec cuisant.En fait depuis longtemps nos gouvernants pensaient et croient toujours que pour réduire le chômage,il suffit de recruter en masse dans la fonction publique.Conséquence,le Faso se retrouve parmi les pays ayant une fonction publique la plus pléthorique,inefficace,inadaptée puisqu’un pan entier de nos fonctionnaires sont des désœuvrés qui,s’ils daignent se rendre au bureau,c’est pour faire un acte de présence.Maintenant on nous parle de masse salariale qui explose,ce qui est une palissade alors que pour l’endiguer afin qu’elle ne nous explose pas à la figure,la bonne solution serait de réduire de manière drastique le recrutement dans certains secteurs de la fonction publique que je me refuse de les nommer pour ne pas m’attirer les foudres de ces fonctionnaires qui sont au bureau à se tourner les pouces ou à utiliser les matériels de l’Etat pour jouer aux cartes ou pour faire le tour des réseaux sociaux

  • Internaute #Mafoi, tu as tout dit. On ne recrute pas parcequ’on veut recruter. ça doit etre fait selon les besoins réels. Le hic, est que le nombre de places disponibles pour cette année au concours de l’etat ont vu leur nombre diminué mais les gens s’en plaignent

  • Mr Sidbala, je ne sais pas de quel bord vous êtes, mais soyons objectifs.
    Cette conférence est la bienvenue car il n’est jamais tard pour mieux faire. C’est l’occasion pour les burkinabè de déterminer de façon participative une vision claire de la Fonction publique. Certes, ce régime à commis des erreurs tout comme les régimes antérieurs, mais je pense qu’il n’y a rien de plus louable et de plus sage que de chercher à corriger ces erreurs en impliquant l’ensemble des burkinabè.
    Tous ceux qui déclinent cette offre n’aiment pas le BURKINA FASO, ils ne protègent que leurs intérêts.
    Moi je suis un Gestionnaire des Ressources Humaines de l’administration publique. Nous manipulons tous les jours les chiffres sur les effectifs et la masse salariale. En cette qualité, je puis vous assurer qu’avec ou sans ce Gouvernement, le BURKINA FASO est obligé non seulement de revoir la masse salariale, mais aussi de corriger les injustices qui s’enlisent dans le traitement des agents publics, s’il veut toujours garder une place dans le concert des nations.

  • Le MPP a trop politisé la question de rémunération, voila ca commence à devenir autre chose. Et si on ne prend garde ca risque d’être incontrôlable. Je prie les responsables du MPP à revoir leur position et de traiter le problème avec beaucoup de sagesse. On ne vous a pas voté pour que vous mettiez toute une population dans un avenir incertain. Vous avez des « éminents » juristes dans le gouvernement et autour de vous, ils connaissent bien les conséquences d’un tel entêtement. Négocier si possible avec les syndicats ca ne tue pas, ca grandit l’homme.
    Si vous tenez réellement à réduire la masse salariale comme c’est la chanson de notre PM depuis son arrivée à la tête du gouvernement. Voila quelqu’un aussi on t’a appelé de venir améliorer les conditions de vie des populations il vient c’est tout le contraire qui est dans sa tête, réduire les salaires. Vraiment il n’est pas du tout l’homme de la situation.
    Voila ce que je propose et si vous n’êtes pas à mesure alors, arrêtez de fatiguer le peuple. :
    1. Revoyez le nombre de députés et le budget de l’assemblée. revenons à la situation des années 1992.
    2. Revoyez la situation ou si un ministre quitte le gouvernement, les six mois d’avantages qui lui sont accordés.
    3. Revoyez les types de véhicules affectés aux ministres, aux SG, aux DG, aux Directeurs ; aux régions, provinces,
    4. Revoyez les institutions et ministères insensés que vous venez de créer (haut représentant, Ministère d’Etat, hauts conseils, le collège de sage etc) ;
    5. L’octroie des marchés publics aux amis politiques en entente directe et tournée après retirer son pourcentage ;
    6. Remettre à plat si y en a, que ca porte sur tous ceux qui émargent au budget de l’Etat sans exception administration et institutions (policier, soldat, généraux, militaire, forestier infirmier, enseignant, EPE, institution, magistrat, financier etc ;
    7. L épineux problème des réserves, des terrains non bâtit ;
    8. Trouvez un logiciel de gestion des lotissements ;
    9. Etc .
    Si vous n’êtes pas à mesure de faire tout ca , ce n’est pas la peine de fatiguer le peuple inutilement . Le peuple burkinabé ne peut pas être pris en otage par votre mauvaise gouvernance. Si vous êtes venu au pouvoir sans programme ne mettez pas ca sur le dos des honnêtes citoyens.
    Même le plus petit niveau de l’UFR sciences économiques et de gestion sait que ce n’est pas de cette façon qu’on traite le problème de déficit budgétaire. Au lieu de vous en prendre aux acquis mineurs par rapport au vrai problème vous ferez mieux d’agir sur comment motiver les agents afin d’ augmenter l’assiette fiscales.

  • Il n´y a qu´une seule et unique solution ! D´abord virer du gouvernement tous ces mal causeurs ! Ensuite réinstituer les dégagements. Notre fonction est pleine de parasites, des gens qui ne se rendent au bureau que pour faire acte de présence…et ensuite attendre tranquillement la fin du mois pour aller toucher un salaire, pour lequel ils n´auront pas mérité. Triste, mais hélas…ce gouvernement aussi coupable que celui de Blaise Compaoré Alias Jacques l´éventreur. La plupart de ses membre ont gouverné avec ce dernier !

  • Mr le PM, votre disque est rayé.
    On reconnait au moins que vous êtes doué dans le dilatoire et la diversion. Allons-y seulement.Demain n’est pas loin.

  • je suis vraiment d’avis avec VIGILAN, a mon humble avis je pense que le PM passe vraiment à coté de la mission qu’on lui a confiée. C’est parce que la vie est difficile pour les fonctionnaires qu’on t’a fait appel, il vient chaque jour que Dieu fait c’est dire que la masse salariale est ceci, est cela. Tout le monde connait ca. Si tu ne peux pas augmenter les recettes pour couvrir convenablement la masse salariale il faut laisser le tablier à ceux qui ont la bonne formule. Il dit une chose et il fait toujours son contraire. Si la masse salariale est trop, pourquoi vous créer des Ministères et institutions budgétivores qui ne sont pas dans la constitution, pourquoi des conseils de ministre délocalisé ; pourquoi payer des V8 etc

  • ce pays là ! que dieu le garde.Nous sommes comme des enfants , indécis, chancelants "pleurnichards", gâtés parfois.vous savez dans la vie il savoir faire des choix, être conséquents, assumer ses idées quitte à savoir se ressaisir mais pas dans la déraison et la pagaille passez moi le mot.des entités se disant organisées doivent toujours et en permanence cultiver l’esprit de du travail bien fait ; bien sûr en fonction de l’environnement.Ailleurs on travail en surplus pour faire mal à leur vis-à vis. on ne saccage pas les acquis !on ne refuse pas de travailler car rien ne prouve que demain on ne sera pas dans la pénurie.on sera encore là à réclamer ce qu’on avait hier que l’on a gâté dans la colère et irraison.on pourrait copier ce qui se passe sous d’autres cieux qui va toujours dans la droite ligne de la lutte contre le manque et la peur.

  • C’est dommage que la CGTB refuse de participer à la conférence de remise à plat du système de rémunération des agents de la fonction publique. Je pense que la politique de la chaise vide n’honore pas la CGTB. Ce n’est pas encore trop tard car nous avons encore le 13 &14. Attention au piège tendu par le gouvernement car on pourrait se retrouver seul devant sans militants.

  • - Le terme ’’Forces vives’’ copié dans les pays aux mauvais exemples de l’Afrique centrale semble avoir le vent en poupe dans la pbouche du premier ministre PKT. Mais avec cette affaire de salaires des fonctionnaires à mettre à plat, force vive ou pas, je lui conseille de préparer sa valise pour ne pas être surpris car il va prendre lui aussi la poudre d’escampette. Vous venez trouver les salaires des gens et vous voulez les tripatouiller alors que vous avez créé plein d’institutions et de postes budgétivores, sans oublier les détournements de milliards opérés sous votre gouvernance. Préparez-vous vous aussi ! A bon entendeur, salut.

    Par Kôrô Yamyélé

  • - SIDBALA merci, et je suis totalement de ton avis. Voilà un sujet que ZEPH et UPC peuvent récupérer pour écraser totalement le MPP en 2020 !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Le MPP a trop politisé la question de rémunération, voila ca commence à devenir autre chose. Et si on ne prend garde ca risque d’être incontrôlable. Je prie les responsables du MPP à revoir leur position et de traiter le problème avec beaucoup de sagesse. On ne vous a pas voté pour que vous mettiez toute une population dans un avenir incertain. Vous avez des « éminents » juristes dans le gouvernement et autour de vous, ils connaissent bien les conséquences d’un tel entêtement. Négocier si possible avec les syndicats ca ne tue pas, ca grandit l’homme.
    Si vous tenez réellement à réduire la masse salariale comme c’est la chanson de notre PM depuis son arrivée à la tête du gouvernement. Voila quelqu’un aussi on t’a appelé de venir améliorer les conditions de vie des populations il vient c’est tout le contraire qui est dans sa tête, réduire les salaires. Vraiment il n’est pas du tout l’homme de la situation.
    Voila ce que je propose et si vous n’êtes pas à mesure alors, arrêtez de fatiguer le peuple. :
    1. Revoyez le nombre de députés et le budget de l’assemblée. revenons à la situation des années 1992.
    2. Revoyez la situation ou si un ministre quitte le gouvernement, les six mois d’avantages qui lui sont accordés.
    3. Revoyez les types de véhicules affectés aux ministres, aux SG, aux DG, aux Directeurs ; aux régions, provinces,
    4. Revoyez les institutions et ministères insensés que vous venez de créer (haut représentant, Ministère d’Etat, hauts conseils, le collège de sage etc) ;
    5. L’octroie des marchés publics aux amis politiques en entente directe et tournée après retirer son pourcentage ;
    6. Remettre à plat si y en a, que ca porte sur tous ceux qui émargent au budget de l’Etat sans exception administration et institutions (policier, soldat, généraux, militaire, forestier infirmier, enseignant, EPE, institution, magistrat, financier etc ;
    7. L épineux problème des réserves, des terrains non bâtit ;
    8. Trouvez un logiciel de gestion des lotissements ;
    9. Etc .
    Si vous n’êtes pas à mesure de faire tout ca , ce n’est pas la peine de fatiguer le peuple inutilement . Le peuple burkinabé ne peut pas être pris en otage par votre mauvaise gouvernance. Si vous êtes venu au pouvoir sans programme ne mettez pas ca sur le dos des honnêtes citoyens.
    Même le plus petit niveau de l’UFR sciences économiques et de gestion sait que ce n’est pas de cette façon qu’on traite le problème de déficit budgétaire. Au lieu de vous en prendre aux acquis mineurs par rapport au vrai problème vous ferez mieux d’agir sur comment motiver les agents afin d’ augmenter l’assiette fiscales.

  • Comment ça le pays est à sec ? Et quand le boom minier va finir ?

  • - Alors Tinga NOGO, si tant que le problème te pose soucis, alors commence par démissionner après avoir organisé une conférence de presse pour donner l’exemple. Vous parlez en excluant votre cas.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Trés dommage. Tout ne se règle pas publiquement.En effet vous risquez de permettre à des gens qui ne comprennent rien de vous rendre la tache plus difficile par des interventions mal placées.
    Pour gouverner il faut etre prévoyant et avoir du tact
    Quand les gens dans un pays comment à s’attaquer par des marches C’est pas bon

  • MR VIGILANT, on vous voit venir quel motivation parlez vous ? ils sont payer à la fin du mois ou pas ? Pour plus d’équité il faut supprimer purement et simplement le fond commun afin de motiver les autres agents à travailler honnêtement et dignement. Si non tout le monde mérite motivation. si vous êtes vigilant vous connaissez bien le problème de traitement salarial au Faso.Ni courtisant ni partisan la lutte doit être commune l’intérêt de tous.

  • Internaute Nikiéma, je valide à 100% votre analyse. Il est plus que temps pour nous de revoir notre manière de vivre.

  • Le Burkina Faso est devenu un pays où chacun pense qu’il peut assumer n’importe quelle fonction, être à la place du Premier Ministre ou d’un être membre du gouvernement, avoir n’importe quel salaire etc. Nous avons ainsi plongé dans une agitation à donner des vertiges avec des syndicats qui préparent discrètement l’écroulement du pays avec la complicité sournoise des politiciens ayant perdu la bataille et qui crient vengeance. Nombreux sont ces politiciens-loups qui se sont revêtis de peau d’agneau et ont infiltré la bergerie. Pour éviter d’être démasqué au grand jour, ils s’emploient à manipuler ceux qui détiennent le nerf de la guerre. On le voit avec les arguments du MINEFID, les points de revendications du SYNTSHA tels que portés à la connaissance des journalistes par le Premier Ministre. Récemment à la télévision, j’ai pu suivre le SG du syndicat des douanes qui se prend pour celui qui peut être à la place de la Ministre Rosine. Aujourd’hui, demander à la plupart des douaniers de justifier leurs fortunes, conduirait bon nombre d’entre eux en prison. Honfité dont le nom de famille m’échappe et que les ressortissants du sud-ouest voudraient bien me le rappeler, avait en son temps conduit une grève des douaniers. Mais Dieu seul sait ce qui lui arrivé du fait de son entêtement. C’était au temps où l’actuel Président du Faso était Premier Ministre si ma mémoire est bonne. Quand on n’a pas patte blanche, on fait profil bas.
    Je commence à comprendre pourquoi certains disaient que si ce n’est pas Blaise Compaoré, personne ne peut diriger le Faso. Je comprend maintenant pourquoi, Blaise Compaoré sachant que la nature ne l’a pas doté de l’art oratoire a plutôt bandé les muscles. J’imagine ce SG de la Douane qui après sa sortie à la télé entrain de se camoufler dans les non lotis de Ouaga parce que gare. Gare à lui s’il se fait prendre et conduit au sinistre Conseil de l’Entente pour se faire évader. Selon l’expression consacrée en son temps, on l’aurait fait et y a rien. Certains caïdes du MINEFID conduits en ce lieu sinistre connaîtrait le même sort et les plus chanceux à la MACO. Je parie que ces mouvements d’humeur n’auraient pas duré une semaine. Seule l’ANEB a pu défier le régime Compaoré par des grève en longueur non sans avoir payé le prix au plus fort.
    C’est triste de voir tant de subversions ! Y a pas meilleure tribune aujourd’hui pour discuter, les yeux dans les yeux, que la conférence de ce matin. Qui a dit qu’il s’agit de diminuer les salaires ? Si tel est le cas, pourquoi ne pas y aller pour faire barrage à cette intention. Les absents ont toujours tort. Tout ce qui sera décidé sera appliqué que ça vous convienne ou non.
    En conclusion, et comme s’accordent à dire les commerçants, ces grèves à agenda caché visent à créer un mécontentement populaire afin d’opérer une nouvelle insurrection, une insurrection de vengeance et de reconquête du naam perdu. Les mutins de 2011 l’ont essayé en pillant les ressources des populations. Aujourd’hui, les syndicats grévistes emboîtent le même pas. Les douaniers qui disent ne pas travailler bloquent paradoxalement les marchandises des commerçants pour étouffer le pays en créant des pénuries de provision et des inflations des prix. Ils sont alors des ennemis du peuple, de vrais loups déguisés en agneaux. Tout finira par se savoir au grand jour !

  • A l’internaute "vigilant", je dis chapeau ! je fais miennes toutes tes pertinentes propositions ; si tu pouvais aussi suggérer que tout l’argent volé, dissipé ou détourné et dont on a identifié clairement les auteurs soit récupéré pour le budget de l’État. Pourquoi aucun dossier de crime économique n’intéresse le pouvoir en place.

  • Quels sont les cinq groupes syndicaux qui participent à cette rencontre. Au moins on devrait les citer.

  • Que Dieu nous garde !
    C’est pas simple dans pays dêh !
    Aujourd’hui c’est ici demain c’est là-bas !
    Et après demain ?
    Où est rentré le génie PKT ?
    Donc vous (PKT) n’êtes pas là solution alors ?
    PAUVE Burkina Faso on aura tout vu !
    Hummmmm !!!!

  • Plus les jours passent, plus je me rends à l’évidence que ce gouvernement n’est pas à la hauteur de la tache et surtout des attentes du peuple Burkinabè. Poser le problème de la remise à plat des salaires en terme de soutenabilité me laisse totalement perplexe. Comment vont ils proceder ? Je diminue les salaires de tout le monde ? Je diminue ceux de certains en augmentant dans des variations moins que proportionnelles ceux des autres ?Chez qui va t’on préléver plus ? Comment peut on penser diminuer la masse salariale sans diminuer les salaires en valeur absolue ? Comment ne pas créer la baisse de la demande de consommation et par ricochet créer des conditions de recession économique en diminuant la salaires ? Je me garde même de penser à la faillite subséquente du système bancaire qui pourrait en découler sachant les engagements des uns et des autres auprès des institutions financières ? C’est pourtant si simple. Des cas d’école existent partout et je ne pense pas qu’il est besoin d’être économiste pour savoir que la solution ne pourrait être que l’élargissement de l’assiète fiscale en vue d’une plus grande mobilisation de ressources.
    Une conférence pour plus d’équité aurait été un terme mieux approprié que cette parodie de remise à plat du système de remunération. L’histoire nous dira mais je suis sûr que les conclusions de cette conférence seront à l’image de celle tenue sur la sécurité en grande pompe par Simon....Que de ressources gaspillées pour un resultat connu d’avance et le pire c’est que les Burkinabè se laissent englués dans cette manoeuvre frisant le dilatoire..

  • - Mr le PM venez mettre aussi à plat ce que moi je gagne annuellement dans ma ferme ici ! Ngaw ! Je vais vous pourchasser avec une mâchette !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Je vais voir ma femme,mes 2 enfants et mon protégé le 15 prochain pour revoir quel sac de riz, largent de pôpôte, l’argent de poche, pour repondre a la mise à plat de mon salaire.Je vais aussi informé a mes deux frères et les deux soeurs tous eleves de revoir leurs besoin mensuel, et finir par informer mon petit cultivateurs et mon coussin qu’il y aura plus d’engrai chimique pour l’agriculture. Maman je t’aime mais.... mon salaire est a plat je n’y peut rien

  • - Le Burkina Faso est envahi actuellement par les mauvais esprits. Et ce sont nos autorités actuelles qui en sont à l’origine. Et selon les connaisseurs en spiritisme et en ésotérisme, les fantômes seraient des esprits qui n’ont pas trouvé leur véritable place dans le cosmos. Ils seraient donc pris au piège entre deux mondes soit à cause de certaines affaires inachevées ou parce qu’ils ont souffert quelque chose de tellement brutal que l’âme n’a pas pu mener à bien son périple vers l’au-delà. Ces esprits piégés finiraient alors par hanter les lieux où ils voient une faiblesse dans l’espoir de se venger (comme au Burkina Faso de nos jours). L’énergie négative les attirerait particulièrement !

    Voyez dans quelle situation nos autorités nous ont plongé ! Elles croient trop aux fétiches de sorte qu’elle se précipitent pour immoler à la moindre pécadille croyant que c’est celà qui va les sauver. Voilà qu’avec leurs complices les féticheurs, ils ont plongé lepays dans la merde !

    Par Kôrô Yamyélé

  • En tout cas c’est compréhensible.

  • Actuellement l’opposition se frotte les mains. on n’a pas besoin de taper sable pour savoir que votre échec en 2020 est inévitable.

  • Le petit fonctionnaire s’occupe d’au minum 7 pauvres autres Avec de privatisation voyou de SOSUCO, SITEC,ONATEL,CFAO et mille autre entreprises étatiques et la supression pur et nette de FASO DANFANI, FASO KOSSAM etc ..... a mise a plat de nombres agents actifs. Aprés l’insurrection populaire du 30 et 31 octobre. Je disais a un ami qu’il nous faut absolument un socialiste au pouvoir et rien d’autre sinon on est perdu pour 27ans encore et voila PAPA est capitaliste mais il va se ratraper

  • Merci KÔrô Yamyélé. En plus de tout ce que tu as dit, j’ajouterai ceci. Le premier n’est pas un politique encore moins son équipe. Il se souvient qu’il a traité la centrale qu’il convie au dialogue de membre du PCRV et qu’elle avait pour ambition ultime de faire tomber le gouvernement et le régime. Alors, comment peut-il convier des subversifs à une table de discussion ? Dommage que nous soyons dirigés par des politicards.

    Que Dieu nous sauve.

    Sapience.

  • Mon ami et promo Kôrô Yamyélé, je confirme : ça ne sert a rien de bousculer les salariés. Comme je disais au ministre d’état Simon Compaoré a sa sortie pour dire qu’il y a des personnes qui veulent déstabilisé le pouvoir de Roch Kaboré, je lui dis ici aussi au premier ministre qu’on se connait dans ce pays qui nous a vu tous naître : Nous sommes en face d’une alternance politique offerte dans le sang par une jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant : Pour cela, le peuple Burkinabé a besoin d’une gouvernance sans tabou. Malheureusement le constat est clair, la vraie alternance politique voulue par cette jeunesse et le peuple est loin d’être porteur des enjeux clairs. Ce qui est sûr, ceux qui veulent inconsciemment déstabiliser le pouvoir de Roch Kaboré élu démocratiquement pour son programme, et surtout sa promesse d’éradiquer l’injustice et l’impunité en passant par la corruption a ciel ouvert, ont trouvé qu’autour du président, il y a que des prédateurs qui font ce qu’ils veulent pour enraciner la continuité du régime Compaoré, et se demandent même si le président et son premier ministre et son ministre d’état ne sont pas complices de ces prédateurs ? La preuve c’est que beaucoup de promesses lors de la prise du pouvoir du président Roch Kaboré n’ont pas été tenus : A l’exemple de la fermeté sur une justice équitable : Ou leurs favoritismes à l’égard de leurs amis supposés accusés et justiciables qui sont en libertés excet.. Monsieur le premier ministre, vous n’aviez pas voulu continuez le travail fait par la transition, et qui était apprécié par le peuple et la jeunesse à 99%.

    En conclusion votre laxisme est en rupture idéologique voulu par le peuple avec son insurrection. Oui Mr. le premier ministre, s’il y a ces multiples grèves sauvages qui restent des luttes de classe légitimes selon les règlements et les conventions du BIT et l’OTI que nous avons signé, c’est par manque de votre fermeté et de votre errance politique très visible. Gérer un pays comme le Burkina dont la vitalité de son syndicalisme est cité comme un exemple du continent, demande d’une gouvernance de rigueur, et du respect.

    Ayant connu les couloirs de la politique de notre pays depuis son indépendance, et en vous lisant, je trouve que vous êtes comme un enfant qui pleurniche devant ses propres erreurs. Il vous manque de fermeté pour gouverner le Burkina. En vous lisant c’est comme si nous sommes nos propres ennemis, car il vous manque une fermeté politique panaché de la rigueur pour gouverner le pays et le faire avancer. Non les salaires n’ont rien a voir, le vrai problème qui secoue le pays, est que les salariés veulent vous dire, que votre errance politique a assez duré.

  • Monsieur le PM, je vous pose cette question. Les fonds secrets communément appelé caisses noires seront-ils supprimés aussi ? Sinon, il serait bon de maintenir le salaire du Président et vous autres qui bénéficiez de ces caisses noires. Puisque les sommes allouées dépassent énormément vos salaires mensuels.

    Un conseil, la question de traitement des salaires est une question technique qui se gère par des spécialistes et non des amateurs. Il existe des théories et des normes bien établies. Mais comme vous voulez amuser la galerie, vous conviez des profanes. La conséquence, rien ne pourra être mis en œuvre et ce sera une perte de temps. L’histoire dira qui a raison.

  • - Mon ami Belco, il parait qu’on ne devrait parler de planification familiale qu’aux mossis et aux peuls seulement. Est-ce vrai ? Moi Kôrô Yamyélé je crois en effet qu’il faut s’adresser aux mossis et aux peuls seulement. J’ai ouï dire que ce sont eux qui font trop d’enfants. Regarde dans les concessions des mossis ! Ça grouille de bambins poussiéreux partout ! Et que dire des peuls ? Belco, observe bien les femmes peules qui vendent le lait ou la cola en ville ! Tu ne verras jamais une femme peule sans un bébé au dos ou sans grossesse, voire les deux à la fois ! Dit donc ! Pati Sankana !! Belco, à croire que les cases peules bruissent trop la nuit ! Il y a trop de mouvements dans les campements peuls et dans les cases mossis la nuit ! Ou bien ?

    Par Kôrô Yamyélé

  • La solution au problème actuel, de masse salariale, de fonds communs, de nombre pletorique des fonctionnaires est très simple. La gouvernance MPP devrait prendre la décision de ne plus recruter dans la fonction publique pendant les cinq ans de leur mandat. Malheureusement pendant les campagnes on promet du travail à la jeunesse et quand on est aux affaires la promesse disparait. Que Dieu sauve le FASO !

  • cette page m’intéresse beaucoup car j’apprends sur l’actualité du Pays

  • Et si on parlait des " salaires de consultants " qu’on paye aux ministres ? Et le contrôle de "certaines sociétés pourvoyeuses de financement de campagnes électorales" ?

  • « Une refondation fondée sur les principes d’équité, de soutenabilité budgétaire et de solidarité nationale », a souligné Paul Kaba Thiéba.
    Je ne suis pas un fonctionnaire de l’Etat, je demande donc aux uns et autres de ne pas me tomber dessus à bras raccourcis. Avec l’objectif clairement affiché du gouvernement par rapport à la remise à plat des rémunérations, il n’ ya pas de doute, beaucoup de fonctionnaires qui jubilaient parce que les agents de MINIFID vont peut-être perdre leurs FC vont déchanter à leur tour. En supprimant par exemple les FC il y aura de l’équité, mais pour les questions de soutenabilité budgétaire et de solidarité nationale, c’est l’ensemble des salaires qu’il faut revoir à la baisse. Et certains ( ils sont très peu) accepeteront la situation par patriotisme, d’autres (les plus nombreux) par jalousie. C’est le proppre de l’africain, il préfère voir son prochain souffrir même il en subit lui aussi les conséquences que d’accepter créer avec son frère les conditions d’une vie commune heureuse.
    C’est le cas de deux africains qui se sont retrouvés en plein désert où il leur manquait de tout, même l’eau de boisson. Un génie les voyant dans la souffrance eut pitié d’eux. Il demande au l’un d’eux de lui dire tout ce qu’il a besoin pour vivre heureux ; il le lui donnera, mais il donnera la même chose à l’autre en double. Après réflexion, le bon nègre dit au génie : "crève moi un oeil". Vous avez compris, il sera heureux en étant borgne, pourvu que son prochain soit aveugle.
    Je parie que dans cette histoire de refondation, si les agents de MINIFID s’en sortent aveugles, les agents des autres ministères s’en sortiront borgnes, pour le besoin de solidarité nationale.

  • Ah, mon Kôrô, ça risque de chauffer et espérons que quelqu’un ne va pas prendre la poudre d’escampette ! C’est déjà caillou et s’il faut couper encore les salaires d’un fonctionnaire lambda, ça devient compliqué !
    Je pense que cette mise à plat sera un échec !
    Ce que le gouvernement peut faire, c’est de supprimer le fonds commun, réduire les salaires des chefs d’institutions, réduire le nombre de colloques et autres que ne sont que la méthode Blaise permettant aux uns et aux autres de manger, encourager la création monétaire en créant beaucoup d’emplois et enfin, fermer les maquis et les bars à minuit pour permettre aux fonctionnaires soulards d’être en forme le lendemain.

  • Si le PM veut aller jusqu’au bout, il faudrait demander l’avis des forces vives avant les recrutements, les nominations, les marchés publics. Ils doivent participer à la signature des contrats de travail avec l’Etat puis que vous estimez qu’ils sont nos employeurs.

    Depuis quand des questions entre un employeur et ses employers intéresse des chefs coutumiers, des religieux, des commerçants......

    Tout ce beau monde gesticulant à tout vent a signé quel contrat avec quel agent de l’Etat ?

    Tous ceux qui sont payés par les deniers publics doivent être concernés par la remise à plat. C’est tout. Ne chercher pas autre chose sinon la suite est connue : l’échec annoncé. On peut toujours se ressaisir et tenter de mieux faire en examinant avec froideur ce genre de sujet.

  • Selon lui, cette grève n’avait pas sa raison d’être ; il l’a donc taxée d’illégale.Ce sont là les propos PKT. On constate ces derniers temps que le gouvernement n’a que deux mots au bout des lèvres : illégalité et sanction. Ce qui ne présage rien de bon. Ce qui me rend triste, c’est le fait que nos gouvernants se comportent comme ils étaient tombés du ciel, ignorant tout de l’histoire de notre pays.
    Pour rappel,lorsque Maurice Yaméogo était empêtré dans ses difficultés de fin de règne, il a tenté d’opposer les fonctionnaires aux autres couches sociales ( ce que nous appelons aujourd’hui les forces vives de la nation). Il déclarait ceci :" comme chacun le sait, les effectifs de la fonction publique sont pléthoriques et expliquent, pour une part, nos difficultés budgétaires. Pour des raisons humanitaires, le gouvernement n’a jamais voulu envisager une quelconque formule de compression des effectifs ou de dégagement des cadres. Mais s’il y en a qui veulent faire grève, j’en serai content, car le budget en sera allégé d’autant et cela représentera de nouvelles disponibilités pour nos investissements économiques".
    Comme on le constate, on retrouve ici les mêmes menaces et les mêmes préoccupations de PKT en matière d’équilibre budgétaire et de besoin d’investissements. L’histoire serait-elle entrain de bégayer ?

  • Patati patata, le peuple prendra ses responsabilités face à un régime moribond et incapable de s’assumer.
    les souvenirs douloureux d’un certain 3 janvier 1966 devraient coller à l’esprit de tout le monde.
    Que Dieu sauve ce pays qui nous est tous cher.
    Que la manne de nos chers ancêtres qui ont toujours protégé ce pays nous vienne en aide.
    Que Dieu instaure la paix et rien que la paix dans les coeurs de tous les fils et filles de ce pays afin que nous préservions notre intégrité.

  • je pleure mon président .Mais ce pas de sa faute c’ est la transition qui a foutu le pays comme ça.Avec à tête le traitre ZIDA et ses bandits de grands chemin comme le balaye citoyen ce sont eux qui on organisé tout ça.je regrette actuellement le coup raté du general .si le coup avait marché les gens allaient suivre droit un bout de temps avant qu’ on éliesse un président démocratiquement.Mr le président laissez 3 mois sans aller à l’ église et tapez fort.sanctionner licencier avec poursuite judiciaire sans droit .Le peuple vous a élu en temps que président du faso donc prenez votre responsabilité.On vous soutient.

  • je pleure mon président .Mais ce pas de sa faute c’ est la transition qui a foutu le pays comme ça.Avec à tête le traitre ZIDA et ses bandits de grands chemin comme le balaye citoyen ce sont eux qui on organisé tout ça.je regrette actuellement le coup raté du general .si le coup avait marché les gens allaient suivre droit un bout de temps avant qu’ on éliesse un président démocratiquement.Mr le président laissez 3 mois sans aller à l’ église et tapez fort.sanctionner licencier avec poursuite judiciaire sans droit .Le peuple vous a élu en temps que président du faso donc prenez votre responsabilité.On vous soutient.

  • SA fait pitié tu as parfaitement raison cest l’homme noir qui est comme cela. les gens pensent que cette reforme est une punition pour les financiers ou que si on supprime le fc ils verront leur salaire gonfler. ça va toucher tous les fonctionnaires et les grèves ne finirons jamais ici. certains agissent par jalousie seulement sans comprendre le fond du problème. n’importe quoi

  • Même si un candidat de l’opposition était au pouvoir, il n’aurait pas pu faire mieux.

    Maintenant, le véritable problème c’est la hausse des salaires des magistrats et il faut avoir le courage de le reconnaître et prendre un décret pour le ramener à un niveau acceptable.

    Il faut dire que le régime de Blaise avait habitué les gens à la corruption et à la vie facile, maintenant tout s’obtient par le mérite, alors ça ce n’est pas facile pour beaucoup qui avait déjà un standing.

    L’Etat doit faire un effort pour à la population assurer un minimum de ce qui lui revient.
    Que chacun met un eau dans son vin.
    Que le Seigneur bâtisse et veille sur le BF.

  • Bla ! bla ! bla ! On alligne tout le monde sur le barrème des enseignants. Ces gens vivent depuis longtemps avec des salaires de misère et il sont là ; ça c’est le patriotisme. Celui qui ne peut pas vivre de ce salaire qu’il meure, on l’enterre et les générations futures vont les remplacer et s’adapter. C’est quel pays où on ne peut pas se dire la vérité et changer les choses ; et chacun croit qu’il est né et qu’il va mourir avec certains avantages. Y en a même qui parlent de jalousie... mon oeil ! Quand on va faire la mise à plat nous verrons qui sont les hommes dans ce pays ; c’est à dire les vrais, les patriotes. Beaucoup mourront ou deviendront des voleurs !!!!!!!!!

  • SA N’ENGAGE QUE LE PREMIER MINISTRE PKT MÊME SI LE CHEF D’ETAT EST CONCERNÉ PAR CETTE REMISE A PLAT ! DE TOUT FAÇON ON SAIS COMMENT LES AUTORITES DE CE PAYS PAUVRE LE BURKINA FASO RATTRAPENT L’ARGENT QU’ILS DISTRIBUENT LORS DES CAMPAGNES ET DES DJANDJOBA ! C’EST BRIMÉ LA POPULATIONS ET LES AGENTS DU PUBLIC SURTOUT CEUX CIVILS ET CONTINUÉ A PILLER LA RICHESSE DU PAYS !

  • SA N’ENGAGE QUE LE PREMIER MINISTRE PKT MÊME SI LE CHEF D’ETAT EST CONCERNÉ PAR CETTE REMISE A PLAT ! DE TOUT FAÇON ON SAIS COMMENT LES AUTORITES DE CE PAYS PAUVRE LE BURKINA FASO RATTRAPENT L’ARGENT QU’ILS DISTRIBUENT LORS DES CAMPAGNES ET DES DJANDJOBA ! C’EST BRIMÉ LA POPULATIONS ET LES AGENTS DU PUBLIC SURTOUT CEUX CIVILS ET CONTINUÉ A PILLER LA RICHESSE DU PAYS !

  • SA N’ENGAGE QUE LE PREMIER MINISTRE PKT MÊME SI LE CHEF D’ETAT EST CONCERNÉ PAR CETTE REMISE A PLAT ! DE TOUT FAÇON ON SAIS COMMENT LES AUTORITES DE CE PAYS PAUVRE LE BURKINA FASO RATTRAPENT L’ARGENT QU’ILS DISTRIBUENT LORS DES CAMPAGNES ET DES DJANDJOBA ! C’EST BRIMÉ LA POPULATIONS ET LES AGENTS DU PUBLIC SURTOUT CEUX CIVILS ET CONTINUÉ A PILLER LA RICHESSE DU PAYS ! C’EST PATETI ! UN GOUVERNEMENT MORIBOND !

  • À mon avis le gouvernement balbutie et manque de créativité. À l’évidence certains sont des actionnaires de sociétés. Donc si y a mise à plat c’est à dire en baisse ça leur fera rien. Par contre le petit fonctionnaire ira à la retraite sans avoir accès aux logements sociaux puisque sa cotite en banque va baisser. Que Dieu nous sauve. Donnez nous aussi quelques actions sinon on va pas s’en sortir.

  • Vraiment ce pays m’inquiète surtout que ce sont des juristes de haut rang qui vont se faire avoir sur des principes de droit du travail ou ils ont toujours enseigné sur la définition du contrat de travai (CT) ?. Quelles sont les parties prenantes au CT, en matiere de négociation ? Bref !! WAIT & SEE !!!

  • Chacun paye le prix de sa compromission : ceux qui ont des Actions, des obligations, des V12 des V8 des V6 des Vélos des Fc des Bics des dabas bref ceux qui sont au pourvoir ,dans l’opposition,dans la société civile , ceux qui sont mauvais ou bons, égoïstes ou aigris ....chacun paye le prix de sa compromission...
    Le malheur social commence a germé ici au Faso
    Puisse Allah nous Aider, Apaiser et Protéger

  • Pourtant c’est très simple, tout fonctionnaire qui voit que la fonction publique ne fait pas son affaire, démissionne tout simplement. Beaucoup l’ont fait et la vie continue. Cette réforme est à féliciter et à encourager. Notre fonction publique n’est pas un lieu d’enrichissement. Soyons des patriotes, mettons nos intérêts égoïstes de côté et participons tous au développement de notre pays.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés