Politique : L’AGR dénonce la gouvernance du président Kaboré

dimanche 10 juin 2018 à 09h59min

Dans cette déclaration, l’Alliance des générations pour la renaissance (AGR) donne sa lecture de l’actualité nationale. Pour le parti d’Adama Doulkon, les gouvernants actuels « manquent de clairvoyance politique ». Lisez !

Politique : L’AGR dénonce la gouvernance du président Kaboré

L’Alliance des générations pour la renaissance (AGR) est un parti politique burkinabè reconnu officiellement le 12 avril 2018 par le MATD. L’AGR est née dans un contexte sociopolitique mouvementé et entend se positionner comme une réelle force politique en vue de donner une alternative de changement dans le mode de gouvernance et de renforcement de la démocratie au Burkina Faso. L’AGR aspire à la conquête du pouvoir d’Etat et de son exercice aux prochaines consultations électorales.

Avant tout propos, nous rendons un vibrant hommage à toutes nos forces de défense et de sécurité qui, malgré des moyens limités, sacrifient leur vie au quotidien pour assurer notre protection. Nous condamnons ces actes terroristes ignobles sans fondement qui endeuillent chaque jour des familles et mettent en mal notre économie si fragile. Nous présentons par la même occasion nos condoléances aux familles et collègues des FDS tombées pour la patrie, et souhaitons prompt rétablissement aux blessés.

Le président du parti, Adama Doulkon, et son vice-président, Nazaire Nanema, sont tous deux des démissionnaires de l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR). Déçus de la gestion et du non-respect des idéaux du parti d’Adama Kanazoé, qui étaient de promouvoir et de défendre les intérêts de la jeunesse burkinabè pour lesquels ils s’étaient engagés, ces ex-cadres d’AJIR, accompagnés d’autres démissionnaires de ce parti, ont alors décidé de continuer le combat politique à travers leur nouveau parti qu’est l’Alliance des générations pour la renaissance (AGR).

Le bureau Exécutif de l’AGR compte 58 membres. Le parti entend se rallier à l’opposition politique burkinabè dans le maintien et le respect de son idéologie. La gestion du pouvoir actuelle est chaotique et ne donne aucun signe d’espoir de développement de notre pays gangrené par l’insécurité, la corruption et des grèves à répétition tous azimuts.

L’idéologie politique de l’AGR repose sur des valeurs de solidarité, d’intégrité et de justice pour tous. Nous réaffirmons notre attachement pour le bien-être de la jeunesse, la conscientisation des masses et une révolution des mentalités.

L’AGR est un parti d’obédience socio-démocrate. Nous nous opposons vigoureusement au mode actuel de gouvernance du président Roch Marc Christian Kaboré qui, est caractérisé par une mauvaise répartition des fruits de la croissance, la politisation de l’administration publique par des nominations de complaisance et un manque de clairvoyance politique, entrainant un laxisme dans la gestion du pouvoir d’Etat.

À ce jour, il n’existe aucun diagnostic ou une prise en compte réelle des aspirations du peuple au slogan « Plus rien ne sera comme avant » d’un pays post-insurrectionnel.
L’incivisme et la corruption vont grandissants, et se sont généralisés à presque tous les secteurs de la société. L’insécurité et le chômage des jeunes ont atteint un niveau inquiétant. L’AGR prône pour une synergie d’actions entre le politique et les acteurs de la société civile.

Ce communiqué est aussi un appel à tous les Burkinabè, notamment les femmes et les jeunes, sans aucune distinction, à s’engager librement et davantage dans le militantisme politique, au respect des idéologies, au respect des symboles et valeurs qui nous régissent et au respect de la parole donnée.

Un nouveau contrat social est la seule alternative pour renouer la confiance entre la population et les hommes politiques qui, par attribut, ont la lourde et noble tâche de conduire la destinée de la cité. Aussi l’AGR appelle-t-elle la population des villes et campagnes, cadres de l’administration publique et privée, à adhérer au parti de la jeunesse.

Conformément à notre calendrier, nous inviterons la presse très prochainement à une conférence pour étaler les grands axes de notre programme.
Nous souhaitons un bon mois de jeûne à tous les musulmans du monde entier en général et en particulier ceux du Burkina Faso.
Vive l’alliance des générations pour la renaissance (AGR).
Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

A tout organe de presse
07 BP 5520 OUAGADOUGOU 07
TEL 70 05 29 12

Siège social Ouagadougou arrondissement 11 secteur 46

Fait à Ouagadougou, le 31 mai 2018

Le président

Adama DOULKON

Messages

  • Vous n’allez rien avoir au Burkina ici pendant les elections a venir. Meme un conseiller municipal, vous ne l’aurez pas. Foi d’un home avisé. De plus le careme est deja fini la.

    Le Boss

  • Ça c’est quoi encore ?La liberté quand elle nous tient.on verra tout dans ce pays.Dieu sauve le BURKINA

  • tu exagères le boss . comment peut tu parler ainsi ? sais tu que le mpp est venu au pouvoir par fraude ?

  • Quand on ne peut pas remplir une cabine téléphonique,il est aisé de critiquer mais l’art est difficile car je ne suis pas certain qu’à la place du président Kaboré,vous aurez fait mieux et loin de moi de prendre sa défense

  • Tu dénonces la politisation de l’administration et à la fin tu invites les cadres de l’administration publique et privé à adhérer à ton parti. ça veut dire quoi ?

  • Vraiment ce pays votre electorat c’est seulement dans cette salle de réunion. Attendez 2020 nous allons voir ceux dont vs êtes capables.

  • Il faut que les géniteurs de l’AGR revoient leur logo ou emblème. Car les personnes qui y sont dessinées ressemblent fort à des zombies sortis tout droit de leurs tombes. C’est lugubre et pas bon signe.

  • C’est toujours facile de critiquer dans le sens négatif que de se mettre soit même à l’œuvre et comme on le dit couramment si on ne fait pas la politique, la politique va te faire.Moi j’encourage tous ceux qui peuvent d’une manière à une autre apporter leurs touches au développement de notre très chère patrie car pour moi, cela aussi témoigne d’un acte de patriotisme tant que cela est constitutionnel. L’un des objectifs d’un parti politique est la conscientisation et si chaque parti politique arrivait à jouer son rôle correctement, je pense que c’est le peuple qui gagne alors loin de défendre ce parti qui vient de naitre, encourageons les et attendons les au pied du mur.

  • Monsieur DOULKOM Adama, mes félicitations pour votre analyse. l’avenir de ce pays appartient à la jeunesse clairvoyante et qui a une vision !!!

  • L’union fait la force, dit-on, à l’exemple des fourmis. Combien de partis politiques sont nécessaires pour mettre notre pays sur la voie du développement ? Il faut que les leaders des partis travaillent à unir les burkinabe et non à les diviser comme les colons ont partagé L’Afrique. Arrêt à la "balkanisation du peuple "pour des intérêts individuels. L’assemblée national doit légiférer sur le nombre des partis politiques. Sans rancunes.

  • AGR : Activités Génératrices de Revenus.

  • Tout le monde peut parler, critiquer. Mais diriger une nation est une autre chose. La menace qui nous guette est que si rien n’est fait pour gérer les actions syndicales, on se trouvera bientôt avec des mois sans salaire tellement les salaires seront difficiles à payer. Imaginons nous avec 1 mois, 2 mois, ... sans salaire. AGR, bonne chance à vous.

  • Vous ferez mieux de former les gens surtout les femmes en AGR. Vous pouvez pas avoir meme un conseiller n’en parlons de Depute. Allez au diable que connaissez vous de la gouvernance ? Vous pouvez meme pas avoir le financement des partis politiques ! Cachez vous

  • Les enfants savent courir mais ne savent pas où se cacher oùn ! M. le président AGR ?

  • Toutes mes félicitations aux jeunes. L’initiative est bonne et est à saluer. C’est la démocratie qui gagne pourvus que vous ne trahissez pas à nouveau la jeunesse comme votre ancien mentor Adama Kanazoe aujourd’hui à la soupe avec le pouvoir.

  • Toute compromission se paie tôt ou tard . Notre parti AGR à le mérite de dénoncer ce qui ne va pas au lieu d’aller jouer les griots du roi contre d’éventuelles enveloppes, nous apportons notre pierre à l’élaboration de l’édifice par la critique, la formation et l’éveil des consciences.
    Vive l’AGR

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés