Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Les talents sont innés, l’éducation les développe, les circonstances les mettent en jeu ou les rendent inutiles.» François Gaston de Lévis

Politique : L’AGR dénonce la gouvernance du président Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 10 juin 2018 à 09h59min
Politique : L’AGR dénonce la gouvernance du président Kaboré

Dans cette déclaration, l’Alliance des générations pour la renaissance (AGR) donne sa lecture de l’actualité nationale. Pour le parti d’Adama Doulkon, les gouvernants actuels « manquent de clairvoyance politique ». Lisez !

L’Alliance des générations pour la renaissance (AGR) est un parti politique burkinabè reconnu officiellement le 12 avril 2018 par le MATD. L’AGR est née dans un contexte sociopolitique mouvementé et entend se positionner comme une réelle force politique en vue de donner une alternative de changement dans le mode de gouvernance et de renforcement de la démocratie au Burkina Faso. L’AGR aspire à la conquête du pouvoir d’Etat et de son exercice aux prochaines consultations électorales.

Avant tout propos, nous rendons un vibrant hommage à toutes nos forces de défense et de sécurité qui, malgré des moyens limités, sacrifient leur vie au quotidien pour assurer notre protection. Nous condamnons ces actes terroristes ignobles sans fondement qui endeuillent chaque jour des familles et mettent en mal notre économie si fragile. Nous présentons par la même occasion nos condoléances aux familles et collègues des FDS tombées pour la patrie, et souhaitons prompt rétablissement aux blessés.

Le président du parti, Adama Doulkon, et son vice-président, Nazaire Nanema, sont tous deux des démissionnaires de l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR). Déçus de la gestion et du non-respect des idéaux du parti d’Adama Kanazoé, qui étaient de promouvoir et de défendre les intérêts de la jeunesse burkinabè pour lesquels ils s’étaient engagés, ces ex-cadres d’AJIR, accompagnés d’autres démissionnaires de ce parti, ont alors décidé de continuer le combat politique à travers leur nouveau parti qu’est l’Alliance des générations pour la renaissance (AGR).

Le bureau Exécutif de l’AGR compte 58 membres. Le parti entend se rallier à l’opposition politique burkinabè dans le maintien et le respect de son idéologie. La gestion du pouvoir actuelle est chaotique et ne donne aucun signe d’espoir de développement de notre pays gangrené par l’insécurité, la corruption et des grèves à répétition tous azimuts.

L’idéologie politique de l’AGR repose sur des valeurs de solidarité, d’intégrité et de justice pour tous. Nous réaffirmons notre attachement pour le bien-être de la jeunesse, la conscientisation des masses et une révolution des mentalités.

L’AGR est un parti d’obédience socio-démocrate. Nous nous opposons vigoureusement au mode actuel de gouvernance du président Roch Marc Christian Kaboré qui, est caractérisé par une mauvaise répartition des fruits de la croissance, la politisation de l’administration publique par des nominations de complaisance et un manque de clairvoyance politique, entrainant un laxisme dans la gestion du pouvoir d’Etat.

À ce jour, il n’existe aucun diagnostic ou une prise en compte réelle des aspirations du peuple au slogan « Plus rien ne sera comme avant » d’un pays post-insurrectionnel.
L’incivisme et la corruption vont grandissants, et se sont généralisés à presque tous les secteurs de la société. L’insécurité et le chômage des jeunes ont atteint un niveau inquiétant. L’AGR prône pour une synergie d’actions entre le politique et les acteurs de la société civile.

Ce communiqué est aussi un appel à tous les Burkinabè, notamment les femmes et les jeunes, sans aucune distinction, à s’engager librement et davantage dans le militantisme politique, au respect des idéologies, au respect des symboles et valeurs qui nous régissent et au respect de la parole donnée.

Un nouveau contrat social est la seule alternative pour renouer la confiance entre la population et les hommes politiques qui, par attribut, ont la lourde et noble tâche de conduire la destinée de la cité. Aussi l’AGR appelle-t-elle la population des villes et campagnes, cadres de l’administration publique et privée, à adhérer au parti de la jeunesse.

Conformément à notre calendrier, nous inviterons la presse très prochainement à une conférence pour étaler les grands axes de notre programme.
Nous souhaitons un bon mois de jeûne à tous les musulmans du monde entier en général et en particulier ceux du Burkina Faso.
Vive l’alliance des générations pour la renaissance (AGR).
Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

A tout organe de presse
07 BP 5520 OUAGADOUGOU 07
TEL 70 05 29 12

Siège social Ouagadougou arrondissement 11 secteur 46

Fait à Ouagadougou, le 31 mai 2018

Le président

Adama DOULKON

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition
Inauguration de « La Ruche » à Ouagadougou : « Ça sent la duperie », selon Dr Ablassé Ouédraogo
40 ans de vie politique et syndicale : Dr Emile Paré prépare ses mémoires
Eddie Komboïgo à des étudiants : « Si vous n’avez pas confiance en l’avenir, vous aurez un comportement négatif »
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
Bobo-Dioulasso : Les responsables de l’URD échangent avec leurs militants
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018
Vie des partis : Le RPR annonce 200 nouvelles adhésions
Elections de 2020 : Le CGD pose une batterie de défis à relever
Passage à une Vè République : La Constitution sera adoptée par voie référendaire
Simon Compaoré à Ouahigouya : Ce qui s’est passé, selon le MPP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés