CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mardi 5 juin 2018 à 10h58min

Un nouveau vent souffle sur la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG). Après une année de crise politico-juridico-judiciaire (2016-2017), suivie d’une transition de plus d’un an, une autre page vient de s’ouvrir avec l’installation de Dr Anne Maryse Khaboré comme nouvelle directrice générale, ce lundi 4 juin 2018 à Ouagadougou.

CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale

Après plus d’un an (avril 2017-juin 2018) passé comme administrateur provisoire de la CAMEG, Dr Charlemagne Gnoula a passé le flambeau à la nouvelle directrice générale, Dr Anne Maryse Khaboré. Nommée en Conseil des ministres du jeudi 31 mai 2018, suite à un appel à candidatures, elle a été installée dans ses fonctions au siège de la structure à Ouagadougou, par le président du Conseil d’administration de la CAMEG, Dr Samba Diallo.

C’est « pleinement satisfait » que Dr Charlemagne Gnoula, a passé le témoin à son successeur. À l’entame de son mandat, il avait quatre missions essentielles, selon le protocole d’accord de sortie de crise, à savoir ramener la sérénité au sein de la CAMEG, rassurer les fournisseurs afin que la disponibilité des médicaments soit améliorée, améliorer la gouvernance administrative et financière, relire les textes et engager le processus de recrutement du nouveau directeur général.

À la fin de sa mission, la cohésion et la sérénité règnent dans la maison CAMEG ; la remise à niveau substantielle du stock des produits pharmaceutiques et la réduction du taux de rupture est effective ; la restauration de la confiance des fournisseurs est retrouvée ; la révision des procédures administratives et financières est faite ; de nouveaux statuts et règlement intérieur ont été adoptés ; et le recrutement, par appel à candidatures, d’une nouvelle directrice générale est une chose réelle. « J’ose espérer que ces textes pourront permettre de sécuriser pour longtemps la CAMEG et faire en sorte que l’on puisse se consacrer exclusivement à la mise à disposition des médicaments aux populations », a-t-il indiqué. Tout en félicitant la nouvelle directrice générale, il a salué la franche collaboration avec le personnel et a souhaité que le même soutien soit apporté à Dr Khaboré afin d’amener la CAMEG à son plus haut niveau de développement.

Stop aux polémiques

« Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », a laissé entendre Dr Anne Maryse Khaboré après son installation. Pour elle, c’est un long et méticuleux processus de recrutement qui a conduit à ce résultat et elle mesure les enjeux qui sont ceux de la CAMEG. La pharmacienne de formation, ancienne directrice des opérations commerciales chez Novartis, avec son master spécialisé en management médical et en biotechnologie des industries de santé, pense pouvoir relever les défis grâce à l’appui des collaborateurs de la CAMEG, des partenaires techniques et de tout le monde.

Pour ceux qui pensent que c’est à cause de ses liens familiaux avec le président du Faso qu’elle a été nommée ce poste, réponse de la nouvelle capitaine de la CAMEG : « Ces polémiques pour moi sont un signe d’un pays démocratique où tout le monde peut exprimer son opinion… ce sont des discussions qui sont un peu stériles. La grande question devrait être ‘‘est-ce que j’ai l’expertise pour faire sortir la CAMEG de cette crise ?’’ ». Une expertise qu’elle pense avoir acquise après plus de quatorze années d’expérience internationale dans des compagnies multinationales à travers différents secteurs d’activités et différents postes. Il était donc temps pour elle de venir apporter son expertise à son pays. Dr Khaboré demande à ses détracteurs de la juger sur les actes et non sur autre chose.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Messages

  • Félicitations. je suis fière de voir une femme à la tête de cette société. bon vent à toi

  • Bonjour,

    Personnellement, je pense que le Dr Anne Maryse Khaboré doit être jugée sur la base du travail qu’elle va accomplir.
    Cependant une information m’intrigue dans l’article. Elle aurait "plus de quatorze années d’expérience internationale dans des compagnies multinationales à travers différents secteurs d’activités et différents postes". C’est un peu vague comme formulation.

    Selon son profil professionnel, le Dr Anne Maryse Khaboré a obtenu son baccalauréat en 1999 et son doctorat en pharmacie (Spécialisation en dermo-cosmétologie, homéopathie, phytothérapie et officine) en 2011 et a commencé à travailler en 2010. Selon ce profil, elle a donc 8 ans d’expérience professionnelle. J’aimerais comprendre.

    Bonne journée !

  • Elle est vraiment jolie cette dame...Bonne chance et que Dieu t’accompagne

  • les enfants des pauvres seront toujours utilisés pour les basses besognes.
    leurs enfants enfant iront bosser en Europe, a l’abris des années blanches pour revenir nous diriger au profits des grandes multinationales.
    Comme l’a dit Juliette les jeunes doivent comprendre que les vieux politichiens n’ont pas d’engagement réciproques envers eux donc ne vous compromettez pas pour des gens qui vont vous sacrifier pour atteindre leurs objectifs.
    loin de moi l’idée qu’elle n’est pas compétente, mais on sait tous pour qui roule ces gens qui ont une carrière internationale dans les plus grandes firmes. ils ne sont pas là pour vous et moi, ils sont mandatés avec des objectifs claires : faire rentabiliser ces firmes.

  • Après les compaorés, voici venu le temps des kaborés ?

  • Quand j’ai lu le nom Kaboré qui s’écrit comme KHABORE avec un h, je vois déjà une falsification Ivoirienne au Burkina Faso. Mais il y a un traité d’amitié ivoiro-burkinabé qui permet des Compaoré d’être Yao Koffi désormais. Il suffit d’avoir une adresse dans les deux cas et être propulsé DG au Faso. Cependant, je connais une certaine Bandé peulh du Faso qui a aussi un parcours dans les multinationales comme pharmacienne doctorante. Donc, un certain Yao Blaise avait raison de profiter de sa très Chantal Compaoré pour avoir des audiences. Qui peut m’expliquer pourquoi un Kaboré s’écrit avec un H ? Caca tais-toi sinon les burkinabé insurgés vont te faire dans une villa comme un terroriste et la vie au Faso sera belle. Je vous souhaite une belle carrière au Faso, mais que cette beauté déjà soulevée ne perturbe le rangement des médicaments.

  • Bon vent à vous Mme la nouvelles directrice.
    Avec votre cursus, on peut s’imaginer que rien ne peut vous mystifier. Donc allez y et foncer pour le bien être du Burkina. Que rien ni personne ne puisse vous corrompre.
    Quand à ceux qui ne manquent pas d’occasion pour parler d’enfants de riches, de pauvres etc..., je dis : Il faut envoyer vos enfants à l’école, les suivre, vous intéressez à ce qu’ils font. Ce n’est que de la sorte que vous pourrez les pousser. C’est un investissement. Mais pour cela, il faudra arrêter d’investir dans vos ventres (bierre, porcal etc...) et dans les petites filles. C’est une triste réalité.
    Si on veut faire une enquête, les lieux où cette nomination a eu plus de débats, c’est autour des bibines ou pire dans des rencontres pour diffamation (se rencontrer pour parler des autres au lieu d’aller travailler).
    Comme le disait un prof au lycée : SEULE LA CARRIERE PAIE !
    Là où on peut critiquer nos gouvernants, c’est le fait de laisser nos enfants dehors après les études. Rien n’est fait pour les attirer au pays pour qu’ils servent.

  • évitons les polémiques stériles si les procédures de recrutement ont été respectées et qu’elle remplie les conditions. Souhaitons bon plein succès à cette brave dame pour sa mission très délicate car la santé de millions de personnes en jeu. la CAMEG ravitaille depuis les CHU jusqu’au derniers CSPS des villages les plus reculés. La rupture de médicaments peut être fatale, elle sait bien parce que Dr en pharmacie. que Dieu vous assiste si votre conscience est en paix avec lui.

  • Madame KABORÉ ou KAHBORÉ est sans doute compétente, mais la maladresse des autorités va la poursuivre toute sa carrière à la direction générale de la CAMEG. C´est une grosse maladresse de nommer un proche de sa famille à ce poste. Le président Rock Marc Christian KABORÉ va regretter cette décision, même s´il pourra toujours justifier n´avoir pas pris part à cette nomination. Les Burkinabès en ont marre de ce copinage au somment de l´état. Les Burkinabè en ont assez de ces alliances qui se tissent sur le dos du peuple. Les Burkinabè en marre de ne pas être suffisamment consultés. Il aurait été plus facile pour le président de négocier un poste dans une organisation internationale pour « sa prétendue protégée » que de s´embourber dans cet univers où le commun des mortels confond tout ! Le pouvoir veut coûte que coûte contrôler à sa guise les postes stratégiques de nos institutions. On place des gens qui ne pourront jamais dire non au pouvoir en cas d´activités illicites. Ainsi on pourra utiliser la manne financière de ces institutions pour financer ses propres campagnes électorales. Le président du Faso est déconnecté de la réalité dans laquelle vit la majorité des Burkinabè. C´est une inconscience notoire qui sera sévèrement punie par le peuple Burkinabè à l´heure des comptes. C´est justement ce manque de conscience qui a chassé Blaise Compaoré du pouvoir ! À regarder à la loupe le régime du président Rock, on s´aperçoit tout de suite qu´il s´agit d´un gouvernement de coquins et de copains, exactement à l´image de celui du président Blaise Compaoré. Hé bien vous êtes en train de jouer avec le feu, car nous venons de sortir d´une insurrection. Une seule goutte d´eau peut déborder le vase et créer par là des catastrophes démesurées ! À bon entendeur salut !

  • Félicitations Madame. Travailler comme ROsinii et ça va aller.

  • Spécialisation en dermo-cosmétologie, homéopathie, phytothérapie et officine.Quelle spécialisation !!!!!!!!!Du nouveau ça !!!!!.Félicitation !!!!!

  • ll parait que c’est la fille d’une grande femme d’affaires par ailleurs entrepreneur en batiment jadis très liée au clan Comporé et par ailleurs parente de l’autre ? Ou va le Burkina post-insurrectionnel ?

  • trop facile si tonton est président du jury

  • Que Dieu sauve ce pays du pillage. Personne n’est contre La promotion d’une de nos sœurs de La zone UEMOA , mais est elle en phase avec Les réalités de ce pays ? Je me rappelle une année , Les ivoiriens étaient venus d’inspirer de La réussite de la CAMEG.
    KABORE OU KAHBORE DE TOUS LES PAYS UNISSEZ-VOUS.

  • La solution de ton puzzle mene vers la belle mere jadis nationale, donc tu veux dire que c’est une de ses enfants ?

  • Heeee Daniel Da Hien
    Ok nous sommes rassurés car la Ligue des consommateurs est présente
    Donc pas de rupture de médicaments à la CAMEG si non HMMMMMMMMMMMM

  • Barkwendé, pour répondre à votre question sur le nombre d’années d’expérience, sachez que :
    - avoir le diplôme de doctorat se compte comme deux (2) années d’expérience lorsqu’on recrute au niveau master ou supérieur (voir les offres d’emploi sur le site de la banque mondiale par exemple. www.worldbank.org)
    - tout en étant étudiant, on peut travailler. En france, par exemple, les étudiants en thèse de doctorat peuvent être moniteur de travaux dirigés au début de leur thèse. A partir de la 3ème année, ils peuvent être recrutés comme attachés temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), un contrat d’un an maximum, renouvelable une fois. Cela conduit donc à 2 années d’expérience supplémentaires.
    Le système d’ATER a été introduit récemment au Burkina Faso et débute dès la 1ère année de doctorat. Le contrat d’une durée d’un an peut être renouvelé 2 fois, conduisant ainsi à trois années d’expérience en plus des deux années qu’offre le diplôme de doctorat.
    - Sur la base des deux points ci-dessus, à la fin du doctorat, l’étudiant a déjà 4 années d’expérience au minimum.
    - Pour finir, certains peuvent ajouter les durées des stages qu’ils ont effectués ou bien celles d’autres emplois à durée déterminée qu’ils ont occupés. J’en connais qui ont pris un break d’une année par exemple pour être consultant ou occuper un emploi dans une institution pendant qu’ils étaient étudiants en doctorat.
    Conclusion : Il n’est pas rare de voir quelqu’un qui se retrouve avec 5 ans d’expérience de travail à la fin de son doctorat.
    Agréable journée à vous.

  • Si vraiment cette dame est une parente du Président, je dirai que c’est dommage pour son image. Sur place ici, nous avons des compétences bien aguerries qui connaissent du bout du doigt le système sanitaire national et la problématique de distribution des médicaments au Burkina. Pourquoi aller chercher une personne qui ne connait pas grand chose de nos réalités pour la parachuter à la tete de la centrale, si ce n’est une espèce de népotisme déguisé. Quand au semblant de compétition qui est organisée pour les recrutements tout le monde sait maintenant comment ça se passe avec les pauvres jurys alibi constitués pour masquer les choses. Vraiment dommage !

  • Vous pensez vraiment que les gens vont envoyer leurs enfants à l’étranger pour obtenir des masters et des doctorats et revenir faire vos concours où le salaire ne vaut même pas le dixième de ce qu’on lui envoyait par mois pour ses besoins . Ils vont bosser un peu après la formation, loin des aigris et des égoïstes et après on rentre pour occuper un poste stratégique et le sommet. Mon œil. Sur la photo, j’ai l’impression que notre Ligue des consommateurs reste pensif et perdu. Juste un constat.

  • ELKABORE : Tu seras déçu un jour quand tu apprendras que la mère de cette doctoresse a fouillé les poubelles pour se nourrir à Abidjan quand elle était étudiante sans soutien : Et devenu par la suite une entrepreneuse milliardaire a la sueur de son front sans François ni Blaise comme le cas de madame Gando. Quand les internautes sauront les jours ou les mois a venir qui est cette petite dame au cœur de pierre, ils vont la laissé faire son petit chemin comme madame Rosine Coulibaly dans son pays d’origine. Arrêtez de mettre la parenté en première ligne au lieu de la compétence pour dénigrer gratuitement. Ce fut le cas du DG de la SONABY qui n’était pas un parent au président, et qui a fait toute sa carrière de technicien dans cette entreprise, et a même formé des DG de cette entreprise en connaissant la SONABY professionnellement. Quelquefois je pense qu’il est mieux de fermer sa gueule quand on n’a pas des bonnes informations.

  • Tchiééé !... Mais go là est kpata hein...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés