Ranch de gibier de Nazinga : Des réalisations de plus de 227 millions de F CFA pour un séjour plus agréable

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • mardi 29 mai 2018 à 00h29min

Le deuxième Programme national de gestion des terroirs dans sa phase 3 (PNGT-2-3) a visité un certain nombre de ses réalisations dans la région du Centre-Sud. Lors de cette visite, ce vendredi 25 mai 2018, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a procédé l’inauguration officielle des nouvelles infrastructures d’accueil touristique du ranch de gibier de Nazinga.

Ranch de gibier de Nazinga : Des réalisations de plus de 227 millions de F CFA pour un séjour plus agréable

Dans quelques mois, les habitants du village de Sidtenga dans la commune de Béré (province du Zoundwéogo, région du Centre-Sud) auront leur retenue d’eau. D’une capacité estimée de 227 395 mètres cubes avec un plan d’eau de 18,08 hectares, l’ouvrage co-financé par le PNGT-2-3 et le Conseil régional du Centre-Sud (maître d’ouvrage) et qui coûtera plus de 385 millions de F CFA (sans compter 27,9 millions de F CFA pour le contrôle), viendra résorber le besoin exprimé par la population. Pour peu que les travaux puissent avancer comme il se doit car c’est un chantier en démarrage que le ministre en charge des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, et le coordonnateur national du PNGT-2-3, Souleymane Nassa, ont visité en cette matinée.

Pour un délai d’exécution de cinq mois, l’entreprise SOKEF en question a déjà consommé huit mois (soit plus que le délai) sans que les lignes ne bougent comme il se doit. Son premier responsable, Kibsi Ouédraogo, a expliqué ce retard par le fait des agents des Eaux et forêts. Car n’ayant pas d’autorisation pour abattre les arbres et débuter les travaux. « Il nous ont bloqués pendant deux mois et sept jours. Ensuite il y a eu une roche (qui a apparu sur le chantier et qu’il fallait déboulonner) et on a pris un mois encore pour trouver une solution. Donc nous avons perdu trois mois sans rien faire », a-t-il laissé entendre.

Depuis novembre 2017, il végète sur ce chantier sans pour autant avancer. Foi de l’entrepreneur, l’ouvrage hydrique sera livré dans deux mois, si toutefois l’argent est débloqué à temps. Le ministre pour sa part a manifesté son mécontentement et a invité l’entreprise et le service de suivi et contrôle à s’activer pour ne pas plus brimer les premiers bénéficiers que sont les populations.

Plus de capacité d’accueil

Sur le second site visité, le ministre a procédé à l’inauguration officielle des nouvelles infrastructures d’accueil touristique du ranch de gibier de Nazinga, dans la commune de Guiaro (province du Nahouri, région du Centre-Sud). Ce sont cinq dortoirs, cinq appartements, un restaurant-cuisine (et des équipements) d’un coût global de plus de 227 millions de F CFA que le PNGT-2-3 a réalisés au profit de l’Office national des aires protégées (OFINAP). Selon le coordonnateur national du PNGT-2-3, Souleymane Nassa, il est écrit dans le document du projet que dans le financement du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), les ressources soient affectées à travers un protocole d’exécution à la partie étatique. Cela pour la réalisation d’un certain nombre d’infrastructures pour le ranch de gibier de Nazinga, notamment pour ce qui est du renforcement de sa capacité de fonctionnement (acquisition de motos, de GPS).

Pour le conseiller technique du ministre en charge de l’Environnement, Daouda Zallé, ces infrastructures viennent renforcer la capacité d’accueil au niveau du ranch. Au nom du ministre, il a remercié le PNGT-2-3 pour un tel investissement qui vient soulager ceux qui ont la charge de cette réserve écologique et faunique. Le ministre Jacob Ouédraogo, a quant à lui montré sa satisfaction face à la qualité des infrastructures, ainsi qu’à la touche décorative qui se rapporte à la culture kasséna. « Le PNGT-2-3 a fait l’effort pour que ces infrastructures soient là pour rehausser le niveau de fréquentation touristique dans le ranch », a-t-il souligné.
Ce qui est une bonne chose, surtout que le tourisme contribue au développement social et économique du pays des Hommes intègres. Il a donc encouragé les responsables de ces lieux à bien entretenir ces infrastructures pour en tirer le maximum de profit. Cela au grand bonheur des amoureux de la nature.

En rappel, le PNGT-2-3 est financé par l’Etat burkinabè, la Banque mondiale, le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et les bénéficiaires. Le projet intervient dans l’ensemble des 302 communes rurales et les treize collectivités régionales.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • Si le ridicule pouvait tuer, comment une roche peut apparaître pour bloquer un chantier ; cela dénote d’une mauvaise connaissance du terrain parce qu’une roche n’apparaît pas du jour au lendemain, elle est là depuis des millions d’années. Si les eaux et forêt bloquent les travaux cela veut dire que le projet n’a pas fait l’objet d’une étude d’impact environnemental ce qui est inconcevable de nos jours quand on est à l’ère du développement durable.

  • Chapeau bas au PNGT. Au responsable de l’entreprise SOKEF, ce n’est pas les agents des Eaux et Forêts qui ont voté la loi sur les évaluations environnementales au Burkina Faso ; il faudra donc chercher la solution à tes problèmes ailleurs. Et comme le dit ib, cela s’apparente à de l’amateurisme, si non une roche n’apparaît pas du jour au lendemain !

  • Vous allez faire fuir les animaux avec le bruit des engins, les gaz d’échappement des mêmes engins. Cela étant fait, il faudra dire à tous les utilisateurs des lieux de ne pas faire usage de plastiques ou de les rassembler afin qu’ils soient jettes hors du ranch à des centaines de km.
    Ils participerons ainsi à la sauvegarde de la faunes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés