Le Burkina Faso et la République de Chine ont rétabli leurs relations diplomatiques

Communiqué • samedi 26 mai 2018 à 18h26min

Ce jour samedi 26 mai 2018 à Pékin, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Son Excellence Alpha Barry et son homologue chinois, le Ministre des affaires étrangères, Conseiller d’Etat Wang Yi ont posé l’acte qui marque solennellement la reprise des relations diplomatiques entre la République populaire de Chine et le Burkina Faso.

Le Burkina Faso et la République de Chine ont rétabli leurs relations diplomatiques

Le Gouvernement burkinabè salue le retour à la normale des liens de la grande amitié sino-burkinabè qui, en réalité, n’ont jamais été rompus depuis l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux Etats en 1973.

Le Gouvernement du Burkina Faso demeure convaincu que la reprise des relations avec la République populaire de Chine répond aux intérêts des deux pays et contribuera à promouvoir une coopération fructueuse et féconde dans tous les domaines et à renforcer les liens d’amitié et de solidarité entre les peuples chinois et burkinabè.

Le Ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Portfolio

Messages

  • Un autre gouvernement viendra et on retournera vers la Chine Taiwan parceque c’est labas que notre coeur est !!

    • Très bien dit seulement, le cœur est un organe du corps humain et ce corps doit être nourri, non pas par l’amour d’un pays, mais bien par un développement durable qui permettra à lambda burkinabè de se nourrir à sa faim, et pouvoir se procurer des choses au prix abordable. C’est ce dont on parle ici !!! Ce n’est pas CDP contre MPP ou autres groupuscules politiques, mais bien pour les intérêts de la nation. Si votre gouvernement arrive au pouvoir et vous décidez de retourner au Taiwan car c’est là où se trouve votre cœur, un cœur qui ne se nourrit que du sable, ou encore fermer toutes les ambassades et n’avoir qu’une seule en Somalie, on ne fera que vous souhaitez bonne chance. Pour l’heure, le gouvernement a très bien fait de nous avoir débarrassés de cette relation diplomatique moribonde qui ne servait rien à personne. Voilà.

    • Nabiiga, vous avez l’air de savoir de quoi vous parlez.
      Il est indéniable que si l’on s’en tient aux apports en terme de développement économique, la Chine populaire peut se montrer d’un grand secours pour l’Afrique.
      Néanmoins, il est bon d’y regarder à deux fois, lorsqu’on s’engage dans ce type de "partenariat".
      Pour de nombreux pays africains, les conséquences des "coopérations" sino-africaines sont plus que désastreuses à de nombreux égards : sociaux, droit du travail, droits humains, environnement,...
      Pour une meilleure appréhension de ces nouvelles relations, je conseille à chacun la lecture de : "la Chinafrique" de Serge Michel et Michel Beuret, aux éditions hachette, qui apporte un éclairage assez objectif, à travers une enquête très complète.
      Difficile donc, d’anticiper ce que ce nouveau "contrat" apportera à notre pays, mais soyons déjà persuadé que les gens de pouvoir, qu’ils soient chinois ou burkinabé, y trouveront leur compte, quant-au peuple,... ça reste à démontrer.

    • Dire que ça ne servait rien à personne je pense que vous plaisantez. Du reste, la roue tourne..

    • Alpha Barry a le sourire d’un enfant de maternelle qui a reçu une sucette de bonbon.
      Dis nous ALPHA à combien vous avez dealez cette signature puisqu’il se susurre depuis des mois que vous avez refusez une première commission de plusieurs dizaines de millions de dollars.

    • C’est sûr que c’était une relation qui servait plus aux intérêts de la famille Compaoré et sa petite bande de mafieux.C’était su mais on n’en parlait pas

    • Je me joins à l’avis de Kwiliga,
      Pour avoir travaillé avec des expatriés Taïwanais, ce qui est sûr c’est que
      leur action dans le pays relevait de la coopération, voire de la philanthropie, à tout le moins
      il s’agissait d’aide et de développement. Je ne suis pas sûr, et même convaincu qu’il n’en sera
      pas de même avec la Chine populaire, et je doute que le Faso et sa population aient quelque(s)
      chose(s) à y gagner... L’avenir le dira, mais si l’on se fie à l’histoire, l’ouvrage cité par Kwiliga est
      un bon exemple des techniques de prédations organisée par la Chine en Afrique.
      Le Burkina y gagnera probablement dans le futur, quelques chantiers d’infrastructures nationales (routes
      goudronnées, échangeurs, ponts, stades, etc...) financées par la Chine, mais construites par qui ?
      Pour quelles créations d’emploi sur place ? Quelle formations ? Quel projet de développement pour
      le pays ? Attendons de voir, mais je doute que le pays ait fait là une bonne affaire.
      Cordialement

      Bruno

    • Qui dit susurre, dit rumeurs. Les rumeurs, nul ne l’ignore, sont le cancer de Ouaga. Aucun jour ne passe sans que quelqu’un, probablement de Zinaire, et possiblement de Maria de Zinaire, elle/lui-même, s’assoie chez lui et créer une histoire de toute pièce ; et haya, il saute sur sa moto ou dans un véhicule qui laisse derrière lui une fumée noire épaisse et toxique (le manque d’argent volé d’antan l’oblige) pour aller raconter son histoire à quelqu’un qu’il est sûr trouvera un moyen pour avoir une large diffusion et voilà c’est parti. Un autre rumeur vient de s’ajouter. Ouaga ne vit que cela, des rumeurs venant des gens très mal intentionnés et mal inspirés dois-je ajouter, n’ inspirés que par le désire incontrollé de souiller les noms des gens. C’est lamentable !!

      Que voulez-vous d’Alpha ? Qu’il verse des larmes ? S’il faut sourire, il faut bien le faire et c’est cela qu’il a fait. Alpha sera de retour au pays sous peu, il faut lui poser la question directement puisque tu sais l’emplacement de son bureau. Si seulement la l’hypocrisie tuait !!!

    • Mon frère Nabiiga, tu déverses ta bile sur Maria de Ziniaré pour rien, même Mahamady Sangla, président de l’Association des Burkinabè de Taïwan dans son interview a parlé du deal pour l’établissement des relations diplomatiques et il a précisé que ça date de début 2018. Il faut suivre l’actualité. Maria de Ziniaré n’y est pour rien.

    • Je suis au-dessus des actualités mon frère. Le deal dont on parle, n’est rien que ce que j’ai déjà dit. Le Burkina et le Ghana souhaitent avoir un rail qui relie les deux pays ; seul bémol, le Burkina entretient des relations diplomatiques avec le Taiwan qui, aux yeux de la Chine, n’est non seulement un pays, mais un territoire rebelle de la Chine. Deal ? Que le Burkina rompt ses relations avec le Taiwan et vous aurez votre rail. C’est cela le ’deal’ dont parle le président de l’association. C’est le quid pro quo et c’est tout. Il ne faut pas comprendre le deal comme celui de Blaise et François ou les deux têtes s’accoquinaient régulièrement pour détourner des milliards dans des deals avec les étrangers. Ce deal est que le Burkina rompt ses relations avec la Chine avant tout financement de projet que ce soit au Burkina. C’est chose faite

    • Merçi mon frère. L’éxpérience en dit long sur les apports des relations sino-africaines pour les peuples.

    • Ici on parle de politiques en termes d’intérêts pas pour nouer des intérêts de quelques ventres. Si la grande était rancunière elle pouvait nous abattre depuis longtemps pour avoir bu et manger avec leur ennemi. La Chine a amené l’acupuncture à Koudougou et beaucoup ont rallongé leur vie à cause d’eux. Ils ont commencé avec la SOVOLCOM devenue Faso Yaar mais mort à la suite de la rupture. Avec ces magasins tous les habitants des provinces pouvaient acheter des articles à prix raisonnables. Nous n’avons jamais compris pourquoi on a rompu avec la grande Chine, presque première puissance mondiale économique. Dieu ne dort pas ! je suis content de ce retour car on était en train de perdre beaucoup au détriment de quelques miettes. Grâce à eux on eu le stade du 4 Aout.

    • « haya, il saute sur sa moto ou dans un véhicule qui laisse derrière lui une fumée noire épaisse et toxique (le manque d’argent volé d’antan l’oblige) pour aller raconter son histoire à quelqu’un qu’il est sûr trouvera un moyen pour avoir une large diffusion et voilà c’est parti. Un autre rumeur vient de s’ajouter. »
      Et Allah nabiiga tu vas tuer quelqu’un de rire un jour je ris depuis là impossible de m’arrêter vraiment tu as bien décrit l’attitude des nafiguis là mais il faut de tout pour faire un monde donc on va continuer à les supporter malgré les fumées toxiques qu’ils nous font avaler ..rires..

  • Ha ! Le Faso des Affaires.
    Combien ça coûté à la Chine ?!

  • Le gouvernement des traitres et si les relations avec la Chine populaire n’ont jamais été rompu, pourquoi rompre avec la Chine Taïwan ? Vous prenez votre peuple pour des imbéciles. Je dois comprendre que vous souhaiter également rompre le traité d’amitié ivoiro-burkinabé, parce qu’il a été signé par Blaise et Laurent. Mais, comme les deux présidents se trouvent chacun avec un dossier judiciaire cette amitié apparait donc caduque. En plus, il y a également une pression régionale de la cedeao. Les autoroutes ne pourront pas être construites faute des financements toujours chinois.

  • Le rail qui va relier Ouaga à Accra est déjà chose faite car justement, la Chine n’attendait que le Burkina rompre cette morbide relation avec le Taiwan pour débloquer les fonds nécessaire pour relier Ouaga-Accra par le rail. C’est chose faite désormais et vous me le direz un jour. Le Ghana s’impatientait à son tour car le Burkina retenait son développement ; la Chine ayant a fait comprendre au Ghana combien elle était prête à financer le méga projet. Abidjan avait le monopole sur le transit de nos imports ce qui rendait la vie doublement chère pour nous, rien qu’à cause de la RAN. La retombé économique sur les populations sera la baisse immédiate des prix de toute chose importée au Burkina car le transport coûtera doublement moins cher de port de Tema à Ouaga qu’il l’est présentement d’Abidjan-Ouaga. Mieux, la distance entre Ouaga et Accra est beaucoup plus courte qu’elle est entre Ouaga-Abidjan. Essayez de transporter un véhicule d’Abidjan jusqu’à Ouaga par le rail pour voir combien ça va vous coutera. Cette relation diplomatique avec le Taiwan était une idiotie insondable, heureusement, le gouvernement a vu la lumière et agi comme il se devait. Voilà

    • "cette morbide relation avec le Taiwan". Ah, pardon, mais je ne sais pas si le terme est bien choisi.
      Moribonde, aurait éventuellement fait l’affaire, mais morbide ?
      Je ne peux être d’accord, avec ce type de propos, à l’égard d’un pays qui a tant donné au Faso, sans jamais rien demander en retour qu’un peu de reconnaissance, à l’égard de gens qui sont venus s’investir chez nous durant des années et qui ont sauvé tant de vies humaines par leur sérieux et leur implication, qui dépassait souvent de beaucoup ceux de nos compatriotes.
      Alors, pardon, mais rangez donc ce morbide.

    • Merci Kwiliga. En effet, ’moribonde’ serait préféré et non pas morbide. L’agence Chinoise de développement international avec la coopération d’Exim Banque financera ce projet de rail Ouaga-Accra qui passera par Kombissiri, Manga etc. Les responsables du transport ghanéen sont venus à Ouaga et sont repartis, après plus rien mais en effet il y avait des tractations dans la coulisses sur cette question de la relation moribonde entre Ouaga et le Taiwan. Le Vice-Président ghanéen, étant du nord et voulant désenclaver sa région natale a accouché ce projet qui a été accepté par le Président. S’il y a le rail à l’extrême nord, autant associer le Burkina au projet d’où la visite des responsables ghanéens chez nous il n’y a pas longtemps mais le Burkina était la barrière à la réalisation de ce projet car la Chine a demandé, et a été ferme ; pas de projet si le Burkina ne rompt pas ses relations avec le Taiwan. Chose faite désormais et le projet verra le jour ; il le faut bien car le rail fut une promesse électorale du gouvernement ghanéen aux populations du nord. Vous me donnerez raison un jour. Voilà

  • Si les Burkinabé se souviennent bien, le Burkina Faso n’a jamais rompu ses relations avec la République Populaire de Chine. Le gouvernement en 1994 ,avec la période de la dévaluation et avec les caciques de ce moment (Salif et Issouf) paix à leures Âmes, avait reconnu Taiwan. Le reste ,à completer et à suivre....

  • C’est quoi cette prostitution ? Rappelez moi, les smartphones polémiques pour tous les députés venaient d’où ?

  • Le Burkina a perdu pendant 24 ans. Les relations avaient été suspendu avec la CHINE.les produits de contre façon taïwannaise bouff (Faso Danfani,riz plastique....) Un marché asiatique reduite à 70% puisqu’il fallait avoir un pied à terre quelque part dans un pays ami de la Chine Continentale pour pouvoir transiter,les projets de securité alimentaire ;hoop ! la plaine amenanger de la vallée du kou ... Les barrages .Bref le BURKINA n’etait pas seulement perdant avec Taïwan mais étranglé à jamais.Je vous rappel que la CHINE est la 1ere ou 2eme puissance ecconomique pendant que Taïwan n’est reconnu par moin 20 pays de nos jours .

  • C’est regrettable que certains ne sachent rien sur les relations internationales.. Qu’ils résument tout Au Burkina actuel contre Blaise COMPAORE. Quand on peut intervenir sur cette plateforme, le même moyen doit nous permettre d’aller chercher à nous instruire.

  • Huuummm tjrs la mendicité et encore la mendicité, faut Il donc trouver le salut a travers des cooperations a n’en point finir pour notre pays moi je NE crois pas. Du reste je rappele kil ya 324 pays Dans CE monde dont seulema 197 officielema reconnus. Alors je comprendrai le choix pour notre pays parce ke tel ou tel raison le Lui pousse mais n’empeche k SI l’afrique sera le continent du futur c n’est pas en acceptant des valises tous les jours Dans nos pays ke nou y arriverons.

  • Bon arrivée les poupées gonflables, tous le pédés et autres seront satisfait les corned-beef à la chaire humaine et tout ce que cette coopération contiendra de mauvais pour la population.
    Un pays de mendiants incapables de tenir sur les deux pieds toujours près à se prostituer à tout prix.
    Peut être que nos arrières petits fils sauvera notre face au moins nos grands parents sont mille fois mieux que nous.

    • Si, au lieu de travailler, nous passons tout le temps à grèver et réclamer ce que nous ne pouvons pas produire, alors souffrez que nos Gouvernants aillent chercher des solutions ailleurs.
      Nous sommes un pays pauvre parce que nous le voulons. Que Dieu nou éclaire.

  • Avec des incapables depuis les années 1960 jusk’en (1983-1987), faisons un méa culpa, une autocritique profonde et dites moi chers compatriotes sommes nous obligés et gagnons nous a etre Dans la democratie,regime imposé par soit disant les plus forts aux plus incapables, tout etat souverain n’a t’il pas le droit de choisir son regime a Lui ? Non parce qu’au BF on a EU k’un seul chef d’Etat digne du nom depuis les independances. Tout le reste flechit le genoux sou la houlette de la democratie pour mendier. Vivema une revolution Dans CE pays.

  • Enfin ! Le Burkina renoue avec la Chine populaire ! Merci au Président Roch et à tout son gouvernement pour avoir eu ce courage de revenir avec la Chine populaire. Je suis convaincu que cette coopération avec la Chine populaire sera très bénéfique pour le Burkina Faso. Mais il convient que les autorités actuelles et à venir aient la ferme volonté et le ferme engagement de négocier des accords qui sont les mieux bénéfiques pour l’ensemble des Burkinabés et garantissant un développement durable. Il s’agit surtout de prioriser les projets socioéconomique durables et le transfert de technologie. Toute chose qui garantit un développement durable du Burkina. Au Président Roch et à l’ensemble du gouvernement THIEBA, puisse DIEU vous protège et vous éclaire vers des politiques qui garantissent un réel développement durable du Burkina Faso. Vive la coopération BURKINA- CHINE

  • C’est déplorable tout ça. Un pays grabataire,mendiant dans l’âme qui est tout sauf un pays intègre et droit.Le burkina fait honte depuis deux ans.Même le principe de soutenir un peuple Taïwanais qui se bas pour sa liberté et son auto détermination n’est pas pris en compte .On se borne à déclarer honteusement comme le general de gaules que"les pays n’ont pas d’amis mais que des intérêts ".C’est faux et archi faux car l’amitié et la fraternite vraie existe entre les peuples. Ce sont les politiciens vereux dans leur délinquance qui ont perverti l’amitié entre les pays et les peuples.

  • Le gouvernement Roch doit faire bcp attention parceque la chine populair, en plus d’envahir davantage notre pays avec leurs produits, risque d’installer des coloninnies chinoises au Faso.
    Nous n’avons pas assez de terres et on ne peut pas se permettre ca. comme l’a souleve kwiliga, cette chine n’a pas de morales. ils vont faire descendre les chinois pour leurs projets et apres qu’ils aient fini ils ne vont plus rentrer chez en Chine. regarder les pays voisins qui ont deja des relations la Chine populaire et vous comprendrez.

  • Simple question à deux balles. Quel progrès significatifs ont été enregistrés par les Pays Africains au bas du tableau qui sont avec la Chine populaire depuis toujours ? A mon humble avis tant que nous n’allons pas d’abord développer notre mentalité de sous développée se serait peine perdue. Les dons n’ont jamais développés personne ni aucun pays. Seule notre génie créatrice et notre volonté d’immoler nos égoïsmes personnels feront avancer notre pays.

  • Peut être avons nous developer les autres pays un jour de notre histoire Sinon comment comprendre ke nous revendons notre soit disant independance si cherema obtenue en redevenant ESCLAVES ?

  • Liste des pays qui reconnaissent l’existant de votre TAÎWAN Belize, Rep Dominicaine, Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Kiribati, Marshall, Nauru, Nicaragua, Palaos, Saint Christophe et Niéves , Saint Lucie, Saint Vincent et les Genadines, Swaziland, Ils Salomon, Tuvalu, S’il vous plait lequel de ses pays a l’aire d’etre serieux. on peut ajouté la mission de VATICAN il ya quelque jour le BURKINA FASO faisait de ses bani hors paire

  • Le fond de l’affaire ne m’intéresse pas beaucoup aujourd’hui. D’ailleurs, tous ceux qui se lancent dans cet aspect du débat ne font que de la conjecture. Le Burkina Faso est un pays souverain qui décide librement du choix de ses amis et même de ses ennemis. Il est de la prérogative de l’Exécutif d’en décider et d’assumer. Du reste, pour le cas de Taiwan tout le monde savait qu’il s’agissait d’une question de temps. Ca ne pouvait pas continuer longtemps. Ca n’engage que moi.
    Bref ce qui compte à mes yeux, c’est la façon dont cette question est gérée. Je le dit net, nous n’avons pas été digne et respectueux à l’égard de Taiwan. Quand on a été l’ami de quelqu’un pendant 24 sans discontinuer on ne se sépare pas de lui de cette façon surtout qu’il n’a posé aucun acte hostile à notre égard. Je pense qu’on aurait pu simplement rétablir nos relations avec Pékin et laisser l’initiative de la rupture à Taipei comme on l’a fait du reste en 1994 avec la Chine Populaire. Ensuite, le Ministre Barry n’a même pas pris le soin de remercier Taiwan pour ce qu’il a fait pendant 24 ans pour notre pauvre pays. On est Africain, même si c’est la diplomatie qui l’exige, soyons Africains, soyons dignes. Par cette attitude, la diplomatie qui est sensée être l’incarnation du peuple et de ses valeurs, a trahi ! Je vous renvoie au message de Zephirin DIABRE sur le sujet. Ne dites surtout pas que je suis de l’UPC.
    Enfin, il faut qu’on sache qu’aucune relation n’est jamais totalement bonne ou totalement mauvaise. A l’étape actuelle du fonctionnement sans vision de notre diplomatie on va vite déchanter. Pourquoi penser que c’est la Chine qui va développer notre pays ? Réveillez pauvres Burkinabè. Votre salut viendra de vous et non de personne, qu’il soit Chine Pop, Taiwan, France, Israel, Arabie Saoudite, Maroc ou Algérie.

    • Taiwan n’est pas un pays c’est une province rebelle.Pekin est une source d’inspiration pour un developpement. avant 1990 il n’etait meme pas dans les 20tiene puissance économique et 2015 1ere puissance economique. Tant que c’est CFA (colonie francaice d’afrique) notre monnaie, tant que nous payons des impots a la france, tant que nous ne reformons pas notre educations, tant qu’il n’a pas une vrais revolution contre l’impergalisme française,dans 10000 ans nous serons un pays pauvre tres endetté.Ce n’est pas un miracle,on ne peut pas courir les pattes liguoté.Ce changement est marque un 1er pas.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés