Démantèlement de présumés terroristes à Rayongo : Le film de l’assaut raconté par un voisin

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • vendredi 25 mai 2018 à 14h00min

48 heures après le démantèlement d’un réseau de présumés terroristes, la vie a repris ses droits à Rayongo. Mais les populations riveraines affirment craindre des représailles. « Comme nous ne savons pas s’ils ont été tous anéantis, nous avons peur que les autres, s’il y en a qui ont réussi à fuir pendant les tirs, s’en prennent aux gens ici », s’est inquiétée une voisine de la villa dans laquelle résidaient les présumés terroristes.

Démantèlement de présumés terroristes à Rayongo : Le film de l’assaut raconté par un voisin

Rayongo. En l’espace d’une journée, ce quartier jadis ignoré par beaucoup d’habitants de Ouagadougou, est devenu tristement célèbre. Et pour cause, dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 mai 2018, des éléments de la gendarmerie ont débusqué des présumés terroristes qui habitaient une villa de ce quartier. De 1h30 à 8h, des éléments de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) ont échangé des tirs nourris avec ces hommes armés.

Le film de l’assaut

Un film que certains voisins ont suivi depuis leur cachette. « À cause de la chaleur, j’étais couché devant ma boutique. Au milieu de la nuit, j’ai été réveillé par le bruit des véhicules et des motos de la gendarmerie. Ils étaient nombreux. Ils ont tourné pendant un moment, puis ils se sont dirigés vers un six-mètres devant. J’ai eu l’impression qu’ils ont défoncé un portail là-bas, puisque j’ai entendu un bruit. Puis ils sont revenus. Ils sont descendus des véhicules et des motos qu’ils avaient laissés devant ma boutique ici (Ndlr, la boutique à l’arrière des villas jumelées). Je les regardais toujours et jusque-là je n’avais toujours pas peur. Ils se sont ensuite dirigés vers la villa. Ils ont également défoncé le portail, puis j’ai entendu des tirs. Et j’ai aussi entendu quelqu’un qui répétait de faire venir l’ambulance parce qu’il y a un blessé. C’est en ce moment que je suis rentré dans la boutique. Ma porte était toujours ouverte.

Ensuite trois gendarmes ont pris position devant ma boutique. C’est à cet instant que les tirs ont véritablement commencé. Par mesure de prudence, j’ai bouclé ma porte. Mais je n’ai pas fermé l’œil de la nuit », se rappelle encore O.B., gérant d’une boutique jouxtant la tristement célèbre villa rose de Rayongo.

Les présumés terroristes, il affirme ne pas les connaître. « Je ne les connaissais pas. Je ne me rappelle pas qu’ils aient acheté quelque chose ici. Pourtant leurs voisins viennent ici et je les connais tous », affirme-t-il.

La peur des riverains

Tout comme O.B., Rasmata (prénom d’emprunt) a vécu une nuit cauchemardesque. Vendeuse de légumes, sa cour est située à quelques pas de la villa rose. « J’ai été réveillée par les tirs. On n’osait même pas mettre le pied dehors. C’est vers 7h que les gendarmes sont venus nous demander de sortir. Ils ont fouillé nos maisons et après ils sont repartis », explique-t-elle.

Aujourd’hui, les voisins de la villa sont habités par la peur. « Comme nous ne savons pas s’ils ont été tous anéantis, j’ai peur que s’il y a d’autres, qu’ils s’en prennent aux gens ici », s’inquiète-t-elle. O.B., par contre, a été entendu par les gendarmes qui ont aussi noté son numéro de téléphone. Il pourra être appelé pour les besoins de l’enquête. « Les gendarmes ont pris nos numéros. On ne sait pas si ce qu’on va dire quand ils vont nous appeler, ne va pas nous condamner. Parce que dans une situation pareille, je ne sais pas ce qu’il faut dire », s’est également inquiété O.B.

Un bilan lourd…

Selon d’autres témoins, les hommes du commandant Evrard Somda ont vidé la villa de ses affaires. Une moto et bien d’autres choses ont également été retrouvées dans la maison. « Ils ont sorti du sucre qu’ils ont distribué aux gens ici », témoigne un jeune homme qui a suivi l’acte.

En rappel, au cours de l’opération, trois présumés terroristes ont été abattus et un quatrième arrêté. Un gendarme a également perdu la vie. Quatre autres et deux civils ont été blessés et sont actuellement soignés dans un hôpital de la place. Une trentaine de personnes ont été interpellées pour les besoins de l’enquête.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Messages

  • Courage à ceux qui ont mené les opérations pour nous débarrasser de ces gens là. Vous êtes utiles au pays et nous prions le bon DIEU pour qu’il vous accompagne dans votre mission. Paix à l’âme du gendarme qui a succombé à ses blessures.

  • Belle plume, Jacques Théodore Balima. Merci de nous avoir fait revivre ces instants cauchemardesques. Que Dieu protège le Burkina Faso et ses habitants !

  • Les inquiétudes des riverains sont justifiées, mais à avoir cette attitude de peur même justifiée, les FDS ne sortiraient pas pour aller à l’assaut. En partant sur la base qu’ "Un civil est un militaire en permission", nous devons surmonter cette peur, car nous n’hésitons pas à répéter cette Devise qui nous est chère : La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons. C’est ici le lieu de le prouver. Paix aux Âmes de ceux des nôtres qui sont décédés, et l’Enfer aux âmes des mécréants qui nous terrorisent tant. Prompt rétablissement à nos Vaillants Blessés de Guerre.

  • je pense qu’on a vérifié la qualité de ce sucre avant de le distribuer aux gens !
    Bravo aux gens de Evrard !!

  • Bravo à nos forces de sécurité et à illustre population de la ville de Ouagadougou.

    A nos bailleurs, beaucoup plus de vigilance dans la location de nos maisons. Ce n’est que par la conjugaison de nos efforts qu’on pourra éradiquer ce fléau qui nous hante tous !!!!

    Quand le peuple se me debout : les djihadistes disparaissent !

    En, avant vaillant peuple du Burkina Faso !!

    Que les âmes de nos honorables disparus reposent en paix dans le Seigneur Clément et miséricordieux !

  • Courage braves soldats défenseur de la nation ! Paix et repos éternel au ML OUEDRAOGO François de Salles ! Mais dites bonne gens ! pourquoi ne pas doter les unités d’intervention de véhicules légers et rapides mais blindés afin de sécuriser davantage les éléments les plus avancés prêts à ouvrir le feu ? on réduirait considérablement alors le risque que des tirs ennemis touchent nos braves fils et frères.

  • Et le propriétaire de la villa dans tout ca. Je pense que l’Etat doit prendre les mesures a l’encontre de Bailleurs qui louent leurs maison aux ennemis de la nation.

  • Le meilleur courage est la peur. Mais cette peur domptée devient du courage. N’ayons pas peut parce que c’est ce qu’ils recherchent. Chacun doit maintenant être vigilent, c’est notre seule protection.
    Je confirme également le laxisme des bailleurs dont l’appât du gain prime sur la sécurité. J’ai été acteur d’un hébergement de 3 semaines pour vacances à côté de Ouaga 2000 sans qu’aucune pièce d’identité ne soit demandée. Il suffit juste de payer cash au représentant (on ne voit jamais le bailleur) et tu es logé dans le confort qui te sied. Tout le monde veut vivre incognito. Aussi bien les proprio que les locataires.
    Il faut une sensibilisation parce que la situation ne nous permet plus cela.

    Bravo aux FDS, mais je les exhorte à s’améliorer dans leurs interventions. Il faut sécuriser les alentours (communiquer et évacuer) avant d’intervenir. Il me semble qu’ils ont eu le temps pour cela. travailler également à éviter les pertes en leur sein. Malgré le résultat, on a eu trop de pertes et de familles endeuillées.
    Courage à tous. Nous vaincrons surement.

  • Voilà au moins des gens qui risque leur vies, qui la perdent parfois pour que nous dorlions tranquille. Ceux la méritent bien qu’on leur accordent des fonds commun au lieu de ces bandes de pillards de fonctionnaires de l économie et consorts qui veulent pendre le pays en otage pour des histoires de FC, carburant et autres sous prétexte qu’ils collectent des impôts.
    On mérite bien cela aussi quand on regarde notre président aussi mou colle une banane.

  • Pffff quel amateurisme de nos FDS !!!!

    Partir en intervention contre des individus lourdement armés en pleine nuit, sans sécuriser le périmètre, sans évacuer les civils avant l’assaut, tout ça pour être blessé et perdre un frère d’arme ???

    Des interpellations discrètes, auraient été plus utiles (pas de dégâts et possibilités de procéder à un interrogatoire). Les assauts ne sont donnés que lorsque les cibles sont alertées de l’attaque, ou que des civils/individus sont pris en otages.

    Sans rancune mais c’est la vérité.

    • S ils avais proceder ainsi et que les gars s echappent ou passent a l acte, tu vas venir dire qu ils ont pris trop de precautions. Ce que deplore c est la perte du brave gendarme et les blessés. Tu crois que traquer un terroriste est chose facile ?

  • Bravos à nos FDS. Que Dieu vous accompagne dans vos nombreuses missions combien périlleuses.
    Aux citoyens et citoyennes des villes et des campagnes, je lance l’OPERATION COUP d’OEIL CHEZ SON VOISIN( COV) :
    1. A la maison jeter des coups d’œil discret chez vos voisins ;
    2. Au maquis/resto/station service, jeter des coup d’œil discret chez vos voisins
    3. A la mosquée ou à l’église jeter des coups discrets chez vos voisins.
    SIGNALISONS A L’INSTANT TOUT COMPORTEMENT SUSPECT.
    Le succès des actions de nos FDS dépend de notre constante vigilance.

  • J’ai été étonné de " la sorti" du CDP qui se félicitait de cette neutralisation des bandits de Rayongo. Les inconditionnels du RSP auraient- ils enfin fait le deuil de ce corps ?
    Bravos à nos vrais soldats.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés