Ouagadougou : Le maréchal des logis chef François de Salle Ouédraogo conduit à sa dernière demeure

vendredi 25 mai 2018 à 13h30min

Tué lors de l’opération d’interpellation des présumés terrorismes dans le quartier Rayongo de Ouagadougou, le mardi 22 mai 2018, le Maréchal des logis (MDL) chef François de Salle Ouédraogo repose désormais au cimetière municipal de Gounghin. L’inhumation a eu lieu ce jeudi 24 mai 2018 à Ouagadougou.

Ouagadougou : Le maréchal des logis chef François de Salle Ouédraogo conduit à sa dernière demeure

En présence de parents, amis, collègues autorités militaires et politiques, le Maréchal des logis (MDL) chef François de Salle Ouédraogo a été décoré à titre posthume de la médaille militaire, avant d’être inhumé au cimetière municipal de Gounghin, à Ouagadougou.

« Nous avons accueilli la nouvelle avec consternation. Mais nous savons que tant que nos forces armées sont là, le Burkina Faso sera toujours en sécurité. Notre François n’est pas mort, il a défendu la bonne cause de la nation et nous souhaitons que la terre, qui l’a vu naître, lui soit légère », c’est sur ces mots qu’Isidore Bamogo, cousin de François de Salle Ouédraogo, a exprimé ses émotions.

Et l’oncle de la famille du défunt, Narcisse Ouédraogo, de se réjouir de la mobilisation des Burkinabè pour l’enterrement de son neveu. « Nous avons considéré que c’était une affaire de famille lorsque nous avons appris la nouvelle. Mais une fois au cimetière, nous avons constaté que c’est une affaire de toute la nation. Il a combattu pour le Burkina, il est mort pour le Burkina », a-t-il déclaré.

Le ministre de la sécurité, Clément Pengdwendé Sawadogo, a, quant à lui, félicité « tous ces hommes qui sont engagés aujourd’hui sur tous les fronts de ce combat contre la menace terroriste ».

En rappel, le MDL chef François de Salle Ouédraogo est né le 1er avril 1990 à Kaya (région du Centre-Nord). Il est entré dans la gendarmerie en 2010 et a été muté à l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) en mars 2014. Il laisse derrière lui une femme et deux enfants.

Source : Sidwaya
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés