Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Agression d’un Burkinabè à Pau en France : La victime s’appelle Béli Nébié

Accueil > Diasporas • • lundi 21 mai 2018 à 23h30min
Agression d’un Burkinabè à Pau en France : La victime s’appelle Béli Nébié

Le président de l’Association des Burkinabè d’Aquitaine (ABA) revient avec des nouvelles sur l’agression du Burkinabè en France. Notre compatriote de 32 ans décédé suite à cette agression, le vendredi 18 mai 2018 à Pau, s’appelle Béli Nébié.

Chères Burkinabè, chers Burkinabè et sympathisants,

je reviens vers vous afin de vous donner des informations sur le drame qui touche notre communauté.

Le défunt s’appelle Béli Nébié,

Grâce à son Excellence Monsieur Ilboudo, ambassadeur du Burkina en France, j’ai pu entrer en contact avec la famille du défunt qui vit à Pau et à laquelle j’ai naturellement, au nom de toute la communauté burkinabè d’Aquitaine, présenté mes condoléances.

Ce matin, j’ai eu monsieur Maurange, consul du Burkina à Bordeaux, qui nous a assurés de tout son soutien et qui a également présenté ses condoléances à la famille.

L’autopsie qui aura lieu à Toulouse permettra d’en savoir un peu plus sur les circonstances du drame et ce n’est qu’après que le corps sera mis à la disposition de la famille.

Je vous tiendrai informés de l’évolution de la situation.

Adrien BoureimaSAVADOGO
Président de L’ABA
06 20 89 46 84

Messages

  • Toutes mes sincères condoléances et que Dieu veille toujours sur nous tous !

  • C’est de la comédie, quelqu’un qui est battu à mort devant des témoins et la justice française retient le corps pour autopsie, c’est pour rechercher quelle cause. Pour moi l’autopsie sert à cerner la cause de la mort d’une personne. Quel dommage pour cette mort gratuite, toutes mes condoléances à la famille NEBIE en France et au BF.

    • Ce n’est pas de la comédie, c’est toi qui est ignorant. C’est à cause de vous que nous serons toujours en arrière. Si il y a autopsie à faire, c’est ton problème ? C’est toi qui paye ? Respecte le défunt frère Nebié. Repose en paix !

    • L’autopsie sert aussi à cerner le comment de la mort, reconstituer la série d’événements de façon plus précise et plus scientifique que la voix des témoins d’aussi bonne volonté qu’elle puisse être mais souvent imprécise. Sachez que cette autopsie peut permettre de confondre sans discussions les prévenus, alors ellle est non seulement nécessaire mais incontournable. J’ose espérer que chez nous elle n’est pas systématiquement pratiquée du fait du manque de moyens et non par ignorance.....

    • L’autopsie peut servir à lever des doutes sur certaines sources pour qui "La victime est connu des services de police" par exemple. Si on trouve ou pas certaines substances dans son corps... Image aussi que dans x années au moment du jugement les jeunes disent qu’ils ne l’ont pas frappé. Comment tu fais ? Il n’y a qu’au Burkina où on n’a pas besoin de lumière. C’est tout une personne qui est décédé et dans un pays qui se respecte il faut se donner tous les moyens pour connaitre la vérité afin de lutter contre la cause, faire des statiques pour orienter les politiques, etc.

    • L’autopsie obéit d’une logique pénale. Je ne suis pas juriste mais dans un pays " civilisé " lorsque quelqu’un meurt et qu’on a des raisons de penser que cette mort n’est pas naturelle (ou de maladie, ou à l’hôpital), il y a toujours un procureur qui ouvre une enquête pour situer l’opinion sur les circonstances de cette mort. Or lorsque la justice s’en mêle, ou que parent de la victime, tu veux saisir cette justice, il y a intérêt à faire cette autopsie, pour éviter toute contestation ultérieure.
      Rappelez vous ce qui s’était passé lors de la mort du juge NEBIE ( holà ! ce n’est pas évoqué exprès), on avait même fait venir quelqu’un de France pour l’autopsie. Mais les conclusions de l’expert français ont laissé plusieurs personnes perplexes.

  • Toutes mes condoléances à la famille du défunt en France et au Burkina. J’ai été très coqué par ce drame et j’espère que la lumière sera faite sur ce meurtre. J’ai également été choqué par l’information qui circule dans les médias français insistant pour présenter la victime comme étant burkinabè et comme étant "connue" de la police.
    Reconnaissons néanmoins que d’une façon générale, les burkinabè dans leur très grande majorité n’ont pas pour habitude de défrayer la chronique judiciaire en France et c’est plutôt à leur honneur. Il faut le dire aussi.
    Pour ma part, laissons l’enquête avancer qui nous dira pourquoi cette meute de jeunes a attaqué et tué béli Nébié. A ce stade, aucun lien n’est encore prouvé entre le passé quel qu’il soit de la victime et l’attaque des jeunes. Ce crime peut être purement gratuit ou pas. Attendons l’autopsie dans un 1er temps et les suites de l’enquête. Paix en l’âme du défunt.

  • Chères soeurs, chèrs frères, toutes mes condoléances à la famille et aux amis du défunt. L’autopsie est nécessaire, elle permettra à la famille de savoir dans quelles circonstances est décédée la victime,et à la justice de condamner les auteurs de cet acte barbare. Ce qui est choquant, c’est de voir dans la presse cet étalage de son passé car peut importe le passé de cet homme, il ne méritait pas de mourir tout simplement. Je vis en France, à Pau justement. Il y a quelques mois, j’ai croisé à l’entrée de ce même quartier une horde de jeunes, ils étaient une bonne dizaine, voir plus, ils couraient et hurlaient et il était manifeste que malgré leur jeune âge, ce n’était pas de joie d’aller à l’école. Tout s’est passé très vite : je descendais de voiture, ils sont passé sous mes yeux, ils partaient en découdre, avec qui, je ne sais pas, pourquoi je ne sais pas ; j’ai été surprise et choquée de voir leur détermination et leur violence, je ne me rappelle plus leur mots, mais j’ai eu peur, par la force de destruction qui se dégageait d’eux à cet instant là, ce n’était plus des enfants, c’était des jeunes ultra-violents qui étaient en horde sauvage pour donner plus de portée et d’impact à l ’acte qu’ils s’apprêtaient à commettre. Sous le choc, incrédule et consciente qu’il aurait pu m’arriver quelque chose de grave si j’avais été du mauvais côté de la voiture, j’ai appelé mon époux pour lui faire part de ce qu’il venait de se passer, j’étais en état de choc. Puis le temps est passé jusqu’à ces derniers jours : il ne fait aucun doute que j’ai croisé la route de ces barbares, et pour moi, leur âge ne doit pas leur enlever la responsabilité de leur acte. Ils ne sont pas les seuls responsables : il y a ceux qui les ont amené à former ce groupe, à l’animer et à le motiver, ainsi que les parents qui n’ont pas assuré leur éducation et leur surveillance. Paix, Amour, Vérité Justice.

    • Pour moi les peines doivent aller appliquées comme les droits. Quand l’enfant est mineur ce sont les parents qui prennent.
      En France trop de choses reposent sur l’Etat et les parents se fuient leurs responsabilités. Pour moi (qui ne suis pas juriste) quand tu mets un enfant au monde tu devrais aller en prison à sa place tant qu’il n’est pas majeur. Les jeunes dans certains quartiers, surtout immigrés sont une honte pour leurs pays d’origine.

  • Mes condoléances à la famille du défunt.

    Maintenant Que justice soit faite de façon implacable !

    A l’instar de son homologue Français, le ministère des affaires étrangères burkinabé doit aussi publier une carte avec les zones a risques en rouge dont la France comme la Libye..

  • Bjr. C’est simplement très triste de voire ça en France. Qu’il soit burkinabé ou africain n’est pas le problème. Le problème est que la France, au constat, n’est plus une destination sûr pour quel rêve que ce soit. Si il s’avère que c’est un sentiment anti-africain, il faut dire que la France court sa propre perte. Bonne chance nous tous !

  • Hier trois mineurs étaient en garde à vue selon la presse française. Au moment où Macron doit faire un discours sur les quartiers c’est un symptome.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération turquo-burkinabè : Le nouvel ambassadeur Brahima Séré a rencontré la communauté burkinabè de Turquie
Diaspora : L’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des essais nucléaires compte dans ses rangs deux inspecteurs burkinabè
Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur : Gaëtan Ouédraogo officiellement installé comme représentant des Burkinabè de trois pays
Rencontre entre les expats burkinabè en Grande Bretagne et leur ambassadeur : Les appels à la solidarité nationale de l’ambassadeur Zaba
Rencontre entre les expats burkinabè en Grande Bretagne et leur ambassadeur : Les appels à la solidarité nationale de l’ambassadeur Zaba
Célébration de la Journée du Burkina Faso en Italie
Burkinabè de New-York : « Ces derniers temps, avec le changement de régime, les choses ont aussi changé » (délégué CSBE, Ben Gaston Sawadogo)
Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles : Une nouvelle trésorière prend fonction à l’ambassade, bilan positif pour son prédécesseur
Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger : Mme Nadège Ilboudo prend ses fonctions de déléguée pour la Belgique et le Luxembourg
Diaspora de Washington DC : La 2ème édition du Burkina Day a tenu toutes ses promesses
Marche-meeting de l’opposition : Les partis représentant le CFOP en Europe invitent les Burkinabè à y participer
Section CDP des Etats-Unis : Le nouveau bureau installé et prêt à relever les défis de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés