Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • vendredi 18 mai 2018 à 00h20min

D’un service à un autre, les difficultés sont pratiquement les mêmes au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Des infrastructures vétustes ou parfois inutilisables, des problèmes d’acquisition et de maintenance des équipements, une insuffisance des ressources humaines. Yalgado, l’hôpital de référence du Burkina, est lui-même ‘’malade’’. Ce jeudi 17 mai 2018, le ministre de la santé, Pr Nicolas Méda, s’est entretenu avec les différents chefs de service de l’établissement.

Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

L’honneur est revenu au président de la commission médicale d’établissement, le Pr Kampadelimba Ouoba, de planter le décor. De son avis, il est impératif de restructurer Yalgado sur tous les plans. Mieux, dit-il, Yalgado a besoin d’un plan Marshall. « Pour un cadre comme celui-ci, qui a des obligations de soins, de recherches scientifiques, si des efforts ne sont pas faits, nous ne sommes pas sûrs de sortir de l’ornière » a-t-il signifié.

Puis, tour à tour, chaque chef de département a égrené son chapelet de problèmes. Christophe Da, le chef de département du service de traumatologique , a entre autres, relevé un encombrement permanent des salles, avec des patients parfois couchés sur le sol , l’absence d’une table opératoire au niveau du bloc des urgences traumatologiques, une salle de réanimation non équipée , l’éloignement de la salle des urgences traumatologiques de la salle d’hospitalisation, l’insuffisance du personnel chirurgical.

Aussi, soulignant que son service manque même du matériel minimum pour fonctionner, « Nous ne disposons plus d’autoclave (stérilisant) depuis 2013 », le Pr Da évoque une démotivation du personnel soignant. A ce propos, il confie : « Avec la fermeture des services de chirurgie viscérale, nous ne pouvons pas prendre en charge les urgences de traumato-abdominale. On les réfère à l’hôpital Blaise Compaoré où on nous dit qu’il n’y a plus de place. Parfois, on les renvoie donc à l’hôpital du district de Bogodogo, où le service de traumatologie n’assure plus la garde depuis 2 ans » a-t-il noté, regrettant que « Ces malades errent maintenant dans les rues. Ils nous reviennent, soit on ampute, où ils meurent ».

En raison de la vétusté des équipements et des infrastructures, le service des urgences viscérales n’est plus fonctionnel depuis deux mois. Si le chef de département affirme que cette situation était prévisible, le responsable de l’unité, le Pr Edgar Ouangré quant à lui, estime qu’il y a une nécessité de créer des services d’urgence viscérale et traumatologique pour les interventions.

« Il faut prendre des décisions courageuses »

Après avoir écouté l’équipe dirigeante de Yalgado, le ministre de la santé soutient que le premier CHU du Burkina rencontre des problèmes d’ordre organisationnel et fonctionnel. « Il y a des problèmes qui font qu’il y a des services qui n’ont pas les spécialistes qu’il faut ( service de rééducation), il y a des spécialistes qui ont les équipements mais qui ne disposent pas de locaux pour travailler ( service d’urologie) , il y a des services qui n’existent pas sur les papiers, mais les spécialistes de ces services existent à Yalgado, ils fonctionnent peut être ailleurs et reviennent toucher leurs salaires à Yalgado ».

Par ailleurs, évoquant le désengorgement de certains services, Nicolas Méda clame qu’il serait temps de « prendre des décisions courageuses de redistribution des services dans l’infrastructure hospitalière de Ouagadougou ». Cela, dit-il, au risque de « créer des ilots de prospérité hospitalière et une médecine à deux vitesses. Il faut que soit les mêmes pratiques partout ». « S’il y a des lits inoccupés dans certains hôpitaux, qu’on déménage les services qui sont fermés à Yalgado dans ces hôpitaux qui ont près de 400 lits, où il y a personne. Il y a des pavillons entiers, vides depuis des années, qui sont fermés à Blaise Compaoré » a-t-il renchéri.
Pour sauver Yalgado, le chef du département de la santé estime qu’il faut revoir le modèle économique de l’institution qui, selon lui, est en faillite. « Il faut trouver des solutions pour qu’on adapte l’offre de soins à la réalité des coûts. Est-ce que vos tarifs permettent de couvrir vos charges ? (…) » a-t-il noté.

L’élargissement des offres de services d’ici 2 ans

Du constat de Nicolas Méda, l’hôpital a urgemment besoin de la somme d’environ 5 milliards de Francs CFA, pour disposer du minimum de matériels dont le personnel exprime le besoin. A l’entendre, le modèle économique de la propriété des équipements doit être repensé. « Il faut faire des contrats de service avec des équipementiers qui vous garantissent la fonctionnalité des équipements et vous payez une location. Si celui qui vous loue l’équipement doit garantir son fonctionnement, vous verrez que les choses fonctionneront mieux » a-t-il lancé, précisant que « Pourquoi dans les cliniques privées et établissements confessionnels, les équipements ne rencontrent pas le même problème. Peut-être aussi que nous n’avons pas le souci du soin de notre outil de travail, en dehors de la maintenance préventive ».

En attendant la concrétisation des projets de construction d’établissements sanitaires qui permettront de soulager Yalgado, tels que le projet de construction du CHU de 500 lits à Bassinko, celui de l’hôpital moderne de district à Boulmiougou ou encore, le CHU de Saaba qui sera réalisé par le système confessionnel, le ministre de la santé a promis une feuille de route pour l’ensemble des défaillances qui ont été identifiées avec des responsabilités d’actions. « Nous allons nous engager pour que Yalgado fonctionne en attendant que l’élargissement des offres de services par de nouvelles infrastructures voit le jour d’ici deux ans » a-t-il rassuré.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 04:39, par Ous En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Voici ce qui est bien dit. Yalgado a besoin d’un nettoyage complet surtout le nettoyage du personnel. Le problème vient a 90%de là. C’est ce que j’ai appelé fond commun ; le matériel et les réactifs qui rentrent et ressortent plus vite et se retrouvent dans le privée ; le personnel qui spolient les patients surtout au niveau des blocs. Je ne suis pas étonné que les premiers symptômes viennent de ces services là.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:43, par Comment ça ? En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Dites moi comment un ministre de la santé burkinabé en 2018 peut poser la question aux responsables du CHU Yalgado de savoir si leurs tarifs permettent de couvrir leurs charges ??? C’est bien un centre de soins publique et social non ? Il s’agit de ca depuis le début, il,est à l’ouest ou quoi ? ‘’Il faut trouver des solutions pour adapter les offres de soins au coût...’’ Ça veut dire augmentation du coût des soins ? Dites clairement les choses, vous ne pouvez pas gérer le mode subventionnel des établissements publics et vous voulez passer à une gestion économique, mais à ce moment, comme pour la gratuité, il,faudra assumer l’augmentation des coûts pour les adultes ( rires), ah ces politiques....

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:56, par raogo En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Bien vue Mr le Ministre, mais le problème au Burkina est qu’au lieu d’augmenter le nombre des hôpitaux, les gens travaillent pour les diminuer. je veux dire que l’augmentation du nombre des hôpitaux ne doit pas jouer sur la qualité des soins, la notoriété du personnel soignant de YALGADO. YALGADO doit garder son personnel, les nouveaux hôpitaux doivent avoir aussi leur personnel et leurs spécialités.
    Par contre je suis parfaitement d’accord avec le Ministre en ce qui concerne sa politique de réorganisation. aussi voudrai je constaté avec le Ministre qu’il faut mettre en place une unité de surveillance et d’entretien du matériel et installation médicales des structures de santé du Burkina, parce que le fait que les gens sont dans les hôpitaux et les cliniques peuvent contribuer à la dégradation du matériel juste pour pouvoir référer les malades dans ces cliniques.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:41, par veto En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Ces gens du ministère de la santé ont montré leur incapacité à gérer correctement la santé des burkinabè. Monsieur le ministre, au lieu de trouver les meilleures solutions , vous tournez pour faire du dilatoire. En tout cas, vous allez nous sentir d’ici là.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:47, par rato En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    webmaster, laisse passer mon poste, s’il te plait
    Il faut dire la vérité aux autorités en charge de la santé, s’ils s’amusent avec Yalgado, ils auront beaucoup de morts sur leur conscience. Un ministre doit avoir le courage de traiter les problèmes de son département et non faire des faux fuyants, doublé d’une arrogance notoire. sinon comment comprendre que le ministre refuse de recevoir les syndicats qui étaient venus lui remettre leurs doléances.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:54, par HUG En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    J’aime défendre les syndicats mais il y a quelque chose que je ne comprend pas. Beaucoup diront que tous les travailleurs ne sont pas syndiqués mais lorsque le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale avait lancé leur grève de trois jours sans service minimum, il avait été dit que cela avait été bien respecté. Pourquoi un domaine aussi sensible comme la santé, il y a des agents qui prennent leur salaire et qu’on ne voit jamais servir les populations. Cela n’est pas normal car le salaire s’obtient après avoir travaillé. Mais où je ne suis pas d’accord avec le ministre c’est que c’est quand vous dites que les recettes n’arrivent pas à couvrir les dépenses. monsieur le ministre est ce qu’il y a une gestion rationnelle du personnel à yalagado ? Par exemple si on besoin de 100 agents pour le fonctionnement normal de yalagado alors que pour des raisons inavoués on se retrouve avec 300 agents çà pose un problème. Moi je pense que le problème n’est pas loin de cela. j’admire ce ministre pour son franc parlé et son tempérament très posé.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:57, par dala11 En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Je ne suis pas certain que ce ministre soit à la hauteur de la tâche à lui confiée. Les problèmes de Yalgado sont connus et les solutions ont été proposées au ministère de la santé. Mais ce dernier préfère s’asseoir sur les dossiers et il tourne en rond. Depuis que l’ancien DG , Sangaré a quitté l’Hôpital Yalgado, on voit que tout va dans tous les sens, le nouveaux semblent montrer leur limites réelles. Roch, il faut sauver la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:51, par Agent Yalgado En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Toujours la même rengaine et technique de défense des autorités à chaque fois que les problèmes sérieux de YALGADO leur sont exposés .Au lieu de se pencher sur la recherche de solutions durables à ces difficultés ,hop le bouc émissaire est tout trouvé . C’est le personnel qui fait ceci ,vole ,pille les malades et d’autres mensonges grossiers servis au public avide de ragots de bar irresponsables indignes d’une autorité de l’Etat . Nous travailleurs de YALGADO sont ainsi chaque fois jetés en pâture à l’opinion qui souvent sous le coup de l’émotion se laisse ainsi manipulée et instrumentalisée . Moi je propose alors à nous travailleurs de YALGADO d’arrêter de travailler totalement un moment , jusqu’à ce que le ministre de la santé le très régionaliste et arrogant Mr MEDA NICOLAS apporte publiquement les preuves des graves dénigrements à l’endroit du personnel de Yalgado . Trop c’est trop . Personne ne lavera l’honneur souillé des travailleurs de YALGADO à leur place. Je demande donc à tous les syndicats de YALGADO de s’entendre au moins sur cette grave accusation . Le ministre de la santé ne peut pas venir nous salir ainsi publiquement sans que nous ne lui apportons la réplique cinglante appropriée . Comme on le dit qui ne dit rien consent . Combien de vies nous sauvons chaque année sans qu’on nous reconnaisse des mérites ? Il y a combien de valeureux professeurs de médecine à YALGADO pour que ce ministre de la santé vienne les humilier impunément ainsi ? Quand même !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:05, par centre Muraz En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    et si l’asce-lc venait jeter un coup d’œil sur la gestion de nICOLAS meda du centre muraz de bobo-dioulasso . je vous assure que lasce-lc sera édifié par des grosses découvertes .

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 15:35, par Fatime En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

      Tous mes encouragements Pr Nicolas MEDA. Fais ce que tu peux faire pour ce pays pendant ton passage dans ce ministère. Tu es un bon travailleur, tu aimes le travail bien fait et tu exiges la même chose chez tes collaborateurs. N’écoute pas les gens. Même si le bon Dieu occupait ce poste , les gens trouveraient à redire. Bon courage à toi.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:35, par Déshabiller Pierre pour habiller Paul En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Disons nous la vérité ; Le drame de ce pays c’est la malhonnêteté ,la mauvaise de son élite dite intellectuelle . Les problèmes de YALGADO avaient trouvé solutions fussent-elles partielles avec le reploiement de l’hôpital sur deux sites ou pôles . A cet effet d’importantes ressources financières furent mobilisées notamment grâce à l’entregent du ministre LENE SEBGO .A travers le projet Reconstruction et Equipement du CHU-YO certaines travaux de refection de certains furent exécutés . Près de six milliards de francs CFA d’équipements furent acquis au profit des deux de YALGADO dont la moitié des services devait être installée à l’actuel hôpital de District de BOGODOGO . Tout avait été bien préparé et tout était prêt pour que les services devant déménager rejoignent leur site en début 2016 .Et patatraf ,le gouvernement remet en cause cette option préparée de longue date sous les ministres TRAORE ADAMA ,LENE SEBGO,Pierre DIGMENDE . Mais la plus grosse injustice dans cette décision, c’est que tout le matériel acquis au nom et au profit des deux pôles du CHU-YALGADO fut quasiment attribué au nouvel hôpital de district de BOGODOGO sans la moindre contre- partie pour que YALGADO puisse se rééquiper . En son temps ,seul le DG et le PCA se sont battus pour qu’au moins une partie du matériel soit donné à yalgado d’autant que les services bénéficiaires ne bougent plus .Les deux responsables seront souvent pris à partie et humiliés par le ministre SMAILA pour leur courage à revendiquer ce qui devait revenir à YALGADO . Mais qui les as soutenu ? Les syndicats et autres étaient où quand ce gros détournement du matériel de yalgado se passait sous leurs yeux ? Alors trêve de comédie .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:40, par on te voit venir En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    A ministre hableur ,hableur et demi . Après la juteuse affaire réussie qui va t’apporter des millions avec cette histoire de matériel de laboratoire d’hématologie sympex placé dans les hôpitaux avec exclusivité du marché des réactifs sur lequel sera en réalité facturé le prix des appareils avec retro-commission juteuse pour le ministre et sa bande ,te voilà encore avec cette autre idée de location de matériel pour les hôpitaux .On te voit venir ,car là où tu crois te cacher, c’est là-bas ,nous on dort . Le président du faso ,le premier ministre et les syndicats de la santé et l’opinion nationale doivent ouvrir grandement l’œil et le bon, car dernière cette idée de location de matériel pour nos formations sanitaires sous des prétextes fallacieux et lancée à titre de ballon d’essai, se cache un plan diaboliquement diabolique d’une grosse escroquerie montée par des gens du ministère de la santé sous l’instigation de Mr "Je sais tout" ,pour amasser une fortune colossale sous couvert de PPP. Que quelqu’un montre un seul exemple de cette pratique dans un pays de l’Afrique de l’Ouest . vigilance ,vigilance leurs excellences PF et PM . Ne dites pas un jour qu’on ne vous a pas prévenu,lorsque l’appareil sanitaire de notre pays sera grippé par cette affaire si vous y adhérez naïvement sans analyser tous les contours du problème sur le long terme .Même dans les pays développés comme la France ,il n’ y a pas cette pratique . Un Etat responsable et vraiment soucieux de la santé de son peuple équipe convenablement ces formations sanitaires avec les ressources publiques . Point barre .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 19:44, par SANOU En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Bonnes gens, il n’y a pas que Yalgado dans le système de santé.
    Avec des soins de santé bien organisés en périphérie (CSPS, CM, CMA) (où se soigne la majorité des burkinabè) la majorité des problèmes de santé des populations seront bien gérés.
    Plutôt que d’investir dans de gros hôpitaux à Ouaga à coups de milliards il faut renforcer le niveau intermédiaire. Quand les CHR obtiendront un statut universitaire et seront bien équipés, les spécialistes agglutinés à Ouaga demanderons des affectations pour la ’’brousse’’ : la preuve avec Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 21:00, par Le Forgeron En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Bonjour,

    Tout d’abord j’adresse mes félicitations et mes encouragements aux médecins de l’hôpital Yalgado.
    Ils font vraiment un véritable travail avec le peu de moyens mis à leur disposition.
    Ce que je déplore c’est le manque d’informatisation de l’hôpital. Seule la caisse est informatisée. Je demande au Ministre de mettre l’accent sur l’informatisation de l’hôpital. C’est à dire mettre en place des logiciels de gestion de stock, du personnel, et des patients.
    Cette informatisation permettrait de savoir quel médecin est assidu, le statistique des maladies les plus traitées et en même une base de données des patients.
    Le gestionnaire de ces équipements pourra programmer les maintenances préventives des appareils d’imagerie.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 03:39, par Valentin En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Tous ceux qui parlent sans constat Dieu les vois . Fermer les yeux , refuser de voir ceux qui merrent par manque d’équipements. La maladie C’est tour à tour . Une seule chose est réel, équipé yalgado. Réorganiser le service, contrer les présences , former les agents avec les nouvelles méthodes. Sécher de s’amuser avec la vie , yalgado avait bien fonctionné au temps du colonel Bagagné malgré l’inondation. Avec Sangaré il affirme que le ministère a saboté la bonne marche de yalgado à cause du district de Bogodogo et les dettes du ministère. Il y a la place à yalgado bien, convenons que les bâtiments sont construits en désordre. Au lieu de parler beaucoup, on peut augmenter les infrastructures en niveau et dans 4 ans construire les autres CHU et ça marche . Yalgado est très vaste . Je ne vois pas là où on ne peut pas augmenter. Il y a manque des médecins, on va construire ailleurs et gagner les spécialiste où. Il faudra combien d’année pour avoir des médecins spécialistes. Les propos du ministre ne sont pas mûrs. Nous sommes des petits à yalgado, pas de clinique ni exercer dans clinique. Chaque jour nous sommes au
    service avec les malades. Si on demande notre avis on apportera des solutions.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 17:43, par Medecin En réponse à : Santé : Le Pr Nicolas Méda consulte les différents services de Yalgado

    Bien vu Internaute Sanou .Les solutions a toutes ces difficultes sont tellement simples .Malheureusement comme cela narrange pas les affaires des gens du ministere ils s’en foutent completement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés