Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo (Stagiaire) • vendredi 18 mai 2018 à 00h19min

L’artiste peintre Isabelle Bulczynski a gratifié d’un tableau le président Michel Kafando, pour ses œuvres dans la conduite de la Transition. La remise de l’œuvre a eu lieu au cours d’une cérémonie d’hommage organisée à cet effet, ce jeudi 17 mai 2018 au CENASA. L’événement était placé sous la présidence de Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. C’était en présence du haut-représentant du chef de l’Etat, d’anciens ministres de la Transition, de ministres du gouvernement actuel, de l’homme de Lettres et de culture Frédéric Titinga Pacéré et de nombreux invités.

Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

L’image de Michel Kafando en fond, les visages déformés des martyrs tombés pour faire avancer le Burkina, le serpent pour imager la situation difficile actuelle du pays des Hommes intègres, c’est le tableau plein de sens qu’a offert l’artiste peintre Isabelle Bulczynski à celui qui a dirigé la Transition politique au Burkina. Cela démontre le travail abattu par Michel Kafando et les défis actuels auxquels le Burkina Faso fait face. Ce jeudi 17 mai 2018, parents, amis, connaissances, élèves, anciens membres du gouvernement de la Transition et membres du gouvernement actuel ont pris d’assaut le CENASA pour être témoins de l’hommage rendu à Michel Kafando. L’artiste justifie son acte par l’argument que le président de la Transition l’a marquée. Pour elle, sous la Transition, Michel Kafando fut un symbole d’unité, un symbole d’équité et un symbole de justice. C’est pourquoi elle demande à tout un chacun de faire en sorte que le Burkina soit un havre de paix et de développement.

Le président Kafando a loué à son tour le talent de l’artiste. Michel Kafando a déclaré que l’œuvre demeurera pour lui un chaînon de l’histoire éternelle du Burkina Faso. Il dit avoir relevé les défis dans la bonne foi. Il s’agit de l’ancrage de la démocratie et la conscientisation de la jeunesse, de l’appropriation des valeurs patriotiques. Tout en saluant l’action du ministre en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango, l’ancien président a tenu à lui prodiguer des conseils. Pour lui, il doit relever trois impératifs. Il s’agit de faire de la culture un levier de la conscience nationale, faire de la culture un flambeau de notre destin et faire de la culture un fondement de notre développement.
Au cours de la cérémonie, le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a offert des livres à des élèves. Ainsi, les élèves des lycées Nelson-Mandela et Philippe-Zinda-Kaboré ont reçu 300 livres au profit de leurs bibliothèques. Le ministre a souhaité qu’ils en fassent un bon usage.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 02:25, par AS DE PIQUE En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    IL FAUT QUE LES GENS COMMENCENT A RAISONNER !

    VOYEZ VOUS KAFANDO ET ZIDA ONT PILLE LE PAYS CE QU ON A DIRE C EST LES RÉCOMPENSER JE DIS FOUTAISES

    ALLEZ Y VOIR ROUTE DE KOMSILGA SA BATISSE ET ZIDA NOS MILLIARDS !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:41, par Maria de Ziniaré En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Permettez moi une digression à propos du nom KAFANDO qu’on ne retrouve qu’au plateau Mossi dans la Région de Ouagadougou. En général la plupart des noms de familles Mossi on une signification dans la langue moré Quelle est la signification de ce nom KAFANDO en moré ? Merci d’avance pour toute réponse éclairée.
    S’agissant de l’événement, à chacun son idole et je respecte le choix de l’artiste cependant il faut noter que le Sieur KAFANDO n’a pas été d’une intégrité exemplaire durant la transition. Au lieu de se mettre au dessus de la mêlée et avoir une posture de neutralité vis à vis des candidats il est descendu dans les caniveaux pour s’ériger en agent marketing de RMCK s’agissant de l’option de l’invalidation de sa candidature du fait qu’il avait défendu que la limitation des mandats était anti-démocratique. Résultat des courses RMCK est passé entre les filets du « code électoral » et les Burkinabè qui sont sortis massivement pour dire non à la modification de l’article 37 ont infine élu le candidat qui défendait la non limitation des mandats. Quel paradoxe Burkinabè ?.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 11:47, par TANGA En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

      Eclair nous sur la signification de KAFANDO alors.
      Si non que ZINIARE veut dire : Que l’on a jamais vu (Zih-gnein).
      Si les Burkinabè savaient ça au moment où Blaise arrivait au Pouvoir, ils allaient l’inssurectionner depuis pour ne pas voir ce qu’il a fait. Je dit cela par ce qu’il a fait ce que l’on a jamais vu.
      Merci Maria de remuer la poubelle. On ferra sortir tous les scorpions et autres serpents maintenant. C’EST TOI QUI A COMMENCE !
      AN KA TA !

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 13:54, par jeunedame seret En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

      KAFANDO = ka faado ; en mooré = ce n’est pas creux ; ce n’est pas inutile ; on ne lui a pas enlevé la matière valable.

      Répondre à ce message

      • Le 19 mai à 09:10, par Maria de Ziniaré En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

        Votre décomposition du mot KAFANDO en « KA » et « FAADO » me semble logique et le mot « FAADO » dans votre explication ne me pose pas de problème. En revanche le mot « KA » me pose problème : est-ce la négation du moré de l’oubritenga ou est ce le mil ?. J’avais pensé suite à votre explication du mot « FAADO » que le mot KAFANDO donc « KA » et « FAADO » désignait du mil « KA » qui n’est pas arrivé à maturité et qui ne peut être récolté parce que les graines ne peuvent pas produire de la farine « FAADO ».
        Je perds sans doute mon moré ( latin) parce que le moré est pluriel avec des nuances au Yatenga à l’Oubritenga ou au Sanamatenga.....
        Merci infiniment pour votre contribution qui est logiquement cohérente.

        Répondre à ce message

      • Le 19 mai à 22:46, par Poko ka En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

        jeunedame seret, ka=faado signifie également « l’ivraie du mil » ou encore qui n’est pas arrivé à maturité faute de pluie donc causé par une sécheresse sévère. Conséquence : une année de grande famine dont le déficit peut s’étaler sur plusieurs années.

        Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:57, par sidsoba En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Du n’importe quoi ! En quoi Michel Kafando a t’il ete symbole d’unite alors qu’il a cautionne la loi sur l’exclusion et fait des deals abev Zida ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:26, par TOUDOU En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    En quoi ce monsieur est il un homme de paix ? C’est lui qui a cautionné la loi sur l’exclusion, qui a bombardé Zida général de division et qui dealé les sous avec le meme Zida. Et on vient nous parler d’homme de paix !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:30, par kwiliga En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Reviens Kafando. Le meilleur dirigeant du Faso depuis les 30 dernières années.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:31, par zemstaba En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Ne nous faites pas rire ! Monsieur kafando est tout sauf un homme de paix. D’abord c’est un opportuniste que l’Eglise catholique a imposé comme président de la Transition tout simplement parce qu’il est mossi du plateau central. Ensuite sa gestion a été calamiteuse. Il a engagé l’Etat dans des dépenses sachant qu’il ne serait pas là au moment du paiement ex les avantages donnés au magistrat. Il a mis le feu aux poudres en bombardant Zida Général de division malgré l’avis contraire de la hiérachie militaire. Et il a laissé des ardoises à Kossyam que Roch a couvert/ Si vous voulez des hommes de paix au Burkina ; il y’en a. Mais cet opportuniste qui a servi Blaise Compaoré de manière zélé n’est certainement pas la personne indiquée.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:34, par kado En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Vive son Excellence le President Michel KAFANDO. FELICITATIONS !! Vous nous aviez donné l’espoir d’un vrai changement pendant la transition. Vous aviez tracé un chemin pour la justice sociale et le developpement mais le MPP, prenant le pouvoir a tout remis en cause. Je le regrette amerement. Pour embrouiller le peuple burkinabe, ils ont commencé par salir l’image de plusieurs acteurs de la transition. A un moment donné, on se demandait si Roch avait vraiment un programme politique puisque de l’interieur comme a l’exterieur il ne parlait que de Zida. C’etait a la limite honteux et les journaleux du CDP en ont profité pour en faire leur fond commerce.
    Bon courage mon Excellence. La nation vous sera toujours reconnaissante.
    Vive les Hommes integre !!
    A bas les traitres.
    La Patrie ou la Mort, les vrais Burkinabe vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:56, par Kunibè SOME En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Vraiment ! Du n’importe quoi. Quel est le mérité de ce monsieur ? Si vous n’avez rien à faire ou à dire, ou si vous n’avez pas de vision pour le ministère qui vous a été confié, libérez le plancher. Il faut que dans ce pays les gens arrêtent d’être hypocrites et dire les choses telles qu’elles sont. Quelqu’un qui a passé tout son temps à nommer les membres de sa famille ou de sa belle famille et à laisser piller les ressoruces du pays ? Quel mérite ?
    Webmaster, laissez passer s’il vous plait, j’en ai gros sur le coeur.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:03, par Isabelle Bulczynski En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Bonjour à tous, Merci " Kado" et "Kwiliga" pour vos messages contre la haine...

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:12, par Isabelle Bulczynski En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    A tous ceux dont l énergie déborde, je vous attends pour les actions concrètes que je mène à travers mon association Gaia faso. Tous ensemble citoyen...Nous individuellement. Chaque Pierre posée est un pas. Pas un pas sans le peuple...Que Dieu Bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:36, par Dedegueba Sanon En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Très juste Maria, Mba Michel n’aurait pas dû " favoriser" Roch, car en vérité il n’en avait pas besoin.
    Robert Zongo, paix à son âme en visionnaire avait prédit quel seul Roch pouvait être une chance de démocratie réelle pour le pays, au temps où le CDP était le méga hyperparti. Il fallait d’abord qu’il accepte lâcher le biberon. Il a tenté vainement de le pousser à lâcher le biberon jusqu’à son assassinat. Que Roch ait été contraint de le faire plus tard, importe peu. On dit mieux vaut tard que jamais.
    Tout en raisonnant que CDP( Compaoré) et MPP sont des "cousins politiques", je considère que Roch ou MPP est ou était " un compromis politique historique " obligatoire pour nous éviter une monarchisation du pouvoir ou une transmission familiale du pouvoir. Cela vous ne pouvez le nier.
    Du reste Roch est humble, car il a pu dire que " j’ai fait une erreur ", ce que Blaise ne savait pas faire... Rappelez- vous de ce qu’il a fait des résolutions que le pauvre évêque dépêché de Bobo lui avait arrachées lors de ce simulacre de journée nationale du pardon ?

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 13:45, par Le naïf débonnaire En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

      Norbert Zongo ou Robert Zongo ?
      Je pense que vous avez tout dit. En réalité, Rock, Salif, Simon et certains autres du CDP étaient tenus en tenaille par Blaise, Djendjéré et leurs militaires féroces. Ils en avaient conscience et n’osaient pas les contrarier au risque d’être trucidés. Ils ont donc joué le jeu jusqu’à leur courageuse sortie fracassante du CDP (ayant le dos au mur) afin de conduire, non sans avoir fait leur mea-culpa et demander pardon au Peuple dans une certaine humilité, l’avènement de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Il faut leur reconnaître cette honnêteté, ce retournement heureux de veste et ce courage, bien que c’était tardif et leur permettre de se racheter. Seulement, il faudra qu’ils montrent vraiment leur bonne foi et qu’ils travaillent honnêtement à faire changer certaines pratiques à la tête de l’Etat et dans nos administrations où règnent la corruption, la promotion des incompétents et des voleurs détourneurs, le favoritisme, le népotisme, la gabégie, de deniers publics, etc...Il faudra qu’ils méritent le pardon du Peuple.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 14:59, par Kouda En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

      Dedegueba Sanon, ne perdez pas votre temps à répondre à Maria de Ziniaré. Elle n’a qu’une seule rengaine : le régime de Blaise Compaoré était tout merveilleux. C’est son unique chanson.
      Si elle croît que c’est ainsi qu’elle recouvrera ses privilèges indues perdues alors elle peut continuer dans son illusion.
      Bon weekend à toutes et à tous.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 15:43, par byly En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

      et c’est qui ROBERT Monsieur SANON Dedegueba.
      Mais de toutes les façons je pense que KAFANDO c’est bien débrouillé.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:21, par Objectivité En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Bien dit « Marcel ». Il y a trop d’aigris dans notre pays. Chacun vise rien que ses propres intérêts. Je regrette beaucoup et toujours la MORT de THOMAS SANKARA. Voilà que nous faisons parti des deux derniers pays en matière d’insuffisance alimentaire. Avec SANKARA, on serait aujourd’hui parmi les premiers en auto-suffisance alimentaire.
    Voyez-vous chers compatriotes ! Cherchons à progresser au lieu de passer le temps dans des critiques inutiles.
    Applaudissons celui qui peut nous faire avancer et rejetons celui, quel qu’il soit, qui peut nous faire reculer.
    Aucun pays peut ne peut gagner son salut dans les intérêts claniques.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 13:04, par Sougri En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Merci à cette dame qui a pensé à notre très chère mba Michel Kafando .
    Comme vous j’ai de très bons souvenirs de cet homme qui a tenu dur comme fer durant la transition et pendant les temps chaud du lamentable coup d’état de l’inconscient général ,faire un coup d’état avec des morts à l’appui juste pour permettre à un parti politique de se présenter à des élections ; !!! quel imbécilité .et dans tous ça il se trouve des inconscients comme les toudou et compagnie tapis dans les fourrés juste pour salir la transition et son noble président. Mais laissé nous vous le dire tout net ,Personnelment si s’était à refaire nous reconduirons une fois de plus Michel Kafando au perchoir car malgré les difficultés, les attentes ; et le timing ce vieux diplomate à fait ce qu’il pouvait faire .
    Maintenant que de vieux cons doublé d’aigreur veulent l’accusé de tous les péchés du burkina dont des détournement comme certaines le prétendent, moi je dirais qu’au moins le président Michel Kafando ne traîne pas sous ses souliers des cadavres de burkinabés . Ouvrées les placards et soulevé les tapis vous verrez pleins d’ossements de tout âges qui crie justice depuis 27ans .
    Une fois de plus merci à cette valeureuse personne qui a voulu par son oeuvre rendre hommage à notre Kafando national ; big up for you .

    Sougri de paris .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:44, par Abdou En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Qui connait le surnom que Thomas Sankara avait donné à Michel Kafandi : HIBOU AUX YEUX GLUANTS.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 15:51, par Filsdupaysan En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Isabelle Bulczynski, si vous êtes sur ce forum, je vous dis BRAVO et FELICITATIONS pour votre initiative. Vous avez vu juste, vous êtes une personne qui cherche à construire et non à détruire, que Dieu vous bénisse. Nous sommes fiers de vous.
    A mes frères et sœurs burkinabé, sachez que nous ne pouvons pas construire notre pays en refusant de reconnaitre la valeur de l’autre, la haine a envahi beaucoup de cœurs, nous avons besoin d’énergie pour notre propre développement, bannissons la haine et cultivons la paix, l’humilité, la reconnaissance, le respect, c’est ça que nous devons rechercher. Son excellence Michel KAFANDO a joué son rôle, son mérite a été reconnu par l’ONU, et aussi par plusieurs acteurs politiques. Nous devons être fiers de lui et non passer notre temps à dire des choses dont on es pas à mesure de prouver le fondement.
    Je félicite tous ces jeunes, ces frères et sœurs qui ont saluer l’initiative, c’est ça qui est notre valeur.
    Félicitations et bon vent à Isabelle Bulczynski ;
    Félicitations et longue vie à son Excellence Michel KAFANDO,
    Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 19:51, par Dedegueba Sanon En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Désolé pour ceux qui ont lu mon post, il fallait lire Norbert Zongo au lieu de Robert Zongo. C’est notre regretté journaliste qui avait écrit que la vraie opposition devrait sortir du CDP. Et que seul Roch pouvait contrer Blaise...Roch a eu ce courage de le faire et nous avons vu la suite...

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 17:37, par Ka En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Que les aigris revanchards soulèvent les montagnes pour dire ce qu’ils veulent sur la transition et son équipe : Cette transition reste la bonne graine de l’alternance politique au Burkina, et qui pousse péniblement, mais pousse avec un tronc solide. Car, parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes : ‘’’’Et la transaction et son équipe a offert généreusement et gratuit au peuple Burkinabé ces élections.’’’’’

    Nous avons vécu depuis notre indépendance des pouvoirs égoïstes qui essayaient toujours de se maintenir au pouvoir à vie par des bricolages constitutionnels et des scrutins biaisés (tant pour faire adopter les dits "bricolages constitutionnels" que pour fausser le résultat des scrutins qui en découlent). L’Afrique est à feu et à sang à cause de ces motifs.
    Mais Michel Kafando et son premier ministre Zida nous a fait éviter ce défaut bien Africain. Aujourd’hui, tout bas sans le crier, 80% de la population burkinabé regrette parce que la transition n’avait pas eu assez de temps devant elle : Elle avait commencé à faire un travail de haut niveau qui n’a pas été repris par l’équipe de Roch Kaboré.

    Si la transition de Michel Kafando n’avait pas engagé toutes les poursuites judiciaires ou arrêtés les criminels, rien ne prouve que cela sera fait maintenant avec un président mouta - mouta très maniable. Les poursuites judiciaires sont donc devenues irréversibles. Il suffisait simplement à l’équipe de Roch Kaboré de corriger les imperfections. Ce qui est sûr, la transition n’a donc pas laissé d’alternative a Roch Kaboré. Zida et Kafondo ont donc eu raison de mettre ces malfrats au frais, si non avec des articles de loi qui étaient enterrés quelque part quand Blaise était au pouvoir, et qui se déterre aujourd’hui par des avocats malsains et contre la justice équitable, aucun criminel ne sera arrêté et juger équitablement dans le pays des hommes intègres. A présent Roch Kaboré et sa clique n’a plus le choix, malgré des lois bidon qui protègent des criminels. La justice doit être faite selon la direction de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 13:09, par jeunedame seret En réponse à : Hommage au président de la Transition : Michel Kafando gratifié d’un tableau

    Maria, poko,etc, vous avez toutes et tous raison. En mooré, la nuance se crée avec l’accent tonique ; c’est ainsi que le mot sida a deux sens (vérité ; mari) suivant la syllabe accentuée. Donc pas de dispute. Merci pour votre contribution.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés