Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mercredi 16 mai 2018 à 23h27min

Hier 15 mai 2018, à la faveur de la séance plénière des parlementaires, le ministre en charge de l’Urbanisme, Maurice Dieudonné Bonanet, a assuré que « très bientôt » la mesure de suspension des lotissements sera levée sur toute l’étendue du territoire, mais sera maintenue dans les zones comme Ouagadougou et Bobo Dioulasso. Mais quand exactement ? L’on ne le sait pas encore.

Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

L’ordre du jour de cette séance plénière était consacré aux questions au gouvernement. Une question orale sans débats et deux autres avec débats pour lesquelles des ministres ont été interpellés par la Représentation nationale. Dans sa question orale avec débat, le député Ousmane Diallo, empêché, a voulu savoir à quand la levée de la mesure de suspension des lotissements. D’entrée, le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitant, Maurice Dieudonné Bonanet, s’est montré rassurant : « Nous sommes dans la dynamique de la levée de cette mesure. Très bientôt tout cela sera fait et nous pourrons nous consacrer aux activités de développement dans les communes qui en ont besoin ».

En effet, la Commission interministérielle chargée de l’apurement du passif sur le foncier urbain a posé ses conclusions sur la table du gouvernement. Le premier examen a permis de faire un certain nombre d’amendements dont la levée de cette mesure de suspension des opérations de lotissement sur toute l’étendue du territoire, excepté Ouagadougou et Bobo Dioulasso. Désormais, il appartiendra à tous les acteurs de faire le point des différentes situations sur le terrain. « Les collectivités locales, les observateurs de la société civile, les techniciens et tous les intervenants iront sur le terrain, arrondissement par arrondissement, secteur par secteur, dans les villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso, pour résoudre les différends éventuels qui existent », a, pour ce faire, précisé le ministère Bonanet.

Concernant la seconde question du même auteur, notamment les mesures mises en place par le gouvernement pour favoriser l’égalité des citoyens sur le foncier, le ministre a laissé entendre que tout se fera désormais dans la transparence, l’équité et l’égalité de tous les citoyens ; et ce, conformément aux engagements pris par le président Roch Kaboré. Ainsi, dans les zones non-lotis, après les opérations de restructuration, des commissions seront mises en place pour les attributions. Ces commissions seront essentiellement composées de techniciens, de représentants de la municipalité mais aussi d’observateurs crédibles qui évoluent dans le domaine du foncier. Ce qui permettra de garantir toute la transparence nécessaire à ce genre d’opération, selon lui.

S’agissant de l’établissement d’un plan d’occupation des sols sur l’ensemble du territoire national, il a plaidé pour plus de ressources dans le vote du budget de l’Etat. « Nous avons pour ambition, d’ici à l’horizon 2020, de doter l’ensemble des 45 chefs-lieux de province d’outils de planification. De même que la finalisation des premiers lotissements dans toutes les communes de notre pays. Il restait 80 communes. Nous avons déjà lancé 55 l’année dernière et il ne restera plus que 25 à réaliser », a-t-il justifié en substance. Il estime le besoin de financement actuel à plus de 22,5 milliards de F CFA pour le reste des schémas directeurs des chefs-lieux de province non-encore réalisés et le plan d’occupation des sols des 345 communes.

Le ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda, interpellé par le député Maïmouna Ouédraogo du groupe parlementaire CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), s’est prêté à l’exercice du bilan du projet de transformation des Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) des chefs-lieux de commune rurale en Centres médicaux (CM). Selon lui, le projet, créé le 19 septembre 2013, avait pour objectif général la transformation de 286 CSPS en CM. A ce niveau, plusieurs réalisations ont été faites.

« La première tranche lancée en 2013 comportait 37 sites. 27 sites allant d’Arbollé à Toéni ont connu une réception provisoire de leurs travaux soit un taux global d’exécution de 9,44%. De cette première tranche, il reste 10 sites à réaliser allant de Pama à Kologo. Les taux d’exécution se situent entre 90 et 95% et les travaux seront bientôt achevés.

Une deuxième tranche de 43 sites a été lancée en 2017. 23 sites allant de Tiériba à Dédougou ont connu un démarrage effectif dans le mois de novembre 2017. Les délais d’exécution pour cette tranche varient de quatre à sept mois », a révélé le ministre Méda. Cependant, ce projet ambitieux a été ralenti par des contraintes liées au démarrage tardif des activités, aux évènements des 30 et 31 octobre 2014 mais surtout par une sous-estimation de l’enveloppe financière. « Le budget réel du projet aurait dû être de 264 milliards de F CFA au lieu des 40 milliards de F CFA planifiés », a clarifié le ministre.

En outre, a-t-il poursuivi, l’autonomie limitée de l’Unité de gestion dans la prise des décisions de contractualisation et les lenteurs de tous ordres ont bloqué les tranches de 2015 à 2017. Conséquence, 224 centres médicaux attendent toujours d’être érigés. Pourtant, le projet est en hibernation aujourd’hui. Afin de sortir de cette situation, l’Unité de gestion a déposé une demande de prorogation depuis janvier 2018 et est « dans l’attente d’un document officiel qui lui permettrait de poursuivre l’exécution des activités de son plan annuel 2018 dans la légalité ».

Qu’en est-il de la contribution des nouveaux districts créés pour faciliter l’accessibilité des formations sanitaires aux populations ? « A ce jour, nous avons pu réduire, grâce au programme de routine de développement sanitaire, le rayon moyen d’action théorique en 2017 à 6,5 km contre 6,7 km en 2016, traduisant ainsi une amélioration continue de l’accès des populations aux services de santé de base », a répondu le Pr Méda. Ce sont environ 22 milliards 952 millions 395 303 F CFA qui ont été mobilisés pour la circonstance.

En perspective, le ministère de la Santé envisage entre autres de transformer les centres médicaux avec antenne chirurgicale en hôpitaux de district, d’achever l’hôpital de Bogodogo puis de le transformer en centre hospitalier universitaire.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 mai à 15:35, par changeons En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    De la parlotte !!! Avant de lancer les lotissements, donner une suite aux résultats de l’enquête parlementaire sur les foncier. Les députés ont réalisé un bon boulot en identifiant des attributions fantaisistes, le déclassements de zone administratives etc. Le cas de la commune de Ziniaré est très parlant. Que deviennent ces résultats ? Sont-ils seulement dans les tiroirs ? SVP, donner suite à cette mal gestion du foncier, si non, vous aller reproduire la même chose et dieu seul sait combien de parcelles seront détournés par les maires, les ministres et tous ceux qui seront appelés à la mangeoire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 15:53, par Zangoté En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    Reprise des lotissements pour "très bientôt" en dehors de Ouaga et Bobo. Autant dire que ce sera en 2019 sauf si, pour vous, la saison pluvieuse qui débutera bientôt ne veut rien dire. Et c’est là qu’on vous attend. Si jamais je vois quelqu’un yada yada en conseil de ministres lever cette interdiction avant 2019, il va m’entendre ! Vous n’avez pas dit que depuis la mort de Salif il n’y a que le yontoro qui vous intéresse ! On va se voir ici. Vous n’avez même pas résolu les problèmes que les lotissements ont engendrés et vous voilà déjà très négligent de la paix social et du vivre ensemble en voulant permettre à vos élus locaux de s’en mettre plein les poches pour les échéances de 2020 et 2021. Kaarissa ! On aura tout vu avec vous. Si je savais...

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 16:17, par Bodo En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    * Où en est le projet de construction d’un Hôpital à Bobo et l’Hôpital de Bassinko ?
    * Et la future nouvelle Zone Industrielle de Bobo et de Ouaga ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 16:18, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    Pourquoi c’est à Ouagadougou et Bobo seulement que l’on demande de faire le point ? A-t-on fait autant dans les différentes autres localités et si oui le ministre doit être à même de nous présenter ces résultats. Ouahigouya, Koudougou, Fada, Dédougou, Tenkodogo, Dori, Gaoua ... etc, sont aussi l’apanage des déclassements, attributions, ventes frauduleuses de parcelles. Il faut nous présenter le travail fait pour les assainir, le plan de traque des fraudeurs et les sanctions entreprises. Nous n’avons rien de tout cela et ce qui va suivre n’est rien d’autre que du pipo, nom d’un Duc !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 17:57, par Wendi En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    QUAND ON FAIT LE TOUR DES QUARTIERS DE OUAGA, IL Y A TROP TROP DE PARCELLES NON EXPLOITÉES. CONTINUER A ÉTENDRE LA CAPITALE SANS SANS COMPRENDRE POURQUOI CES TERRAINS JUSQ’A PRESSENT NE SONT PAS VIABILISÉES NE SERVIRA A RIEN QUE COMPLIQUER LA VIE DE NOS POPULATIONS. IL FAUT RECENSER TOUS CES TERRAINS VIDES, RECHERCHER LES PROPRIÉTAIRES, COMPRENDRE C’EST QUOI LE PROBLÈME AVANT DE CONTINUER.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:14, par OUEDRAOGO En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    Je ne comprends plus rien. C’est vu un écrit en mars je crois où on disait que la suspension des lotissements était levée. Et là je vois écrit que ce serait pour bientôt. Quelqu’un pourrait m’éclaircir un peu ! Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:27, par joel En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    Lenteur dans la prise des mesures pour assainir la question des lotissements à Ouaga. Conséquences : des particuliers vendent des lots entiers dans certains quartiers comme kamboinsin, bassinko, etc. Comment est-ce possible qu’une seule personne soit attributaire d’un lot de plusieurs parcelles ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 12:34, par brama faana En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    mais,et si le gouvernement prend son courage a deux mains et parceller tout les terrains vides depuis plus de 37 ans a Ouagadougou qui sont devenus des nid de banditisme et de bracage de citoyens honnette, suivi de la levee du suspension des lotissements en ce moment les residents qui n’auront pas leur parcelle sur place,on peut les attribuer dans ces differentes zones là !!!et en ce moment meme Ouagadougou n’aura plus un lieu pour les bandits cela pourra contribuer a la lutte contre ce fleau.mais il faut un SANKARA THOMAS pour la mise en oeuvre de ces genre sorte de decision,accepter mourrir pour ton peuple.les societes immobilieres ont deja cloturer ouaga donc les zones non lotis sont au milieu des zones lotis.il ya plus d’espaces autour des non lotis donc comment faire pour que tout les residents gagnent ??la terre appartient a l’etat pas pour des individus.donc je m’adresse a l’etat pour prendre tout ces terrains delaisser et mettre en possession des populations des zones non lotis.d’ailleur la pluspart des detenteurs de ces terrains font parti de l’ancien regime en fuite.plus rien a attendre partons a la distribution de ces zones car ya n’a plein a Ouagadougou ici.un excemple en allant vers nagrin côté gauche c’est des milieux de parcelles qui dorment làbas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 15:36, par bazeo En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    juste 2 questions :
    - la Terre appartient à qui ? l’état ou les propriétaires Terriens ? si c’est l’état pourquoi les sociétés immo en achètent et vendent ? Que dit la loi ?
    - pourquoi le Ministère de la Culture n’est-il pas associé aux commission de lotissements pour donner l’image d’un habitat type a chaque région et représentera chaque ethnie dans son identité culturelle en fonction des ZONES ?
    +++premièrement, cela renforcerait d’abord la morale des masses.
    +++deuxièmement, servirait de repères pour les générations futures.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 18:11, par jeunedame seret En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    Il ne suffit plus de lotir ; il faut aussi obliger dans les délais à construire. Sinon...

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 22:01, par Walaka En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    La reprise des lotissements ? Merrddee !!
    C’est le moment de chercher un autre modèle ; pas les lotissements - Arnaques et je ne sais quoi encore.
    Au Cap Vert à côté, le Rwanda un peu plus loin et d’autres, les terres de production manquent. Au japon, très ingénieux il ont inventés des technologies pour produire ... Nous nous n’avons pas encore conscience du danger. On continue de ne pas planifier.
    Pays agricole toujours arriéré, mais vous le regretterez !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:56, par Helas ! En réponse à : Urbanisme et habitat : La reprise des lotissements annoncée pour « très bientôt »

    Dans tout ça, que devient le fameux programme des 40 000 logements ? Pour le burkinabe de l’étranger que je suis, la débacle autour de l’execution de ce programme n’a fait que renforcer mon doute quant à la capacité de ce ministère de résoudre le problème du foncier. Les lotissements vont débuter à nouveau, les mauvaises pratiques avec. Hélas !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés