Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Enseignement des mathématiques : L’ANSA-BF propose des solutions pour atténuer les difficultés

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 13 mai 2018 à 06h00min
Enseignement des mathématiques : L’ANSA-BF propose des solutions pour atténuer les difficultés

L’enseignement des mathématiques constitue un problème pour les enseignants et les apprenants. On constate une désaffection de la discipline par les élèves qui perçoivent les mathématiques comme étant abstraites et difficiles. Le Collège sciences et techniques de l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) a abordé cette question avec des partenaires de l’éducation pour apporter sa contribution à une formation de qualité au Burkina Faso.

A la suite du café-maquis des sciences de Ouagadougou, tenu en 2017 autour de la même question de la désaffection des mathématiques, le Collège sciences et techniques de l’ANSAL-BF a organisé, le 22 février 2018, une rencontre/conférence à Bobo-Dioulasso. Il s’agissait, pour les participants à la rencontre, de débattre sur les éventuelles causes profondes des difficultés limitant la réussite scolaire en mathématiques : quelles sont les spécificités de l’enseignement des mathématiques qui justifient leur désaffection par les élèves ? Quel en est l’état des lieux au Burkina Faso ? Quelle en est la politique gouvernementale ? Quelles sont les actions menées pour améliorer l’enseignement des mathématiques ? Comment faire aimer les mathématiques par les élèves et augmenter le nombre d’enseignants dans la discipline ?

Deux importantes étapes ont ponctué la rencontre. La première a consisté en la projection d’un film pédagogique d’Olivier Peynon, intitulé « Comment j’ai détesté les maths ». Un film qui fait voyager dans les quatre coins du monde à la rencontre d’éminents mathématiciens qui racontent comment les mathématiques ont bouleversé le monde.

La deuxième étape s’est déroulée sous forme de panel auquel ont pris part des enseignants de mathématiques exerçant dans des institutions d’enseignement supérieur, dont un membre du Collège sciences et techniques de l’ANSAL-BF, un encadreur pédagogique de la discipline et un représentant de l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso.
Les travaux ont été dirigés par d’éminents membres de l’ANSAL-BF, à commencer par le président lui-même, Pr Robert Tinga Guiguemdé, et le vice-président, Pr Jean Koulidiati, par ailleurs président du Collège sciences et techniques dont cinq des six membres étaient présents.

La salle de spectacle de l’Institut français de Bobo-Dioulasso, qui a abrité la rencontre, a refusé du monde, tant le public ciblé, composé essentiellement d’enseignants de mathématiques du secondaire et du supérieur et d’élèves de la ville de Bobo-Dioulasso, s’est intéressé à l’activité. Les échanges très nourris ont porté précisément sur la question des débouchés après les études de mathématiques, le langage mathématique, les compétences à acquérir pour y réussir, la réussite des jeunes filles en mathématiques et la question des bourses d’études.

L’intérêt très manifeste du public pour le panel témoigne, si besoin en était encore, de la tenue de telles rencontres du Collège au profit d’enseignants et d’élèves d’autres régions du Burkina Faso. En ce qui concerne particulièrement Bobo-Dioulasso, le personnel de l’Institut français a exprimé sa disponibilité à organiser d’autres rencontres du genre en partenariat avec l’ANSAL-BF.

A l’issue de la tenue des deux premières éditions des maquis des sciences en 2017 et 2018, les membres du Collège sciences et techniques de l’ANSAL-BF sont à la phase de capitalisation des informations recueillies sur le terrain pour amorcer véritablement une campagne de promotion des mathématiques à l’échelle nationale.

L’ANSAL-BF

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le couvre-feu met à mal les activités, de la soirée
Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya
Froid et climatisation en Afrique : « Un secteur méconnu mais pourtant porteur d’espoirs », selon Madi Sakandé
Journée internationale de l’Education 2022 : Ensemble pour tenir nos promesses vis-à-vis des enfants
Coup d’État au Burkina : Les cours suspendus dans les universités et instituts supérieurs jusqu’au 29 janvier 2022
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés