Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Maison de l’entreprise : Qui est Lancina Ki, le nouveau directeur général ?

Accueil > Actualités > Economie • • jeudi 10 mai 2018 à 21h12min
Maison de l’entreprise : Qui est Lancina Ki, le nouveau directeur général ?

Lancina Ki est le nouveau directeur général de la Maison de l’entreprise, depuis le 1er mars 2018. Il a pris fonction officiellement ce vendredi 27 avril 2018. Il a succédé ainsi à Issaka Kargougou. Lefaso.net vous propose une biographie expresse de l’homme qui préside désormais aux destinées de la faîtière des entreprises privées. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas un étranger de la maison.

Doctorant en sciences de gestion à l’Académie des sciences de management de Paris, Lancina Ki est le nouveau patron de la Maison de l’entreprise. Il a pris les rênes de la « boîte » le 1er mars dernier. Il sera officiellement installé par la suite le 27 avril. Pour ce qu’on sait de l’homme, il n’est pas un nouveau dans la sphère des entreprises privées. Avant d’être propulsé à la tête de la Maison de l’entreprise, il était, de mars 2015 à mars 2018, le directeur de l’industrie et de la promotion du secteur privé à la Commission de l’UEMOA. A ce poste, il avait la responsabilité de mettre en œuvre la politique industrielle commune de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et le programme régional de développement industriel et de promotion du secteur privé.

De mai 2009 à mars 2015, il était expert chargé du secteur privé à la commission de l’UEMOA. Là-bas, il avait la lourde charge de concevoir le dispositif d’appui au secteur privé, d’animer le dialogue commission de l’UEMOA-secteur privé communautaire et de veiller à la mise en œuvre des recommandations. De juillet 2001 à mai 2009, le successeur de Issaka Kargougou était directeur général de la promotion du secteur privé au Burkina Faso. Il était en charge de la mise en œuvre de la politique du gouvernement du Burkina Faso pour le développement du secteur privé.

Lancina Ki a des compétences dans plusieurs domaines. Dans le domaine de la promotion du secteur privé, il a des compétences dans la restructuration des institutions d’appui au secteur privé, l’élaboration de politiques de promotion du secteur privé, la mise en œuvre de politiques de promotion du secteur privé. Le nouveau directeur de la Maison de l’entreprise a aussi des compétences en commerce international. Dans ce domaine, il maîtrise la stratégie de développement du commerce, la politique et la réglementation du commerce, l’organisation des structures ou institutions chargées du commerce.

Lacina Ki est né le 31 août 1960 à Nassan/Tougan. Il est marié et père de trois enfants.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chambre consulaire : Un Conseil des sages pour prévenir les bisbilles entre gens d’affaires
Commercialisation du sésame au Burkina Faso : Producteurs et acheteurs se concertent à Bobo-Dioulasso
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés