MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

Communiqué • mercredi 9 mai 2018 à 17h37min

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 9 mai 2018 sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Kaboré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

Du compte-rendu du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, on retiendra :

- Le Conseil a adopté deux décrets portant organisation du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération régionale et de celui de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur.

- Au ministère en charge de l’Economie, le Conseil a adopté un décret portant autorisation de perception de recettes relatives à certaines prestations de la Direction des transports terrestres et maritimes ainsi que des directions régionales en charge des transports. Il s’agit notamment de la délivrance de licence de transport routier public, des licences pour louage de véhicule, des autorisations de transport exceptionnel, de la délivrance d’autorisation d’exercice de la profession de moniteur d’auto-école...

Par ailleurs, le Conseil a adopté un décret fixant le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique au profit du personnel du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation(MENA) et du personnel non enseignant en service dans les structures centrales du Ministère de la recherche scientifique et de l’innovation(MRSI).

- Au ministère en charge de la Fonction publique, le Conseil a adopté un décret portant adoption du guide de méthodologie de description des postes de travail des ministères et des institutions publiques. Selon le porte-parole du gouvernement, cette mesure s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’administration.

Pour ce qui est des communications orales, le ministre Dandjinou a précisé qu’elles sont relatives à la situation à l’hôpital Yalgado, sur les grèves en cours dans certains départements ministériels.

Réagissant à la polémique sur les réseaux sociaux concernant les nouvelles dotations en véhicules aux membres du gouvernement, Rémis Dandjinou a précisé qu’il s’agit de 35 berlines et de 19 V8.

La procédure d’acquisition de ces véhicules date de 2016. Il était question de renouveler le parc de 407 destinés aux ministres acquis en 2010. Afin de faire face aux multiples pannes que connaissaient certains véhicules, une évaluation a été commanditée auprès du CCVA qui a recommandé leur remplacement.

Pour les berlines, l’offre relative aux Renault TALISMAN s’est avérée meilleure en raison du coût d’opportunité lié à cette acquisition et de la durabilité de l’investissement. 35 berlines seront payées sur les budgets 2017 et 2018 et ce coût comprend la maintenance pendant 3 ans.

Concernant les V8 (19), seuls certains gouverneurs ainsi que les ministères qui ont une importante mobilité en ont été dotés. Ces véhicules seront payés sur les budgets 2017, 2018 et 2019. Les V8 non affectés constituent un pool géré par le Parc de l’État et sont utilisés pour toute mission qui en exprime le besoin.

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 mai à 18:44, par Indjaba
    En réponse à : MENA : LE conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Toujours entrain d’hésiter et d’avoir peur. S’il y a la nécessité de renouveler les véhicules, il faut le faire pour tous les ministres et tous les gouverneurs. C’est quoi cette histoire de ministre qui ont "une forte mobilité" ? Des véhicules ministériels qui ont plus de 10 ans il faut les changer urgemment. N’en déplaise à Basolma et aux membres du CFOP. C’est pas une question de personne mais une question de symbole. Les ministres nous représentent à l’intérieur et à l’extérieur du pays. C’est pas en roulant en "tapko" et en s’habillant en haillons que nos ministres économiseront plus pour construire le pays. Au contraire il faut rassurer les concitoyens et les partenaires étrangers en montrant une sérénité et une estime de soi et tout commence par la présentation. ça met en confiance ! Chers ministres, bon boulot et retenez qu’il y’a des moments où il faut faire avec les critiques, surtout quand on dirige.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 19:34, par lagitateur
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Dites nous combien ont coûté ces véhicules au contribuable pour que vous circuliez dedans en fêfê alors que nous autres qui payons sommes à moto sous le soleil.
    Et puis, je pense qu’il fallait communiquer avant la polémique. Sachez que maintenant, le citoyen est éveillé et surveille tous les actes des gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 20:23, par Maîtrekoul78@yahoo.com
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Encore des V8 ? C’est bien mais pensez aux vœux du peuple. Le litige foncier partout , non résolu.c’est ce que les citoyens attendent. Vous mettez en retard des milliers de personnes dans leur vie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 00:17, par Jerkilo
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Le problème des véhicules de l’Etat est que l’Etat n’assure pas une maintenance et un entretien réguliers de ses véhicules commandés à coût de dizaines de millions, mais avec une durée de vie limitée. Si cela ne change pas, à chaque changement de gouvernement on assistera à de nouvelles commandes de gros véhicules (V8), gros consommateurs de carburant.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 06:42, par legis
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Partageant sans réserve l’opinion de l’internaute Indjaba, je suis absolument indigné de voir à quel point le Gouvernement se fait frileux face aux critiques les plus populistes et irrévérencieuses, quand bien même ses actes de gestion dénotent d’un bon sens managerial évident.!!
    Autrement, pendant que certains partenaires sociaux, et souvent pas des plus mal- lotis réclament du beurre et encore du beurre, les ministres de la républiques devraient -ils s’illustrer par une attitude miséreuse, le tout dans un environnement d’indigence matérielle et morale au quotidien ? Aaaah bon ? Et après on vient dire que les Gouvernements successifs sont incapables de grandes ambitions pour ce pays.
    L’esprit de petitesse, de mesquinerie, de ’’Piscou’’, de courte vue et de médiocrité si cher à bon nombre de nos compatriotes n,a absolument rien à voir avec la bonne gouvernance. TENEZ DONC DEUX EXEMPLES :
    - Le Gouvernement décide-til de la construction d’échangeurs à Ouagadougou ? Quoi ??? C’est un luxe pour le Pays...., l,investisement pourrait servir à construire des écoles, etc. ..
    Seulement, voyez la réalité de la congestion du trafic à ouagadougou aujourdh’ui et appréciez.
    - Le Gouvernement décide-til de conduire de grands projets en "PPP".? Quoi ??? Voilà un grand boulevard ouvert pour les détournements . ... Il se prépare à donner des marchés juteux à des amis....
    Seulement l’on oublie que c’est bien la longueur, la lourdeur et la complexité des procédures de passation des marchés publics , décriées d’ailleurs par tout le monde sans exception qui font le lit douillet de la corruption dans ce pays . En somme , par préference et inclination naturelles pour la conjecture et le procès d’intention, l’on se refuse de voir autrement, et on se refuse également de se donner les moyens d’un controle adéquat de l’action publique qui, par nature, est soumise à l’exigence d’une adaptation permanente !!!
    Et DIRE QUE NOUS SOMMES DES BURKINABÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 06:45, par legis
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Partageant sans réserve l’opinion de l’internaute Indjaba, je suis absolument indigné de voir à quel point le Gouvernement se fait frileux face aux critiques les plus populistes et irrévérencieuses, quand bien même ses actes de gestion dénotent d’un bon sens managerial évident.!!
    Autrement, pendant que certains partenaires sociaux, et souvent pas des plus mal- lotis réclament du beurre et encore du beurre, les ministres de la républiques devraient -ils s’illustrer par une attitude miséreuse, le tout dans un environnement d’indigence matérielle et morale au quotidien ? Aaaah bon ? Et après on vient dire que les Gouvernements successifs sont incapables de grandes ambitions pour ce pays.
    L’esprit de petitesse, de mesquinerie, de ’’Piscou’’, de courte vue et de médiocrité si cher à bon nombre de nos compatriotes n,a absolument rien à voir avec la bonne gouvernance. TENEZ DONC DEUX EXEMPLES :
    - Le Gouvernement décide-til de la construction d’échangeurs à Ouagadougou ? Quoi ??? C’est un luxe pour le Pays...., l,investisement pourrait servir à construire des écoles, etc. ..
    Seulement, voyez la réalité de la congestion du trafic à ouagadougou aujourdh’ui et appréciez.
    - Le Gouvernement décide-til de conduire de grands projets en "PPP".? Quoi ??? Voilà un grand boulevard ouvert pour les détournements . ... Il se prépare à donner des marchés juteux à des amis....
    Seulement l’on oublie que c’est bien la longueur, la lourdeur et la complexité des procédures de passation des marchés publics , décriées d’ailleurs par tout le monde sans exception qui font le lit douillet de la corruption dans ce pays . En somme , par préference et inclination naturelles pour la conjecture et le procès d’intention, l’on se refuse de voir autrement, et on se refuse également de se donner les moyens d’un controle adéquat de l’action publique qui, par nature, est soumise à l’exigence d’une adaptation permanente !!!
    Et DIRE QUE NOUS SOMMES DES BURKINABÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 07:50, par Le musulman modèle
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    Indemnité de logement et spécifique pour les enseignants comme si le MENA ne fait pas parti de la fonction publique burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 09:42, par HUG
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    OK. Le MENA est satisfait. Mais qu’en est - tu des ex monitrices des garderies. Je pense que l’Etat s’était donnée un mois pour résoudre le problème a partir de la signature du protocole en janvier 2018. Mais on vient prendre un décret concernant les indémnités de logements et spécifiques pour le personnel enseignant. Pour le pouvoir du MPP la fonction publique se limite aux enseignants, aux agents de santé, au journalistes, aux magistrats,aux inspecteurs et contrôleur de travail, aux financiers car ce sont eux qui ont bénéficié des largesses du pouvoir du MPP. Pour le MENA je comprend car les ténors de l’UAS et autres la plus part des responsables c’est qui : ce sont les enseignants.
    Le 31 décembre 2017 son excellence Roch Mark Kaboré avait dit que la résolution des revendications des travailleurs cas par cas était terminé et à notre grande surprise en janvier 2018, un protocole d’accord était signé avec les enseignants. Quand j’ai appris la nouvelle, j’ ai eu des frissons. Un président qui ne tient pas sa parole ? Gouvernement du MPP où en est t-on avec votre remise à plat des rémunérations des travailleurs de la fonction publique ? Pouvoir du MPP résolvez aussi le problème des ex monitrices des garderies car vous avez pris l’engagement de le faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 12:06, par le pionnier de la revolution
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    A mon humble avis, ce gouvernement n’est pas venu pour servir ce peuple, se mettre véritablement au service de ce peuple pour apporter des solutions concrètes et durables aux souffrances de ce peuple qui ne demande que le minimum pour vivre dans la paix et la dignité. Suivez bien, la procédure d’acquisition de ces véhicules date de 2016. C’est dire que, des leur prise de fonction en janvier 2016, leur préoccupation fut de changer les véhicules dans lesquelles, eux et leurs camarades et amis appelés au gouvernement ou à d’autres fonctions allaient rouler dedans. Pourtant, le 16 janvier 2016, le pays connaissait sa première attaque terroriste dans la capitale. Résultat, des dizaines de familles endeuillées et tout un peuple meurtri dans sa dignité. Les 35 berlines ont couté plus d’un milliard au frais des contribuables que nous sommes, et les 19 V8, ont également couté plus d’un milliard toujours sur le dos de nos pauvres contribuables. je n’invente aucun chiffre, ces chiffres ont été publiés à l’issu du compte rendu du conseil des ministres du mercredi 9 mai par le ministre de la communication,porte parole du gouvernement.
    Ces 54 véhicules ont couté plus de 2 milliards à la caisse de l’État dans un contexte d’insécurité et de déficit céréalier ou plus de 2 600 000 burkinabè sont dans une situation d’insécurité alimentaire totale, juste pour le plaisir de quelque ministres pour leur fanfaronnade à travers le pays. Il y a 216 écoles fermées au nord et plus de 20 000 élèves dont l’avenir scolaire est pris en otage par la situation d’insécurité au nord. Que fait, le gouvernement pour résoudre ce problème, rien. Il préfère acheter des V8, et laisser le nord agonisé sous le poids de l’insécurité. Jamais un président n’aura faillit dans sa mission régalienne de défense de l’intégrité territoriale de ce pays. Un gouvernement qui préfère le luxe au labeur, un premier ministre qui n’a d’yeux que pour son PNDES.
    Un chanteur disait que : ce que tu n’as pas pu défendre par les armes, ne pense pas pouvoir le garder par les larmes. Il est temps que ce gouvernement pense aux souffrances de ce peuple, et que la recherche de solutions aux préoccupations de ce peuple soit le leitmotiv de toutes les décisions et actions gouvernementales. Le nord de mon pays mérite de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité. Et les ministres peuvent bien rouler dans des 4X4 double cabine, qui coutent moins cher et consomment moins. Thomas SANKARA roulait en R5 , et c’est ce qui lui a permis d’être en phase avec les préoccupations de son peuple. Il était venu véritablement pour servir son peuple. Un peuple qu’il a tant aimé, et pour qui , il a accepté le sacrifice suprême. On ne vous demande pas d"être des SANKARA, au moins d’aimer votre peuple, de vous préoccuper de ces souffrances.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 09:55, par kiemad
    En réponse à : MENA : Le conseil des ministres fixe le taux de l’indemnité de logement et l’indemnité spécifique

    C’est vraiment dommage qu’en pareille situation le gouvernement ne pense qu’à lui EN PAYANT ENCORE DES V8 ; des BERLINES alors les gens croupissent davantage dans la misère et la sécurité en LAMBEAU au Nord. On dit qu’on n’a pas les moyens por équiper nos forces de défense et de sécurité mais on a les moyens quand il s’agit d’eux mêmes. C’est bien fait pour ce peuple qui jusqu’à présent ne sait pas quel dirigeant il lui faut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés