Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mardi 8 mai 2018 à 18h34min
Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

L’exécutif burkinabè, au cours de la séance hebdomadaire du conseil des ministres du 02 mai dernier, a adopté au titre de la réforme des institutions et de la modernisation de l’administration, un rapport relatif à la tenue de séances du conseil des ministres dans les régions du Burkina.

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) salue la justesse de la démarche du gouvernement de délocaliser périodiquement la tenue hebdomadaire du conseil des ministres dans les autres régions du Burkina.

Pour le MPP, c’est une vision sage et prospective qui offrira l’opportunité aux décideurs de notre pays de toucher du doigt les réalités socioéconomiques du Burkina, de prendre la mesure de l’exécution du PNDES dans ses différentes composantes et prêter une oreille attentive aux préoccupations des populations.

Pour le MPP, être constamment proche des populations permet à l’exécutif d’exprimer sa solidarité agissante avec tous les Burkinabè qui, au quotidien, malgré les adversités de tous genres, s’efforcent d’apporter leur pierre à l’édification d’un Burkina nouveau sous la conduite du président Roch Marc Christian Kaboré.

En allant au contact des Burkinabè, à l’occasion, le gouvernement du Burkina Faso innove et marque sa volonté de consolider l’Etat-Nation et prendre en même temps le pouls de notre société en constante mutation. Le MPP, parti d’obédience social-démocrate par essence, estime qu’il est réellement de bon aloi que l’exécutif soit constamment au contact des populations et indiquer dans le même temps à nos adversaires politiques que ce n’est pas seulement à l’orée des consultations électorales que le ramdam doit se faire auprès des populations. La délocalisation des séances du conseil des ministres participe du rapprochement souhaité par le gouvernement avec le Burkina de l’intérieur.

Pour le parti du soleil levant, l’exécutif doit être perpétuellement aux petits soins de ses administrés et partager ses difficultés et ses espérances. Aussi, pour le MPP, aller à la rencontre des masses laborieuses doit être pour l’exécutif burkinabè, une démarche permanente qui peut apporter réconfort et assurance aux populations.

Enfin, le MPP estime que les délocalisations des séances du conseil des ministres seront assurément riches d’enseignements pour le gouvernement burkinabè dans la prise de décisions et de mesures qui soulageraient les préoccupations des populations.

Le Secrétariat à l’Information et à la Communication

Vos commentaires

  • Le 7 mai à 11:45, par Wadal En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Alors dans ce cas, ils n’ont qu’à aller au Sahel, zone symbolique, pour tenir leur premier conseil délocalisé. Ils sauront prendre la température du coin. On saura qu’ils sont au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:19, par Zangoté En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Comme ça, vous voulez nous dire que vos gouverneurs, haut-commissaires, préfets, bref la décentralisation ne fonctionne pas quoi ? Comme le dit l’adage, l’erreur est humaine, c’est persévérer qui est diabolique. Peut-être que vous tenez cette persévérance diabolique du fait que vous avez dîné et copulé avec le diable pendant 27 ans ! Votre initiative est moralement insupportable du fait des dépenses qu’il engendre dans un contexte de rareté de ressources pour soulager les peines des populations. Elle est patriotiquement mal venue si tant est que depuis sa venue au pouvoir, le président n’a pas une seule fois fait un détour au nord ne serait-ce que pour soutenir les troupes qui font de leur mieux pour contenir les terroristes avec des moyens dont l’efficacité s’apprécie à l’aune des raclées que nous administrent les djihadistes à longueur de semaines. Pendant ce temps, les présidents français, américains font des visites-éclairs dans les théâtres d’opérations pour réconforter le moral de leur troupe. Personne, ni même aucun conseiller présidentiel ou de parti n’a eu l’idée de proposer au président Roch commandant en chef de nos forces armées-puisque lui-même n’en a pas eu l’idée- d’aller galvaniser ses troupes au nord !
    Enfin, l’initiative, si elle devenait réalité traduirait, le manque de sérieux de cet exécutif et simplement son mépris vis-à-vis du peuple burkinabè ! Jusque là nous avons pensé qu’il s’agit d’une idée saugrenue qui serait vite cachée rangée dans les oubliettes. A présent, cette sortie du MPP mettra assurément de l’eau aux moulins de ceux qui pensent qu’il des sorties de précampagne. Je suis tenté de leur donner raison mais j’ose croire, que par un sursaut patriotique, quelques âmes bien avisées décourageront cette initiative puérile et budgétivore.
    En tout état de cause, un autre adage nous enseigne que nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:22, par Le Faso d’abord En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    C’est du gaspillage des ressources du pays. Combien va coûter le déplacement de tout ce beau monde dans les différentes régions. Le gouvernement n’a pas besoin de se déplacer pour connaitre les réalités des régions. D’ailleurs qu’ils apportent déjà des solutions aux problèmes qu’ils connaissent avant d’aller en découvrir d’autres. Cette idée est très mal inspirée je pus vous le dire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:02, par Indjaba En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Voici quelques recommandations pour rendre cette délocalisation plus efficiente :
    1-Effectuer le déplacement en bus loué de préférence auprès d’une compagnie de transport basée dans la région visitée.
    2-Obliger toute la délégation à résider dans un hôtel de la localité (pas question de prendre les frais d’hôtel pour la mission et se lever à Ouaga à 4H du matin pour foncer à Koudougou par exemple)
    - Prendre les différents repas du sejour dans plusieurs maquis-restau différents de la ville d’accueil
    - Intégrer les activités et mutualiser les ressources : les ministres qui avaient déjà planifier des tournées dans les différentes régions pour des lancements, des inaugurations, des ateliers, des visites de terrains et autres doivent profiter de ces conseils de ministre pour réaliser ces activités . On économisera en temps, en carburant et en perdiem. D’ici la fin de l’année 2018 , on ne devrait donc plus entendre qu’un ministre est aller faire Yadayada dans une région où il est déjà passé pour un conseil de ministre sauf urgence ou cas de force majeure ou autre raison solide. L’ASCE doit veiller au grain pour éviter le double financement pour la même activité.
    3-Trouver un temps d’échange d’au moins 2h dans une salle polyvalente avec les gens de la localité
    4- Laisser un impact ponctuel symbolique pour marquer les esprits. Ex : don de matériel à l’hôpital, évènement sportif, don à la police ou gendarmerie , autres dons etc etc
    5-Marquer un arrêt d’au moins 30 mn dans les chefs lieu de province traversées.
    6-Impliquer fortement l’administration locale. On a pas besoin d’envoyer des reprographes et des secrétaires de Ouaga à Tenkodogo, il y’en a sur place. Envoyer les ressources financières et matériels sur place et utiliser le personnel administratifs local en les motivant bien sûr.
    7-Payer les prestataires à temps (hôteliers, restauratrices, compagnie de transport etc
    ).
    Courage et bonne mission !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:09, par Le Vilain En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Bonjour, ravis de lire cette déclaration de la part du MPP. Le contraire du contenu allait me faire quitter la ville pour aller rester en brousse. Je ne peux pas croire ni imaginer qu’un pays comme le nôtre le gouvernement pleure comme quoi il n’ y a pas suffisamment des ressources financières et ce gouvernement ose initier cette démarche qui est très coûteux pour notre pauvre économie. Faisons un calcul sur le déplacement des membres du gouvernement, leur restauration ou encore leur séjour. Cela va couter combien à la caisse de l’Etat ? Dans le mois cela fait des centaines des millions pour ne pas affirmer un milliard. Écoutez soyons sérieux sinon il y a des localités ou les pauvres paysans n’ont l’eau pour boire ni à manger encore les pistes pour se déplacement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:12, par la loupe En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Bjr. C’est une bonne nouvelle pour les populations des régions. En même temps, c’est une campagne douce et gratuite pour le MPP n’en déplaise au détracteurs. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:45, par Seydou En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Est-ce à dire que les Gouverneurs, Haut-Commissaires, Préfets et autres là ne font pas leur travail de représentation du Gouvernement dans leurs zones ? Avec toute la logistique qui sera mise en oeuvre pour tenir ces CdM dans les différentes régions, je n’ose pas imaginer tout les sous (dont on dit qu’on n’a pas, et pour cela ils vont vendu des actions Onatel !) qui seront jetés dans ça là ! Comment voulez-vous avec ça, que les gens se serrent la ceinture "parce qu’on n’a pas d’argent" ??

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 14:39, par Quali En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Salut à tous. Je pense humblement que le gouvernement est entrain de commettre un péché contre nature. Il veut courir et gratter les fesses en même temps. Si l’on chante tous les jours que les ressources sont rares et on demande à tout le monde de serrer la ceinture, comment pouvons nous comprendre que des millions voir milliard sont entrain d’être planifier pour une campagne prévue pour 2020. IL semble que la sécurité doit jouer pleinement son rôle durant ces fameux conseils de ministres délocalisés et que l’armée de l’air doit déployer au moins un hélicoptère pour chaque conseil sans oublier les hommes de sécurité qui seront mobilisés non pas à cause des populations mais pour protéger le président et ses ministres. Faisons phi des autres commodités. IL faut que le gouvernement arrête d’insulter le peuple. Ne soyez pas étonné que les prochains jours les syndicats battent le pavée.
    Dites mois que font les députés que le peuple a élu pour qu’ils contrôlent l’action du gouvernement ou bien ce n’est le gouvernement qui pilote le PNDES ?
    En tout cas mon cousin m’a dit la dernière fois que ses chaussures de l’insurrection sont toujours sur la terrasse. Allons seulement

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 16:46, par Zangoté En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

      Bien dit ! J’en connais qui rêvent de répéter l’insurrection surtout que là ça commence à bien faire. Même Blaise n’aura pas été aussi anti-républicain ! Dans tous les cas, c’est eux qui taillent leurs chicottes ; nous ne ferons que les utiliser contre eux au moment venu. Blaise au moins a eu la chance qu’il était français. Quand on se permet de dénoncer le franc CFA et on s’invite constamment dans la mal-gouvernance, on ne risque pas d’avoir la chance d’être exfiltrer à temps.

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:24, par Le Pauvre de Yahvé En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    La supérette ministre de l’économie et des finances était -t-elle présente à ce fameux conseil des ministres. Madame la ministre, vous ne pouviez pas déconseiller vos collègues et au Président KABORE que le coût d’exécution de cette décision est pire que le fond commun des financier ? Madame la ministre, vous aussi !

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 18:30, par Deuxieme Yamyélé En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

      Yahvé, ne compte pas sur cette dame qui ne fait que des gesticulations sans résultat. Sinon ; comment comprendre que son ministère (MINEFID) ait organisa" seulement la semaine passée son CASEM à Kaya, pour dit-elle rendre visite aux collègues se trouvant au niveau décentralisé. Quelles dépenses pour un résultat nul ? Avec le gouvernement Rock Marc, il y a trop d’amateurisme qui inhibe les quelques actions nobles qu’ils posent (bitumage de voies à Ouaga, Bobo et autres localités ; gratuitement de soins même s’il y a quelques limites ; retour de la bourse scolaire ; création de grandes écoles...). Ce qui m’étonne, c’est qu’à la tète on a des gens qui ont quand même une expérience politique (surement non réussie) d’une trentaine d’années. Ou bien PAPOU passait simplement son temps à dormir, à faire la fête et à boire son whisky et son champagne, loin des préoccupations du peuple. Aussi, ce qui est incompréhensible, c’est la réaction du MPP qui ne veut pas prendre en compte les critiques constructives. Cela me rappelle le comportement du CDP d’alors qui était prêt à défendre l’indéfendable, à s’opposer à toute idée qui ne vient pas de son camp. Pourtant, les critiques suivies quelques fois de suggestions sont des conseils cadeau. A lieu d’aller prendre des consultants et les payer à hauteur de millions, vous avez des conseils cadeau. D’ailleurs, souvent les conclusions de ces consultants restent à désirer. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 16:19, par Jacques En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Qui a eu cette IDEE SAUGRENUE de delocaliser le Conseil des Ministres ? Chacun arrive, et nous impose ces fatasmes, ses idees betes.

    Depuis que vous tenez vos conseils de Ministres hebdo, quel citoyen lambda de Ouagadougou a eu le privilège d’y assister ou de vous côtoyer ?

    En délocalisant, vous arriverez avec vos véhicules rutilants, vous enfermerez dans un local, tiendrez vos conseil et reprendrez la route, destination Ouagadougou. Ces conseils dits délocalisés seront ils précédés de rencontres préalables avec les populations ou bien s agira t il d y débarquer un mardi soir, d y passer la nuit et le lendemain on se reunit et hop retour a Ouagadougou ?

    Messieurs les politiciens, ça fait 58 ans que vous avez pris le pays en otage, et vous enrichissez sur le dos de la population dont la partie rurale vit, 58 ans après les indépendance s a l âge de la pierre taillée. Faites un tour a 50 kilomètres de Ouagadougou, vous y trouverez des populations qui vivent dans un dénuement complet. Forçant, cette allemande qui a visite le Burkina il y a un mois a dire que le Burkina est tellement arriéré, qu il est en 2018 dans l état ou était l Allemagne, il y a 500 ans !

    Un conseil hebdo signifie dépenses supplémentaires au Budget de l état, en termes de carburant, perdiem pour frais d hotel pour messieurs du gouvernement et leurs accompagnants, securite , etc. Depenses supplémentaires, dont le pays n a pas besoin. Pourquoi vous n envoyez pas cette somme aux familles nécessiteuses de la ville a qui vous rendez visite. Ce serait une meilleure manifestation d intérêt du Conseil des Ministres pour elles.

    Et avez vous intégré le facteur insécurité régnant dans le pays ? Avec des djihadistes, écumant les régions et y frappant quand ils veulent et où ils veulent. En délocalisant les conseils de Ministres dans des régions où on ne sait ce qui se trame, on expose, par ce fait l exécutif burkinabé a des guet apens djihadistes inutiles, puisque vous ne pourrez pas tenir secret le lieu du prochain Conseil des Ministres. C est donc idéal pour qu ils tendent des embuscades au cortège. On n a pas besoin de ça, messieurs.

    Et le facteur saturation, lassitude des ministres qui doivent abandonner leur cabinet pour au moins 2 jours d absence et fatigués au retour qui ont besoin d un jour de repos, donc une absence de 3 jours minimum pour chaque délocalisation de Conseil des Ministres
    Si elle est hebdomadaire, ce sera infernal pour ces pauvres ministres. Même toutes 2 ou 3 semaines, ce ne sera pas facile pour eux. C est pas une bonne idée.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 16:33, par LUSTRE En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    A travers ces DdM relocalisés, le gouvernement va donner encore à BASOLMA BAZIE un vrai gourdin, avec lequel il ne va pas se gêner pour les assommer au moment opportun.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 17:07, par Dedegueba Sanon En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Donc l’argent du deal des actions avec les marocains de l’ONATEL, va servir à ça ? Moi qui croyais que c’était pour calmer la "gronde syndicale générale ". C’est de la provocation ça.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 19:34, par Gaspillage des ressources du pays En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    C’est du gaspillage des ressources du pays accompagné d’une campagne électorale anticipée. "Toucher du doigt les réalités socioéconomiques du Burkina" et "prêter une oreille attentive aux préoccupations des populations" etc. nous n’avons pas besoin d’une délocaliser d’un quelconque conseil de ministre. Les populations paysannes ont besoin que le pouvoir réfléchissent à des stratégies et tactiques pour rentre pérenne la disponibilité des ressources en eaux pour les cultures en saison sèche, scolariser et instruire leurs enfants. Nous n’avons pas besoin de ces tournées pour réfléchir à pourquoi et comment la situation des stagnations dans notre système d’instruction de nos populations et de création de valeur ajoutée dans notre économie.

    Il faudra arrêter cette politique aventuriste !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 07:40, par Burkinabè En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Trop c’est trop !!!!!!!!!!!!!!!
    Épargnez nous de ça, ça suffit les tâtonnements ! Aucun ministre n’a été capable de levez le petit doigt pour dire haut et fort que ce n’est pas une bonne proposition ? N’avez-vous pas de conseillés ? A quand allez-vous vous réveiller, à la fin du mandat ?
    Trop c’est trop ! Épargner nous de cela. Nous ne voulons pas, nous ne voulons pas des occasions pour dilapider l’argent du peuple pendant que certains n’ont pas à manger, ne peuvent pas se soigner, ne peuvent pas inscrire leurs enfants à l’école, n’ont pas d’emploi etc.
    Trop c’est trop !
    Prenez ce budget pour sécuriser le pays.
    Trop c’est trop !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 08:44, par ELKABOR En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Morceau choisi : ".....offrira l’opportunité aux décideurs de notre pays de toucher du doigt les réalités socio-économiques du Burkina, de prendre la mesure de l’exécution du PNDES dans ses différentes composantes et prêter une oreille attentive aux préoccupations des populations." Mes questions : c’est pour faire quoi après ? Si c’est pour connaitre et toucher du doigt et venir boire du Whisky avec vos amis à Ouaga, ça ne vaut pas le coup de gaspiller nos ressources pour cela. Autre question : vous vivez où pour ne pas connaitre ces réalités ? Sur la lune peut-être. Quand on se targue d’être le parti le mieux implanté du pays, c’est quelles réalités qui peut vous échapper au point de vouloir aller les toucher du doigt vous-même ? Ou bien vous n’avez pas confiance à vos militants des régions pour vous faire remonter ces réalités ? C’est quelle réalité qui dépasse les coupures intempestives de courant qui nous empêchent de travailler, d’étudier et de dormir avec nos vieux ventilos pendant ce temps de forte canicule ?
    Autant que je me souvienne, parmi les ministres du gouvernement actuel il y en a un qu’on avait épinglé avec une femme entrain de fricoter dans un terrain vague de Ouaga 2000. Il faut nous prouver que ce n’est pas pour voler nos femmes, filles et bonnes secrétaires pour aller satisfaire vos libidos.
    Vraiment abandonnez vite cette idée farfelue, car le peuple ne gagne rien dedans.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 12:21, par balguintogsba En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    C’est vrai que Le BURKINA FASO est un pays pauvre qui manque de ressources pour augmenter les salaires ou pour poser des actions de développement tendant à améliorer le quotidien de sa population.
    Mais une chose est sur, Rock est capable de dilapider toutes les ressources du pays dans le but de rester au pouvoir.
    Blaise aussi (sous l’impulsion des conseils de Rock, Simon et Salif...) a voulu faire la même chose quant il a constaté sa fin de règne se rapprochée à grandes enjambées. Mais l’histoire récente vous la connaissez.
    Reste à dire vive les financiers avec le FC, vive les Douaniers avec leur corruption, etc.
    Mais où allons nous vraiment avec cette façon de gouverner ou de réfléchir de nos dirigeants ? Tout programme, toute action qu’ils entreprennent est orientée pour leur enrichissement (ou développement) personnel.
    Comment pouvez-vous lutter efficacement contre l’analphabétisme, les problèmes de santé de la population, la corruption, l’incivisme, l’insécurité. Ce sont là quelques impératifs à satisfaire pour tendre vers le développement du pays et des burkinabés.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 12:36, par HUG En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Monsieur les gouverneurs, les hauts commissaires, les préfets et autres vous représentent valablement dans le Burkina . Si vous voulez savoir la réalité dans les différentes zones instruisez les de vous faire parvenir des rapports et autres au lieu de vouloir dilapider nos maigres ressources à travers la délocalisation des conseils des ministres.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 12:57, par bouba En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    A kosyam c’est plus sécuriser, c’est le destin de tout un pays et le contexte ne sied pas du tout , ce n’est pas seulement décourager l’initiative, c’est meme la déconseiller fortement , les services déconcentrés de l’Etat, les enquêtes parlementaires et bien d’autres structures peuvent mieux faire connaître les réalités de chaque region et susciter des décisions importantes de la part du gouvernement. Si vous tenez à ce tour du FASO commencez pour voir ce que ca donne tout en dressant un petit point ( financier et sécuritaire) dès votre première sortie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 17:30, par jeunedame seret En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Mieux vaut remplacer ce conseil de MINISTRES par un conseil de préfets, de hauts commissaires et sociétés civiles des régions. Et laisser le PM y aller.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 18:05, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    la nullité des conseils de ministres mouta mouta justifie t elle leur couplage avec tourisme ballade de santé en V8 fausses factures et précampagne électorale au frais du contribuable et a ses dépens ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 18:14, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    S O S !CONSEILS DE MINISTRES CHERCHENT CONSEILLERS SAGES AU PAYS DE TIEMOKO MARC GARANGO !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 18:45, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    S O S !CONSEILS DE MINISTRES CHERCHENT CONSEILLERS SAGES AU PAYS DE TIEMOKO MARC GARANGO !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 19:50, par N’importe quoi En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Et qui va payer ces déplacements ?
    Soyez sérieux svp. Qui va payer ? Encore nous ? Mais vous ne voyez pas qu’on est à terre et qu’on peine à se relever depuis que vous êtes au pouvoir...svp soyez sérieux et évitez les dépenses inutiles. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 21:09, par ollo En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Messieurs les gouvernants, on aimerait bien vous défendre par respect à l’autorité, mais c’est très très très difficile. Même si vous n’avez personne pour vous conseiller, conseillez-vous vous-mêmes. Vous venez par votre décision de faire des aveux à faire froid dans le dos. Ainsi donc, vous pilotez un pays dont vous ne connaissez pas les réalités ???. En plus, vous venez de signifier que toute la panoplie de structures déconcentrées et décentralisées de l’Etat ne vous permet pas de saisir une information de la base au point où vous éprouvez la nécessité de vous déplacer !!! Aussi devant les cris de coeur des agents de santé face à la situation très très préoccupante de l’hopital Yalgado, vous trouvez que la priorité pour le pays, c’est la délocalisation des CM ??? Regardez vous mêmes : le déplacement des ministres en région vaut 100 000 x 2 nuitées x 30 = 6 000 000. le carburant vaut 10 000 000. le carburant et les frais de mission des FDS qui vont aller préparer les lieux et désorganiser valent 10 000 000, la restauration et autres commodités valent 10 000 000, soit près de 50 000 000. SVP, remettez ces 50 000 000 pour financer l’hôpital Yalgado ou pour financer 50 projets de jeunes de la localité que vous visitez et ça fera beaucoup de bien

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai à 12:24, par Zangoté En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

      Vous avez largement sous estimer le devis. Où mettez-vous les perdiems des ministres et des chauffeurs ? En ces temps de terrorisme, il faudra un hélico pour ronronner en l’air pendant des heures durant sans compter les rencontres prévues en marge des conseils de ministres. Je ne crois pas que le budget moyen par CM délocalisé soit inférieur à 200 000 000 millions. Même si on retient les 50 000 000 comme moyenne, pour les 13 régions, il faudra injecter 650 000 000 millions soit plus d’1/2 millard. Considérons qu’une école de 3 classes coûte en temps normal (sans surfacturation) 25 000 000 FCFA, nous aurons perdu grâce à cette turpitude de l’exécutif 26 écoles soit 2 écoles par région. Que dire alors si la virée dépasse 50 000 000 par CM. franchement il y de ces propositions qui ne doivent même pas sortir de la bouche de quelqu’un qui réfléchit.

      Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 08:07, par TEBLOS En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Hunnnn...donc cela n’a pas d’indice financière sur le budget de l’état ?, ou cela ne fait pas partie des 50% de fond de fonctionnement du budget national dont pleurait Kaba à l’assemblée ?. Ok, donc les blessés, les morts de l’insurection et du push manqué sont pourquoi ? Ne pas changé la situation ? j’en pleure toujours que je vois ces ours financiers devorer le pain quotidien du pauvre peuple. Dieu seul est fort. Le temps c’est le temps et c’est un autre nom de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 08:22, par HUG En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Dans les pays démocratiques, le parti au pouvoir, s’il juge une décision de son gouvernement erronée, il a le courage de le dire ouvertement. Mais dans mon pays cela demeure encore un leurre. De façon sincère, en quoi délocaliser un conseil de ministre peut -il améliorer les conditions de vie des populations ? J’ai beau chauffer mes méninges mais je n’ai pas trouver de réponse. Cependant lorsque le gouvernement décide de réduire le prix du sucre, du riz et autres denrées de première nécessité cela améliore les conditions de vie des populations oui ou non. Gouvernement du MPP et acolytes et parti au pouvoir MPP, il y a des problèmes que tout OUAGADOUGOU vit même vous n’êtes pas concerné (car vous vivez dans l’opulence) mais vous entendez au moins le désespoir des populations. Ce sont entre autre les coupures intempestives d’eau et de courant, le problème de logement , l’hopital yalagado qui semble être un mouroir.... Parti au pouvoir et gouvernement MPP et acoytes, resolvez d’abord ces problèmes qui sont a coté de vous .OK

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 15:19, par Ton yame ne zirinbedan En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Les militants du MPP sont des tambours à résonance, incapables de mener des débats francs honnêtes et constructifs. Dans cette galère budgétaire ou avant la mise en oeuvre de la loi de finances budget 2018, il a été régulé dés son adoption, des Ministères à grande difficulté comme celui de l’Agticulture a vu son budget à la baisse de 47 Milliards d’où l’appui aux agriculteurs réduit et vous voulez faire le zouave en soutenant des fanfarons qui veulent faire des djandjoba de tournés de luxe dans les régions. Vous ne savez pas ce qu’on appelle période de soudure, ce n’est pas la soudure métallique, c’est une période critique où avoir de quoi manger devient problématique. Allez-y vous faire voir loin car vous êtes des militants avec un déficit intellectuel avéré.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 13:21, par President Yacouba SAMBORE du Burkina Faso et de la Haute Volta En réponse à : Délocalisation des séances du Conseil des ministres : Une sage vision prospective gouvernementale, selon le MPP

    Cette idée peut présenter des benefices mais doit être cadrée dans le temps et l’espace sinon elle deviendra ennuyeuse et inefficace dans le temps..... Idée a murir fortement...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
Marche du 29 novembre 2018 : Paul Kaba Thiéba charge les organisateurs
CHRONIQUE DU GOUVERNEMENT : Pour un secteur plus compétitif et plus professionnel
Vie politique nationale : L’Alternance patriotique panafricaine (APP/Burkindi) a effectué sa première rentrée politique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés