Blessés de l’insurrection populaire et du putsch manqué : Enfin les interventions chirurgicales !

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • dimanche 6 mai 2018 à 22h45min

Treize blessés de l’insurrection populaire de 2014 et du coup d’Etat manqué de 2015 bénéficient les 5 et 6 mai 2018 d’interventions chirurgicales au centre médical Schiphra de Ouagadougou. Cette intervention est rendue possible grâce au Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). Ce samedi 5 mai 2018, son président est allé apporter son soutien et son réconfort aux blessés avant leur entrée au bloc opératoire.

Blessés de l’insurrection populaire et du putsch manqué : Enfin les interventions chirurgicales !

Lors du putsch manqué de 2015, Mohamed Lamine Kéré a reçu une balle à la cheville. Et jusque-là il recevait périodiquement des soins, tout en espérant bénéficier d’une intervention chirurgicale qui le soulagerait définitivement.
Mme Ouoba Pauline, elle a eu son bras fracturé suite à une bousculade lors de manifestations contre le coup d’Etat.

Comme ces deux, ils sont 24 blessés qui depuis trois ans portent dans leurs chairs les séquelles de cette période trouble du Burkina Faso. Une longue attente qui avait fini par les décourager, comme nous le confie Mme Ouoba, « Nous étions vraiment désespérés. Mais grâce au HCRUN, nous sommes enfin programmés pour nos différentes opérations. »

Grâce donc au Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), ces blessés seront définitivement pris en charge. Et après les examens, ce sont treize blessés sur les 24 qui bénéficieront d’une intervention chirurgicale, dont une probable évacuation. Les onze autres bénéficieront eux d’autres types de soins.

Et pour apporter son soutien et son réconfort à ces blessés qui seront opérés au centre médical Schiphra, Léandre Bassolé, le président du HCRUN y a effectué le déplacement. « Pour nous, il était important qu’ils nous voient à leur côté, parce que nous avons travaillé ensemble et nous savons tout ce qu’ils peuvent traverser comme souffrance et difficultés. Et de venir ce matin à leur côté pour leur dire tous nos encouragements nous a permis de constater qu’ils ont accueilli cette présence comme une présence de fraternité qui va les aider à traverser cette épreuve (...) C’était un devoir pour nous en tant qu’acteur de la réconciliation de montrer que tous les efforts qu’ils ont consentis et la situation dans laquelle ils se sont retrouvés à cause de leur engagement pour la patrie n’est pas oublié. », a-t-il laissé entendre.

Une visite saluée et appréciée à sa juste valeur par les blessés. Et c’est d’ailleurs difficilement que Honoré Savadogo, le représentant des associations de blessés de l’insurrection populaire et du putsch manqué a contenu son émotion, quand il a pris la parole pour exprimer sa reconnaissance au HCRUN et au gouvernement pour les efforts consentis. « Nous étions sceptiques, parce qu’il y a eu des reports, mais aujourd’hui c’est un grand jour. Au nom de l’ensemble des associations, nous remercions le Président du Faso, le président du HCRUN et Madame la ministre de l’action sociale et son équipe, ainsi que les médecins du Burkina. »

Avant de quitter les lieux, le président du HCRUN a formulé le vœu que toutes ces interventions se passent bien et que les blessés puissent récupérer le plus vite possible.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 mai à 08:46, par Panga En réponse à : Blessés de l’insurrection populaire et du putsch manqué : Enfin les interventions chirurgicales !

    TU COMMET UN COUP D’ETAT ET TU PRETEND QUE LES AUTORITÉS SONT TOUS COUPABLES PUISQ’ILS T-ON DIS EN SON TEMPS DE PRENDRE LES CHOSES EN MAIN POUR ÉVITER UN BAIN DE SANG. TU PRÉPARE MINISIEUDEMENT LE COUP ET L’INSU DE TOUT LE MONDE ET TU VEUT EMBARQUER TOUS LE MONDE (LE MORO NAABA, LE CARDINAL, LES MUSULMANS, MICHEL KAFANDO, JEAN BAPTISE ET J’EN PASSE).MÊME LES ÉLÉMENTS DU RSP PENSAIENT À UN COUP DE FORCE JUSTE POUR REVENDIQUER DES CHOSES. PRENDRE LA SITUATION EN MAIN NE VEUT PAS DIRE DE DONNER L’ORDRE DE TUER LES FILS ET FILLES DU BURKINA FASO. OUI ! TU A ENDEUILLÉS NOS FAMILLES GIENDERE DEPUIS MÊME AVANT LE PUTSH DE 2015. COMBIEN DE FAMILLE TU A ENDEUILLÉ DEPUIS LES ANNÉES 80 JUSQU’EN 2015. J’AI LA RAGE ET J’AI ENVIE DE TE TRAITER DE FILS DE PUTE. OUI ! TU SERA JUGÉ TOI ET TES COMPLICES TÔT OU TARD ET SA SERA MÊME AVANT 2020. TA VENUE SUR TERRE N’A ÉTÉ QUE VENIR TUÉ ! ON TE JUGERA EN ATTENDENT QUE LA JUSTICE DIVINE TE PUNIE. TU MÉRITE MÊME D’ETRE BRÛLÉ VIF CAR TU DEVRAIS MÊME PAS EXISTÉ SUR TERRE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:07, par HUG En réponse à : Blessés de l’insurrection populaire et du putsch manqué : Enfin les interventions chirurgicales !

    Soyez forts, vous été utile à la nation, vous avez osez souvent affronté à mains nus les hors la loi qui voulait coûte que coûte rester au pouvoir. Meilleur rétablissement à vous et courage à votre famille car ce n’est pas facile.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés