VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • dimanche 6 mai 2018 à 22h40min

‘’Victoire - CDP – Kosyam’’. On se croirait en pleine campagne électorale. Ce 7ème congrès ordinaire de l’ex-parti au pouvoir a connu la mobilisation des grands jours. Ouvert ce samedi 5 mai 2018, sous le thème : « Place et rôle du CDP dans l’évolution socio-politique récente du Burkina Faso », la présente rencontre, qui s’étend jusqu’au 6 mai, sera marquée par le renouvellement de l’organe exécutif national du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). A ce jour, le CDP enregistre 19 candidatures, dont celle du président sortant, Eddie Komboïgo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

La mascotte, le fidèle maître de cérémonie Ambroïse Tapsoba, les choristes, les messages de soutien scandés par les militants, le palais des sports plein comme un œuf, transformé aux couleurs jaune et rouge. Bref, côté ambiance, rien n’a pas manqué à ce deuxième grand rendez-vous de l’ex parti au pouvoir, après le départ de son fondateur, Blaise Compaoré. Et même étant hors du pays, l’ex - président a reçu les honneurs dignes de son rang. Sa photo, qui a trôné aux côtés du présidium durant toute la cérémonie, a reçu les mêmes ovations que le président du bureau exécutif national, Eddie Komboïgo, lors de son entrée dans la salle.

Moment tant attendu, cette rencontre qui se tient une fois tous les trois ans, marque un « tournant capital de l’histoire du parti et même du Burkina Faso », foi d’Eddie Komboïgo. Ainsi, selon lui, quatre exigences s’imposent aux militants durant ce congrès. Il s’agit notamment, de leurs aptitudes à évaluer leurs propres ressources et à redonner au CDP son rayonnement d’antan, la capacité des membres à transcender leurs divergences pour asseoir les bases d’une unité qui fait face aux défis du moment, d’une audace à innover et à entreprendre des actions fortes. Enfin, le courage à préserver malgré les obstacles.

‘’Terrasser le troisième baobab ‘’

Après les évènements des 30 et 31 octobre 2014, le parti de Blaise Compaoré clame : « le CDP ne garde pas de la rancœur ». « Venant donc de loin » et déterminé « à aller très loin », le CDP, au nom de son fondateur, prône « le pardon, l’apaisement, la réconciliation, la tempérance, la modération dans le langage et exclut tout ce qui est méchant ».

C’est d’ailleurs, selon le président du parti, le message du fondateur Blaise Compaoré à ses camarades. Dans cette dynamique, Eddie Komboïgo avoue « Le CDP reconnait que tout n’a pas été parfait lorsqu’il exerçait le pouvoir d’Etat. Il assume sa part de responsabilité dans ce qui n’a pas répondu aux exigences des populations ». Puis de poursuivre : « Par ma voix, le CDP demande humblement pardon à notre peuple pour tous les actes posés et qui ont contrarié leurs aspirations quotidiennes ». Toutefois, cette demande de pardon, selon monsieur Konboïgo, « n’est pas du fait forcément que le CDP a tort. C’est une volonté manifeste de dire à l’autre qu’on est prêt à s’asseoir autour d’une même table et discuter pour qu’il y ait une réconciliation sérieuse ».

Du côté de l’opposition, Zéphirin Diabré soutient que le CDP est de retour et l’opposition politique est en marche. A l’en croire, le CDP est en train de donner une singulière leçon d’endurance à la classe politique burkinabè. « Comme le disent les anciens, ce sont les cailcédrats et les baobabs qui rehaussent la beauté de la forêt. Le CDP est un baobab fort qui renforce l’opposition politique burkinabè » a-t-il noté, précisant que : « le pays compte trois baobabs. Si deux baobabs se mettent ensemble, le troisième est terrassé ». A ce propos, le président du CDP confie : « Nous souhaitons que l’opposition soit unie. Nous avons reçu avec beaucoup d’attention l’appel lancé par le chef de file de l’opposition ».

Par ailleurs, soutenant que le CDP a fait preuve d’endurance et de constance dans son combat politique, le président de l’UPC estime que c’est à l’honneur des militants d’être « fidèles à leur parti et au fondateur malgré la défaite. (…) C’est très important de le souligner dans un pays où le retournement de veste est devenu un sport national ». Ainsi, autrefois divisés ou mêmes opposés dans le passé, le président de l’UPC exhorte aujourd’hui le CDP à redoubler d’efforts dans son combat politique. Cela, « pour ramener dans ses rangs, ceux de ses camarades et sympathisants qui s’étaient laissés flatter par les enfants rebelles sortis de ses entrailles à l’aube de l’an 14 ».

Et quand on évoque le bilan des 27 ans de règne de Blaise Compaoré, le chef de file de l’opposition confie : « Si on doit dire les choses comme il se doit, tout le monde sait que ce n’est pas vous là ici présents, qui avez le plus bénéficié du règne de Blaise Compaoré », soulignant que ‘’ Je n’aurai jamais honte de dire que j’ai servi ce pays aux cotés de Blaise Compaoré ».

‘’ Adversaires mais pas ennemis’’

Faisant une lecture de la gouvernance de Roch Kaboré, le CDP et partant, l’opposition politique burkinabè, estime que tous les voyants sont au rouge au Burkina. « Les populations commencent à s’interroger sur l’incapacité de la gouvernance actuelle d’apporter des réponses satisfaisantes à ses attentes » indique Eddie Komboïgo.

Dans la même veine, le chef de file de l’opposition soutient que, de la gouvernance à l’économie, de la sécurité à l’unité nationale, « le pays va mal ! Il va très mal ». A ce effet, il indique qu’il appartient à l’opposition politique de proposer l’alternative sur toutes les questions qui empêchent le pays d’avancer. Du côté du CPD, Eddie Komboïgo martèle : « Si la gouvernance actuelle n’a pas de solutions, nous devrions être l’alternative ». Zéphérin Diabré pour sa part, soutient : « On leur demande simplement de montrer ce qu’ils ont appris quand ils étaient les apprentis de Blaise Compaoré ».

Notons qu’au cours de la présente, les militants de la sous-région, notamment ceux de la Côte d’Ivoire, ont été fortement représentés.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 mai à 02:35, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Le nom de Blaise Compaore est justement ce qui va vous faire perdre.
    Monsieur Diabre devrait aussi préciser qu’il parle en tant que Chef de File de l’Opposition et non en tant que Président de l’UPC. Je suppose que les 3 baobabs sont le MPP, l’UPC et le CDP. Par contre je pense que si les Sankaristes ont l’intelligence de se federer autour d’un nouveau Leader (quitte à Sacrifier Me Sankara qui est en réalité leur obstacle/poison) ils pourraient créer la surprise s’ils arrivaient à coopter le Paren en coalition. Le CDP est un parti sans avenir aucun.
    Le Rwanda est un pays qui a montré la voie du changement avec un président et un parti politique en 24 ans d’exercise du pouvoir. Le CDP a eu 27 années sans nous sortir de l’ornière. Selon des rumeurs Le Président Rwandais ne fait qu’appliquer les idées du PF Thom Sank pendant ce temps l’ivoirien n’a pas pu copier les idées de son “ami et frère”. Quel gâchis !

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 11:39, par LAGUI ADAMA
      En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

      Pour nous les inconditionnels du CDP c’est son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille ou rien Vive le CDP Qu’Allah maudisse tous les ennemis de son Excellence Blaise Compaoré et de sa noble famille

      Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 12:26, par Nabiiga
        En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

        C’est cela indéniablement le problème !!!! Le CDP est une organisation voué à ne faire qu’adorer une seule personne et même ’sa noble famille’ au lieu de ce que le parti, en tant qu’organisation politique, peut et souhaite faire pour avancer, non pas la famille de Blaise mais, bien de toute personne qui se clame burkinabè. Il est fort temps que vous regardiez bien au-delà de cette adoration pour faire de la place à la nation. 27 ans ensanglantés de pouvoir (sauf si vous niez que tel n’est pas le cas), c’est maintenant que vous allez voir la lumière pour enfin faire ce que les populations attendaient de vous : Simple mais inébranlable !!! Gouverner sans tuer, développer sans tuer, penser à nous les paysannes sans nous voler ; élargissez le cercle de ténors de pouvoir pour nous tous et non pas le réduire à la famille restreinte d’une famille que vous appelez noble. Qui est-ce qui né d’un tronc d’arbre pour ne pas être noble. La famille ’noble’ de Blaise ? Autant changer le nom du pays à la République de Blaise Compaoré. Ne sera-t-il mieux ? Bande d’inconscients

        Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 13:49, par Marie
        En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

        Sacré Ladji ! A la seule mention du nom de Blaise Compaore et le loup sort du bois fougueux de son zèle. Que l’on soit d’accord avec vous ou pas, il y a cependant une chose qui force l’admiration, c’est votre constance, votre conviction. Que cette constance et cette conviction soient justes et assez éclairées, c’est une autre question. Vous semblez être de ceux qui n’abandonnent pas leurs engagements et leurs idéaux dans les tourmentes de la tempête. Et ceci, dans un univers politique où les retournements de vestes sont une première nature, ne peut que forcer l’admiration.

        Répondre à ce message

        • Le 6 mai à 21:02, par Nabiiga
          En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

          Qu’est-ce qui n’est pas juste et éclairé. Ce n’est pas juste si je dis que les 27 ans furent ensanglantés ? La bassesse qui a donné vie à votre organisation dont la rectification, était-elle née dans la paix, dans la joie et dans le consensus commun ? C’est juste : Elle est née en sang, beaucoup de sang innocent d’ailleurs ; et tient, Blaise dormait alors qu’on faisait couler en son nom. N’est pas juste et éclairé quand je dis que votre organisation, ou bien au nom de votre organisation, nombreuses sont des familles qui ont été endeuillées pendant la vie de votre organisation au Burkina. Montre-moi la fausseté dans tout cela. Noble Blaise, nous ne vivons que par le nom de Blaise, Blaise détient l’oxygène de notre organisation, Blaise ceci Blaise cela, tout cela est bien beau car griot de ton état, vous chantez les louanges des gens pour manger seulement voilà, si noble votre Blaise est, n’est-ce pas l’heure de montrer sa noblesse en rentrant au pays ? Pourquoi ne rentre-t-il pas pour prendre la place dans société qui est la sienne ? Ça ne suffit pas de dire qu’on est noble, il faut le vivre en posant des actes nobles, en se comportant de manière noble telle que, ne pas changer de nationalité afin d’éviter de répondre des délits dont l’on est accusé chez soi. Par ailleurs, je ne suis point du tout Ladji, je suis Catholique ardent, mais Nabiiga en effet.

          Répondre à ce message

          • Le 7 mai à 11:10, par Marie
            En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

            Piano piano, vous.
            J’ai réagi au message de Ladji. Non au votre. Avant de bondir sur vos jambes,
            prenez le temps de bien considérer les choses pour vous éviter le ridicule. Si vous regardez bien la structuration des messages, ma première contribution est sous celle de Ladji, donc c’est à lui que je réponds. Et d’ailleurs j’ai pris soin de l’interpeller. Juste pour info vous êtes de ceux que je ne lis jamais sur cette plateforme. Car vous êtes de ceux qui a longueur de postes polluent cette plateforme avec leurs catarees nauséabondes tout en s’imaginant faire de l’esprit et posséder le savoir.

            Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 06:08, par le Sage
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Bonjour à tous ! C’est ce que le Cdp n’avait pas compris. Laisser l’alternance se faire. Voir que ces incapables du Mpp ne peuvent pas gérer notre pays sur tous les plans économique, sécuritaire, sociologique.... Revenir en force (le Cdp) avec l’Upc et les autres partis de l’opposition.(NAFA, ADF-RDA, etc etc).
    Voilà qui va être un bel exemple de démocratie mieux que cette insurrection populaire qui n’a fait que cultiver la haine. Le putsch du rsp qui est la conséquence de l’amateurisme des ZIDA et autres Barry devait être jugé depuis longtemps. Maintenant c’est trop tard. Il faut organiser la réconciliation et indemniser les victimes sur fonds spéciaux. Et si le jugement devait intervenir gracier les comdamnés en 2020 après la victoire de l’opposition politique. Le Sage républicain.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 06:28, par WHISKY
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Quand le PEUPLE s’exprime au de son Excellence Blaise Compaoré pour le PEUPLE par le PEUPLE, la panique envahit le camp des barbares des 30 et du 31 Octobre 2014 et leurs IMPOSTEURS installés au KOSYAM Vive le CDP Vive son Excellence Blaise Compaoré Victoire au Peuple

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 06:36, par Nabayouga
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Pauvre Burkina. Quelle tristesse !Ceux là même qui ont assassiné pendant plus d’un quart de siècle se prennent aujourd’hui pour des capables. Faites preuve d’humilité car votre mentor kouassi blaise compaore est parmi les dirigeants du bf celui qui a perdu son honneur et sa dignité. Devenu ivoirien pour échapper aux crimes commis,il sera néanmoins jugé par l’histoire. J’espère de tout coeur que les burkinabé se ressaisiront pour ne pas commettre l’irréparable. Dans tous la justice aura fait son travail et Roch sera vraiment Président.
    Peuple du burkina réveiller vous et boutez le cdp et ses amis jihadistes hors du pays.Cest à ce pris que notre liberté seta une réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 07:31, par mobutu
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    ZEPHHIRIN fait cause commune avec ceux qui ont failli conduire le pays à la guerre civile. Nous savons que nous sommes en politique, mais tout de mème.Même en politique, il faut, il faut éviter les relations coupables ou incestueuses. Ce monsieur n’a pas envi de devenir président, c’est sûr, sinon il se serait pris autrement. Mais rien ne nous étonne car Zéphirin ne voulais pas l’insurrection. Ce qui fait surtout mal, c’est que jusqu’à présent, le CDP ne reconnait sa responsabilité dans les massacres des 31et 31 octobre, pire, elle pense qu’elle mérite le pardon. Quel cynisme. Avec de tels propos, je suis inquiet pour le Burkina Faso car tout peut arriver un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 07:52, par @BoababDuVillageDesDespotes
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Après avoir lu les propos de M. Diabré de l’UPC, je me suis finalement convaincu que le Burkina Faso est aussi bien dans l’insécurité de fait par les terroristes mais pire, ou ceci explique cela, le pays est assailli de politiciens à tout bout de champs apparemment sans âme ni conscience. Comment Diabré peut il se référer au CDP comme Baobab politique ?

    CDP = Baobab hanté d’esprits pourris que les habitants réels du Village (BF) se sont mis ensemble pour térrasser il n’y a pas longtemps. Et M. Diabré a déjà oublié les Martyrs pour oser une requalification des esprits qui sont la cause des tourmantes de ce pays.

    Mes votes n’iront plus jamais à l’UPC tant que c’est M. Diabré qui est au commande. Il est allé trop loin en en se référant au CDP comme un Baobab, certainement un Baobab du mal être des burkinabé qui ont combattu aux côtés de M. Diabré pour ouster ces gens qui sont tout simplement la cause de la pauvrété et des coupures intempestives d’électricité à Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 08:18, par papa
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Humm ,sacre´ Diabre´ membre tombeur du CDP est devenu aujourd´hui le celebre griot de celui-ci .Voilä pourquoi j´ai choisi d´etre apolitique,car je considere que tous les politiciens sont des menteurs et des filous . Diabre donne ainsi raison a Me Sankara d´avoir ralie´ le parti au pouvoir. Imaginons Me Sankara cote a cote avec le CDP et chanter les louanges du CDP qu´il a combatu durant plus de 20 ans. Quel serait notre reaction a son egard ? La politique est un art SATANIQUE .

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 08:28, par Mafoi
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Que les aboyeurs du CDP vocifèrent par la perte brutale du pouvoir est tout à fait compréhensible mais que Zéphirin Diabré qui a contribué positivement à cette chute se remettre à leur côté entrain de magnifier leurs actes passés est tout simplement pathétique voire scandaleux.Ce qui me fait dire que Zéphirin est un piètre politicien qui se laisse mener par le bout du nez comme un buffle par le CDP.Vivement 2020 où il risque de se retrouver en slip

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 08:30, par Nobga
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Ces images de Diabré au milieu des cdpistes vont le trahir et diminuer sa côte de popularité auprès des masses ignorantes. Autant pour lui de réintégrer le CDP et ils formeront un baobabb deux fois plus gros que le MPP. Ils pourront ainsi le terrasser facilement. Une insulte aux autres partis burkinabè qui sont considérés comme des roseaux auprès de trois chênes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 09:20, par Ka
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Soutenir un parti politique n’est pas soutenir un individu : Tout est possible si les refondateurs du nouveau CDP comme à ce congrès dit de renouveau, adopte la sagesse devant son peuple en reconnaissant les erreurs du passées. Un conseil si vous voulez retourner à KOSSYAM dans les dix ans à venir, enterrez Blaise Compaoré bien profondément et définitivement, afin de ne plus jamais entendre parler de lui et de tout ce qui le touche de près ou de loin.

    Quand on sort d’une situation telle que vous l’aviez connu, on ne s’amuse pas à remettre le couteau dans la plaie béante du peuple avec le nom de celui qui a mis le feu au pays avec sa famille, et fui pour un exile doré avec toute la caisse de l’état.
    Oui je soutiens le pardon annoncé par Eddie, et j’espère qu’a ce congrès décisif pour le parti, ils ne s’amuseront pas a la rebelote avec des arrogants sans sagesses comme Achille Tapsoba et autres qui ont induits les erreurs avec leurs arrogance l’introverti Blaise Compaoré en mettant à genoux le parti. Ces types de personnes n’ont jamais connu la sagesse : Pourtant faire preuve de sagesse, c’est d’être sage, et le sage c’est celui qui joue le rôle du père ; celui qui pardonne ou les autres refusent : l’humilité tire toute sa force de cet acte sage. On ne rend pas les coups par les coups comme a voulu faire les acolytes de l’aventure de l’article 37, ‘’Kouanda, TIAO, Yoda, Achille Tapsoba. Ceux qui le font, démontre de leur ignorance.

    On devient plus fort, lorsque l’on démontre sa force par le silence et le pardon que par la force. La force qu’à montrer TIAO et consorts les ont perdus. Et ces personnes doivent être exclues du nouveau CDP, car ils ont fait sur le terrain des réalités concrètes la preuve de leur incompétence et de leur mauvaise gouvernance aux yeux du peuple averti.

    Oui Eddie, ton pardon doit être pris en compte par le peuple, car avec le bilan laissé par ceux dont j’ai cité, la moindre des choses est de prendre acte de ce constat d’incompétence et d’en tirer les conclusions immédiates. Si au Zimbabwe un libérateur devenu un dictateur avec son parti politique et détesté à la fin par 99% de sa population, et que ce parti sanguinaire est repris par des personnes intelligentes et sages, et qui est sur le point de réussir, le CDP le peu aussi, à condition que vous oubliez Blaise Compaoré : Car la démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles.

    Tôt ou tard, ceux qui se sont livrés à des exactions ou à des mises en coupe réglée au Burkina et pensent s’en tirer à bon compte (par exemple par l’exil doré ou pas) ou bien se cacher dans leurs villas a Ouaga 2000 en narguant le peuple, finiront par être rattrapés et payer pour leurs méfaits.
    Toute la source des problèmes de notre pays durant les 27 ans, était le refus de l’alternance politique par Blaise Compaoré et sa famille. Depuis le 31 Octobre 2014, cette source des problèmes de notre pays a pris fin, et je confirme que le nouveau CDP a la chance d’avoir le soutien d’un agneau qui est Zépherin Diabré, qui s’est sacrifié pour donner le pouvoir aux RSS, et est prêt encore à se sacrifier pour remettre le pouvoir au nouveau CDP.

    Mais ce que je vais rappeler à cette jeunesse qui veulent refonder le CDP dont j’ai participé à sa création, ‘’’lorsque un individu ou un groupe d’individus monopolisent le pouvoir étatique pendant des années au nom de la paix, au nom de ceci ou de cela, ce pouvoir finira toujours pour être éjecté par la force de son fauteuil.’’’’ Et j’averti aux décideurs actuel qui sont ceux du MPP, comme OBAMA l’avait souligné a l’UA, en affirmant, qu’il y’a une autre vie après la présidence. L’alternance politique n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (pas plus que l’"émergence", d’ailleurs). Mais la volonté du peuple par les urnes.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 11:27, par LAGUI ADAMA
      En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

      La modification de l’article 37 par voie référendaire était et est constitutionnellement légale sauf les barbares en voyaient autrement donc Gardez vos leçons aux services de vos délinquants, sauvages, incendiaires et pillards de votre insurrection criminelle, quant à nous au CPD c’est son Excellence Blaise Compaoré et toujours Blaise Compaoré ou RIEN et nous prions tous les jours Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

      Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 14:07, par Un fils de Solenzo
        En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

        Vous ne savez même plus écrire CDP (CPD c’est quoi encore ? un nouveau parti ?). L’Assemblee Nationale à été envahie pour 2 raisons :
        1- parce que vous avez refusé son accès aux populations (pourtant prôné par la constitution dont vous faite allusion).
        2- vous vouliez modifier la constitution sans passer par le référendum dont vous faites allusion encore.
        S’il vous plaît ne transformez pas l’histoire ; 2014 est trop proche de nous pour que vous pensiez pouvoir nous arnaquer sur ses faits réels. Aussi c’est vous qui avez décidé d’appeler ce qui s’est passé les 30 et 31 Octobre INSURRECTION sinon nous à Solenzo nous pensons que c’etait Un rapport de force qui a basculé à la défaveur de ceux qui se croyaient “plus forts” que ceux qui les avaient votés en 2010.

        Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 14:10, par Ka
        En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

        Monsieur le partisan des tripatouilleurs des articles de loi, tu vas te gonfler jusqu’à se péter en morceau : Mais sache que le tripatouillage d’un article de loi ne pas inscrit dans notre constitution. Et Eddie le sait très bien en demandant pardon au peuple pour ce que Blaise Compaoré et son CDP a voulu Tripatouiller un article de loi qui était l’avocat de tout un peuple pour défendre des présidents prédateurs, surtout des criminels comme vous. S’il y a eu des casses par les jeunes aux mains nus contre un escadron de mort du criminel Blaise Compaoré et de son frère François qui était le RSP, les actes de la jeunesse à la main nu pour l’alternance politique étaient nobles et légitimes.

        La nouvelle constitution pour la Ve république qui veut enraciner totalement l’article 37 contre les tripatouillages, nous prouve que ce que tu dis sont des mensonges, et que le soulèvement populaire du peuple et sa jeunesse pour chasser les tripatouilleurs des articles de loi était légitimes.

        Espérons et souhaitons que toutes les zones d’ombres qui entourent le coup d’état a la maternelle de Djibril Bassolé et de Gilbert Diendéré soient c élucidées. C’est en cela que l’on peut dire que l’heure de la vérité a sonné pour la réconciliation nationale et que le CDP peut pointer librement son nez sans Blaise Compaoré. Ce qu’on peut également affirmer, c’est que la Justice burkinabè joue aussi sa crédibilité et surtout ne pas être à l’écoute des partisans bornés comme toi. Et au-delà de cette institution, c’est tout l’édifice démocratique que nous sommes en train de construire, qui sera évalué avec les élections de 2020 et de 2025. C’est pourquoi, toutes les passions, tous les ressentiments, les a priori, les tirades guerrières, les envolées lyriques et autres courtes analyses à caractère politicien et subjectif, des partisans bornés comme toi, doivent maintenant céder la place au droit, sans pour autant oublier que du fait ce refus de l’alternance politique par Blaise Compaoré et ce putsch a la maternelle de Djibril Bassolé et de de Gilbert Diendéré, des vies innocentes ont été fauchées. Aujourd’hui encore, des Burkinabè portent dans leur âme et dans leur corps, des blessures qui y sont liées. Et ce n’est pas toi le partisan d’un criminel en puissance, qui va venir donné des leçons de droit aux 18 millions des Burkinabé contre le tripatouillage de l’article 37, et ont dit que rien ne sera plus comme avant.

        Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 17:47, par Yako
      En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

      Quand on a été portefaix du palais pendant longtemps,il devient difficile de faire des analystes approfondies et sérieuses.Ce qui explique l’aridité de la littérature de médisance que pond notre ami Vieux Ka le haineux régulièrement sur le fasonet.Le PF B.Compaore dont les qualités sont reconnues de tous et à qui le Burkina Faso moderne doit son rang de prospérité et de paix que l’insurrection de 2014 organisée et financée par la mafia ouagalaise interompa dans la violence,livrant notre pays aux jihadistes et aux kolgoweogos.Je demande à ce petit vieux Ka d’avoir honte de son passé,un passé peu glorieux.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 20:43, par Ka
        En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

        Yako : Un immigré sans papier en France doit s’abstenir d’emmerder les honnêtes personnes. Tu ne mérites aucune auto critique de Ka. Ce que je peux te conseiller, c’est d’oublier Blaise Compaoré, car en politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu ni devoir de reconnaissance, et tout pouvoir ne se donne pas, mais s’arrache dans les urnes, et non par un tripatouillage des articles de loi. Blaise Compaoré sans répondre de ses actes devant la justice burkinabé, ’’’’est fini pour le peuple averti par ses crimes.’’’’ Votre position de ‘’ Blaise Compaoré ou rien" est aux antipodes. Pourquoi il n’était pas au Congrès de ces 5 et 6 Mai ?

        Il est inutile en 2018 que vous les partisans de Blaise Compaoré, vous soyez excessifs, surtout vos propos ne vous grandissent pas. Manquez-vous tant d’arguments pour porter la contradiction au point de verser dans la vulgarité ? Qu’est-ce qui vous chagrine à ce point ? L’injure salit la bouche de celui qui la profère. En démocratie chacun dit ce qu’il pense, même si ce qui est dit ne vous agrée pas. La contradiction est le moteur de la démocratie. Doit-on vous traiter d’imbéciles et de mouton parce qu’a travers le nom de Blaise Compaoré vous insultez tout un peuple qui l’on chassé un matin avant le repas de midi ? Réfléchissez plus que votre gosier qui est à sec par ce que Blaise n’est plus là pour vous donner des miettes.

        Répondre à ce message

      • Le 7 mai à 08:19, par Un fils de Solenzo
        En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

        Seul vous connaissez les qualités de Blaise. Un conseil tout de même : évitez de planer au Liberia, en Sierra Leone ou en Angola en tant que supporter de Blaise car ce seront vos funérailles que nous accueillerons ici. Même votre corps (cadavre) sera victime de la furie de ces populations africaines.

        Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 09:24, par Panga
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Petit truc on brandi que leçon de démocratie ! La démocratie a foutu le camp au CDP depuis des décennies. REGROUPEMENT D’ASSASSINS ASSOIFFÉS DE SANG ! PENSEZ-VOUS QUE LE PEUPLE A OUBLIER VOS DÉRIVÉS DURANT LES 27 ANS DE RÈGNE ! NON !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 09:37, par Wenkouni Bertrand
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    La jeunesse consciente a tout compris. Ni cette opposition ni la classe dirigeante actuelle ne pourront satisfaire leurs attentes. Il Faudrait une nouvelle classe politique. On vous connaît tous. M. Diabré qu’ est ce que vous allez dire aux parents des victimes de l ’ insurrection ? Vous n’aviez pas peur de Dieu. Chacun va payer ici bas ses compromissions. Peuple burkinabé’ ne faites plus cette erreur en confiant votre destinée au CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 09:52, par Thom’S
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Je n’accorde aucun crédit aux politiciens. Ils sont tous pareils. Aujourd’hui Roch Marc Christian KABORE avec un tableau qu’on dit sombre, demain ou après demain, ça sera Zéphirin DIABRE ou autre avec ce même tableau sombre. Alors, qui vaut qui ? Un poulet traîne les intestins d’un autre, demain un autre poulet traînera ses intestins. Ainsi va la politique dans les fourberies, les mensonges, la corruption et les détournements. Seul SANKARA était un homme d’Etat qui a su éveiller nos consciences, lutter contre la corruption et les détournements, et qui n’avait pas de caisse noire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 11:17, par Kidrh
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Zeph n est pas le premier et ne sera pas le dernier de nos hommes politiques champions des girouettes en politiques .Hier grand pourfendeur du régime de Blaise et de sa tentative de s’éterniser au pouvoir, acte anti démocratique s il en est, aujourd’hui griot émérite de Blaise et du CDP.
    Avant lui il y a eu Hermann et son UNDD qui le 17/10/05 décidait de se retirer de la course a la présidence, parce que Blaise avait été autorisé a se présenter.
    Le communiqué disait, entre autre , je cite :"....le partie a décidé pour l’histoire, et pour se conformer aux engagements qu il a pris a titre individuel comme dans
    le cadre - d Alternance 2005- de ne "JAMAIS ACCEPTER LA CANDIDATURE DE BLAISE compaore ET DE LA COMBATTRE PAR TOUTES LES LÉGALES ET CONSTITUTIONNELLEs :
    ............,.......de ne pas maintenir la participation de Me Hermann Yameogo dans une élection viciée par la candidature de Blaise compaore....
    "
    En 2014 Blaise était devenu fréquentable pour Hermann

    .

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 12:38, par Le juste
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Contrairement à certains internautes, la présence de Zeph DIABRE au Congrès du CDP est normal puisqu’il est Chef de file de l’opposition. Mais les propos qu’il a tenus ne sont dignes pour l’UPC. Je suis apolitique, mais mes tournées dans les villages et villes du Burkina ajoutées à mes petites connaissances de psychologie m’amènent à conclure que ROCK sera réélu en 2020 :
    1) Le MPP est implanté partout au BF
    2)Les populations aiment ROCK parce qu’elles estiment que ROCK n’est pas méchant,assassin comme François COMPAORE.
    3)Les partis alliés du MPP ont des fiefs qui constituent un électorat très très important et cet électorat ajouté à celui du MPP défie l’opposition
    4) Zeph qui est la 2ème force politique n’a pas continué à mieux enraciner son UPC après l’élection présidentielle. Il est resté dans les critiques politiciennes sans propositions concrètes.
    5) Mes chers amis internautes la politique ce n’est ce que vous voyez.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 14:45, par Samuel
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    J’étais militant de l’ upc. Après le discous de zeph au congrès du cdp, je ne le suis plus.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 15:00, par baat
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Après le clins d’oeil de Zeph au CDP, j’ai décidé que mon vote n’ira plus jamais à Zeph ! Comment peut-on comprendre qu’il loue aujourd’hui les actions du CDP alors que lui même a dirigé la fronde contre le CDP pendant l’insurrection de 2014 ? Non ! il faut être constant avec soit-même comme Maître SANKARA.
    Si Zeph pense que l’insurrection d’octobre 2014, louée à travers le monde entier, était une erreur, il peut de se ressaisir, faire un méa-culpa et demander pardon au CDP. Ce n’est pas interdit les méa-culpa !!!!
    Au moins le peuple saura réellement qui est toujours avec lui. Ce qui est sur, en 2020, si ce n’est pas le MPP c’est le CDP. et si c’est le CDP, c’est Zeph qui l’aura permit car le ni le MPP ni le CDP ne pourra gagner seul au coup KO !
    Vivement que me SANKARA se réveille pour barrer la voie à l’UPC de faire l’arbitre en 2020 !!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:40, par SAPO
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Courage à vous , seule l’union et la solidarité vous conduira à la victoire et profitera à vous tous.
    Bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 18:06, par TRAORE
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Zéphirin Diabré ou le griot émérite de Kouassi Blaise, en somme le griot renommé du CDP. Maintenant UPC + CDP = gigantesque baobab qui va terrasser le MPP en 2020. Zéphirin hier avec les insurgés des 30 et 31 octobre, Zéphirin aujourd’hui en train de faire les louanges de Blaise. Quelqu’un disait que la politique est un art satanique. C’est vraiment l’art de satan, pour ainsi dire l’art du diable.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 19:40, par Agir
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Bien sûr si le cdp s’allie à sa fille aînée l’upc, ils terrasseront le 2é enfant qui d’ailleurs a été enfanté dans la douleur

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 19:55, par #BlackBird
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Plus jamais je ne vote pour l’UPC et zeph. Apres avoir appélé les enfants des gens a sortir donner leur poitrine pour chasser Compaoré tu reviens aujourd’hui pour nous servir cette salade. Quelle decepttion d’avoir cru que ce parti pouvait etre une alternative

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 06:52, par Le musulman modèle
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Ridicule Zeph ! Après 2020 quand le CDP reprendra son pouvoir, tu diras la même au congrès du MPP ! quelle honte ! Je quitte ton parti dès maintenant ! Bonne chance au CDP car finalement c’est eux qui valent mieux que UPC ou MPP !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:52, par TONTON
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Peuple du Burkina Faso, il faut savoir choisir les politiciens ne vous aiment pas en réalité ils veulent vous utiliser pour assouvir leur soif. personne ne fera mieux que le MPP qui, quoi qu’on dise se réveille petit a petit en matière de gouvernance. lui au moins, en matière de corruption, si quelqu’un est dénoncé, il demis de ses fonction et est poursuivi en justice et sanctionné. on l’a vu avec le patron des engagements nationaux. En plus, rien que les réhabilitations de très bonne qualité des voies à Ouaga et Bobo, je reste convaincu, jusqu’à preuve contraire que cette équipe nourrit une volonté de changer le pays. Nous n’avons pas vu cela durant 27 ans si ce n’est que de la corruption à outrance et de l’impunité jamais égalée. j’en appelle donc aux burkinabè sincères et honnêtes de ne pas se laisser emportés par les promesses de ceux qui pensent qu’ils pourront faire mieux que le régime actuel. Je suis désolé de le dire mais ce sont tous des "faux types". pour le moment soutenons Roch et son équipe.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 16:16, par Thom’s
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    Très bien dit TONTON. Même quand on n’aime pas le lièvre il faut reconnaître qu’il court. Ceux-là qui narguent le gouvernement de Roch KABORE ne feraient pas mieux s’ils étaient au pouvoir. C’est de la pure jalousie qui ne dit pas son nom.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 22:37, par cisse
    En réponse à : VIIème Congrès ordinaire du CDP : Sous le signe de la cohésion, le CDP « veut aller très loin »

    tous ca cest le mpp qui cree un environement favorable au cdp pour quil revienne au pouvoir sinon si la transition etait la cetait mieux voici on avait attrapper cest gens la qui on voler le pay assassiner et le mpp prend le pouvoir et les libere et les donne l´argent puisquil font campagne donc a vous les burkinabe d´ouvrir vos yeux

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés