Solidarité nationale : Des vivres et chèques pour les enfants en détresse

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • jeudi 3 mai 2018 à 22h42min

Dans la matinée du 3 mars 2018, le ministre en charge de la femme, Marie Laurence Ilboudo/Marchall, a procédé à la remise de vivres aux centres et familles d’accueil des enfants privés de familles. Ils ont bénéficié de 67,65 tonnes de riz ; 273 tonnes de maïs ; 69 cartons de sardine, 1256 couvertures et 290 cartons de savon, d’une valeur estimée à 99 millions de F CFA. Cinq autres centres dont les effectifs sont élevés et les besoins pressants ont bénéficié de la part de l’Amicale des femmes de la compagnie de téléphonie mobile Orange Burkina Faso, de chèques d’une valeur de 2 500 000 F CFA.

Solidarité nationale : Des vivres et chèques pour les enfants en détresse

« Chaque enfant qui nait a besoin d’une mère aimante, d’une prise en charge sur les plans alimentaire, sanitaire, vestimentaire, psycho-socio-éducatif et scolaire », tel est le message fort lancé par Mme le ministre en charge de la femme Marie Laurence Ilboudo/Marchall dès le début de la cérémonie de remise de vivres. Cependant, il n’est pas rare de voir des enfants abandonnés ou orphelins. Pire, la situation des enfants en difficulté et en particulier ceux privés de protection parentale fait froid dans le dos, au Burkina Faso. En effet, le ministre Ilboudo estime à 3446 le nombre d’enfants en détresse enregistrés en 2009 ; 3814 en 2010 ; 3605 en 2014 et 3456 en 2017.
Fort heureusement, des femmes et hommes de bonne volonté ont décidé d’assurer pour ces enfants, la responsabilité d’une maternité sociale. Toutefois, il convient de noter qu’ils présentent des difficultés et des limites objectives dans l’accomplissement de leur mission. Un tour dans les régions a permis au ministre et à son équipe de toucher du doigt les réalités des Centres d’accueil des enfants en difficulté (CAED) et familles d’accueil.

« Nous avons vu combien les femmes et les hommes s’investissaient au quotidien pour donner du sourire, du bonheur à des enfants. Nous avons constaté que ces centres avaient besoin de soutien. Et depuis, mon département à travers le Fonds national octroie chaque année, une subvention de 35 000 000 F CFA à ces structures et familles d’accueil », a-t-elle confié.
Aussi, dans l’optique de soulager un tant soit peu dans la prise en charge des pensionnaires des 69 CAED et 263 familles d’accueil, la première responsable du département de la femme a apporté un soutien inestimable à travers un don de vivres. Le joyau est composé de 67,65 tonnes de riz ; 273 tonnes de maïs ; 69 cartons de sardine, 1256 couvertures et 290 cartons de savon. Ce sont 99 millions de F CFA qui ont été mobilisés pour la circonstance. La cérémonie de remise s’est déroulée à Ouagadougou.

Pour le bonheur des enfants en situation de détresse, le ministre Ilboudo/Marchall a assuré que ce geste de générosité sera renouvelé chaque fois que possible. Séance tenante, elle a exprimé sa gratitude à toutes ces femmes et aux hommes qui travaillent au quotidien auprès des enfants mais que le peuple ne voit pas. « Ils sont dans l’anonymat. Ils sont seuls face à leur cœur débordant d’amour pour ces enfants. Et pour cela, je leur dis merci ». Aussi, a-t-elle lancé un appel en direction des acteurs intervenant dans le domaine de la protection de l’enfance ainsi que les bonnes volontés pour faire des centres et familles d’accueil « un havre de paix » pour les enfants en détresse.

Son cri de cœur a été entendu par l’Amicale des femmes de la compagnie de téléphonie mobile Orange Burkina Faso, qui met à la disposition de cinq CAED des chèques d’une valeur de 2 500 000 F CFA. Les bénéficiaires dont les effectifs sont élevés et les besoins pressants sont le Centre Samandeni (350 000 F CFA) ; Africa Tilé (350 000 F CFA) ; Maison du cœur (400 000 F CFA) ; Ile du bonheur (650 000 F CFA) et Hôtel maternel (750 000 F CFA). Ils ont réceptionné leur chèque des mains du ministre Ilboudo/Marchall, en présence de la représentante des donatrices, Fleur Traoré.

Dans son intervention, la représentante des structures bénéficiaires, Girard Marthe Kéré, a exprimé son enthousiasme de prendre part à cet évènement. Selon elle, en plus d’être un ouf de soulagement, les dons mettent du baume au cœur. « Recevez, Mme le ministre, notre gratitude au nom de tous les enfants accueillis dans nos structures et dans les familles d’accueil », a déclaré la présidente de l’Union nationale des CAED du Burkina Faso. Elle a également saisi l’occasion de la présente cérémonie pour soumettre une doléance, celle de les aider dans la formation du personnel d’encadrement de base que sont les nourrices et les familles d’accueil.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés