Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Recherche scientifique : Le Pr Alkassoum Maiga a visité l’Institut de Recherche en Science de la Santé de Nanoro

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Dimitri Ouédraogo • dimanche 22 avril 2018 à 20h00min
Recherche scientifique : Le Pr Alkassoum Maiga a visité l’Institut de Recherche en Science de la Santé  de Nanoro

Le ministre de l’enseignement, de la recherche scientifique et de l’innovation a visité ce vendredi 20 avril 2018 l’Institut de Recherche en Science de la Santé (IRSS) de Nanoro dans la région du Centre-Ouest. Le Professeur Alkassouma Maiga est allé constater le climat de travail. Il a aussi pris le pouls des infrastructures existantes. Le personnel s’est mobilisé pour lui servir de guide. Après les échanges et les randonnées, le ministre se dit satisfait des travaux qui s’y effectuent.

Joie et satisfaction, c’est le sentiment qui anime le ministre Pr Alkassoum Maiga après sa visite de l’institut de recherche en science de la santé de Nanoro. Ce vendredi 20 avril 2018, le patron de la recherche scientifique a pu constater de visu le travail qui est réalisé par les chercheurs qui se trouvent dans ces lieux. Le personnel mobilisé lui a servi de guide. C’est une visite à l’allure d’un marathon qui a débuté au niveau de l’unité de recherche clinique. C’est un grand bâtiment équipé de bureaux avec des machines à la pointe de la technologie. Les chambres disposent d’un branchement d’oxygène. La délégation a aussi visité la salle des archives, la mémoire de tout ce qui se passe sur le site.

Le ministre a pu aussi voir la cellule de gestion des données. Ensuite, c’est le laboratoire de recherche qui a reçu la visite du patron du département. Le ministre a fini sa randonnée avec la salle des machines. C’est dans ces lieux, que le Burkina Faso a pu mettre au point un vaccin « RTS » contre le paludisme. Cette découverte a permis de réduire les attaques paludiques chez les enfants de moitié. Les recherches ont aussi démontré qu’une femme enceinte traitée contre le paludisme protège son enfant pendant au moins un an après la naissance. Les recherches du centre de Nanoro ont permis au gouvernement de changer de politique nationale sanitaire pour s’adapter aux réalités. C’est une réussite que le ministre appelle les travailleurs à faire connaitre aux Burkinabè sans pour autant révéler les secrets.

Avant et après la visite, le ministre s’est entretenu avec ses agents. Il y a eu des échanges à bâtons rompus. Malgré les succès engrangés dans les recherches, les chercheurs rencontrent des difficultés qu’ils souhaitent voir résolues. Le directeur régional du Centre-Ouest, le Dr Kabore Adama égrène le manque de financement national conséquent, le manque de ressources humaines, le mauvais état du matériel roulant et la difficile collaboration avec les universités publiques. Le ministre a à son tour rassuré qu’il fera de son mieux pour que Nanoro puisse engranger d’autres résultats.

L’IRSS de Nanoro compte 27 employés dont un directeur de recherche, 01 maître de recherche, 02 chargés de recherche, 21 ingénieurs de recherche et 02 techniciens de laboratoires. Le budget de l’IRSS national est de 2,8 à 3 milliards. L’Etat burkinabè pour moins de 2%, le reste du financement est l’œuvre des chercheurs qui montent des projets et obtiennent des subventions auprès d’organismes internationaux.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Master en psychologie : Stéphane Somda analyse la « perception du manager et le sentiment d’appartenance des agents à l’INSD »
Soutenance de thèse de doctorat : Nathanaiel Congo recommande la comptabilité budgétaire analytique pour les ONG au Burkina
Etudiants burkinabè en France : Les diplômés en sciences exactes peu enclins à rentrer au pays
Thèse de doctorat : Inoussa Ky reçoit la mention "Très honorable " pour sa recette pour la production d’aliments pour volaille
Thèse de doctorat d’Inoussa Ky en Sciences biologiques appliquées, option biochimie-technologie alimentaire
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés