Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

vendredi 20 avril 2018 à 00h50min

Ce jeudi 19 avril 2018, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé une réunion de cabinet sur le rapport de mission dans le Sahel et le Nord relatif à la fermeture des classes. Au sortir de cette réunion, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a annoncé que les dispositions sécuritaires seront renforcées afin de permettre une réouverture prochaine des classes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

Les chiffres sont alarmants : au Sahel et au Nord, 216 établissements d’enseignement sont fermés et plus de 20 000 élèves et 895 enseignants sont touchés par cette fermeture des classes. Des chiffres qui sont à revoir à la hausse suite à l’enlèvement récent de l’enseignant Issouf Souabo et à l’assassinat de Sana Sakinatou, élève en classe de CM2 au village de Bouro.

C’est donc au regard de cette situation alarmante que le Premier ministre a convoqué ce conseil de cabinet qui a réuni plusieurs ministres. Au sortir de la rencontre, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Stanislas Ouaro a annoncé que Paul Kaba Thiéba a donné des instructions afin que les écoles puissent rouvrir. Pour ce faire, il est prévu un renforcement de la sécurité dans les zones concernées. A la question de savoir si l’on peut avoir plus de précisions sur les dispositions sécuritaires qui seront prises, Stanislas Ouaro est catégorique « Vu la sensibilité de la question, je préfère ne pas rentrer dans les détails, sinon un scénario a été proposé et donc les instructions ont été données pour que je puisse rapidement les mettre en œuvre. Mais au regard de la situation qui a provoqué la fermeture de ces écoles, je ne peux pas donner les détails. »

Pour les élèves en classe d’examen, des dispositions seront prises pour leur permettre de reprendre rapidement les cours, afin de passer les examens à bonne date et dans les mêmes conditions que les autres élèves du Burkina. Il est notamment prévu des cours accélérés vu la proximité de la date des examens.

Prise en charge psychologique des élèves et des enseignants

Au regard des menaces dont sont victimes les élèves et les enseignants dans les régions du Nord et du Sahel, il s’avérait important qu’ils puissent bénéficier d’un accompagnement psychologique. Des instructions ont donc été données au ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille de mettre en place un dispositif de prise en charge psychologique.

Démission d’enseignants ?

Des rumeurs feraient cas d’enseignants ayant démissionné ? Non, rétorque le ministre de l’éducation nationale. « Aucun enseignant n’a démissionné. Il y a des départs dus au fait des conditions de sécurité. Des enseignants estiment qu’ils ne sont pas dans des conditions de sécurité optimales pour dispenser le savoir, ils sont partis et cela occasionne des fermetures de classes (…) Sinon à ce jour, je n’ai reçu aucune demande de démission. Ce sont des départs temporaires dus à la situation. »
Les élèves et les enseignants des régions du Sahel et du Nord devraient donc retrouver incessamment le chemin des classes. Il n’y a plus qu’a espérer vivement que le retard soit rattrapé.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 avril à 22:17, par war
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Toute la bande nord de notre pays est sous le contrôle des djihadistes de l’EIGS.Personne ne repartira la-bas sans l’installation de plusieurs brigades militaires subdivisées en unites combattantes et bien équipées dans les zones de Nouna,Tougan/Di,Banh,Djibo,Tongonmayel Dori ,Tambao-kaya ,Tankoukounadje et Sebba.Des unités militaires disposant d’armes de guerre, de chars légers et surtout de puissantes motos adaptées aux déplacements rapides. Petit conseil :que les ministres du mena et de la défense aillent. s’installer d’abord au sahel avec leur cabinet avant que les braves enseignants ne les rejoignent. NAN TAARA N’SARA

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 13:21, par adama
      En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

      Tu devrais être déféré pour diffusion de fausses informations à l’image de l’enseignant de Nouna qui croupit en prison. Celui -ci voulant la fermeture des classes a nuitamment écrit un tract "Ne restez pas 1 semaine de plus, votre vie en dépend". Heureusement la police l’a démasqué. Sans doute tu fais partie de ces faux enseignants qui veut semer la panique et avoir des vacances. Sinon, en dehors du Soum, combien d’écoles sont fermées dans les zones que tu cites ? Ouagadougou est-elle plus sécurisée que ces zones que tu cites ? Pourquoi tu ne dis pas que les écoles de Ouagadougou sont à fermer. Encore que tu ne connais même pas le Nord. C’est facile de rester derrière la clavier et semer la panique alors que les populations vivent paisiblement dans les zones que tu cites.

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 23:36, par Jerkilo
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    "Pour les élèves en classe d’examen, des dispositions seront prises pour leur permettre de reprendre rapidement les cours, afin de passer les examens à bonne date et dans les mêmes conditions que les autres élèves du Burkina. Il est notamment prévu des cours accélérés vu la proximité de la date des examens".
    Il reste un mois de cours avant les examens du CEP et du BEPC. Il ne faut pas se leurrer, quelles mesures permettraient de rattraper en un mois les cours perdus d’un trimestre, d’un semestre, sinon d’une année scolaire ? Il vaut mieux reconnaître la réalité et décréter l’année blanche pour les élèves des écoles/établissements de la frontière malienne des régions du Sahel et du Nord.
    Compte tenu de la lenteur administrative et des procédures, la mise en oeuvre des mesures annoncées peut prendre un mois ou plus. Donc, il faut éviter des attitudes et propos démagogiques ou populistes sans réels impacts.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 05:32, par PAK
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Depuis 2016, 10 écoles fermées, 20, 30 (...) et nous sommes en avril 2018 avec plus de 200 écoles fermées, plus de 800 enseignants qui ont arrêté le travail et plus de 20000 élèves qui ont été obligés de suspendre leur cursus avant qu’on ne cherche vraiment de stratégie de sécurisation rapprochée pour sauver les enfants progressivement condamnés à vivre dans l’ignorance. L’urgence des urgences est l’omniprésence des agents de sécurité suffisamment équipés avec une dose de renseignements au niveau interne et externe ; les renseignements ont un coût parfois plus salés que l’achat des armes qu’il faut payer le prix avec les spécialistes en la matière. Je reste convaincu que les FDS ont très bien les capacités physiques et les compétences et je reste également convaincu que la force d’une armée en guerre contre le terrorisme reste le renseignement et pour le cas du Burkina Faso et la bande sahélienne, le renseignement humain. A l’omniprésence des agents de sécurité et à l’amélioration urgente des systèmes de renseignement doit s’ajouter un élan national et patriotique autour des FDS médiatiquement entretenu par des spécialistes au niveau des populations. Les nouvelles qui doivent parvenir au front ne doivent pas être des débats égoïstes au toujours du partage du budget de l’Etat entre agents de l’administration, débats qui peuvent démoraliser ceux qui combattent, qui côtoient les balles assassines au quotidien pour protéger la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 08:15, par Bakus
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Je suis bcp peine quand a la situation securitaire dans le sahel et au nord ou a la limite je dirai que ces foux se moquent de nous. Mais pour permettre a nos enfants et freres enseignants de pouvoir boucler l annnee scolaire, pourquoi ne pas envoyer 10 a 15 militaire par ecole, doter d un equipement a meme de pour riposter. Je pense bien que les effectifs de notre armee nationale peuvent repondre a ce besoin des 216 ecoles

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 09:44, par Kladjou
      En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

      ça fera combien de militaires ? 2000 à 3000 au regards du nombre d’écoles et tu penses que cet effectif sera suffisant pour sécuriser les élèves et enseignants ? Tu crois que c’est à l’école qu’ils viennent faire leur forfait ? Ces délinquants là viennent attaquer les postes de gendarmerie et de police et tu crois que c’est 10 ou 15 militaires qui vont les effrayer dans une localité ? Ce n’est pas une solution mon frère.
      Ici il faut attaquer le mal à la racine. Il faut déployer plus de militaires au front et ne pas hésiter à franchir la frontière du Mali et mener des opérations commandos préventives dans les sanctuaires Djihadistes. D’ailleurs où sont nos commandos de Dédougou et de la gendarmerie qui paradent masqués et très applaudis pendant la fête de l’indépendance ? Venez à la rescousse du pays. L’effectif actuel de troupe est trop insuffisant sur le terrain par rapport à la menace. Il s’agit d’une véritable déclaration de guerre au Burkina et aucun moyen ne doit être épargné.

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 09:30, par GUELEMA
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Le gouvernement veut jouer avec la vie des citoyens. On est tous d’accord que ces terroristes attaquent des commissariats même des camps militaires, et vous vous asseyez dans des bureaux climatisés pour dire que vous allez ré-ouvrir les classes. OK ! les ministres peuvent allez s’installer dans ces classes et permettre à ces élèves d’achever leur année scolaire dans les ministères. Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:08, par HUG
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Instruction a été donnée au ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille de mettre en place un dispositif de prise en charge psychologique. Gouvernement du MPP et acolytes c’est maintenant que vous connaissez l’importance de ce ministère alors que le syndicat de ce ministère a déposé une plate forme depuis plus de deux ans et qu’aucune rencontre sérieuse avec la ministre n’a jamais eu lieu. Voyez vous chantez jour que nuit que la santé et l’éducation sont prioritaires, vous trembler devant eux en leur accordant des avantages faramineux(augmentation indiciaire de 20%, augmentation de l’indemnité de logement de 26%..... obtention d’un échelon et bien d’autres avantages). Vous voyez maintenant qu’on a besoin d’un plus petit que soi. En conclusion, voyez vous tous les corps de la fonction publique s’équivalent, il n y a pas de corps qui sont plus importantes que d’autres. Beaucoup de courage aux enseignants, aux élèves et à leurs parents .DIEU le tout puissant fera triompher la population courageuse du Burkina Faso sur ces gens qui font verser le sang sans réfléchir. Aucune religion ne permet ces genres de pratiques barbares.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:54, par Sekou
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Je ne comprend pas ces politiciens. C’est à la veille de l’examen que vous voulez réouvrir les classes. Donc le nord ne vous préocupait pas, plutôt occupés à piller nos ressources avant la fin de leur mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:02, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Fermeture des classes au Sahel et au Nord : Les enseignants et les élèves devraient retourner bientôt en classe

    Ma solution finale
    1) Renforcer l’effectif des FDS et autres, sans pitié !
    2) Au lieu de continuer a demander la cooperation de la population, il faut exiger l’engagement des populations. Des citoyens ne peuvent pas venir ici et d’ailleurs pour payer le prix du laxisme social et que sais-je ?
    3) Je rejoins une proposition d’Ismael Diallo lors d’un debat radio-diffusé sur le terrorisme. IL nous faut recourir à tous ceux qui ont des pouvoirs surnaturels, ESP (Perception Extra-sensorielle, etc ..) pour contribuer au matage des terrorristes. Souvenons de ces 2 jeunes qui se sont presentés lors de l’attaque du Restaurant Aziz sur Kouame NKruma. Ils ont demandés aux FDS de les laisser maitriser les terrorrsites.Mais la fierte des uns et des autres ont ecarté cette solution, et avec "raison". Mais l’heure est grave, et en mooré, on dit que "zabr pa sagb ti b baood kasem ye". Literalement, "la bagarre, c’est pas une partie de tô à manger pour qu’on attende les ainés".
    4) "L’heure est grave", disait le Colonel Saye Zerbo ? Il faut solliciter les Koglweoogo volontaires et il en existe, pas peu ! Qui seraient prêt à relever ce defi extraordianire de la lutte anti-terrorriste. Il nous recourir à tous ceux qui sont doués : wak anti-balles, wak pour disparaître, que sais-je ? OUI, les Koglweoogo peuvent faire quelque chose. Il faut oser INNOVER au lieu de rester dans la religiosité technico-militaire et autres.
    5) Il ne faudra pas oublier d’etre genereux et reconnaissant : payer ces volontaires substantiellement. "On ne mange pas les merci !"
    A bas Dieu, cet autre imbecile et vampire de nos consciences humaines !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés