Initiative de la Grande Muraille verte : Vers l’élaboration du projet de document de stratégie amendé et validé

mercredi 18 avril 2018 à 18h09min

L’initiative de la Grande Muraille verte pour le Sahara et le Sahel, structure rattachée au secrétariat général du Ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, a tenu ce mercredi 18 avril 2018, un atelier de validation du document de sa stratégie et de son plan d’actions. L’élaboration de ce document d’orientation vise à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’inversion de la tendance à la dégradation des ressources naturelles au moyen d’actions vigoureuses.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Initiative de la Grande Muraille verte : Vers l’élaboration du projet de document de stratégie amendé et validé

Le Burkina Faso à l’instar de plusieurs pays de la Communauté des Etats sahélo-sahariens s’est engagé dans la dynamique de l’Initiative Grande Muraille verte pour le Sahara et le Sahel. Le pays a adopté, depuis 2012, sa stratégie et son plan d’actions pour une meilleure gestion de l’environnement et des terres dans une perspective de sécurisation alimentaire et de réduction de la pauvreté. Après une première génération de Stratégie et plans d’actions mis en œuvre pendant le quinquennat 2012-2017, le ministère en charge de l’environnement (MEEVCC) désire renouveler la programmation quinquennale pour la période 2018-2022. C’est dans cette optique que s’est tenu, ce mercredi 18 avril à Ouagadougou, un atelier de validation de la stratégie du plan d’actions 2018-2022.

La rencontre a entre autres pour objectifs d’examiner et d’amender le document de la stratégie du plan d’actions de l’initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel, d’analyser les différentes parties du dit document tout en formulant des observations et des propositions en vue de leur amélioration, de dresser le bilan et les enseignements tirés de la stratégie du plan d’actions au cours de l’année 2012-2017 et par la même occasion, de formuler des données socioéconomiques et l’état de la désertification-dégradation des terres et la sècheresse.

Résultats attendus pour la période 2018-2022

JPEG - 75.6 ko
Participants à l’atelier de validation

Cette nouvelle génération du plan d’actions de l’initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel se veut un cadre fédérateur pour la mobilisation de financements pour la gestion durable des terres. Ainsi, son élaboration pour les cinq prochaines années, permettra, à entendre Sibidou Sina, secrétaire général du MEEVCC, d’adapter les orientations de cet outil de planification au contenu du référentiel national de développement, ainsi qu’au cadre de résultats harmonisés définis par la Commission de l’Union africaine, de prendre en compte les priorités régionales en matière de gestion durable des terres dans les domaines de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, et de cerner un mécanisme institutionnel de mise en œuvre qui soit le plus efficace possible et valorisant les capacités et potentialités dans les différentes régions.

Résultats engrangés entre 2012-2017

Plusieurs efforts ont été consentis dans le cadre de la mise en œuvre de la précédente stratégie 2012-2017. Selon Sibidou Sina, il s’agit tout d’abord de la mise en œuvre des projets dans le cadre de la réalisation du projet « Action contre la désertification » financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Ensuite, il y a l’accompagnement de certaines structures et ONG, ce qui a valu la récupération de 18 122 hectares de terres dégradées, la production de 14 600 000 plants, le reboisement de 19 750 hectares dont 115 hectares de plantation de baobab avec un taux moyen de reprises de 70%. Enfin, les résultats obtenus durant les cinq dernières années résident dans les impacts écologiques et socio-économiques. Il s’agit de la réalisation des travaux manuels de défense et de restauration des sols qui ont permis à certains ménages d’accroitre leurs superficies exploitables et l’appui des ménages à la récupération des terres qui a suscité un grand intéressement des communautés rurales.

Résultats attendus au sortir de l’atelier

JPEG - 68.1 ko
Sibidou Sina, Secrétaire général du ministère en charge de l’environnement

Plusieurs Ministères ont pris part à cet atelier. Il s’agit entre autres du Ministère de l’économie, des finances et du développement, du Ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, du Ministère de l’eau et de l’assainissement, des membres de la société civile, de la mairie de Bourzanga, de la confédération paysanne du Faso et de l’association des maires du Burkina.

Au terme de l’atelier de validation du document de la stratégie et du plan d’actions de l’initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel,il est attendu l’élaboration du projet de document de stratégie de plan d’actions amendé et validé, et la formulation des recommandations pour une mise en œuvre efficace et efficiente.

Milaine Tiendrebeogo
Le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés