Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Etude sur la radio au Burkina Faso : Le ministre de la communication a remis officiellement le rapport à l’UNICEF

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 16 avril 2018 à 20h43min
Etude sur la radio au Burkina Faso : Le ministre de la communication a remis officiellement le rapport à l’UNICEF

Ce lundi 16 avril 2018, le ministre de la communication et des relations avec le parlement a procédé à la remise officielle du rapport de l’étude sur les radios du Burkina Faso : typologie, audience et perspectives, à la représentante-résidente de l’UNICEF.

Au Burkina Faso, il existe 152 radios communautaires fonctionnelles. De véritables moyens de communication pour délivrer et vulgariser des messages de sensibilisation sur la santé, l’école, la culture, etc. auprès des populations. La radio demeure en effet, le moyen de communication le plus efficace à raison de son accessibilité et de la diversité de ses programmes.

Selon Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la communication et des relations avec le parlement, cette étude sur les radios au Burkina Faso, afin de connaitre leurs audiences, l’intérêt qu’elles suscitent et le rôle qu’elles jouent auprès des populations était donc nécessaire. C’est ainsi que cette étude menée par la direction générale des études et des statistiques sectorielles du ministère de la communication a permis d’établir une cartographie des radios, d’identifier l’offre et la demande radiophonique en termes de programmes, de mesurer l’influence de la radio sur le comportement citoyen des populations, de recenser les capacités des radios en termes de production, de ressources humaines et matérielles et enfin de déceler les préférences des auditeurs dans les programmes des différentes radios.

Le ministre de la communication remettant officiellement le rapport à la représentante résidente de l’UNICEF

En ce qui concerne la cartographie des radios, il ressort que certaines zones du Burkina Faso telles que le sahel et le Sud-Ouest ne sont pas suffisamment couvertes par la radio. De plus, les radios émettent majoritairement dans deux langues (le français et la langue locale majoritaire des régions où elles sont implantées), ce qui exclut les populations parlant d’autres langues et qui vivent dans ces régions. Il ressort également de l’étude que la radio reste un canal important pour impulser un changement de comportement des populations, mais aussi de promotion de certaines valeurs.

Et même si la radio est vue comme un média accessible, il n’en demeure pas moins que la majorité de ceux qui l’écoutent ont un certain niveau d’éducation et sont majoritairement des hommes. Ce qui exclut les personnes les plus vulnérables qui constituent la cible d’institutions comme l’UNICEF.

Le représentant de l’UNALFA recevant une copie du rapport des mains de la représentante résidente de l’UNICEF

C’est pourquoi, pour Anne Vincent, représentante-résidente de l’UNICEF, au regard des conclusions de cette étude, « Le désir du ministère de la communication et de l’UNICEF sont de faire en sorte que les radios communautaires deviennent des instruments encore plus puissantes qu’elles ne le sont aujourd’hui, de façon à atteindre les plus vulnérables, les plus isolés, les plus marginalisés, qu’ils soient marginalisés par le genre, par la géographie ou par la langue qu’ils parlent. Et de façon à ce qu’il y ait plus d’équité dans l’accès à l’information et particulièrement à cette information qui permet d’avoir de bons comportements dans le domaine de la santé, de l’éducation, etc. »

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le CSC met en demeure la radio Femina FM pour incitation à l’intolérance religieuse
Burkina : La télévision "France 24’’ mise en demeure par le Conseil supérieur de la communication
Technologie : Maurice Madiba et son équipe proposent une application pour guider au mieux les recherches en rapport avec la santé
Violences subies par les femmes journalistes : Stéréotypes, préjugés et harcèlement sexuel trônent en bonne place
Protection des données à caractère personnel : La CIL présente son rapport au Chef de l’Etat
Burkina cyberéconomie : "Il faut inciter les enfants et adolescents à s’intéresser très tôt aux métiers du numérique" Younoussa Sanfo
Burkina Faso : Le pays est sous influence médiatique pro-russe selon All Eyes On Wagner
Médias : La liberté de la presse n’est pas une liberté à géométrie variable
Editorial : Non, les médias burkinabè ne sont pas des « Radio mille collines »
Technologie au Burkina : PUBBIX TECH outille une dizaine de jeunes au ‟UX Design″
« Reporters du Faso » : Moumouni Simporé succède à Charles Tiendrébéogo à la tête de l’organisation
Médias au Burkina : « Le travail du journaliste n’est pas de chanter les louanges de quelqu’un », rappelle le journaliste Boureima Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés