Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Concours d’agrégation du CAMES : L’Université Ouaga II prépare ses candidats

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • lundi 9 avril 2018 à 17h48min
Concours d’agrégation du CAMES : L’Université Ouaga II prépare ses candidats

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, le Pr Alkassoum Maiga a procédé, ce lundi 09 avril 2018 à Ouagadougou, à la cérémonie d’ouverture de la formation des candidats au concours d’agrégation du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Organisée par l’Université Ouaga 2, la formation a réuni une cinquantaine d’enseignants-chercheurs des unités de formation et de recherche des sciences juridiques et politiques (UFR/SJP) et des sciences économiques et de gestion (UFR/SEG). Pendant une semaine, ces enseignants-chercheurs auront une formation sur la philosophie et les exigences du CAMES ainsi que sur leurs travaux de recherche.

La Cérémonie d’ouverture de la formation des candidats au concours d’agrégation du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) s’est tenue ce lundi 09 avril 2018 dans la salle de conférence de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) à Ouagadougou. Face à ses collègues enseignants, le nouveau président de l’Université Ouaga 2, le Pr Adjima Thiombiano a d’abord souhaité la bienvenue à tous les éminents professeurs formateurs venus assurer la première série des sessions de préparation au concours d’agrégation en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion au profit des candidats de toutes les universités publiques du Burkina Faso.

Ensuite, il a rappelé que les résultats du dernier concours d’agrégation, tenu en 2017, a enregistré les premiers professeurs titulaires en Economie et pour la première fois, le Burkina Faso a aligné plus de deux agrégés en Economie et Gestion. Et à cet effet, il a fait 100% en Economie et en Gestion avec deux majors dont une en Economie, la première femme agrégée en Afrique de l’ouest et un en Gestion. C’est donc le lieu pour le nouveau président de l’UO2 de remercier tous ceux qui ont rendu ces succès possibles. Enfin, le Pr Adjima Thiombiano a invité tous les candidats à tirer profit de cette opportunité afin de mettre toutes les chances de succès de leur côté. Car, pour lui, à travers la formation, les candidats pourront maitriser la philosophie, les exigences dudit concours et discuter sur leurs travaux de recherche avec les spécialistes confirmés.

Présidium de la cérémonie d’ouverture de la formation des candidats au concours d’agrégat du CAMES

Pour le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, le Pr Alkassoum Maiga, « c’est toujours une fierté de se rendre compte que les universités prennent conscience que la qualité des enseignants, vient de la formation ». Et pour ce faire, en organisant sans discontinuer ces sessions de formation depuis 2014, l’Université Ouaga II s’engage résolument sur la voie de l’excellence et de l’émergence d’un enseignement supérieur de qualité au Burkina Faso, a-t-il noté. Il a par ailleurs demandé aux différents candidats d’être réceptifs et d’être dans une logique d’apprentissage perpétuel afin de permettre aux universités de bénéficier de ces compétences. Pour terminer, le Pr Alkassoum Maiga a invité tous les candidats à se transformer en des sujets freudiens par excellence, parce que Freud disait que l’enfant doit tuer le père, c’est-à-dire, travailler à être des relais au niveau des universités.

Les modules de formation

Un des formateurs du concours d’agrégation du CAMES, PR Gilbert Marie Aké NGBO

Pour le Pr Gilbert Marie Aké Ngbo de l’Université Felix Houphouët Boigny de Cocody et ancien premier ministre de la Cote d’Ivoire, un des formateurs, c’est un concours organisé autour de trois épreuves que sont les travaux de recherche et deux leçons de théorie et de spécialité. Et naturellement pour lui, la formation va prendre en compte tout cela. En clair, il aura en effet une communication sur la philosophie et les attentes du CAMES à l’issue du concours. Outre cette communication, des échanges sur les différents travaux de recherches des candidats sont également prévus.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo : Admis à la retraite, le Pr Prosper N. Zombré reçoit l’hommage de ses pairs
Les obstacles à la participation communautaire à la santé
Soutenance de mémoire : Hamadoum Tall analyse la consommation des réseaux sociaux par les lycéens
Recherche : Le quinoa, une plante pour s’adapter aux changements climatiques
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés