Education environnementale : Vivo Energy lance my Green School

LEFASO.NET | Milaine Tiendrebeogo (stagiaire) • lundi 9 avril 2018 à 17h47min

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a procédé, ce lundi 9 avril 2018, au lancement officiel de la compétition « my Green School » ou « mon école verte ». Organisée par Vivo Energy Burkina, cette compétition vise à promouvoir l’excellence et une éducation environnementale de qualité. Dix collèges de la ville de Ouagadougou ont été retenus pour la compétition.

Education environnementale : Vivo Energy lance my Green School

Promouvoir l’éducation environnementale, c’est l’une des ambitions de Vivo Energy Burkina. Pour rendre cela effectif, Vivo Energy, en plus de la formation des jeunes et l’implantation de bosquets dans plusieurs départements, organise un concours inter-établissements dénommé « my Green School » ou mon école verte. Ce lundi 9 avril 2018, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), Pr Stanislas Ouaro, a procédé au lancement officiel de la dite compétition en présence de la directrice de Vivo Energy Burkina Kadidiatou Fall. Dix établissements prennent part à la compétition. Il s’agit du lycée Bambata, du lycée Nelson Mandela, du lycée Philippe Zinda Kaboré, du lycée municipal Vénégré, du lycée mixte de Gounghin et des collèges d’enseignement général de Kolkom, Baoghin, Bonheur ville, Ouidi, Wemtenga.

Objectif de la compétition « my Green School »

A entendre la directrice de Vivo Energy Burkina, la compétition a pour objectif principal, la promotion de l’éducation environnementale et par la même occasion, celle de l’excellence. « La quête de l’excellence n’est pas un vain mot et vous récolterez les fruits en tant que leaders de demain », a indiqué Kadidiatou Fall. Selon elle, le projet vise à influencer les élèves et à les amener à prendre conscience de la protection de l’environnement, ce qui favorisera le développement et la cohésion sociale et l’assainissement.

Déroulement du concours

Kadidiatou Fall, directrice générale de Vivo Energy Burkina

Durant deux semaines, les participants présenteront chacun, un projet de sauvegarde de l’environnement, de l’assainissement du cadre de vie ou de développement durable. Chaque établissement viendra avec un projet novateur. Un jury composé de techniciens du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, du ministère de l’environnement et de travailleurs de Vivo Energy Burkina, sera chargé de classer les projets par ordre de mérite suivant des critères définis par le ministère de l’éducation nationale. L’un des critères imposés, selon Kadidiatou Fall, est la duplication, c’est-à-dire la capacité du projet à être facilement répliqué sur d’autres écoles pour permettre une certaine pérennité. La sélection des trois meilleures écoles qui présenteront leurs projets se fera courant mai.

Le ministre Ouaro apprécie

Des membres du gouvernement présents à la cérémonie de lancement

Pour le Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’éducation nationale, ce projet présente plusieurs avantages pour le monde de l’éducation. Il permettra selon lui, d’inculquer aux élèves des vertus en matière d’environnement, des réflexes en ce qui concerne la préservation de l’environnement. « L’avantage de ce projet, c’est de nous permettre d’avoir des réflexes en matière de compréhension de l’environnement que nous devons avoir dans la préservation de notre environnement pour une vie saine et cela ne peut se faire que lorsqu’on le commence dès le jeune âge »,a-t-il affirmé. Il a saisi l’occasion pour remercier Vivo Energy pour cette initiative salutaire à l’endroit du MENA. Il a par ailleurs invité les élèves à travailler de façon ardue afin de proposer de bons projets.

Vivo Energy Burkina promet apporter un suivi aux meilleurs projets qui seront retenus en les accompagnant dans la réalisation de leurs ambitions pour le bien être de l’environnement. « Les trois meilleures écoles seront récompensées dans la mesure où nous allons nous intéresser à leurs besoins spécifiques et voir dans quelles mesures Vivo Energy peut contribuer à faire des infrastructures », a déclaré la directrice, Kadidiatou Fall.

Milaine Tiendrebeogo
Le Faso.net

Messages

  • C’est propre VIVO !
    Continuez ainsi et le pays ne vous lâchera jamais. Quand on travail dans le carburant, les huiles et autres et que l’on sait ce que cela fait à l’environnement, c’est déjà bon. Vous le savez, vous le faite savoir et VOUS TROUVEZ DES SOLUTIONS.
    Merci à vous.
    L’état Burkinabè devra traiter plus avec ceux qui ont de bonnes idées comme VIVO.

    • Merci pour vos reactions d’appréciation de ces actions ou gestes, sinon ces attitudes qui "paraissent" prometteuses.
      Mais je ne suis pas de ceux qui se laissent berner par la philosophie des "pollueurs payeurs" ;
      Je suis d’autant plus triste que cela rentre en droite ligne dans leur stratégie de la corruption des plus ACTIVES du sommet pour continuer à faire ce qu’ils veulent.
      Oui, vous paraissez apprécier leur THEATRE, alors que cela n’est que du VENT, du cirque auquel ils arrivent à joindre les plus hautes autorités pour VALIDER leurs cyniques jeux de destruction de notre environnement.
      Retenez en somme, que ceci est le jeu FAVORI des "pollueurs/ payeurs".
      J’attends du Pr Ouanro non pas des accompagnements de ce genre (car c’est donner une caution morale à ces VAMPIRES, mais de susciter d’avantage de la prise de conscience des questions environnementales à travers :
      - les travaux pratiques en milieu réel tels qu’ils se faisaient à une certaine époque, comme le jardinage qui permettent aux enfants de connaitre réellement leur milieu et de ne pas fabriquer des voleurs à cols blancs ;
      - l’intégration dans le cursus scolaire (depuis la maternelle car celle-ci n’existe justement que pour les enfants des villes ) sinon point besoin d’aller en campagne pour de telles actions parce que l’enfant de la campagne baigne déjà dans un environnement qu’il apprend à connaitre et que les anciens ont devoir de transission simple à travers nos riches cultures pour faire apprécier la preservation.
      Noter que la culture de couper des ARBRES POUR CONSTRUIRE DES HANGARS n’est pas une très bonne et appréciable ; dans notre environnement, l’ombrage d’un arbre n’a aucun égal comparé à celui d’un HANGAR. L’Homme doit avoir un AMOUR REEL pour l’ARBRE et le respecter dans le soucis de la preservation et de la conservation de notre environnement ; ceci doit constiteur un reflexe de vie commum LARGEMENT PARTAGE
      L’ARBRE, C’EST LA VIE

    • "J’attends du Pr Ouanro non pas des accompagnements de ce genre (car c’est donner une caution morale à ces VAMPIRES, mais de susciter d’avantage de la prise de conscience des questions environnementales à travers : "
      Et il se dit L’ECOLOGUE, et il pense que c’est M. Ouaro, donc l’Etat qui doit tout faire... Oui, l’Etat doit faire quelque chose, mais juste sa partition, moi je dois faire quelque chose, mais juste ma partition, toi tu dois faire quelque chose et juste ta partition, et eux aussi doivent faire queque chose mais juste leur partition. En définitif, c’est le Burkina qui gagne. A lire le texte du journal, je suis sur que les "VAMPIRES" ont planté plus d’arbres que toi l’ECOLOGUE, puisqu’ils parlent de bosquets dans plusieurs département (apparemment, ils jouent leur partition !), moi je suis dans le solaire, énergie renouvelable (apparemment, je joue ma partition), L’ECOLOGUE, dit nous donc ce que toi tu fait, si l’ARBRE C’EST LA VIE, combien de vie à tu déja donné et dans quel localité ? ou bien c’est juste écrire ici ? Et de toute les façons, ce sont des machines fonctionnant avec du gasoil qui travail sur les chantiers d’implantation des panneaux photovoltaiques, du moins pour le moment....

  • bon vent à l’initiative « my Green School » ou « mon école verte »

  • EXCELLENTE INITIATIVE J’INVITE LES MAIRES DES ARRONDISSEMENTS DES COMMUNES URBAINES ET RURALES A S’EN INSPIRER POUR RENDRE LES RUES SECTEURS QUARTIERS YARDS PROPRES ET VERTS.

  • J’apprécis l’idée et cela doit être vulgarisé dans dans tous les villages du pays.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés