Troisième anniversaire du quotidien « Aujourd’hui au Faso » : Abdoul Aziz Nikiema remporte la course cycliste

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • lundi 9 avril 2018 à 13h00min

Abdoul Aziz Nikiema, de l’USFA, a remporté ce dimanche 8 avril 2018, la deuxième édition du Grand Prix cycliste du quotidien « Aujourd’hui au Faso ». La course, organisée à l’occasion du troisième anniversaire du journal, s’est courue sur 110 kilomètres. Les coureurs ont bouclé la distance en 2h 46mn, 07 secondes.

Troisième anniversaire du quotidien « Aujourd’hui au Faso » : Abdoul Aziz Nikiema remporte la course cycliste

C’est maintenant une tradition pour l’un des plus jeunes quotidiens du Burkina. A chaque date anniversaire du journal, la direction organise une course cycliste pour marquer l’évènement. Dans la journée du dimanche 8 avril 2018, la tradition a une fois de plus été respectée.

Sur le boulevard Charles de Gaulle, 62 coureurs de 14 clubs ont pris le départ en présence du Chef de file de l’Opposition politique, Zéphirin Diabré, du directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Seydou Zagré, du député-maire de l’arrondissement 4 de Ouagadougou, Anatole Bonkoungou, représentant le président de l’Assemblée nationale, d’autres invités et du public sorti massivement pour être témoin de cette explication sportive qui a réuni le gotha du cyclisme burkinabè. Il y avait les premiers responsables de la Fédération burkinabè de cyclisme et de certains clubs.

Abdoul Aziz Nikiema, Mathias Sorgho, Seydou Bamogo, Noufou Minoungou, Yacouba Yaméogo, Salfo Bikienga, Mahamadi Balima étaient tous de la partie. En plus d’eux, de nouveaux promus de la Petite Reine burkinabè qui entendaient se faire connaitre du grand public pourquoi pas en remportant la course. C’est dans cette ambiance de multiples défis que le départ a été donné.

Les ténors étaient là

Partis sur un rythme maitrisé, la course ne va pas tarder s’emballer. Les rouleurs prennent les hostilités en mains. Ils augmentent la cadence, pendant que les sprinters restent dans leurs roues. La tâche devient difficile pour ceux qui se sont mal préparés ou qui n’ont pas le niveau. Certains abandonnent. Mais la course se poursuit. Au vingtième tour, le peloton est à plus de 40 km/h et on compte 17 abandons. Ce qui ne va rien changer à l’allure durant les cinq derniers tours. Le sprint remporté, la course se réorganise. Les ténors sortent du bois.

Abdoul Aziz Nikiema, Seydou Bamogo, Noufou Minoungou, Yacouba Yaméogo, Salfo Bikienga, Mahamadi Balima prennent position pour le sprint final. Mathias Sorgho, esquinté par les presque 100 kilomètres parcourus, restent à l’arrière.

Massée sur le terre-plein central, la foule voit les phares des motards de la gendarmerie nationale qui ouvraient le peloton arrivés à vive allure. Juste après eux, un groupe de cyclistes viennent groupés. A quelque cent mètres de la ligne d’arrivée, le sprint est lancé. Le chroniqueur du jour a du mal à prononcer tous les noms. A peine trois cités, que leader incontesté, Abdoul Aziz Nikiema bat ses concurrents et franchit presque seul la ligne, la main droite levée sur le ciel. Il boucle ainsi les 110 kilomètres en 2heures, 46 minutes, 07 secondes avec une vitesse moyenne de 39, 731 km/h. Il a empoché la somme de 270 mille francs. Le deuxième est reparti avec 130 mille francs CFA.

Troisième sacre de l’année 2018 pour le sociétaire de l’Union sportive des forces armées (USFA). En février, il avait remporté la course organisée à l’occasion des 30 ans de présence de l’animateur 14 sur le tour du Faso. Après cette victoire, il s’était encore imposé à la course organisée par Coris Bank. Mais pour sa carrière, il inscrivait ainsi la quatorzième victoire. « Le sprint demande beaucoup d’énergie. Lorsque je suis dans une course, j’économise mes forces pour le sprint final. C’est peut-être ce qui explique je bats tout le monde », a expliqué le vainqueur de la course. Habitué à des victoires, Abdoul Aziz Nikiema entend bien poursuivre sa série d’invincibilité. Et cela va se poursuivre au Tour du Togo où il défendra, avec d’autres cyclistes, les couleurs du Burkina Faso.

Appuyer le sport burkinabè

Le journal a trois ans mais cette compétition cycliste est la deuxième du genre qu’il organise. Pour le directeur de publication, Dieudonné Zoungrana, il s’agit pour lui et son équipe, de soutenir le cyclisme burkinabè. Par cette compétition que le canard apporte au monde du vélo, il offre aussi de la compétition aux coureurs professionnels qui n’en demandaient pas plus.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Palmarès du 2e Grand Prix cycliste

1er Nikiema Abdoul Aziz
2e Bamogo Seydou
3e Minoungou Noufou
4e Yaméogo Yacouba
5e Bikienga Salfo
6e Balima Mahamadi
7e Guigma Arnaud
8e Sorgho Mathias
9e Gnoumou Charles
10e Bonkoungou Serge Patrice

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés