Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Les talents sont innés, l’éducation les développe, les circonstances les mettent en jeu ou les rendent inutiles.» François Gaston de Lévis

Université Ouaga 2 : Le Pr Filiga Michel Sawadogo, l’éminent juriste magnifié

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • lundi 9 avril 2018 à 13h30min
Université Ouaga 2 : Le Pr Filiga Michel Sawadogo, l’éminent juriste magnifié

Après la tenue du colloque scientifique sur « Les horizons du droit OHADA » la veille, la journée du vendredi 6 avril 2018 a été proprement dédiée à l’hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo. Etudiants, collègues et autorités n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de l’agrégé des facultés de droit, présentement Commissaire à la Commission de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA).

C’est avec l’hommage à proprement parler au Pr Filiga Michel Sawadogo qu’a pris fin ces journées. A cette tribune, près de dix intervenants qui ont tous reconnu le mérite et l’amour du métier de celui-là même qui enseigne depuis 1981. Que ce soit le président de l’université Ouaga 2, les ministres de la Justice burkinabè et béninois, le vice-président de l’Assemblée nationale, tous ont reconnu en l’homme sa disponibilité, sa générosité, son professionnalisme, un homme d’une densité scientifique sans pareil.

Selon le Pr Dorothé Sossa, Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), l’ancien ministre en charge de l’Enseignement supérieur est un ainé et un bienfaiteur, raison pour laquelle beaucoup de personnes ont fait le déplacement de Ouagadougou.

« Il a aidé à former beaucoup d’entre nous, directement ou indirectement. Nous qui avons été initiés par lui tôt, avons formé des gens qui sont agrégés, qui sont d’un haut niveau », a-t-il indiqué. Et la plupart de ces personnes ne se sont pas fait prier pour participer à ces journées d’hommage. Il a laissé entendre qu’en plus de sa qualité de professeur, Filiga Michel Sawadogo est un législateur car il a contribué à rédiger un grand nombre des textes de l’OHADA en vigueur.

La nation reconnaissante

Le ministre d’Etat Simon Compaoré

Pour le ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré, le Pr Filiga a apporté sa contribution à la formation de pas mal de juristes burkinabè qui sont à ce jour à des niveaux divers (avocats, magistrats, fiscalistes…). « Il nous a été donné de savoir à travers les interventions que nous avons suivies qu’il a apporté une très grande contribution au droit en Afrique. Et il était tout à fait normal, au moment où les gens se sont réunis pour l’honorer que le Président du Faso lui dise aussi merci pour tout ce qu’il a fait pour le Burkina et l’Afrique », a-t-il souligné.

Une vue de l’assemblée

Selon le nouveau retraité, ces journées d’hommage représentent humblement le couronnement de sa carrière. « Tout laisse croire que c’est une carrière qui a été réussie », a-t-il confié. Que de remerciements donc à l’endroit de Dieu, des autorités et des personnes qui se sont impliquées dans cette organisation. En ce grand jour, le fiscaliste a une pensée particulière pour sa femme qui a toujours été à ses côtés, sa famille et ses amis. « Quand je parle de la carrière d’universitaire, on a toujours un regard sur les étudiants parce que c’est eux aussi qui peuvent nous aider dans notre accomplissement. Si vous avez des étudiants attentifs, studieux, intéressés qui se battent, votre œuvre d’éducation, de formation va réussir ». L’éminence grise a conclu en invitant les étudiants à plus d’implication dans les études pour plus de succès.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo : Admis à la retraite, le Pr Prosper N. Zombré reçoit l’hommage de ses pairs
Les obstacles à la participation communautaire à la santé
Soutenance de mémoire : Hamadoum Tall analyse la consommation des réseaux sociaux par les lycéens
Recherche : Le quinoa, une plante pour s’adapter aux changements climatiques
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés