Building Lamizana : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

LEFASO.NET | Par MLC • dimanche 8 avril 2018 à 18h34min

En se rendant au Building Lamizana par l’accès qui fait face au Conseil supérieur de la communication (CSC), un dépotoir à ciel ouvert accueille les usagers à l’entrée, à leur gauche. Un manque d’assainissement ou un oubli ?

Building Lamizana : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

Qu’est-ce qui pourrait bien justifier une telle négligence ?

Le ministère des Infrastructures est situé dans la zone administrative, plus précisément, collé à celui en charge de la mobilité urbaine. C’est curieux de se rendre compte qu’il se trouve un service au sein de ce ministère. En l’occurrence, une agence de la Société nationale des postes (SONAPOST). Cela montre à quel point cet endroit est fréquenté au quotidien par des usagers.

Il faut noter qu’il existe deux accès. Il y a une entrée qui donne la possibilité de se rendre au ministère en charge de la mobilité urbaine en même temps que celui des infrastructures et une autre qui permet d’accéder à l’agence de la SONAPOST et le bâtiment du ministère des Infrastructures.

Prenons le second accès. A peine le portail franchi, sur le côté gauche, un dépotoir à ciel ouvert accueille tout usager. Des sachets en plastique, des emballages de nourriture, des bidons, des cartons, des journaux, des pneus, etc. sont exposés sous le regard impuissant de ceux qui fréquentent ces lieux.

Le paradoxe. Une mini station de lavage d’engins est située face à ces ordures, qui peu à peu envahissent le passage. Faudra-t-il attendre que la voie soit bouchée avant de réagir ?

L’on a le droit de se demander par quelle voie le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma accède à son bureau. Le constat est quand même alarmant.
Lors de l’inauguration de certaines voiries urbaines de Ouagadougou du 27 mars dernier, le maire de la ville, Armand Béouindé, a annoncé la prise en compte de l’assainissement dans les prochains chantiers de réhabilitation et d’aménagement. Monsieur le maire devra commencer par assainir ledit ministère avant de s’attaquer à ces chantiers.

« Soyons propres autour de nous » doit être plus qu’un slogan. Ce doit être un comportement quotidien qui doit s’appliquer peu importe l’endroit où l’on se trouve.

MLC
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 avril à 19:52, par Le Capitaine En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Merci de la sensibilisation. Faites un tour derrière l’l’immeuble du Faso (derrière l’aile occupée par le MATD), vous serez surpris (voitures, pneus, chaises, bureaux et j’en passe..à la traine.).

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 20:52, par RV En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Les deux plus grands dépotoirs d’ordures à ciel ouvert de Ouaga sont à quelques mètres de la Présidence du Faso à Ouaga 2000. Côté Est du trésor public et dans la bande verte qui est transformée en bande d’ordures.
    C’est dire tout simplement que nous laissons paraître nos déchets intérieurs.
    Après le CNR, le laxisme et la médiocrité sont érigés en règles de gouvernance au Faso.
    C’est dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 21:27, par Kouda En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Merci pour ce message qui interpèle les autorités et la population. A la ZAD, face à la base aérienne se trouve un dépotoir à ciel ouvert où s’entasse une très importante quantité de déchets de toutes sortes. A quoi servent les policiers municipaux ?
    Un article nous a aussi présenté "l’envers du décor" de la Maison du Peuple. Cela n’honore pas du tout la ville et ses habitants. Il est temps d’entreprendre une action d’assainissement de nos quartiers et surtout une action de sensibilisation de la population et de sanction vigoureuse des fautifs.
    Tous les espaces publics (trotoirs, espaces...) sont envahis par des vendeurs/commerçants qui stationnent des voitures et camions d’occasion en vente ou construisent des kiosques et boutiques sur ces espaces. Il est temps de mettre de l’ordre dans cette folie d’occupation anarchique de l’espace public, en particulier au centre ville.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 23:12, par Quid En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Cela ne m’étonne pas.
    Faites un tour et éventuellement un reportage sur la bande verte...
    Des garages, des kiosques et maquis, des dépôts de sable et bien d’autres choses à quelques centaines de mètres de la mairie, au vue et su de tous ...
    Personne n’en parle..
    Seigneur, prend pitié du Burkina post Sankara !

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 03:31, par Pathe Diallo En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Merci bien pour cette sensibilisation et cela prouve que même les plus hautes autorités du pays ne font aucun effort en terme d’assainisement et d’hygiène parcequ’il est certain que le ministre même a vu ce que vous avez vu mais n’a rien dit parceque pour lui c’est normal. Faites un tour dans tous les ministeres sans exception vous verez comment les couloirs les escaliers sont sales. On se pose la question si au moins ces endroits sont balayés une fois chaque matin. Nous avons beaucoup à apprendre dans ce domaine, il faut que chacun change de comportement ! Comment un ministre va se permettre de voir une telle situation tous les jours dans son lieu de travail et rien n’est fait, c’est tout simplement inaceptable. Dans les quartiers de la capitale c’est la même chose sinon pire !

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 07:34, par sniper En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Ni l’un, ni l’autre (le maire, le ministre) ne devrait non plus oublier les grands canaux d’évacuation des eaux qui traversent la ville de Ouagadougou et qui sont en train de se déliter plaque par plaque de béton. A croire que l’entretien et la maintenance sont des termes exclus du vocabulaire des gouvernants. Faites un tour aux abords du canal des 1200, de celui de wemtenga pour être édifié. ..

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 07:58, par belmoban En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    merci au journaliste qui a eu l’idée de faire ce reportage. ma première fois d’être dans ce ministère j’ai été bouleversé. Notre vie est en danger. Ce qu’on vie tous les jours est macabre.c’est vraiment un dépotoir à ciel ouvert. Des voitures pourries par là, des eaux usées qui ruissellent tous les jours due au lavage des voitures des usagés.si tu parles on te traite de jaloux parce que tu n’as pas une voiture. Des poubelle à tous les niveaux et même des arbres qui poussent sur l’immeuble. tout est sale dans ce ministère.je me demande s’il y a un responsable dans ce ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 08:30, par Zemosse En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Merci pour cet,article. Toutes ces personnalités (maires , ministres, DG) ne sont que des " m’as tu vu a la tele", juste pour que le President Rock et son premier ministre se rassurent que le Pays est bien entretenu par ses hommes sur le terrain . La réalité est là, implacable, hideuse, nauséabonde, irréaliste. Le Burkina est sur’une pente glissante. Allez à Dapoya, vous serez abasourdis : presque toutes les rues sont occupées par des camions .

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 09:41, par Madou En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Toute cette vérité crève les yeux des autorités, faite un clin d’oeil devant l’entrée principale de ouagarinter où est une des plus grandes direction de la chambre de commerce,la section de la douane,qui mobilise une grande partie du budget, et avec un nombre incaculable de service(cotena,trcb,transitaire). La particularité de ce dépôt anarchique est sur une des voies les plus fréquentées. Il est a jet de pierre du domicile privé du président du Faso....ainsi va la vie a ouaga...

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 10:17, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Le BURKINA FASO est-il encore un Etat normal avec des gouvernants responsables qui assument leur mission pour lesquelles , ils ont été élus ? Partout c’est l’anarchie ,le désordre ,la pagaille, l’incivisme .On critique ,on dénonce ,on suggère ,mais rien à faire .Tout cela glisse sur le dos de nos gouvernants comme de l’eau qui passe sur les plumes d’un canard .Comment le ministre des Infrastructures qui dispose directement ou indirectement d’engins lourds pour enlever en quelques minutes ce tas d’immondices peut cohabiter tranquillement avec un tel environnement ?Ce genre de dépotoirs sont plein dans la ville de OUAGADOUGOU au nez et la barbe des maires d’arrondissement et du maire central de la capitale ,mais ils ’en foutent éperdument .Regardez comment le désordre des camions est institué dans l’avenue qui passe devant l’Observateur PAALGA ,aux alentours du marché SANKARE YAARE etc. Regardez comment les sociétés de transport installent anarchiquement leurs gares souvent dans des rue ou ruelles totalement inadaptées ,bloquant la circulation pendant plusieurs minutes et causant des accidents ? Mais patientez ,y a rien à dire . Naturellement les citoyens aussi ont leur part de responsabilité dans l’installation de cette chienlit qui hélas a envahi tous les espaces et secteurs de la vie nationale et du vivre ensemble .

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril à 18:39, par Bako Michel En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

      Canal Mogho Naaba Côté paroisse Jean XXIII (visible en passant sur la pont). A ce jour, nous constatons l’absence de l’entreprise qui a réalisé les travaux de réfection des daleaux du canal sur le chantier. Au début des travaux, de la terre a été déposé de la bordure vers l’intérieur du canal dans le seul but d’aider les gros engins à descendre dans la canal. Ces monticules de terre sont toujours présents dans le canal et pourtant l’entreprise n’est plus présent sur la chantier. Il faudra plusieurs pluies pour débarrasser ces monticules de terres au risque de boucher des ouvrages en aval. Si l’entreprise a effectivement terminer, nous observons avec amertume cette terre toujours présente dans la canal.

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 11:55, par JKORO En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Citoyen Lamda, tu as parfaitement raison,
    Les avenues de la liberté avec les gros camions de sankariaré qui se concurrencent avec les cyclomotoristes,les piétons, et le soir, place aux prostituées,qui harcèlent les passant, en plein cœur de la capital, au vu et au su des autorités, n’ est -ce pas un autre dépotoir de de violation des moeurses à ciel ouvert ?? et cela aussi, les autorités ne diront pas qu’ elles ignorent cela ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 12:54, par Kassoum oubda En réponse à : Ministère des Infrastructures : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    Toute la ville de Ouaga est un dépotoir.
    Des immondices partout.Des sachets plastiques qui jonchent tous les espaces.des canniveaux a ciel ouverts remplis des bouteilles plastiques d’eaux souillées ,DE véritables usines de moustiques.Les maires au burkina pensent que leur fonction c’est de dealer les parcelles et célébrer les mariages. La population est inconsciente en matière de salubrité.
    Faites un petit tour au Ghana a côté personne ne balancera des ordures dans la nature,des sachets dans les rues comme ça.Après on est surpris de la recrudescence et de la prolifération de la dingue du choléra. L’hygienne est une notion étrangère chez nous.
    Les citoyens devraient d’abord balayer devant chez eux et contraindre les mairies a les ramasser.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 11:36, par SANOU En réponse à : Building Lamizana : Un dépotoir à ciel ouvert pour la bienvenue

    je crois que chaque structure de l’Etat a une ligne budgétaire pour le nettoyage et l’assainissement des locaux, comment est utilisé cette ligne .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés