Football : La police nationale tombe (0-1) face aux koglwéogos de l’Est

jeudi 5 avril 2018 à 14h00min

Une victoire d’un but à zéro tel a été le score d’un match de football entre les koglwéogos (groupe d’auto-défense) et la police nationale le lundi 26 mars 2018 sur le terrain du commissariat central de la police de la ville de Fada N’Gourma.

Football : La police nationale tombe (0-1) face aux koglwéogos de l’Est

Les hommes de Karim Drabo, directeur régional de la police nationale de l’Est sont tombés face aux groupes d’auto-défense koglwéogos lors d’un match de gala (0-1), le lundi 26 mars 2018 sur leurs propres installations dans la ville de Fada N’Gourma. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les visiteurs d’un soir ont pris le jeu en leur possession avec une multiplication des offensives qui a payé à la 19e minute par l’ouverture du score sur une balle arrêtée de Jean Naaba.

Piqué dans leur propre moral, les policiers prennent le jeu en main jusqu’à la pause. A la reprise, les locaux avec une nette domination de leurs visiteurs du jour ne parviennent pas à rétablir la parité au score. Au coup de sifflet final, les deux équipes ont été récompensées par des prix allant de la somme de 50 000 F CFA pour les groupes d’auto-défense (koglweogos). Quant à la police, elle a été consolée avec une enveloppe de 40 000 F.

Pour Karim Drabo, le directeur régional de la police nationale de l’Est, ce match de gala émane de ce qui est aujourd’hui prôné de la police de proximité. « Cela va de soi que les koglwéogos avec qui nous travaillons afin de créer une occasion d’amuser la galerie et encore de raffermir nos bonnes relations de travail ». Pour le résultat du match, M. Drabo a précisé que c’est surtout ce qui a été gagné de façon concertée à travers ce match, c’est-à-dire le rapprochement entre la police et les groupes d’auto-défense koglwéogos. « Le score du match n’est pas l’objectif recherché », a-t-il conclu.

En rappel, ce match de gala est la suite d’un atelier sur la sensibilisation des structures communautaires de sécurité au respect des droits humains et la procédure judiciaire, organisé par la direction régionale de la police nationale de l’Est. Un atelier qui a enregistré des communications sur le code pénal, les droits humains concernant les tortures, les sévices corporels, les amendes, le port d’armes sans autorisation et la mission de police de proximité. Il s’est tenu en présence des représentants des groupes d’auto-défense (koglweogos) des cinq provinces que compte la région de l’Est.

SOUMAILA SANA
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés