Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

Plans de gestion environnementale et sociale : La Banque mondiale pour une durabilité des projets et programmes qu’elle finance

Accueil > Actualités > Environnement • • mardi 3 avril 2018 à 18h14min
Plans de gestion environnementale et sociale : La Banque mondiale pour une durabilité des projets et programmes qu’elle finance

Du 3 au 7 avril 2018 se tiendra à Ouagadougou un atelier national autour du thème : « élaboration, implémentation, suivi-évaluation et surveillance des plans de gestion environnementale et sociale(PGES) des projets et programmes financés par la Banque mondiale : démarche, outils et méthodes pratiques ». Procédant à l’ouverture des travaux, ce mardi 3 avril 2018, le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Batio Bassière, a émis le vœu de voir au sortir dudit atelier l’acquisition des outils qui permettront de contribuer efficacement à l’amélioration de la durabilité des projets et programmes au Burkina Faso.

« Donner aux participants, une connaissance approfondie et des outils pratiques pour l’élaboration, la mise en œuvre et le contrôle des plans de gestion environnementale et sociale (PGES), notamment les programmes de surveillance et de suivi, les plans de fermeture et de restauration » ; voici cité l’objectif recherché à travers cet atelier. Pour l’atteinte de cet objectif, plusieurs communications sont prévues et concerneront la démarche d’élaboration des plans de gestion environnementale et sociale(PGES), les rôles et les responsabilités des acteurs…

Il est donc attendu, au terme de ces cinq jours de travaux, des participants (représentants de bureaux d’études en environnement, les agents du bureau national des évaluations environnementales, les agents des services déconcentrés des ministères de l’environnement des différentes régions, etc.), la maitrise de la démarche d’élaboration des programmes d’atténuation des impacts, des programmes de surveillance et de suivi ainsi que de leur mise en œuvre. Il est de même attendu, la connaissance des contenus types des plans de gestion environnementale et sociale(PGES), des plans de réhabilitation et de fermeture de sites et la maitrise de bien d’autres aspects en rapport avec l’intitulé du thème de l’atelier.

Cheikh Kanté, représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso

Le représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheikh Kanté, pour sa part, a tenu à saluer l’engagement du gouvernement burkinabè à faire des sauvegardes environnementales une exigence transversale dans l’exécution du Plan national de développement économique et social (PNDES). Car, « la sauvegarde des mesures environnementales et sociales est essentielle dans la mise en œuvre des projets et programmes soutenus par la Banque mondiale au Burkina Faso », s’est-il ensuite justifié. Il avoue par la même occasion que c’est cet engagement du gouvernement qui a conduit le groupe de la Banque mondiale à davantage s’investir dans la mise en œuvre des projets et programmes au Burkina Faso. « C’est cet alignement qui nous pousse à venir aujourd’hui partager avec tous les acteurs dans la mise en œuvre des projets et programmes que nous appuyons, les nouveaux standards environnementaux et sociaux de la Banque mondiale », a expliqué Cheikh Kanté.

Batio Bassière ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique,

« L’organisation du séminaire vient à point nommé », a fait savoir le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Batio Bassière au regard de la contribution de celui-ci dans le renforcement des capacités des acteurs dans la promotion du développement durable au Burkina Faso. Ce faisant, il a émis le vœu de voir au terme dudit atelier l’acquisition des outils qui permettront de contribuer efficacement à l’amélioration de la durabilité des projets et programmes au Burkina Faso.

Pour rappel, ledit atelier est initié par le groupe de la Banque mondiale en collaboration avec l’Université Aube nouvelle, le PIF, la chambre de commerce et le cabinet SOCREGE.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
Société Nestlé : Une journée zéro plastique à Ouagadougou
Hygiène et assainissement : Kombissiri, un exemple dans la gestion des déchets solides
Grande muraille verte : Des journalistes outillés sur la gestion durable des terres
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés