Décès de Winnie Mandela : Le Balai citoyen salue la mémoire d’une combattante

mardi 3 avril 2018 à 18h14min

Une étoile s’est éteinte. Une combattante de la liberté s’est reposée. Le 02 avril 2018 restera une date gravée dans la mémoire des combattants pour la Liberté, la Justice et pour la Dignité. Winnie Mandela, l’héroïne de la lutte anti apartheid s’est éteinte ce jour à l’âge de 81 ans. C’est avec tristesse et consternation que le mouvement Le Balai Citoyen a appris la disparition de l’icône mondiale. Source intarissable d’inspiration, Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela-Mandela est la preuve qu’une conviction militante inébranlable tire son origine d’un bon encadrement politique et idéologique.

Décès de Winnie Mandela : Le Balai citoyen salue la mémoire d’une combattante

En effet, ex-épouse de l’immense Nelson Mandela, elle a repris le flambeau de l’intérieur pour combattre le régime liberticide sous un pouvoir négationniste et assassin que constituait l’apartheid. Pendant que bon nombre de ses camarades de l’ANC étaient contraints à l’exil et son époux Mandela écroué dans les geôles de Robben Island, Winnie a choisi de se battre en Afrique du sud, au risque de sa vie. Elle a connu l’humiliation, la prison et la torture, l’isolement, la clandestinité, …, sans jamais courber l’échine.

Aussi, il convient de rappeler qu’au nom de la solidarité révolutionnaire agissante, le Burkina Faso de Thomas Sankara a également combattu l’apartheid. Au plan national et international, tout était mis en œuvre pour « exterminer ce cancer », anéantir ce « nazisme moderne », comme le disait Thomas Sankara. D’ailleurs, en guise de soutien au couple Mandela et au peuple en lutte d’Afrique du sud, les premiers passeports burkinabè (N°1 et 2) ont été délivrés aux noms de Nelson et de Winnie Mandela. Le Burkina Faso a également organisé du 09 au 11 octobre 1987, la réunion du Comité anti-apartheid Bambaataa.

« La mère de la nation », comme l’appelaient affectueusement les Sud-africains est un exemple de courage, de bravoure, de combativité et de convictions. Elle est l’un des artisans d’une Afrique du Sud libre.

La Coordination Nationale du Balai Citoyen, au nom de l’ensemble des cibelles et cibals, présente ses condoléances les plus attristées à la famille biologique et politique de Winnie ainsi qu’à l’ensemble du peuple sud-africain.

Va en paix militante intrépide !

Va en paix icône de la lutte anti-apartheid !

Va en paix mère de la nation !

Va l’immortelle !

Ensemble, on n’est jamais seul !

Pour le Balai Citoyen, la coordination Nationale !

Vos commentaires

  • Le 4 avril à 08:26, par Tenga En réponse à : Décès de Winnie Mandela : Le Balai citoyen salue la mémoire d’une combattante

    Les pyromanes arrêtez de vouloirs utiliser l’image de Winnie Mandela pour redorez votre blason.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 15:07, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Décès de Winnie Mandela : Le Balai citoyen salue la mémoire d’une combattante

    Merci pour cette veille panafricaniste. 38 ans au service de son Ex-Nelson pour finir comme un torche-cul de l’histoire Sud-Africaine. Vive Winnie Mandela, Vive Margaret Sander, Vive toutes ces femmes qui demontrent que la masculinité n’est pas "seule affaire d’être bien membré".
    A bas Dieu, cet autre vampire des consciences humaines !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 20:40, par SOME En réponse à : Décès de Winnie Mandela : Le Balai citoyen salue la mémoire d’une combattante

    oui winnie reste et restera une combattante sans son egal, meme au sein de l’ANC. n’eut ete son courage l’ANC aurait ete detruite et l’apartheid serait sorti vainqueur. Des jalousies au sein des caciques de l’ANC ont tout fait pour la barricader car eux ils ont voulu marcher sans le peuple ; mais le peuple lui il sait qui est pour lui.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:21, par KONE En réponse à : Décès de Winnie Mandela : Le Balai citoyen salue la mémoire d’une combattante

    Pour que le Burkina Faso règne dans la réconciliation et la paix sociale, il faut la participation de tous les Burkinabè et notamment les chefs coutumiers et religieux du pays. Ce qui a justifié entre autres sa présence dans la cité de Sya car ce dernier a affirmé être venu rencontrer le chef des cantons des bobos mandarè qui, pour des raisons de santé n’a pas pu le recevoir.
    « Nous souhaitons la paix au Burkina Faso, c’est pourquoi avec la volonté de Dieu et celle du peuple burkinabè, il faut que Blaise revienne, il faut que Zida revienne ainsi que tous ceux qui sont sortis hors du Burkina pour des raisons politiques. Il faut que eux tous reviennent pour qu’ensemble on puisse construire notre pays », c’est le message que Nana Thibault souhaitait livrer au chef des bobos.
    Ils étaient présents à cette conférence, le député Alfred Sanou et l’ancien maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou, tous venus réclamer le retour de Blaise Compaoré.
    « Le président Rock Marc Christian Kaboré a dit que pour construire le Burkina Faso, il faut l’ensemble des Burkinabè et c’est un message qui me tient a cœur. Pour cela, je veux que Blaise Compaoré, Zida, François Compaoré, les operateurs économiques, les directeurs de sociétés qui sont hors du Burkina après l’insurrection, je veux que tous ces gens reviennent au Burkina », va-t-il insisté.

    Nous sommes au Burkina un peuple épris de paix de justice et de liberté un accueillant hospitalier et surtout un peuple qui pardonne qui se réconcilie avec tous ses fils et filles même ceux-là qui ont commis des fautes ils sont les bienvenus en terre libre du Burkina Faso la patrie des hommes intègres des hommes dignes de respect et de dignité humaines
    Quelque trois ans après l’insurrection qui a vu la précipitation du départ de blaise Compaoré en côte d’ivoire, je pense que le peuple Burkinabè pardonne tous ces manquements envers le peuple et félicite en revanche les atouts et points positifs indéniables et incontestables qu’il a pu apporter au Burkina Faso durant son règne de 27 ans. Nous sommes dans une dynamique de réconciliation d’union des fils et filles de notre pays tous ensemble dans une intelligence collective mais dans le pardon et la réconciliation avec tous ceux qui ont perdu des etre chers nous leur rendons un vibrant hommage car le peuple burkinabè n’oubliera pas les sacrifices consentis par ceux-ci sacrifices de sang et de vie pour notre liberté pour notre démocratie pour notre justice. C’est pourquoi il faut éviter l’esprit de haine l’esprit revanchard l’esprit d’animosité du a la souffrance que certains burkinabés ont endurés par la perte de leur parents et proches durant les mandats des présidents qui ont assurés la tête du pays depuis l’accession à l’indépendance de la haute volta. Nous devons accepter de nous pardonner de nous expliquer les tors et d’être compatissant envers ceux qui ont perdus des êtres chers ça fait très mal mais dieu nous demande de nous pardonner de ne pas nous rendre justice nous-même a lui appartient la justice et la rétribution en cela il nous bénira davantage et assurera la prospérité de notre pays il faut éviter de suivre aveuglement le système français qui a montrer a mainte reprises ses limites. Nous avons notre façon depuis nos ancêtres de résoudre nos problèmes les plus durs a l’interne sous l’arbre a palabre et ça marche encore .pardonnons nous et comprenons diminuons notre colère qui n’apporte rien si ce n’est des problèmes
    Nous sommes tous des êtres humains et personnes sur cette n’est propre et irréprochable même e président américain donald trump est rattrapé par des scandales sexuels dirigeant d’un des pays les plus puissant au monde il faut regarder l’avenir de notre pays la sécurité revienne et le progrès social véritables mais plus de justice sociale plus de rigueur plus d’intolérance a la corruption la gabegie et mal gouvernance qui sont les terreux favorable a l injustice et l’iniquité dans la répartition des fruits de la croissance .
    Nous sommes favorable au retour de notre frere et ancien président Blaise compaoré car c’est un fils du pays qui demande a revenir et il sera le bienvenu chez lui en terre libre du Burkina nous sommes un peuple hospitalier pour l’étranger et nous mettons depuis les anciens plus de considération a l’étranger plus qu’au membre de notre famille . c’est tout citoyen ou patriote qui désire rentrer a la maison les portes lui sont grandement ouvertes
    Nous voulons développer une intelligence collectives pour sortir notre pays de l’insécurité qui est la base fondamentale a tout progrès économique et social et notre compatriote a œuvrer pendant 27 ans en excellant dans ce domaine il y possède une expertise quoique beaucoup de détracteurs le taxerait de composer et d’etre lui terroriste .
    En tout Etat de cause nous mettons devant l’amour et le patriotisme la patrie des hommes intégrés il Ya l’amour mais aussi l’amour comprend pardonne tous et accepte tous comme dieu le demande vant que lui-même nous pardonne nos offenses en pensée en actes. Avant que lui-même il nous pardonne .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés