Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Procès du putsch de 2015 : Toujours en fuite, neufs accusés ont jusqu’au 9 avril pour se présenter devant le tribunal

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • dimanche 1er avril 2018 à 23h58min
Procès du putsch de 2015 : Toujours en fuite, neufs accusés ont jusqu’au 9 avril pour se présenter devant le tribunal

Les interrogatoires des accusés du putsch de septembre 2015 sont prévus pour se tenir le vendredi 6 avril prochain. Parmi les 84 accusés, 9 pourraient manquer à l’appel. Pour cause, ils sont toujours en fuite. Dans l’ordonnance N°004/2018, publié le 30 mars 2018, la Chambre de jugement de première instance du tribunal militaire de Ouagadougou a donné un délai de dix jours à ses accusés pour se présenter devant elle. Qui sont-ils et quels sont les chefs d’accusation qui pèsent contre eux ?

1. Diendéré Fatoumata née Diallo : Cette ex-députée et épouse du présumé auteur du coup d’Etat, Gilbert Diendéré (en détention depuis le 6 octobre 2015), est poursuivie pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires. Elle aurait trouvé réfugie au Togo voisin. Un mandat d’arrêt a été lancé contre elle le 19 mai 2016. Son avocat est Me Kéré Paul.

2. Deka Mahamady : Cinq chefs d’accusation pèsent contre ce Colonel en service à l’Etat-major particulier de la Présidence du Faso au moment des faits. Il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, complicité de dégradation volontaire aggravée de biens, complicité de violence et voie de fait sur autrui, meurtre et coups et blessures volontaires. Il a bénéficié d’une liberté provisoire, le mardi 4 octobre 2016, au même moment que le colonel Boureima Kéré, et Hermann Yaméogo. Aujourd’hui, il a disparu des radars de la justice. Le Colonel Deka Mahamady est défendu par les SCPA Ouattara-Sory et Salambéré.

3. Traoré Abdoul Karim André : Consultant d’entreprise, il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires. Il a pour conseil Me Kéré Paul.

4. Kagambèga Timpoko dite Marguerite : Employée de commerce, ayant demeuré en dernier lieu à Ouagadougou, elle est poursuivie pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, coups et blessures volontaires, dégradation volontaire aggravée de biens. Un mandat d’arrêt a été lancé contre elle, le 24 mai 2017. Me Kiénou Bertin est son avocat.

5. Kinda Yacouba  : Commerçant, il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État, coups et blessures volontaires et dégradation volontaire aggravée de biens. Il a pour conseil Me Somé Olivier.

6. Kabore Émile René : Cet économiste, ancien ministre de la Jeunesse et des sports (1999-2002) et ex-député (2002-2007), est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État, meurtre, coups et blessures volontaires. Le mandat d’arrêt a été lancé le 19 mai 2016. Kaboré Emile René est défendu par Me Boussim Antoinette.

7. Songotoua Zakaria : Militaire de l’ex-régiment de sécurité présidentielle, il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires. Le mandat d’arrêt a été également lancé le 19 mai 2016. L’accusé a également pour avocate, Me Boussim Antoinette.

8. Bougouma Téné Alima née Kagoné : Directrice de société, elle est poursuivie pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, coups et blessures volontaires. Me Kiénou Bertin est son avocat.

9. Zougnoma Issoufou : Cet autre militaire de l’ex-régiment de sécurité présidentielle, est aussi poursuivi pour coups et blessures volontaires, dégradation volontaire aggravée de biens. Contrairement à Songotoua Zakaria, il n’est pas poursuivi pour meurtre. Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui le 30 septembre 2016. Me Somé Olivier est son avocat.

En rappel, sur les 84 accusés, 54 ont bénéficié d’une liberté provisoire, 20 sont encore détenus et deux sont en résidence surveillée. Il s’agit du Général Djibrill Bassolet et du Sociologue malien, Sidi Lamine Oumar.

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du coup d’Etat : « Je ne tape jamais en dessous de la ceinture », lance le commandant Alioune Zanré à Me Jean Yaovi Dégli
Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense
Procès du putsch du CND : "Si le coup d’État était préparé, je n’aurais plus besoin de convoquer la hiérarchie militaire", dixit Diendéré
Procès du putsch du CND : "La seule vérité, c’est Dieu qui la détient", selon Me Jean Yaovi Dégli (Défense)
Procès du putsch du CND : Faire un coup d’Etat pour en empêcher un, pour la démocratie !
Burkina : Les gens [terroristes] sont rentrés chez nous suite à la dissolution du RSP (Diendéré)
Dissolution du RSP : Le président Kafando devait respecter sa parole donnée, reproche Gilbert Diendéré
Procès du putsch du CND : Ceux [terroristes] qui venaient ici, continuent de venir aujourd’hui, selon Diendéré
Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam
Procès du putsch du CND : Enfin les avocats des parties civiles parlent
Audition de Diendéré : Les incohérences décelées par la partie civile
Procès du putsch du CND : Le message accablant du général Zagré aux chefs militaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés