Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • samedi 31 mars 2018 à 14h53min
Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) est actuellement dans un processus de renouvellement de ses structures déconcentrées. Au Kadiogo, capitale, il y a de vives tensions du fait de l’arrivée annoncée de l’ancien maire de l’arrondissement N°4, Zacharia Sawadogo, et de l’ancien secrétaire permanent des engagements nationaux, Christophe Ilboudo.

Si la tension à Ouahigouya (région du nord, fief du défunt patron du parti, Dr Salifou Diallo) a finalement été trimballée à la place publique, avec en sus, des propos et comportements qui ne sont pas à l’honneur du parti, dans le Kadiogo (circonscription de la capitale, Ouagadougou), les signaux clignotent au rouge. Les bruits de bottes se font de plus en plus entendre. En effet, apprend-on, un passage en force de ces deux figures en cause serait en orchestration par certains caciques du parti.

Leurs dossiers seraient arrivés sur la table du comité de sélection, comme candidats pour diriger le parti dans la capitale. Ce qui suscite incompréhensions et tensions dans les rangs des militants, si l’on en croit à ce document confidentiel interne au parti.
Par une lettre adressée au président par intérim du parti, Simon Compaoré, plus d’une centaine de responsables de strutures du parti dans la province du Kadiogo soulèvent des "inquiétudes sur le processus de renouvellement des structures géographiques" dans la capitale.

"...Il nous est revenu que le camarade Tibo Tapsoba, secrétaire général sortant de la section provinciale du Kadiogo a été prié de retirer sa candidature sur la base de critères non établis dans les dispositions du parti. Pire, il se susurre que des candidatures dont celles de Zacharia Sawadogo et Christophe Ilboudo ont été proposées au poste de secrétaire général au mépris d’un certain nombre de considérations", relève-t-on dans la note. Pour étayer leur observation, les signataires révèlent : "…il est connu de tous que l’adhésion au MPP de Zacharia Sawadogo a été rejetée publiquement par la direction du MPP et par sa base à l’arrondissement 4..." et qu’il est "actuellement en liberté provisoire suite à ses antécédents sur la gestion du foncier" dans son arrondissement. En ce qui concerne Christophe Ilboudo, les signataires de la note d’avertissement affirment que "sa candidature aux primaires lors des élections municipales (de mai 2016, ndlr) a été rejetée par les militants à la base de l’arrondissement 12 de Ouagadougou au motif qu’il a soutenu jusqu’au bout, la modification de l’article 37".

Ces responsables signataires dudit document relèvent que ces deux personnes, Zacharia Sawadogo et Christophe Ilboudo, n’ont pas prouvé un niveau de militantisme pour prétendre occuper un quelconque poste de responsabilité dans les structures du MPP Kadiogo et que, par conséquent, leur admission constituerait une négation des directives du parti et une menace à sa cohésion.

"Camarade président par intérim, nous attirons votre attention que si ce projet se réalisait, il jetterait un discrédit sur tout le parti et saperait les inlassables efforts déployés par le président du Faso pour l’instauration d’une bonne gouvernance et cela avec le soutien des militants à la base. De plus, la perspective de la réélection du président du Faso en 2020 impose plutôt des mesures de consolidation des structures existantes et non un chamboulement tous azimuts des équipes du Kadiogo, sources de potentielles démobilisations", brandissent-ils plus loin.

Certains responsables du parti que nous avons contactés à ce sujet ne s’en cachent pas... "Les difficultés, c’est effectif, mais je pense qu’ils (responsables du parti, ndlr) vont pouvoir trouver une solution rapide à cette situation. On a déjà assez de problèmes comme ça", rétorque laconiquement un membre du bureau exécutif national, l’air agacé.

Un autre interlocuteur de la direction politique nationale du parti, proche du dossier, observe pour sa part que, même si Zacharia Sawadogo ne jouit pas d’une bonne presse et Christophe Ilboudo perçu comme homme de main de François Compaoré (petit frère de l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, ndlr), le secrétaire général sortant (Tibo Tapsoba, le neem Naaba, ndlr) est, lui aussi, "un parvenu" au poste de secrétaire général du parti dans le Kadiogo. Pour lui donc, le départ (la mise en place des premières structures) a été faussé, si fait que le parti traîne des insuffisances congénitales. "Mais, comme on doit avancer, il faut choisir le moindre mal. Les responsables du parti ont intérêt à comprendre qu’ils doivent abandonner les vieilles pratiques qu’ils avaient au CDP, ça ne marche plus, c’est terminer ", averti notre contact, qui laisse croire que les intentions veillent sur cette question.

Une rencontre serait prévue (ce week-end, vraisemblablement) entre le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, et le 2ème secrétaire adjoint au secrétaire exécutif du parti, Bala Alassane Sakandé (président de l’Assemblée nationale) pour ’’suite à donner’’ à cette question cruciale.

En tous les cas, déjà défié dans la capitale par l’opposition politique qui contrôle les arrondissements 3, 5, 6, 7, 11 (aux mains de l’UPC) et les communes rurales de Komsilga (UPC) et de Pabré (CDP), le parti au pouvoir est suffisamment averti en cette veille de joutes électorales (présidentielle et législatives en 2020).

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 31 mars 2018 à 11:26, par Nobga En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    Ces soit disant 1ers responsables du MPP n’ont qu’à jouer avec le feu seulement ! "Quand l’âne veut te terrasser, tu ne vois pas ses oreilles"

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2018 à 16:18, par Vx En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    Très belle réflexion et conclusion du journaliste. Vraiment, je n’ai jamais vu d’abord un parti nul et aussi nul que le MPP, tout ce qu’ils savent, c’est l’arrogance, les mensonges, les médisances, le zèle. C’est bien dommage, vraiment dommage. Roch Kaboré est de bonne foi, mais il n’a pas d’hommes et de partis Politiques pour l’accompagner. La dernière partie de l’article devait interpeller tout bon politique, honnête, soucieux de l’intérêt général du parti que de sa propre panse. karissa !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2018 à 16:47, par bèb lada En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    le MMP joue sa crédibilité dans cette affaire et je pense que si le parti ne veut pas écorcher sa crédibilité au sein de l’opinion publique, les 1ers responsables ont intérêt à réfléchir à deux reprises avant d’intégrer ces deux messieurs qui ont suffisamment joué dans la mal gouvernance en ce qui concerne les lotissement à l’arrondissement 4 pour Zakaria et dont les populations gardent un mauvais souvenir de l’homme. d’ailleurs lui aussi était un parvenu et on l’a vu rouler avec grosses cylindrées dans les rues de Ouaga. ne vous foutez pas des honnêtes citoyens et je pense que Tibo TAPSOBA mérite belle et bien sa place.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2018 à 17:03, par Tapsoba R (de H) En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    On a beau chasser le naturel il revient au galop.Encore une affaire de mouta mouta

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2018 à 19:22, par ALEXIS En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    LE MPP RISQUE DE NE PAS AVOIR DE PATRIMOINE,LE CDP POURRAIT SE VANTER CAR CE SONT CEUX QUI ETAIENT HOSTILES AU CHANGEMENT QUI FORMENT LE MPP

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2018 à 21:27, par societe civilw En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    C’est maintenant que les gens vont savoir que MPP=CDP.Pauvres de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2018 à 09:46, par Zemosse En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    Triste réalité, hélas ! Le cdp reviendra en force en 2020, presque sûr. La roue de l’histoire tourne, et tourne implacablement, on y peut rien ! Il faut savoir retenir les leçons de la vie pour avancer positivement et faire progresser le Pays. Seuls les cancres, les "tubes digestivistes" n’ont pas cette faculté de retenir les leçons des échecs ; ils ne pensent qu’à eux, eux seuls .

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2018 à 11:39, par Substance Grise En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    Si on n’a pas encore compris qu’il faut aller de la couleur politique des uns et des autres pour construire le pays de manière inclusive ,le reveil sera douleureux.
    C’ est pas l’appartenance à un parti politique A ou B qui fait forcement de soi un burkinabè intègre ou travailleur. Il faut changer de mentalitè . Malheureusement les burkinabè ne veulent pas le faire. Mensonge hypocrysie,mechanceté , sorcellerie contre son prochain , partisans du moindre éffort ferment les portes du developpement

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2018 à 17:49, par Insurescroquerie En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    Comportements confirmant l’insurrescroquerie dont ce pays a été victime et je crains fort que la superchérie ne dure très très longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2018 à 08:56, par Sidi Mohamed En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    Je me demande ce que des jeunes ou des ambitieux peuvent aller chercher dans à pleurnicher dans un parti politique. Voyez - vous dans ce pays il y a la profession "politicien" et certaines personnes de partis politiques ont cette profession. Quand leur parti n’est pas au commande, ils migrent dans le parti au pouvoir ou dans un parti de la mouvance présidentielle en fonction des accointances qu’ils ont avec le sommet et de ce qu’ils pourraient donner en retour "le big deal", et ce sont les jeunes qui sont et demeurent des laisser pour compte. Jeunes chercher un job, faite de votre job votre profession et vous verrez que si vous ne courrez pas derrière la politique politicienne, les politiciens vous respecteront. Les responsables d’un parti osent placer qui ils veulent parce qu’en bas ils savent que cette personne se fera voter ou les jeunes mouilleront le maillot pour que eux ils soient toujours aux commandes pour espérer avoir quid un poste ou des marchés. Ainsi va notre société. Occupez- vous jeunes et le jour "J" des votes vous irez voter pour le parti qui vous aura fait des promesses que vous jugerez réalisables par pour seulement mais pour la jeunesse en général. Comme vous le savez vous pouvez prendre de l’argent et allez voter le parti que vous voulez, ça c’est déjà fait. De toute façon tout parti politique réalisera son programme avec l’argent du contribuable, l’aide au développement et l’assistance des PTF. Bonne journée à tout le monde

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2018 à 09:55, par YalmaPiiga En réponse à : Section MPP du Kadiogo : Vives tensions autour de Zacharia Sawadogo et de Christophe Ilboudo

    On ose croire que tout ce qui ce dit est faux.
    Pourquoi les premiers responsables ne contredisent pas une bonne fois ses suputations et passer à autre choses. S’ils ne disent rien c’est que c’est vrai.
    Pour cela ils peuvent etre sur d’une chose ils se retrouveront avec leurs parti et leurs supers militants battus et rebattus du temps du CDP. Ils serront certaiment encore Re rebattu si ses tentatives d’imposition se confirment.
    Le Neem Naba est a sa place. best way
    A croire que des Personnes ne veulent pas casser ce parti et partir se refusier au Ghana , ou j e ne sais ou ? Le sort de Blaise serait bien meilleurs si par malheur on tentait de duper le peuple. Lui au moins est parti tranquilosment.
    Savana

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Session du Bureau politique national du MPP : Le Premier ministre met les points sur les « i » !
Burkina Faso : Le Premier ministre annonce une rencontre avec l’opposition politique
Gaoua : L’UPC tient ses premières journées parlementaires de l’année
Présidentielle 2020 : Les favoris et les priorités selon notre deuxième sondage
Vie des partis au Burkina : Naissance du Front africain pour le changement
Situation nationale : « Le Burkina n’a rien d’autre à offrir aux terroristes que le combat sans merci », affirme Jean De Dieu Somda, vice-coordonnateur du Haut-conseil du CDP
40 ans de vie politique et syndicale : Dr Emile Paré prépare ses mémoires
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition
Inauguration de « La Ruche » à Ouagadougou : « Ça sent la duperie », selon Dr Ablassé Ouédraogo
Eddie Komboïgo à des étudiants : « Si vous n’avez pas confiance en l’avenir, vous aurez un comportement négatif »
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés