Diplomatie : Présentation des Lettres de créance de SEM Dieudonné Kéré au Président hongrois

LEFASO.NET | Par Pa • jeudi 29 mars 2018 à 14h30min

Après la République de Serbie, le lundi 26 mars dernier2018, Son Excellence Monsieur Dieudonné Kéré a présenté ses Lettres de créance à Son Excellence Monsieur János Ader, Président de la Hongrie. La cérémonie s’est déroulée le 28 mars 2018 à Budapest. A l’issue de l’entretien avec le Président Ader, l’Ambassadeur Kéré s’est rendu à la Place des Héros pour un dépôt de gerbe de fleur, conformément à la tradition hongroise de présentation des Lettres de créance. Le diplomate burkinabè peut désormais exercer pleinement sa mission d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la Hongrie, avec résidence à Vienne en Autriche.

Diplomatie : Présentation des Lettres de créance de SEM Dieudonné Kéré au Président hongrois

L’Ambassadeur Dieudonné Kéré a d’abord remis, quelques heures plus tôt dans la matinée du 28 mars 2018, les copies figurées de ses Lettres de créance aux autorités en charge du ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur. Il a ensuite, en début d’après-midi, présenté ses Lettres de créance au Chef de l’Etat hongrois au palais présidentiel. A la fin du cérémonial, il a sacrifié aux usages diplomatiques en transmettant de vive voix le message d’amitié du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à son homologue János Ader.

SEM Kéré a en outre évoqué avec son hôte des questions d’intérêt commun, notamment le renforcement de la coopération entre le Burkina Faso et la Hongrie, vieille d’une vingtaine d’années. Les deux personnalités ont ainsi convenu de travailler à l’élargissement et à la consolidation des relations bilatérales entre Ouagadougou et Budapest dans plusieurs domaines d’intérêt. L’un des axes importants est celui de l’agriculture, domaine dans lequel les deux pays ont un grand potentiel. La Hongrie arrive à produire une grande quantité de produits agricoles tout en ayant une superficie de terres cultivables assez limitée.

Le pays dispose également d’énormes atouts dans les secteurs de la médecine, de la recherche et de l’innovation technologiques. A travers l’octroi de bourses universitaires, la Hongrie pourrait aider les jeunes Burkinabè à développer des aptitudes dans ces domaines. Elle pourrait en outre partager sa riche expérience dans le secteur des infrastructures.

Sur le plan culturel, la Hongrie se révèle être une nation forte dans la créativité, notamment dans l’industrie du film où les talents de ses cinéastes et acteurs sont reconnus dans de prestigieux festivals cinématographiques. Des pistes ont donc été explorées en vue d’une coopération avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), organisé de manière régulière tous les deux ans dans la capitale burkinabè, considérée à juste titre comme la capitale du cinéma africain.

Les questions d’environnement revêtent aussi une grande importance pour les autorités hongroises. Ce n’est donc pas par hasard si la Hongrie a été le premier pays d’Europe à ratifier, le 24 mai 2016, l’accord de Paris sur le climat. Sur ce sujet, Ouagadougou et Budapest partagent les mêmes préoccupations et elles pourraient mutualiser les réflexions et les moyens en vue d’apporter une contribution à la résolution de cette épineuse question du réchauffement climatique.

La Hongrie a organisé, en novembre 2015, le 2ème Forum consacré à l’Afrique. Ce fut une occasion importante pour le pays d’approfondir ses relations intergouvernementales, économiques et éducatives avec ses partenaires africains. Depuis lors, la Hongrie s’emploie à développer ses relations dans les domaines économiques, politiques et culturels avec l’Afrique. Dans cette dynamique, il existe de bonnes perspectives avec le Burkina Faso.

Au cours de l’audience, SEM Dieudonné Kéré a partagé avec le Président hongrois les priorités du Gouvernement burkinabè dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national de Développement économique et social (PNDES). C’est ainsi que l’Ambassadeur Kéré a passé en revue les secteurs stratégiques comme la santé, l’éducation, l’agriculture, l’agro-industrie, l’énergie, les mines et carrières, les infrastructures et les technologies de l’information et de la communication. Il a souligné les efforts qui sont faits dans ces domaines par le Gouvernement mais aussi la contribution attendue des amis et partenaires du Burkina Faso ainsi que les conditions attrayantes qui sont offertes aux potentiels investisseurs étrangers.

La consolidation des relations bilatérales entre le Burkina Faso et la Hongrie s’avère donc être une nécessité, laquelle a du reste été réaffirmée par le diplomate burkinabè et le Président hongrois lors de l’audience. SEM János Ader a porté un grand intérêt à voir se développer et se consolider ces relations. A cet effet, il a invité le diplomate burkinabè à revenir régulièrement à Budapest en vue d’entretenir et de renforcer lesdites relations.

Les deux personnalités ont enfin évoqué les questions sécuritaires notamment le soutien de l’Union Européenne au G5 Sahel et la mise en place du fond fiduciaire par l’UE pour lutter contre la migration irrégulière.

Vue d’ensemble du Monument

Le Directeur du Département Afrique du ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, que l’Ambassadeur Dieudonné Kéré et sa délégation ont rencontré, a également partagé la vision du Président. Il a, au cours d’une séance de travail, échangé avec la délégation sur les domaines possibles de coopération évoqués plus haut.

En rappel, la Hongrie est un pays d’Europe centrale dont la population est estimée à dix millions d’habitants. C’est une République parlementaire monocamérale. Le Parlement hongrois comprend 199 élus, renouvelés tous les quatre ans. C’est le Parlement qui élit le Président de la République. L’actuel Président, M. János Ader, a été élu en 2012 et reconduit le 13 mars 2017.

Simon YAMEOGO
Ambassade du Burkina Faso en Autriche


La Place des Héros de Budapest : Patrimoine mondial de l’UNESCO

La Place des Héros, « Hősök tere » en hongrois, constitue l’une des principales attractions de Budapest. Au milieu de la place s’élève le Monument du millénaire construit en 1896 pour commémorer les 1000 ans de l’arrivée des farouches tribus hongroises (les Magyars) dans le bassin des Carpates. Elle est classée au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le Monument est composé d’une colonne centrale de 36 mètres de hauteur surmontée d’une statue de 5 mètres de l’archange Gabriel aux ailes déployées. En dessous de cette colonne se trouvent les statues des 7 chefs de tribus ci-dessus indiquées. Derrière le monument central se trouve deux quarts de cercle d’une largeur totale de 85 mètres qui abritent les statues de souverains hongrois. Il s’agit de : Étienne 1er, Ladislas 1er, Coloman, André II, Béla IV, Charles Robert, Louis 1er de Hongrie, Jean Hunyadi, Mátyás 1er, Étienne II Bocska, Gábor Bethlen, Imre Thököly, François II Rakóczi et Lajos Kossuth. En-dessous de chaque statue se trouve un bas-relief en bronze se rapportant à chacun des souverains.

S.Y.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés