Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

jeudi 29 mars 2018 à 00h59min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 28 mars 2018, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE NEUF (09) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :

– un rapport relatif à un projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention sur la sureté nucléaire et de la Convention commune sur la sureté de la gestion du combustible usé et sur la gestion des déchets radioactifs adoptées à Vienne, respectivement le 17 juin 1994 et le 05 septembre 1997.

La ratification de ces deux conventions permettra à notre pays de renforcer son cadre législatif et réglementaire dans les domaines de la radioprotection, de la sureté et de la sécurité nucléaires.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

– un rapport relatif à deux (02) décrets portant respectivement ouverture d’un Consulat honoraire et nomination d’un Consul honoraire du Burkina Faso à Nagoya au Japon.

Le Conseil a marqué son accord pour l’ouverture du Consulat général et la nomination de Monsieur Masato FUTAISHI au poste de Consul honoraire du Burkina Faso à Nagoya au Japon.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– un décret portant procédures d’exécution de la solde mensuelle des agents publics de l’Etat.

L’adoption de ce décret permet de réglementer le processus de gestion de la solde mensuelle et de responsabiliser davantage les acteurs qui y interviennent.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :

– un rapport relatif au deuxième Programme national du secteur rural (PNSR II) 2016-2020.

Le PNSR II vise à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle par le développement durable des secteurs agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique en vue de les rendre productifs et résilients à l’horizon 2020. D’un coût global de trois mille six cent vingt milliards (3 620 000 000 000) de FCFA, le PNSR II sera financé par l’Etat, les acteurs non étatiques et les partenaires techniques et financiers.

L’adoption de ce rapport permet au gouvernement de disposer d’un cadre de référence cohérent et harmonieux pour l’opérationnalisation des politiques sectorielles en rapport avec le secteur rural, du Plan national de développement économique et social (PNDES).

– un rapport relatif à l’adoption de la Politique « Production agro-sylvo-pastorale ».

Cette politique sectorielle vise à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle par la couverture des besoins céréaliers à hauteur de 140%, à réduire l’incidence de la pauvreté en milieu rural à moins de 35%, à créer 267 500 emplois et à porter la productivité du secteur primaire par actif à plus de un million quatre-vingt-dix mille (1 090 000) FCFA. Cette politique est fondée sur la vision selon laquelle « A l’horizon 2026, le secteur agro-sylvo-pastoral est moderne, compétitif, durable et moteur de la croissance économique, fondé sur des exploitations familiales et des entreprises performantes et assurant à tous les Burkinabè un accès aux aliments nécessaires pour mener une vie saine et active ».

L’adoption de ce rapport permet de disposer d’un document d’orientation dans le secteur agro-sylvo-pastoral.

I.1.4. Pour le compte du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille :

– un rapport relatif au Rapport initial du Burkina Faso sur la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH).

Dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions générales et spécifiques de cette Convention ratifiée par le Burkina Faso le 23 juillet 2009, il ressort de ce Rapport initial du Burkina Faso plusieurs mesures prises en faveur des personnes handicapées et ce, dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la formation professionnelle et de l’emploi. Malgré ces actions, d’importants efforts restent à faire afin de lever les barrières à une participation effective des personnes handicapées à la vie socio-économique.

L’adoption de ce rapport permet à notre pays de respecter ses engagements vis-à-vis de la communauté internationale.

I.1.5. Pour le compte du ministère de l’Urbanisme et de l’habitat :

– un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Centre de facilitation des actes de construire (CEFAC).

Ce décret vise à réduire davantage les procédures, le coût et les délais de délivrance des actes de construire au Burkina Faso.

L’adoption de ce décret permet au CEFAC d’étendre ses compétences et de renforcer ses missions en matière de facilitation des actes de construire.

– un Projet de loi portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Ordre national des urbanistes du Burkina (ONU-B).

Ce projet de loi vise à réglementer et à encadrer les urbanistes du Burkina Faso autour d’un ordre professionnel pour un meilleur exercice de leur métier.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.1.6. Pour le compte du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :

– un rapport relatif à l’appui complémentaire pour assurer la couverture sécuritaire de la 19ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) qui se déroule du 24 mars au 31 mars 2018 à Bobo-Dioulasso.

II. NOMINATIONS

II. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE D’ETAT AUPRES DE LA PRESIDENCE DU FASO

– Monsieur Issiaka KABORE, Mle 111 128 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

– Monsieur Nestor Windémanéguédé OUEDRAOGO, Officier, est nommé Directeur général de l’Institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO).

C. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

– Madame Maria Goretti SAWADOGO/KORGHO, Mle 130 177 V, Magistrat, catégorie P, grade exceptionnel, 4ème échelon, est nommée Chargée de missions.

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

– Madame Zara OUEDRAOGO/OUEDRAOGO, Mle 35 881 U, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Premier Fondé de pouvoirs du Receveur général ;

– Monsieur Wendwaoga Jean Jacques KABORE, Mle 111 103 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Deuxième Fondé de pouvoir du Receveur général ;

– Madame Carol TRAORE, Mle 56 718 B, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation ;

– Monsieur Adrien SOMDA, Mle 47 704 U, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Conseiller fiscal à l’Office national de l’eau ;

– Monsieur Massa Siaka OUATTARA, Mle 235 918 P, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs du trésorier régional de la Boucle du Mouhoun ;

– Monsieur Fulbert NANA, Mle 49 082 R, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier régional de la Boucle du Mouhoun ;

– Madame Assétou BARRY/OUEDRAOGO, Mle 52 177 E, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 10ème échelon, est nommée Trésorier régional du Centre-Nord ;

– Monsieur Siaka SORY, Mle 208 037 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs de la trésorerie régionale du Centre-Ouest ;- Monsieur Voho GNOUMOU, Mle 32 033 T, 1ère classe, 7ème échelon, Inspecteur du trésor est nommé Trésorier régional du Centre-Sud ;

– Monsieur Pindabamba NABALOUM, Mle 55 749 L, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Trésorier régional du Plateau-Central ;

– Monsieur Jean ZINSONE, Mle 46 263 C, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier régional du Sud-Ouest ;

– Monsieur Aristide Marie Edmond TOUGMA, Mle 216 457 F, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon est nommé Agent Comptable au Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma ;

– Monsieur Palamanga Valery TANKOANO, Mle 91 638 B, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon est nommé Agent Comptable de l’Agence de l’Eau du Gourma ;

– Monsieur Bolbien Noufou PARE, Mle 225 026 V, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon est nommé Agent comptable du Centre hospitalier régional de Koudougou ;

– Monsieur Seydou OUATTARA, Mle 119 287 B, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Trésorier principal de la province des Balé ;

– Monsieur Tobouré GANDRE, Mle 208 016 M, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Trésorier principal de Kongoussi, Province du Bam ;

– Monsieur Salif KONE, Mle 59 658 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Trésorier principal de Kombissiri, Province du Bazèga ;

– Monsieur Zakariya OUEDRAOGO, Mle 104 315 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier principal de Diébougou, Province de la Bougouriba ;

– Monsieur Moussa LENGANE, Mle 57 169 D, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Trésorier principal de Zorgho, Province du Ganzourgou ;

– Monsieur Adjima Nicolas OUALI, Mle 53 716 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Trésorier principal de Bogandé, Province de la Gnagna ;

– Monsieur Larba SORGHO, Mle 216 183 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Trésorier principal de Dano, Province du Ioba ;

– Monsieur Antoine SEBOGO, Mle 216 180 D, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Trésorier principal de Orodara, Province du Kénédougou ;

– Monsieur Poukary BASSOUROU, Mle 53 558 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier principal de Koupèla, Province du Kouritenga ;

– Monsieur Saïdou NABALOUM, Mle 49 089 A, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Trésorier principal de Boussé, Province du Kourwéogo ;

– Monsieur Stéphane TRAORE, Mle 216 184 V, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Trésorier principal de Nouma, Province de la Kossi ;

– Monsieur Augustin YABRE, Mle 119 304 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Trésorier principal de Pô, Province du Nahouri ;

– Monsieur Bayala Olivier KIENTIGA, Mle 112 477 R, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Trésorier principal de Toma, Province du Nayala ;

– Monsieur Koudaogo PAGBELGUEM, Mle 225 027 X, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Noumbiel ;

– Monsieur Aboubacar DRABO, Mle 200 204 J, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial des impôts du Yagha ;

– Monsieur Oumarou SERE, Mle 104 646 L, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier principal de Yako, Province du Passoré ;

– Monsieur Bakari TRAORE, Mle 0031 969 N, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Trésorier principal de Réo, Province du Sanguié ;

– Monsieur Saïdou SAWADOGO, Mle 56 713 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Trésorier principal de Léo, Province de la Sissili ;

– Monsieur Abdou Razague MAIGA, Mle 96 940 D, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Trésorier principal de Tougan, Province du Sourou ;

– Monsieur Cheick Ali Mohamed TRAORE, Mle 104 312 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier principal de Houndé, Province du Tuy ;

– Monsieur Sami SON, Mle 208 036 R, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Trésorier principal de Sapouy, Province de Ziro ;

– Monsieur Boureima OUATTARA, Mle 216 173 V, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier principal de Gourcy, Province du Zondoma ;

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

– Monsieur Amidou BALIMA, Mle 15 382 D, Administrateur civil, 1ère classe, 17ème échelon, est nommé Secrétaire permanent de suivi des pèlerinages religieux (SP/SPR).

F. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

– Monsieur Awalou OUEDRAOGO, Mle 262 205 A, Enseignant chercheur, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) ;

– Monsieur Idrissa OUEMA, Mle 216 175 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;

– Monsieur Amidou SAWADOGO, Mle 111 148 X, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

– Monsieur Kalifa TRAORE, Mle 32 510 M, Professeur titulaire des universités, catégorie P1, est nommé Secrétaire général ;

– Monsieur Adama BOLOGO, Mle 52 388 X, Professeur des lycées et collèges, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de cabinet ;

– Monsieur Jean Bernard BAKO, Mle 25 033 A, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur général de l’éducation non formelle ;

– Monsieur Sékouba Kimbé TRAORE, Mle 59 904 Y, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;

– Monsieur Yamba Hermann KABORE, Mle 59 692 T, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur des ressources humaines ;

– Madame Oumou Yahadiatou ZAGRE/KONATE, Mle 42 049 P, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de l’éducation non formelle des adolescents ;

– Monsieur Kirassai ZIO, Mle 30 364 T, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur de l’alphabétisation et de la formation des adultes pour le développement.

H. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

– Monsieur Evance Brice Pazagwende ZOUNGRANA, Mle 80 540 T, Pharmacien, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général de l’accès aux produits de santé ;

– Monsieur Dieudonné OUEDRAOGO, Mle 74 369 A, Professeur hospitalo-universitaire, catégorie P2, grade intermédiair1er échelon, est nommé Directeur général de l’Office de Santé des travailleurs ;

– Monsieur Souleymane OUBIAN, Mle 233 662 W, Médecin, catégorie P, 3ème échelon, est nommé Directeur général du Centre hospitalier régional de Koudougou ;

– Monsieur Bassidou SARE, Mle 49 443 V, Administrateur des hôpitaux, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général du Centre hospitalier régional de Ouahigouya ;

– Monsieur Zakariya YABRE, Mle 108 954 P, Pharmacien, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur de la pharmacie hospitalière ;

– Monsieur Pabgouam Salifou ZONGO, Mle 231 432 Y, Pharmacien, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la Politique pharmaceutique ;

– Monsieur Charles SAWADOGO, Mle 55 886 A, Pharmacien biologiste, Catégorie P, 8ème échelon, est nommé Directeur des laboratoires de biologie médicale ;

– Madame Pascaline SANOU, Mle 206 928 X, Pharmacien, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Directrice de la chaîne d’approvisionnement des produits de santé ;

– Monsieur Souleymane KONE, Mle 51 317 H, Administrateur des services de santé, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances du Centre Hospitalier régional de Koudougou ;

– Monsieur André Yolland KY Mle 53 447 X, Médecin de santé publique, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de la santé de la famille ;

– Monsieur Boukary OUEDRAOGO, Mle 215 984 Y, Médecin spécialiste en santé publique, catégorie P, 4ème échelon, est nommé Directeur des systèmes d’information en santé.

– Monsieur Lassina OUATTARA, Mle 115 842 V, Administrateur des hôpitaux, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances du Centre hospitalier régional de Dori ;

– Monsieur Roger BADIEL, Mle 82 404 E, Médecin pédiatre, catégorie P6, 5ème échelon, est nommé Secrétaire permanent du Conseil national de santé ;

– Monsieur Atina YARGA, Mle 78 233 K, Administrateur des hôpitaux, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances du Centre hospitalier régional de Kaya ;

– Monsieur Albert HIEN, Mle 97 466 Y, Médecin de santé publique, catégorie P, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé du Sud-Ouest ;

– Monsieur Natyon Dieudonné SOMA, Mle 111 281 J, Médecin de santé publique, catégorie P, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé de l’Est ;

– Monsieur Irénée WANGRAWA, Mle 95 885 W, Médecin de santé publique, catégorie P, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé du Centre-Nord ;

– Monsieur Souleymane KABORE, Mle 110 819 C, Médecin de santé publique, catégorie P, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé du Centre-Est ;

– Monsieur Noaga Célestin YAMEOGO, Mle 82 413 B, Médecin de santé publique, catégorie P, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé du Plateau-Central ;

– Monsieur Didier DIPAMA, Mle 231 504 B, Médecin de santé publique, catégorie P, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé du Centre-Sud ;

– Monsieur Moussa SANA, Mle 241 911 C, Médecin de santé publique, catégorie P, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de la Santé du Centre-Ouest ;

– Madame Zawora Rita ZIZIEN, Mle 224 354 W, Médecin de santé publique, catégorie P, 5ème échelon, est nommée Directrice régional de la Santé des Cascades.

I. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

– Monsieur Rabankhi Abou-Bakr ZIDA, Mle 78 668 Y, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

– Monsieur Allassane TRAORE, Mle 23 504 C, Conseiller en sciences et technique de l’information et de la communication, 3ème classe, 4ème échelon, est nommé Conseiller technique.

J. AU TITRE DU MINISTRE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

– Monsieur Gandaogo Fréderic François KABORE, Mle 0548, Ingénieur, qualité, hygiène, sécurité, environnement, 1ère classe, 17ème échelon, est nommé Directeur général de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA).

K. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLES

– Monsieur Jean Pierre Lamoussa KOUDOUGOU, Mle 208 055 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

– Monsieur Alssani COULBALY, Mle 212 369 C, Conseiller en Emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’Insertion professionnelle et de l’emploi ;

– Monsieur Abdel Kader BA, Mle 212 365 D, Conseiller en Emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chargé d’études en remplacement de Madame Irène ZEBA.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 mars à 22:47, par GOMDABO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitations au Nouveau Directeur général de l’OST. Félicitations également au professeur Vincent OUEDRAOGO qui a su impulser le développement souhaité à cette structure qui est devenue aujourd’hui une icône au Ministère de la santé. Bon vent au nouveau DG , bon vent à l’OST.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 22:51, par Ancien
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitations à monsieur Saré Bassidou pour sa nomination, lui qui a enseigné toute une génération d’administrateurs des hôpitaux à l’ENAM. Ce n’est que justice car il se retrouvait souvent sous les ordres de ses élèves. Bon vent à lui

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 22:55, par Grég
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    TOUTES MES FELICITATIONS A SARE BASSIDOU, UN HOMME CONNU POUR SA FRANCHISE ET SA COMPETENCE ; MONTRE NOUS MAINTENANT DE QUOI TU ES CAPABLE

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:26, par Promotionnaire
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Je crains pour la nouvelle combinaison du MENA :
    Ministre : mathématicien
    SG : mathématicien
    Directeur de cabinet : mathématicien
    Quand même félicitations à ces matheux qui tenterons de résoudre les équations aux multiples inconnues du MENA

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:39, par KALIFA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Honneur au ministre de la sante qui a mis fin au derive managerial du DG parti de loffice de sante des travailleurs. Le nouveau DG doit urgenment demander des comptes au DAF et son DRH par rapport a nos demande demploi. qui sont reste sans suite.jai marcher pour avoir la suite a ma demande lor du recrutement mais incroyable que cest un stagiaire begue qui a reusit par quel acrobati. le Dg est entoure de mauvais conseiller donc monsieur DIEUDONNE DONNE NOUS UNE AUTRE CHANCE EN ANNULANT LE RECRUTEMENT POUR NOUS PERMETTRE DE COMPETIR AU NOM DE DIEU

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 05:32, par GOMDABO
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

      Ce n’est pas parce qu’on a échoué qu’on cherche à nuire à ceux qui ont reçu. Mon frère va tenter ta chance ailleurs. L’OST est aujourd’hui un exemple en matière de recrutement. C’est l’une des rares structures qui lancent des tests pour donner des chances aux gens de competir, sinon tu as postulé où encore ? Pourtant il y a plus de 15 EPE rien qu’à la santé. C’est des exemples à encourager. Sinon les autres aussi recrutent et les textes permettent des recrutements sur mesures nouvelles. Donc si tu a échoué , ne vient pas dénigrer les gens ici. Je connais bien l’OST, je connais le DRH et le DAF et ce sont les meilleurs que j’en connais. Allez-y regarder simplement les résultats de la structure et vous saurez. Merci

      Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 06:13, par Joel
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

      Monsieur Vincent OUEDRAOGO, Directeur général sortant de l’Office de santé des travailleurs a été un des meilleurs DG qu’a connu l’établissement. Je suis agent de l’OST et je viens m’inscrire totalement en faux face à ces propos d’un candidat malheureux à un recrutement de l’OST, donc quelqu’un qui ne connait même pas l’OST. Monsieur Vincent OUEDRAOGO est en fin de mandat depuis le 08 mars passé et il fallait qu’il soit remplacé, c’est l’application des tests. L’équipe actuelle de la Direction générale de l’OST regroupe vraiment les meilleurs et qui ont aujourd’hui des résultats qui donne satisfaction. Vous parlez de recrutement aujourd’hui, ça c’est le DG sortant et le DRH qui ont amené ça à l’OST, sinon on connait comment les gens étaient recrutés. Et le recrutement est fait par un jury où participe les syndicats, les travailleurs et l’administration et le DG n’y prend pas part. Donc si vous n’avez pas été retenu, ne vous décourager pas, ne diffamez pas et préparez-vous pour les prochaines échéances . Ce n’est pas parce qu’on a été candidat qu’il faut qu’on soit forcement retenu.

      Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 08:47, par Inouss
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

      "mais incroyable que cest un stagiaire begue qui a reusit par quel acrobati" Mon frère bègue n’est pas synonyme d’incompétence !

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:43, par BELEM
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Merci au ministre de la sante depuis bobo ici on a appri que sa ne va pas. mais il nest jamais tard pour ecouter votre staff

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:44, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Monsieur le Ministre de la santé à telle allure certains Médecins de santé publique prendront leurs retraites aux postes de Diercteurs régionaux de la santé.
    Veuillez regarder autour de vous il ya des jeunes médecins en santé publique qui attendent aussi et qui d’ailleurs sont de grands bosseurs.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:48, par tot ou tard
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Courage au gouvernement de ROCK jai jamais vu autant de nomination surtout a la sante sa veut dire que sa va pas et le president na pas ecouter ces grio

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:52, par salif SAWADOGO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitations à tous ceux qui sont nommés.Seulement au Ministère de la Santé nous remarquons qu’il n y a que "Administrateur ,Pharmacien et Médecin de Santé Publique ’" qui peuvent assumer des responsabilités ?????!!!!!!. Le Professeur Meda ne fait confiance qu’aux.......pour mettre en œuvre sa vision.Pourvu que la Santé de nos population s’améliore.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:52, par wetere
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Felicitation a monsieur OUEDRAOGO DIEUDONNE nous les fournisseur avons marre nos dossier traine faite travailler votre equipe

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:59, par Bintou
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    au ministere des finances madame au lieu des nominations il faut regler le FC les prime de rendement et les ristournes rabai et remise faut donner a tou le monde part egal. puisker cest leffor commun donc pas de categorisation.Pourquoi categoriser alor que cest leffor commun : si le FC cest 100 000 fcfa et quil ya 10 employer partage part egal maintenant le salaire peu etre categoriser : cest mon soutien au ministre des finance que jencourage beaucoup dans cette foret dhomme elle se bat je veu que ROCK lepouse comme seconde epouse mais avec laccort de SIKA bien sur

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 00:04, par pamoussa
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    bravo a Nouveau DG de lost. on te connait travailleur observe a ton arrive et fait attention au zelateur au saprofite et a ces egocentrique

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 00:15, par DIALLO BOUREIMA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Mon esclave ministre de la sante a enfin compris et a proceder au changement qui convien surtou a lost. au DG de redonner une nouvell image a departement qui est tres important sinon si les travailleurs son malade et que le burkina sappauvri ce sera leur faute

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 00:21, par OUEDRAOGO ABDOUL FATAO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    je demande au dg de lost dannuler le recrutement qui sest passe. comment il faut connaitre le daaf ou le gestionnaire du personnel pour etre retenu depui on sest contituer pour voir les autorite il nous ont entendu et sauter le dg que la suite promis sui son cours car nous allons manifester si rien nest fait

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 01:26, par Jerkilo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    "I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :
    – un rapport relatif au deuxième Programme national du secteur rural (PNSR II) 2016-2020.
    .... D’un coût global de trois mille six cent vingt milliards (3 620 000 000 000) de FCFA, le PNSR II sera financé par l’Etat, les acteurs non étatiques et les partenaires techniques et financiers".
    NB : je veux comprendre. Le rapport sur le PNSR II /2016-2020 présenté en fin mars 2018. Quels résultats peut-on attendre de ce programme dont le rapport est présenté à mi-chemin et qui "sera financé par l’Etat, les acteurs non étatiques et les partenaires techniques et financiers" ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 02:59, par GUYELLA Marius
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Ouf !!! Il était temps pour ce changement à l’ONEA. L’entreprise tanguait, la santé se dégradait et le personnel se démotivait de jour en jour. Félicitation au nouveau DG. Nul doute qu’avec sa onnaissance de la maison et des hommes, la sauvegarde du joyeux et la relance de la productivité sont assurées

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 06:44, par Djibi
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Felicitations à vous mes gaza TOUGMA et GANDRE bonne suite de carrière à vous bonne chance dans vos postes respectifs

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:05, par Infirmier
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitation Dr Ouedraogo Boukary pour votre nomination. Que le seigneur vous accompagne et n’arrêtez pas de travailler bien comme vous l’aviez fait à Baskuy

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:14, par Jean MOULIN
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    " A. AU TITRE DU MINISTERE D’ETAT AUPRES DE LA PRESIDENCE DU FASO
    – Monsieur Issiaka KABORE, Mle 111 128 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières."

    Bravo ! !! Vous êtes trop forts dans ce pays. Ce qui me plaît c’est que vous êtes logique dans le mouta-mouta.

    Je vais déposer mon CV car je sais qu’il y aura d’autres nominations au "Ministère d’Etat" qui sait peut être je serai nommé SG ou DMP.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 09:24, par SAPO
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

      Dépêchez , car , il y’ aura du combo au ministère d’état auprès de la présidence. Vous n’avez pas vu à la RTB que Simon est devenu interlocuteur entre Rock et les partenaires financiers. Une délégation de la république de TAÏWAN a demander à Simon de plaider auprès de Rock pour leur cas.
      Désormais , il faut passer par Simon pour voir Rock. C’est ça le nouveau Burkina. Des gens qui cherchent par tous les moyens à occuper le premier rang.

      Répondre à ce message

      • Le 29 mars à 11:41, par Jean MOULIN
        En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

        L’appelation "Ministère d’Etat " existe - elle en droit administratif ?

        Les spécialistes du droit public aidez moi car je n’ai qu’une petite maîtrise en droit judiciaire. A l’ENAM, mon enseignant du droit de la fonction publique (paix à son âme) m’a toujours dit qu’on peut avoir un ministre d’Etat mais pas un ministère d’Etat.

        Plus grave une institution (Ministère d’Etat) est créée auprès d’une autre institution (Présidence du Faso ) qui a son organigramme et les différentes fonctions sont pourvues. Le "Ministère d’Etat " auprès de la présidence du Faso fait nommé des agents à des fonctions qui sont déjà prévues à la Présidence du Faso.

        Je suis pressé de voir le décret portant organisation du "Ministère d’Etat ".

        L’appelation "Ministère d’Etat " existe - elle en droit administratif ?

        Les spécialistes du droit public aidez moi car je n’ai qu’une petite maîtrise en droit judiciaire. A l’ENAM, mon enseignant du droit de la fonction publique (paix à son âme) m’a toujours dit qu’on peut avoir un ministre d’Etat mais pas un ministère d’Etat.

        Plus grave une institution (Ministère d’Etat) est créée auprès d’une autre institution (Présidence du Faso ) qui a son organigramme et les différentes fonctions sont pourvues. Le "Ministère d’Etat " auprès de la présidence du Faso fait nommé des agents à des fonctions qui sont déjà prévues à la Présidence du Faso.

        Je suis pressé de voir le décret portant organisation du "Ministère d’Etat ".


        L’appelation "Ministère d’Etat " existe - elle en droit administratif ?

        Les spécialistes du droit public aidez moi car je n’ai qu’une petite maîtrise en droit judiciaire. A l’ENAM, mon enseignant du droit de la fonction publique (paix à son âme) m’a toujours dit qu’on peut avoir un ministre d’Etat mais pas un ministère d’Etat.

        Plus grave une institution (Ministère d’Etat) est créée auprès d’une autre institution (Présidence du Faso ) qui a son organigramme et les différentes fonctions sont pourvues. Le "Ministère d’Etat " auprès de la présidence du Faso fait nommé des agents à des fonctions qui sont déjà prévues à la Présidence du Faso.

        Je suis pressé de voir le décret portant organisation du "Ministère d’Etat ".

        Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:16, par LEYAK
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    En lisant certains commentaires,étonnant que ces personnes se plaignent d’avoir échouer aux différents concours de recrutement dans la fonction publique,c’est INQUIETANT !!!!!!!!!!!!!!! Ou va-t’on mon cher FASO ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:22, par L’IMPERIAL
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    On attend toujours un DG au CHR de Gaoua pour éviter le blocage du bon fonctionnement de cet EPS

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:33, par SANOU
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Au ministère de la santé, nous commençons à entrevoir la physionomie des niveaux central et intermédiaire, qui ressemble à un jeu d’échiquier.
    Félicitations à tous les nouveaux directeurs,certaines nominations sont déjà contestées, sachez que vous n’avez pas droit à l’erreur vous êtes surveillés. Remplissez bien vos lettres de mission, dès qu’il y a un bruit de billets de banques demandez les avis de vos conseillers financiers, c’est un point faible des professionnels de la santé. Conseil d’un chat échaudé.
    Nous attendons de voir ce qui se passera au niveau périphérique dans les districts sanitaires/provinces, où sont soignés 80% de la population du pays. Nous attendons des chefs d’équipes qui se lèvent à 2 heures du matin pour gérer les urgences sanitaires pas des griots encensoirs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 08:50, par sakakoukounou
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitation à Monsieur Lassina OUATTARA Administrateur des hôpitaux et des services de santé nommé DAF du CHR de DORI.Bon vent ! que Dieu accompagne tous les administrateurs nommés au poste de responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:08, par Alexandre
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitation au Dr Yabré pour sa nomination. Le chantier est est immense mais je sais que vous relèverez le défi. je vous souhaite plein succès.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:11, par attégban
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    félicitation au nouveau SG du MENA.Bonne chance !
    les agents du MENA ont aussi besoin de Fond Commun comme motivation

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:25, par Le Debf
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Je ne vois pas dans ce compte-rendu un seul élément relatif à la dissolution de la milice islamique de Pouytenga.
    Y a-t-il erreur ou c’est moi qui ai mal suivi la radio ? Merci de m’éclairer svp.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:33, par n
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    C’est vraiment dommage que le Ministre de la santé n’ouvre jamais ses yeux sur la pagaille totale que vit le CNRFP de nos jours . Agissez vite et même très vite sinon ce centre avance lentement et surement vers un fiasco. Il est impératif que vous fassiez un signal fort pour y ramener l’ordre.Il faut opérer un réel changement à tous les niveaux car à ce rythme de fonctionnent aucun espoir ne se point à l’horizon pour la lutte contre le paludisme au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:56, par tapseureula
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitations à mon esclave Dr André KY, à qui nous allons confier maintenant la santé de nos femmes et nos enfants. Courage !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 10:27, par Le Faso d’abord
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Felicitations à la nouvelle equipe du MENA. Ouvrez les yeux sur les affectations par complaisance, les heures fictives de vacations mentionnées par certains professeurs egalement les conflits de competence entre enseignants au bureau et les PAG. Que Dieu vous accompagne.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 11:28, par ouedraogo idrissa
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    félicitations à Dr Moussa SANA .bon vent à lui

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:39, par Gorko
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Félicitation au camarade Badiel Roger, qui a su pauser les bases de la direction de la logistique et des urgences médicales, qui est à nos jours une structures fonctionnelles.Tous nos encouragements pour ces nouvelles fonctions à vous confiées.
    Félicitation également au Camarade Oubian Souleymane par sa nomination à la tête du CHR de Koudougou.
    Cependant dans une approche centrée sur le patient et dans l’approche communautaire, le Ministre de la Santé pour réussir davantage impliqué tous les intervenants dans la santé pour une bonne synergie d’action.
    Pour la santé de nos populations, taisons nos égos et travaillons la main dans la main.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:45, par ouedraogo idrissa
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    félicitations à Dr Moussa SANA .bon vent à lui

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:54, par ouedraogo idrissa
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    monsieur BASSIDOU SARE.FELICITATION ! après un long parcours comme le votre ,vous le mériter humblement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:03, par HONORABLE
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    félicitation à DR OUBIAN nouveau DG de koudougou beaucoup de courage et que DIEU t’aide tu relèveras ce défis

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:46, par Agent de santé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Quelle nique du gouvernement au REN-LAC .Alors que la veille parmi les points soulevés par le REN-LAC au président du Faso figurent le respect des textes relatifs au recrutement des DG des Etablissements publics de l’Etat par la procédure d’appel à candidatures,voilà que le lendemain même de l’audience le conseil des ministres procèdent à des nominations de DG d’hôpitaux sans appel à candidatures en flagrante violation de leurs statut général et statuts particuliers .Et le plus effarent c’est de voir des internautes applaudir ce genre de comportements de nos autorités .Et on s’étonne après que les ministères soit gérés comme un cabaret ou des champs de papa .

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 05:52, par molotov
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    PAUVRE ARBA JULES,désormais ex DG de l’onea.La campagne haineuse contre lui sur facebook aura eu raison de lui.nommé dans la foulée de la prise de pouvoir du MPP, il aura fait moins de 2 ans comme DG.Pas assez pour changer grand chose à ce mastodonte problemeux de l’onea..ironiquement surnommé Office National de l’ Eau et des Affaires.
    En tout cas,quand le chat n’est pas là, les souris dancent..
    Salif DIALLO, son protecteur mort et enterré, il devait d’attendre à son éjection de son fauteuil.
    Et c’est réparti... Au suivant.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 14:12, par Pially
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 mars 2018

    Ouaro à dévoilé ses intentions à travers ce que je qualifierai de razzia au sein du MENA. Vivement que cela change la donne dans ce département qui stagne depuis bientôt une décennie.Bon vent aux nouveaux promus.Bon repos aux sortants.On attend la suite (directeurs régionaunx et provinciaux)qui sont les vraies gangraines du système.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés