Conseil des ministres : L’association instigateur du « groupe de sécurité islamique »dissoute pour activité non conforme à son récépissé

jeudi 29 mars 2018 à 00h49min

Le conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 28 mars 2018 sous la présidence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Des dossiers de fond ont été examiné lors dudit conseil dont trois évoqués par le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou.

Conseil des ministres : L’association instigateur du « groupe de sécurité islamique »dissoute pour activité non conforme à son récépissé

- Concernant le ministère en charge des Finances, le ministre en charge de la Communication a indiqué que le conseil a adopté un décret portant procédure d’exécution de la solde mensuelle des agents publics de l’Etat. Ce décret va désormais dans le sens du gouvernement qui veut que désormais, les paiements en numéraire soient totalement bannis de l’Administration et de réduire en même temps les délais de paiement.

- Au niveau du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, le conseil a adopté la politique sectorielle agro-sylvopastorale pour la période 2017-2026 avec trois grands axes de déploiement : la sécurité alimentaire nutritionnelle, la résilience des populations vulnérables, la compétitivité des filières et l’accès au marché et la gestion durable des ressources naturelles.

- Pour ce qui du ministère de la Femme, Rémis Dandjinou a déclaré que le conseil a adopté un rapport lié aux efforts du Burkina Faso dans la lutte contre les handicapes. Depuis 2009, le Burkina a ratifié cette convention et l’adoption de ce décret permet de se conformer à une exigence de cette ratification.

Les communications orales ont porté sur un certain nombre de questions notamment la situation du « groupe de sécurité islamique », a indiqué le porte-parole du gouvernement. Selon lui, le ministre de la sécurité a rappelé les éléments qui ont été mis en œuvre à savoir, le premier communiqué et le communiqué conjoint avec le MATD et la note du haut commissaire adressé à l’association qui lui notifie sa dissolution.

« Sur ces questions, il y a, semble-t-il, d’autres groupes du même type qui existent dans certaines provinces. Les haut-commissaires et les gouverneurs ont été mandaté par leurs pouvoirs hiérarchiques, de prendre toutes les dispositions pour que si ces associations ne respectent pas les termes des agréments qui leur ont été donné, qu’elles soient également dissoute », a affirmé le ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou.

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Messages

  • C’est bon mais ce n’est pas arrivé, car des têtes doivent tomber ; S’il est vrai que les instigateurs d’une telle entreprise sont aller voir la Gendarmerie et leur ont montré la tenue et que que rien n’a été entrepris pour les arrêter, alors là convenez avec moi que c’est grave. Et puis ceux de Pouytenga disent qu’ils se sont inspirés de ceux d’autres localités du Burkina Faso en l’occurrence Cinkancé et ailleurs, donc Messieurs les gouvernants il y a du boulot.

    • Tu as lu dans mes pensées. En effet si le CB et le commissaire de la zone ont été saisis et qu’ils n’ont même pas été capables d’anticiper pour interdire cette tenue, je crois qu’ils ne méritent pas d’être respectivement à la tête d’ une gendarmerie et d’un commissariat. Je crois que désormais, il faut nommer des commissaires et des CB qui ont de vrais plans stratégiques à court, moyen et long termes mais pas nommer des gens qui vont passer leur temps à attendre qu’on leur dise tout le temps ce qu’ils doivent faire.

    • le service de renseignement burkinabé s’appelle "réseaux sociaux" qui a informé le ministère de la sécurité des fotos et vidéo d’individus en tenue comme des vigiles, des scouts, des koglwéogo... Ces renseignements ont permis au ministère de qualifier ces individus de sécurité islamique à travers un communiqué lamentable entériné par un conseil de ministre qui est incapable de dire qu’en est on arrivé là ni de citer le nom de l’association dissoute. C’est malheureux.

  • Chers gouvernants, voilà que vous n’êtes même pas renseignez par vos représentations administratives républicaines, et c’est comme s’ils font exprès. Si non comment comprendre ce que vit à nos jours notre pays, et que ces genres d’initiatives ne les inquiètent pas dans les localités. Quel est le rôle des conseillers et autres. Comme vous êtes à Ouaga 2000 vous ne comprenez pas la radicalisation de beaucoup de nos population aujourd’hui. Ce secte a pris de l’ampleur. Vive nos musulmans que nous sommes nés trouver. Viva.

    • Slttttt. et quel genre "de musulmans vous êtes nés trouver "...Et qu’est-ce qui est "secte "selon tes propres mots ?

    • La radicalisation n’a jamais été un problème. être radical c’est être rigoureux. Vous parlez de pratiques ou se mélangent des percepts islamiques et ancestrales non conformes à la religion d’Allah et vous dites vivent ses pratiques. Le musulman qui connait sa religion ne dira pas cela même s’il a du mal à se conformé scrupuleusement à sa religion. Si des gens veulent bâcler leur foi par ignorance ou pour des intérêts matériels cela n’engagent qu’eux mais laisser ceux qui veulent être rigoureux dans leur foi tranquille. Je croie que c’est la méconnaissance de la religion d’Allah qui fait que certains appellent cela secte.
      Si le Gouvernement doit dissoudre les associations du genre "sécurité islamique" pour non conformité avec leur reprécisé qu’il le fasse pour tous les groupes dans la situation. Le Gouvernement fait preuve d’iniquité en prenant la décision de dissoudre une et demandé aux autres de se conformé. Il devait les dissoudre tous et demandé aux gouverneurs de veiller à son effectivité.
      Certains ont assimilé le groupe sécurité islamique à un groupe d’autodéfense. Pourquoi cette aggravation ?

  • on attend le contenu integral de ce conseil pardon prenez de bonnes decisions car le pays en a besoin

  • C’est clair et net. On ne doit même pas tourner avec ce genre d’initiatives comme c’est le cas de cette foutue d’association. Dissolution pure et simple.
    Avec des initiatives pareilles, les terroristes vont certainement s’infiltrer, ils vont les financer et la finalité, c’est créer un "Boko Haram" ou un groupe pareil ici dans notre cher Faso.
    Bravo au gouvernement pour cette décision.

  • Médiocre comme compte rendu de conseil de ministres ! Texte plein de fautes d´orthographe. Contenu, fond et forme du texte laissant á désirer. Respectez le peuple au moins !

  • Problème mal posé = mauvaise solution.
    Conséquences facheuses.
    Que nos gouvernants ne se laissent pas dictés par Facebook

  • Bravo !!!
    Mais il faut passer en revue l’ensemble du territoire car Pouytenga n’est pas la seule localité concernée.

  • Attention. Une cellule dormante . approfondez l’enquete ..fin des longs discours

  • La dissolution de ce fameux groupe de sécurité islamique est vraiment salutaire du conseil surtout au regard de cette turbulence d’insécurité qui prévaut notre pays en ces temps ci, je lance un appel à tout les responsables des collectivités territoriales et des conseillers municipaux à doubler de vigilance et à faire preuve de fermeté afin qu’on puisse tout ensemble bannir ce genre de phénomène de nos sociétés.

    • C’est la dissolution de l’association instigateur du « groupe de sécurité islamique » ; pas seulement le groupe de sécurité islamique. Tout le monde à la poubelle. Récepissé annulé.

  • Que sait sait finalement le gouvernement de cette affaire dite « groupe de sécurité islamique », il faut davantage informé les citoyens. sinon c’est trop facile, je trouve qu’il ya trop d’émotion dans cette affaire.

  • Vive les reseaux sociaux que certains qualifient de l’incarnation du diable.
    De toutes facon nos autorites et forces de l’ordre locales dorment profondement, mais s’etonnent des mauvais reveils. Mais ces sectes comprendront que s’ils ne peuvent pas avoir la securite de leur foi, que leur leader soient alors candidats aux elections presidentielles de 2020 pour esperer avoir une securite personnelle reconnue. Ce type se permet de dire que c’est le coran lui meme qui dit de nous organiser ainsi et oubli qu’au Burkina, ni le coran , ni la bible ne prime pas sur la loi. Le probleme est que la plupart de ces precheurs ne connaissent rien d’autre que le contenu du Coran qu’ils prennent pour seule verite absolue. Meme pas le reglement interieur de son association. Le leadership de l’incompetence inconsciente ! Lol

    • tu ignore que que les lois ont pour base la bible qui a été confirmée par le coran. le type dont tu parle a subit plus d’injures que ça. n’ais pas peur de donner prononcer son nom et vomir toute injure en toi. tu ne pourra t’empêcher de croiser le tout puissant.

  • Concernant la dissolution de l’ association de Pouytenga, la sanction est lourde et rapide. La FAIB a commencé une enquête , il fallait la laisser terminer et lui confier la sensibilisation de l’ association . Vous ne pouvez pas la dissoudre brusquement .C’ est ainsi que naissent les frustrations .

    • La FAIB n’est qu’une association. Elle n’est pas l’Etat et personnellement je ne me reconnais pas en a la FAIB. Les burkinabé n’ont pas élu la FAIB pour gérer le problemes de sécurité du pays. Et personne ne les a mendaté ; ils se sont autosaisie (ce qui est louable).Les arabes viennent nous vendre leur bagarre interminable et vous voulez que l’on entre dedans. Depuis des millenaires ils se tuent pour soit disant avoir la verité et etre les vrais depositaire de l’heritage du prohpete. Nous on n’a rien a voir dans ça. Prenez l’argent et contunions nos tradition " roghon miki". vive le Mogho Naba edt nos chef traditionelles. C’est ça notre religion.

    • Effectivement... Ainsi naisse les frustrations. Je pense même qu’il faut allé plus loin en bannissant le terme qu’on a employé pour nommé cette sécurité... Je n’apprécie guère cette appellation de "sécurité islamique". Ça porte à confusion et c’est dangereux...

    • en étant roghon mini tu es loin de FAIB qui regroupe les musulmans.

  • Ne considérez pas la dissolution de cette association comme une victoire sur un réseau terroriste.
    Le combat est devant. Ne grossissez à la loupe ce spectacle de sorte à oublier nos véritables ennemis.
    Ce qui s’est passé à mon sens, c’est la conséquence d’une ignorance des institutions du pays par les responsables de cette association. C’est la tenue qui est le péché impardonnable.
    Merci aux autorités pour leur prompte réaction .

    • Ce n’est pas la méconnaissance des institutions du pays mais plutôt l’incompétence des autorités locales puisque ses derniers affirment les avoir approché pour montré le modèle avant que cela n’arrive. Et quant les tenues sont arrivées ils sont allés les montré. Vous parlez de quoi ?

  • Réaction épidermique et laxiste du gouvernement. S’il est vrai, comme le dit l’internaute Bantchandi, que la gendarmerie était informée et qu’il y a eu des précédents dans d’autres localités du Centre-est, alors il ne faut pas se contenter de dissoudre l’association mise en cause qui a été induite en erreur par des FDS. Les responsables locaux de ces dernières doivent aussi être sanctionnés et une investigation plus approfondie menée sur l’ensemble du territoire pour cerner l’ampleur du phénomène. Tant que la corruption va gangrener nos FDS, il ne faut pas s’étonner de tels dérapages et insouciances.

  • Au tour maintenant de toutes les autres associations de même nature. Ayez le courage. Évitez la "politique de l’autruche". Sinon....

  • C’EST RIDICULE COMME MODE DE GOUVERNANCE. UNE NAVIGATION A VUE : CETTE PROCÉDURE DE DISSOLUTION EST IRRÉGULIÈRE ET ATTENTATOIRE AUX LIBERTÉS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES.
    DEMAIN CA SERA LE TOUR DE QUELQU’UN D’AUTRE

    LISEZ : la loi 064-CNT du 20 octobre 2015 portant liberté d’association au Burkina Faso. NO COMMENT !

    Article 61 : Lorsque l’association ne respecte plus ses propres statuts relatifs à son
    fonctionnement régulier, le ministre en charge des libertés publiques lui adresse un
    avertissement.

    Article 62 : En cas de violation des lois et règlements de la république par une association et en cas de trouble à l’ordre public, le ministre en charge des libertés publiques prend un arrêté de suspension de toutes activités de l’association concernée.
    L’arrêté de suspension est motivé et comporte la durée de suspension qui ne peut excéder
    trois mois.

    Article 63 : La dissolution de toute association, union ou fusion d’associations, intervient selon les conditions ou dispositions fixées par les statuts.

    Toutefois, lorsqu’il est établi après une enquête diligentée par des agents assermentés, que
    l’association poursuit une cause ou un objet illicite ou contraire aux bonnes mœurs, ou qu’elle se livre à des activités contraires à ses statuts, ou à des activités qui revêtent le caractère d’une milice privée, la dissolution de l’association est prononcée par DÉCRET PRIS EN CONSEIL DE MINISTRE, sur proposition du ministre chargé des libertés publiques.

    • Ici nous sommes dans un contexte particulier. Il s’agit de SECURITE svp !

    • merci pour la pertinence de la source du droit.
      c’est dommage que les gens ne s’en rendent pas compte que c’st la pièce ou élément central que chacun doit s’Appuyer pour analyser des faits.

  • Cher internaute,renseignez vous bien sur ces associations et arrêter de terroriser les gens.le seul problème ici c,est la tenue.Ces associations travaillent pour la cohésion de la population dans plusieurs domaines : l,insalubrité,l,incivisme,la santé,la pauvreté etc... Dans le domaine de la santé il n y a pas une structure ou une association qui fait des don de sang en quantité que ces associations ,allez vous renseigner au niveau du CNTS.Seulement quand ils le font ils ne font pas de publicité comme les autres.si vous trouver que la tenue n,est pas conforme et que l,association mène des activités qui ne sont pas conforme à leur reprécisé alors rappeler les à l,ordre, avertisser les et surveiller les.Nos gouvernants sont des poules mouillées.vous allez foutre le camp en 2020.

    • Merci Yacoub. Nos Gouvernants aujourd’hui ont tendance suivre la volonté de la masse ignorante qui ne cherchent qu’un chaos pour espérer sortir leur tête au soleil. En responsable, on ne prend pas une décision sur un coup de tête. C’est radical cette décision et on sent la passion dernière. On n’aurait simplement sanctionné les autorités locales qui les ont donné leur autorisation et rappeler à l’ordre cette association. L’Etat doit cultiver la sagesse.

  • Il faut placer les membres de ce groupe sur une liste et ils feront l’objet d’une surveillance particulière. C’est une question de lutte !

    • Vous dites"Il faut placer les membres de ce groupe sur une liste et ils feront l’objet d’une surveillance particulière. C’est une question de lutte !" Vous ne trouvez pas que vous exagérez ? Ou bien vous avez un problème personne avec les membres ?

  • Vous êtes sucrés !!!!
    Vous avez entendu le cri du cœur du peuple. C’est ça que l’on dit écouter son peuple.
    Merci merci et merci.

  • Ce que tu dis internaute "Vérité fait mal" ce n’est pas faux, mais vois-tu le contexte ne sied pas. C’est un terreau favorable pour recrutement afinalimenter les foyers djihadistes sous-régionales. Je veux demander à l’État de tout faire pour suivre la règlementation, pour dissoudre cette association afin de nous éviter que des illuminés ne démontent l’acte gouvernemental en démontrant ces manquements à la loi en la matière. Je vous demandent Messieurs et Mesdames les agents du MATDS et les imminents juristes, faites votre boulot.
    Vous savez dans les années 90 avec le vent du renouveau démocratique qui a soufflé sur le continent, un richissime homme d’affaires nigérian du nom de Mouchoud Abiola avait gagné les élections présidentielles mais la junte militaire pour une question sécuritaire refusa qu’il accède au pouvoir il est mort en prison ainsi que beaucoup d’autres membres de sa famille. Tout simplement l’homme avait une milice super armée et l’armée des généraux nigérians a vu un danger pour leurs affaires . A vous d’en jugez.

  • Bonjour
    Pour ma part il ne faut pas s’arrêter à la dissolution de cette association ; un mandat de perquisition doit être donné aux FDS afin de leur permettre de perquisitionner chez chacun des membres qui avaient été enrôlés dans cette sécurité islamique au fi de s’assurer qu’ils ne disposent pas d’arme à feu.
    Merci et que Dieu protège le Faso

  • A mon humble regret, je trouve ici des autocritiques non satisfaisantes de quelques internautes envers la décision aussi rapide d’annuler le récépissé de cette défense Islamique : Pour ma part, c’est une victoire pour nous les internautes de bonne foi. Comme a mon habitude, je tire a bout pourtant avec ma vérité sur ce qui ne va pas, ou de ce qui va : Et ici, je félicite son excellence Roch Kaboré d’avoir écouté son peuple, et surtout je lui demande de veiller que ça ne se reproduise plus dans tout le territoire de notre pays. Quand a ceux qui se plaignent encore, que son excellence Roch Kaboré et son équipe sache, "Quoiqu’il fasse pour son pays, aucune bonne action ne trouvera grâce aux yeux de leurs détracteurs, vu aussi leur laxisme sur beaucoup de sujets qui touchent le peuple, comme cette défense Islamique dont il a fallu que les internautes des sites des réseaux sociaux et les râleurs des maquis se tiennent debout avant que vous bougiez.

    Désormais monsieur le président, réveillez-vous d’avantage et tapez sur votre table pour dire que ça suffit ! Comme cette grève du ministère des finances prévu pour faire perdre de l’argent a l’état, une grève que je soupçonne qu’il y a une main derrière pour mettre le pays a genoux et instaurer quelque chose sans nom pour barrer la route de l’alternance politique voulu par le peuple et sa jeunesse. Merci monsieur le président de nous lire, et de nous avoir écouté. Continuez de nous lire et de nous écouter.

  • A lire le communiqué du Gouvernement, on se rend compte qu’il est conscient que d’autre associations du genre sont dans d’autres localités. mais il a simplement dissout cette association à cause des réactions des gens...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés