Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Pratique des arts martiaux : Des clubs du Karaté-Do-Shotokan en stage de perfectionnement

Accueil > Actualités > Sport • • mardi 27 mars 2018 à 22h12min
Pratique des arts martiaux : Des clubs du Karaté-Do-Shotokan en stage de perfectionnement

Du 24 au 25 mars 2018, l’Institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH) à Ouagadougou, a abrité un stage de perfectionnement des membres des clubs du Karaté-Do-Shotokan. C’est le grand maître venu du Nigéria, Bobby Bangboyé, ceinture noire 6e Dan, membre de la fédération mondiale de Karaté-Do-Shotokan qui a piloté ce stage à l’initiative du Nébié club.

Les corrections au niveau des déplacements, le perfectionnement des coups de poing, la rotation de la hanche, la posture, la maitrise de soi et de la respiration. Ce sont en partie ces aspects techniques qui ont été développés par l’expert nigérian durant ces 48 heures pour la centaine de stagiaires. Selon maitre Adama Galbané, ceinture noire 6e Dan, ce stage s’inscrit dans le cadre des activités du Nébié Club de Karaté – Do – Shotokan. C’est lors d’un de ses stages à Lagos au Nigeria qu’il a fait la rencontre de l’expert Bangboyé au mois d’octobre 2017. De là est née l’idée d’organiser un stage de perfectionnement pour les clubs de l’Union burkinabè des clubs autonomes d’Arts martiaux (UBCAK) afin de développer la discipline. Et c’est chose faite.

Maitre Adama Galbané, ceinture noire 6e Dan

Ce stage qui a uniquement concerné ceux qui portent de la ceinture verte à celle noire vise à capitaliser les connaissances déjà acquises. Le résultat est satisfaisant du point de vue de la réceptivité des stagiaires, toute chose qui ne peut que réjouir le président de l’UBCAK, présent pour la circonstance. Et ce ne sont pas les stagiaires Joseph Naon et Dieudonné Kaboré, membres du Nébié Club, tous ceinture noire 2e Dan de Karaté-Do-Shotokan qui contrediront leur maitre. Pour eux, il est toujours bon d’avoir un expert pour avoir un point de vue commun du karaté enseigné dans les différents clubs. « Avec cet expert, nous avons corrigé certaines choses que nous ignorons telles que les déplacements puisqu’en karaté l’on apprend toujours. On grandit, on revient à la base pour corriger ce qu’on a appris et perfectionné », a souligné le karatéka Kaboré. Il est satisfait de ce stage car ce sont des occasions qui permettent de revoir les éléments fondamentaux du karaté, sa philosophie et bien d’autres aspects de la discipline.

L’expert nigérian Bobby Bangboyé

L’expert nigérian Bobby Bangboyé, ceinture noire 6e Dan, membre de la fédération mondiale de Karaté-Do-Shotokan, a trouvé bon le niveau de ses stagiaires. « Je suis juste venu pour apporter un petit plus, mais également avoir un point de vue commun de plusieurs techniques. Sinon que les fondamentaux sont déjà là et l’on sent que les gens travaillent », a-t-il indiqué. Pour lui, le karaté n’est pas seulement sportif, c’est aussi un art martial. Etant donné que les gens font plus de compétitions, il y a certains fondamentaux comme la flexibilité, la respiration, la maitrise de soi qui ont été oubliés et c’est ce qu’il s’est attelé à corriger.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés