Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Les talents sont innés, l’éducation les développe, les circonstances les mettent en jeu ou les rendent inutiles.» François Gaston de Lévis

SNC Bobo 2018 : La foire artisanale et commerciale officiellement lancée

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • lundi 26 mars 2018 à 14h58min
SNC Bobo 2018 : La foire artisanale et commerciale officiellement lancée

Après l’ouverture officielle de la 19eme édition de la semaine nationale de la culture, SNC Bobo 2018, le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango a procédé au lancement officiel de la foire artisanale et commerciale ce dimanche 25 mars 2018, au siège de la SNC. Environ 476 stands sont aménagés pour accueillir les exposants et les milliers de visiteurs.

La coupure du ruban par le ministre de la culture Abdoul Karim Sango et la visite des stands ont ponctué le lancement officiel des activités de la foire artisanale et commerciale de cette 19eme édition de la SNC. En effet, la Semaine Nationale de la Culture (SNC Bobo 2018) dans sa vocation de plus grand festival culturel du Burkina Faso allie à la compétition dans les différentes catégories, une diversité d’activités culturelles, artistiques et de loisir. Ainsi, la foire artisanale et commerciale est une vitrine de promotion des différents secteurs de l’activité socioéconomique et culturelle. Cette foire se tient du 25 mars au 1er avril 2018 au siège de la SNC de 09h à 20h.
Venus des quatre coins du Burkina Faso et d’ailleurs, les animateurs de la foire donneront à voir une diversité de produits, de l’agro-alimentaire à l’artisanat d’art en passant par la médecine traditionnelle.

Visite des stands par les autorités

« La foire artisanale et commerciale accueille une diversité d’exposants évoluant dans divers domaines dont les services, les télécommunications, l’informatique et les technologies de la communication, les banques et assurances, le commerce, l’artisanat d’art, l’industrie et les mines, l’agriculture, la pharmacopée traditionnelle, etc. », a indiqué Etienne Lompo, président de la commission foire.

La foire artisanale et commerciale est le lieu par excellence des affaires au regard de son caractère populaire. Ainsi, sur l’aire de la foire, il y a 476 exposants (nationaux et internationaux).

Au regard des difficultés qu’a connues la dernière édition en 2016 (l’incendie sur le site de la SNC), un certain nombre d’innovations a été apporté cette année.Tous les exposants sont assurés par la Générale des Assurances (GA) et ils ont reçu une charte et un cahier de charge qu’ils se sont engagés à respecter. Les matériaux des stands selon Etienne Lompo, ont connu une amélioration par rapport aux éditions antérieures. Par ailleurs, pour plus de sécurité, le nombre des exposants a été diminué cette année.

Les exposants souhaitent un bon déroulement de la SNC

Compaoré Rita Nadine, exposante

Compaoré Rita Nadine, une exposante, pour sa part trouve que pour un début, cette édition de la foire n’est pas active. Elle apprécie cependant le dispositif sécuritaire mis en place au regard de l’insécurité qui prévaut au Burkina Faso. C’est pourquoi, elle salue le courage des forces de défense et de sécurité dans leur lutte quotidienne.
Côté organisation, elle constate qu’il n’y a pas trop d’amélioration cette année. « Il y a des gens qui se promènent depuis ce matin avec leurs tickets et leurs marchandises en main et ne savent pas où se trouve leurs stands », a-t-elle déploré. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Femmes artistes musiciennes : Maï Lingani prend la tête de l’ABFAM
Prestations d’artistes lors des cérémonies : Et si on faisait appel à des porteurs de messages ?
1e édition du BIFA : 26 acteurs de la mode et du textile distingués
Musique : Salif Widiga, la coqueluche des commerçantes
Culture, sports et loisirs : Le cadre sectoriel fait son introspection
Cinéma : La salle de Pissy rebaptisée « Canal Olympia Idrissa Ouédraogo »
Langues maternelles : « On ne peut rien construire de durable en empruntant l’outil langagier à une autre culture », Pr Albert Ouédraogo
Religion et culture : L’archidiocèse de Ouagadougou va se doter d’un musée
FESTICO 2019 à Bobo-Dioulasso : Pari gagné pour les organisateurs
Burkina : L’Union européenne et l’Agence française de développement au secours de l’industrie culturelle
« Un avenir au pays des falaises » : Un programme de développement touristique dans les Hauts-Bassins et les Cascades
Culture : « Ouaga émoi » pour décrire le quotidien de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés