Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

LEFASO.NET | Par • lundi 26 mars 2018 à 15h13min

« Le lundi 19 Mars, nous découvrions dans la presse un écrit signé de Mamadou Sanou pour le compte des ressortissants de l’Ouest du Burkina. Dans cet écrit, l’intéressé bien connu à Ouagadougou pour ses activités à relent ethnicistes et militant CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir, ndlr)), tente de faire une récupération éhonté de certaines situations à des fins régionaliste et politique. Nous n’avons pas connaissance de l’existence d’une telle organisation de ressortissants, encore moins qui sont ses membres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

Par cet écrit, nous ressortissants de l’Ouest de tout horizon confondu, voudrons apporter un démenti à certaines allégations faites. Nous réaffirmons notre opposition à tout esprit régionaliste tendant à remettre en cause l’unité et la cohésion nationale tant chère à nos autorités coutumières locales qui ayant compris très tôt l’esprit de l’Etat nation, ont accordé une attention particulière à toutes les communautés résidentes depuis avant les indépendances.

C’est ce qui fait de la ville de Bobo une ville cosmopolite où se sont intégrés maliens, guinéens, béninois, togolais, etc. au temps de l’AOF (Afrique occidentale française, ndlr), avec les populations locales sans heurt.

Le sieur Mamadou Sanou dans son écrit, évoque la question des koglweogos, de l’implantation de l’usine de transformation du coton et la formation du dernier gouvernement Paul Kaba comme étant des preuves de marginalisation de la région de l’ouest voire son délaissement par les autorités actuelles. Nous n’avons pas la même perception ni la même analyse de ces évènements tels que caricaturés par Mr Mamadou Sanou.

De l’installation des « Koglweogo » dans certaines localités de l’ouest du Burkina,
Ce groupe d’autodéfense, organisé pour combler le vide sécuritaire dans certaines régions du pays a certes tenté de s’installer dans certaines localités de l’ouest. Des incompréhensions nées de cette situation avec les populations locales ont vite été gérées par les autorités locales en application du décret sur les initiatives locales de sécurité pris par le gouvernement et sur ses orientations officielles. Le phénomène des koglweogos est purement un phénomène social qui transcende les considérations politiques. Vouloir faire un lien forcé de ce phénomène avec le pouvoir en place, est une tentative vaine et grave de récupération politique.

De notre point de vue, ce phénomène social est comme une réponse au déficit réel de sécurité plutôt qu’une duplication des structures ethniques. Nous affirmons que la réponse structurelle à ce déficit sécuritaire ne saurait consister en la prolifération de ces groupes d’auto-défense sur le territoire, mais plutôt au renforcement des prérogatives régaliennes des forces de défense et de la sécurité dans un cadre républicain.

De L’implantation à Ouagadougou d’une nouvelle usine de transformation du coton
Dans son développement Mamadou Sanou, fait allusion à d’autres cas dans le passé où il y aurait eu tentative de délocalisation de certaines unités industrielles de l’Ouest vers d’autres régions. De ce que nous avons entendu des communiqués officiels, le choix du lieu d’implantation de cette usine ne dépend pas forcement du gouvernement en place, mais tient compte du contexte d’économie de marché et de l’engagement du gouvernement.

Nous avons pris acte de cela mais avons l’espoir que conformément au programme du président du Faso, qui a été plébiscité dans notre région sur la base de son engagement à redonner à Bobo son lustre de capitale économique avec des investissements à grande échelle dans le tissu industriel de cette ville. Nous sommes conscients qu’en deux ans, aucune transformation structurelle profonde ne peut être achevée dans notre région mais les actes concrets déjà perceptibles sur le terrain, fondent l’espoir d’une réorientation économique en rupture avec la léthargie des 27 ans du régime passé.

En effet en deux ans, ce que nous voyons dans certaines villes de la région comme réalisations, ne l’a jamais été sous le régime déchu. Aussi nous nous demandons où étaient ces mêmes ressortissants quand la ville de Bobo perdait son statut de capitale économique sous les 27 ans de règne passé. Bobo la capitale économique, a été simplement déshéritée et reléguée au rang de ville de misère et de chômage des jeunes. Nous refusons donc que ce simple cas d’implantation de cette usine de transformation de coton ne soit exploité à des fins politiques politiciennes.
De la formation du gouvernement Paul KabaThiéba III

Bien que les considérations d’équilibre géopolitique soient de mise, nous pensons que la formation d’un gouvernement répond fondamentalement à une vision de développement global de l’ensemble du pays et de ce fait nous attendons plutôt ce gouvernement sur les chantiers de développement dans notre région. C’est à partir des actes posés que nous pourrons le juger.

Avant de conclure, nous faisons observer que selon nos sources, le sieur Mamadou Sanou et ses acolytes tentent d’instrumentaliser la chefferie coutumière de la région à des fins inavouées, ce qui à notre sens est suffisamment grave et contraire aux valeurs qu’il prétend défendre.

Le repli régionaliste, voire ethniciste n’est pas une panacée à la problématique de développement de notre région, bien au contraire, notre salut viendra de notre ouverture aux autres tout en gardant bien sûr nos valeurs culturelles. Nous appelons donc les populations de notre région à se démarquer des aventures ambigües et inconnues du sieur Mamadou Sanou et ses acolytes pour ne voir que l’intérêt de la région.

Notre espoir repose sur la mise en œuvre accélérée du programme du chef de l’Etat qui s’est engagé à redonner à la région surtout la ville de Bobo son lustre de capitale économique.

Nous condamnons fermement les appels voilés à la rébellion par lesquels conclut le sieur Mamadou Sanou dans sa lettre adressée au président du Faso et lançons un appel à toute la population de la région à se démarquer de toute organisation de nature à mettre à mal l’unité nationale.

Vive l’union et la cohésion entre les filles et fils du Burkina Faso !
Vive la nation burkinabé
Bobo, le 26 mars 2018 »

Millogo Kader
Habitant de la ville sya.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 mars à 15:42, par Henriette kouassi
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Bonjour" Mr Kader Millogo ",Mamadou Sanou à t il dit la vérité ou pas.Les africains voient la politique partout quand c’est un autre africain qui agit. Quand c’est un occidental même s’il dit du n’importe quoi on prend pour une à poste.

    • Le 26 mars à 19:02, par Burkinabè
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      Sur quoi vous vous basez pour affirmer que ce que le sir Mamadou Sanou dit est vrai et que ce que Mr Kader Milogo avance est faux. Eclairez nous madame ou mademoiselle Henriette Kouassi. Qu’es ce que cette histoire de blanc vient faire dans ce débat ?

    • Le 26 mars à 19:36, par TH
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      en effet, ce que Mr Sanou a dis est ce des affabulations ou une pure réalité ? voici des gens qui sont prêts à vendre leurs propres frères pour se maintenant le minuscule groupe d’oligarques crée au sommet de l’Etat. Ce sont ces genres d’intellectuels que nous avons à l’ouest qui au lieu de lutter pour l’essor de la région, préfèrent être des queues de lion juste pour leurs intérêts égoïstes. Prenez l’exemple de feu Dr Salifou Diallo, personne ne peut nier qu’il a beaucoup lutté pour sa région. C’est à cause de ses intellectuels égoïstes que l’Afrique peine à décoller. Ils sont prêts à vendre leur pays au plus offrant pour juste vivre dans l’opulence, c’est vraiment dommage.

  • Le 26 mars à 15:45, par tapsoba yassiriki
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Kader c’est ton Genre que les chanteurs disent ’’ Ta Mère a mis au Monde un HOMME’’ vraiment tu es Un grand Homme. Laisse les aventuriers, le BURKINA est un et indivisible. Dieu te bénisse, car celui qui unie les hommes Dieu le recompensera au dela de ses esperance ; QUand a moi je ne suis d’aucune ethnie, d’aucune Région, d’aucun village . JE FAIS PARTIE DE LA GRANDE FAMILLE BURKINA FASO

  • Le 26 mars à 16:00, par Dosso
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Millogo Kader, habitant de la ville de Sya, depuis quand êtes-vous à Bobo ? Personnellement je fais parti des internautes, qui ont apprécié le cri de cœur de Mr SANOU. J’ai connu cette ville en 1978, quand je fréquentait l’école Sikasso-Cira ’’B’’, mais le centre ville a toujours gardé le même état en 2016. Je suis certain que Millogo n’était pas né, avec de tels propos tenus. Mr SANOU ce n’est pas la peine de répondre à ce prétendu habitant de Sya, nous devons faire un toilettage au sein des ressortissants du Grand Ouest pour mener à bien nos actions.

  • Le 26 mars à 16:26, par le regard historique
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Depuis quand un habitant de la ville de Sya peut repondre au nom des habitants de l’ouest. tu ne fais mieux que Mamadou SANOU. Tu as fait une AG pour demander avis de qui ?
    je pense qu’il aurait fallu que le president du faso auquel Mamadou sanou s’adresse reponde au lieu ce soit un quidam manipulé par des politiciens en perte de vitesse à l’Ouest du pays.
    Vous vous divisez chaque fois quand quelqu’un de votre region pose des problèmes qui crèveent les yeux... continuer à vous diviser .. vous serez tousjours ignorés dans les instances de décisions dans ce pays... si certains leaders de l’ouest au sein du MPP avaient de la dignité , ils auraient dû démissionner DE CE PARTI suite à la formation humiliante pour eux du gouvernement Paul kaba III..
    Ta reponse est nulle et n’apporte rien de consistant et à ce que Mamadou Sanou a dit.. Au contraire le fait que tu n’as pas d’argurment solides pour nous eclairer mieux , ne fait que renforcer la justesse de la thèse de Mamadou SANOU..

  • Le 26 mars à 16:51, par Le Patron
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Dites moi en dehors de quelque bitume réhabilité à Bobo, qu’est-ce que votre Roch a fait pour l’OUEST.. Ce qu’on ne dit pas quand un ministre de l’ouest est gouvernement , il n’a pas les mains llibres pour prendre des initiatives. on lui dicte tout ce qu’il fait dans son département.. Autant laisser ceux du centre avec leur gouvenerment.. c’est même meiux comme ça ...

  • Le 26 mars à 17:02, par AMORO
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Mr Millogo, es ce que vous êtes vraiment de BOBO ? Ce que Mr Sanou dit es t’il vrai ou faux ? même quand tu n’es pas d’une région il faut reconnaitre le vérité des faits. Faut t’il un autre plan d’urgence à l’ouest à l’image du sahel ? je dis non, donc ne faisons pas l’autruche ? car ventre vide n’a point oreille. Ce qu’il faut peut t’être plaindre c’est que le texte est cru. Vous accusez Mr sanou de vouloir instrumentaliser la chefferie traditionnelle, s’il y a bien des gens que qui sont républicain c’est bien la chefferie de l’ouest mr Millogo, un peu de respect pour eux.

  • Le 26 mars à 17:22, par Sawad
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    J’apprécie le caractère pacifiste et intégrateur du discours de Mr Millogo qui tranche avec certains discours notamment celui de Mr Sanou Mamadou qui est visiblement une personne remplie de rancoeur, de sentiments divisonnistes.
    Mais ce que je regrette à votre niveau M Millogo, c’est :
    - d’avoir pris votre plume et surtout de votre temps pour répondre à un discours dont nous sommes coutumier , de la part de certains de nos frères et concitoyens ; ça n’en valait pas la peine, si ce n’est vous exposer inutilement à leur colère foudroyante ;
    - la faiblesse de votre argumentaire, concernant l’implantation de l’usine de textile à Ouagadougou qui n’est visiblement pas le lieu indiqué ;
    - la politisation de votre discours, à très fort goût MMPiste.
    Pour le reste, je vous félicite pour votre courage et votre sens elevé de patriotisme.
    Que personne ne se fasse du souci, ce pays est indivisile et le restera. Des gens peuvent crier leur colère contre certaines ethnies, voire ne pas souhaiter vivre avec elles mais seront malgré elles, toujours burkinabé. Il ya des gens qui en viennent même à souhaiter une sécession de leur region et à ne considérer que comme leurs seuls frères, les gens de leur espace culturel, du Mali et du Nord de la Cote d’ivoire. Et surtout pas ...
    Ah, l’l’anonymat du net !
    Cultivons le vivre-ensemble qui est notre richesse fondamentale, ne l’eprouvons pas par des propos, aux relents ethnicistes, communautaristes.
    Sawadogo

    • Le 27 mars à 09:02, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      - Sawad, toi tu es un nynioaga. Tu n’es même pas mossi ! Ne te mêle pas de ce débat. Kader Millogo est comme Salia. Ils ont donné l’Ouest pieds et poings liés au Centre. Salif Diallo alias Staline était un parrain de Salia alias Djamila et celà veut tout dire. Quand je veux dire la vérité certains comme vous autre me taxtez de Kôrô Toxique  !

      Par Kôrô Yamyélé

      • Le 27 mars à 13:05, par Sawad
        En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

        Heureux de vous retrouver ! J’aime vous lire, cher Kôro, surtout quand vous décochez des flèches qui sont le plus souvent envenimées, contre certaines communautés. Ne disparaissez plus autant longtemps sur le forum, on était inquiet !
        Sans hypocrisie, j’aime votre manière d’écrire, de raconter, même d’injurier. Vous me faites penser au prof Laurent Bado (maître assistant), pétri de connaissances mais....
        Vous n’êtes pas toxique mais un peu provocateuuuuurr !
        Sawadogo

      • Le 27 mars à 13:15, par Madjer
        En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

        Eh Dieu merci mon kôrô yamyélé est de retour j’étais malade de ton absence. J’ai même pensé au pire que peut être ces gens là t’on enlevé pour te faire taire. Que Dieu te protège mon kôrô yamyélé . Sans toi ce forum n’a pas de sens. Tu es notre référentiel.
        Madjer

      • Le 28 mars à 16:13, par le choco
        En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

        le soi disant koro.Je te suis depuis et m’abstiens de te répondre, mais ton niveau de connaissance de la culture moigha est ci bas que j’ai le devoir de te remonter les bretelles. SAWADOGO est bien un moigha même s’il est nionyioga. L’histoire des mossé commence à Gambaga et ceux qui y étais n’étais pas des mossé mais des Dagombas, C’est l’ethnie qui est toujours à gamba à ce jour avec les memes réalités socio-ethnique et linguistique que les mossés. Les Dagomba de la première épopée, celle des yennega des ouedraogo et autres ont trouvé sur place des ethnies déjà installées avec une organisation socio-culturelle, il y a eu celles qui pouvaient être incorporé et celles qui n’étaient pas en mesure de cohabiter exple les dogons. Les nionyossé sont des autochtones qui à ce titre, ont apporté à la culture Dagomba la leur pour qu’ensemble on forme le grand groupe des mossé. Ce groupe ainsi crée de l’union des Dagomba (minoritaire d’ailleurs parmi les mossis au départ) et les autres à pris l’appellation de mossé. Toi koro yamyelé tu passe ton temps à te jouer les connaisseurs de tous alors que ignore tous, surtout parlant des mossé. A titre d’exemple tous les mogho naaba de Ouagadougou et de Ouahigouya ainsi que leur vassaux sont des descendants de ce groupe que tu dit ne pas être Moigha, puisque descendant tous de naaba Oubri dont la mère est Nionyioga.Il ya eu dans leur lignée d’autre union encore..D’où plus de mille an de coexistence. Pour plus de détail c’est au coté de ce groupe héroïque d’ailleurs qui a toujours eu une parfaite maitrise du feu et de la guerre, que Oubri à soumis bon nombre de peuple y compris Ouagadougou.

  • Le 26 mars à 17:25, par yelmion
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    M.Millogo kader je ne suis pas de bobo mais sachez que vous ne connaissez pas encore l’organisation sociopolitique de ce pays et même de bobo. Au plateau mossi ces genres de contradiction ne se produirait pas. Je vs demande de revisiter l’histoire sociopolitique depuis 1947, la tentative du coup d’état du roi de ouagadougou au pouvoir de Maurice Yameogo à la rectification de 1987 avec sérieux avt d’écrire.

  • Le 26 mars à 17:55, par yarga joel
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Mes félicitations Mr Millogo,Bien dit.

    Ce Monsieur aux relents ethnicistes n’a pas sa place dans l’actuel Burkina. Je suggère qu’il trouve autre moyen de se faire voir que de chercher à se plaindre inutilement.
    alors qu’il appartient cette catégorie de tourbillons. On ne sert pas seulement le Burkina dans un gouvernement.Autrement tu ne vois qu’à un mètre devant toi.

  • Le 26 mars à 18:03, par L kidevine@gmail.com
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    A bas le régionalisme ! Vive la nation unitaire et renforcons la cohésion pour bouter l’ennemi commun qui vient de nous attaquer le 2 mars passé ; pourquoi certains s’érigent en défenseurs de regions administratives au lieu de defenseurs de la nation ; cependant leurs représentants sont à l’assemblée nationale pour contrôler l’action du gouvernement ; pas de division si l’on souhaite une réconciliation réussie ; cordialement.

  • Le 26 mars à 18:29, par Ramsès
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Tu as été corrompu comment et à combien. Le koro tait toi pcq tu ne connais plus bobo .ces vous autres qui menteur qu’à bobo tout va bien et les usines se déplace a Ouagadougou

  • Le 26 mars à 18:49, par Tomy-Tozy
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Vous savez, les déboires de bobo dioulassoce sont les politiciens de bobo. Si ce n’est pas une bouche trop longue, c’est celle trop courte qui gâte les choses. Si bobo a connu une fierté, pourquoi l’a t’il perdue. that is a question

  • Le 26 mars à 19:02, par Burkinabè
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Sur quoi vous vous basez pour affirmer que ce que le sir Mamadou Sanou dit est vrai et que ce que Mr Kader Milogo avance est faux. Eclairez nous madame ou mademoiselle Henriette Kouassi. Qu’es ce que cette histoire de blanc vient faire dans ce débat ?

  • Le 26 mars à 19:02, par TRAORE Tugumagny Herve
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Vraiment on dit souvent que si on vend tous les Hommes au même prix c’est la tristesse et amertume qui va tuer d’autres Mère car les Hommes ne se valent pas du tout. voila pourquoi la ville de Sya ne peut pas se développer tout simplement les ennemis de Bobo
    se sont ses propres enfants. dites nous Mr Millogo Mr SANOU a t’il raisons ou pas y’a t’il une mensonge dans ces propos ? mr millogo oui désormais ton nom je vais l’écrire dans majuscule car tu ne mérite même pas ce nom je suis désole pour toi. On tas donné combien ? dites nous combien ? vraiment heinnnnnn !!!!

  • Le 26 mars à 19:10, par TRAORE
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Grandement merci à monsieur Kader Millogo. Je disais l’autre jour que Mamadou Sanou est un vrai régionaliste et il faut qu’il mette fin à cela. Il ne faut pas qu’il embourbe les ressortissants de l’Ouest soit disant qu’il agit en leur nom. Il est son propre porte-parole et il ne faudra pas qu’il ternisse l’image de Bobo-Dioulasso et autres villes de l’Ouest.

  • Le 26 mars à 19:24, par Goulgoulé
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Il faut comprendre cette façon de penser. Et si vous voulez comprendre ces hommes là, il faut connaitre l’histoire.

    Il y avait deux types d’esclaves ; ceux des champs et ceux de la maison. Le noir d’intérieur, il veille au foyer, près de son maitre : dans la maison ou bien dans la cave, ou au grenier. Il était bien vêtu et le maitre lui laissait le reste de sa table, et il rêverait le maître.
    Je crois qu’il aimait le maître plus que le maître s’aimait lui-même.

    Quand le maitre disait « nous avons une jolie maison », il disait : « ho patron, nous avons une jolie maison ». Quand le m aître était malade, il disait : « Qu’est ce qui se passe ? Nous sommes malades ». Quand un autre esclave venait lui dire « Fuyons, il faut se séparer du maitre qui nous maltraite », il disait : « Et pourquoi ? Que pouvons nous trouver de mieux qu’ici ? Fuire ? Mais je ne veux pas m’enfuire moi ».

    Ca, c’est le nègre d’intérieur, et nous le disons encore aujourd’hui, car cette espèce n’est pas prête à disparaitre.

    Malcom X 

  • Le 26 mars à 19:36, par TH
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    en effet, ce que Mr Sanou a dis est ce des affabulations ou une pure réalité ? voici des gens qui sont prêts à vendre leurs propres frères pour se maintenant le minuscule groupe d’oligarques crée au sommet de l’Etat. Ce sont ces genres d’intellectuels que nous avons à l’ouest qui au lieu de lutter pour l’essor de la région, préfèrent être des queues de lion juste pour leurs intérêts égoïstes. Prenez l’exemple de feu Dr Salifou Diallo, personne ne peut nier qu’il a beaucoup lutté pour sa région. C’est à cause de ses intellectuels égoïstes que l’Afrique peine à décoller. Ils sont prêts à vendre leur pays au plus offrant pour juste vivre dans l’opulence, c’est vraiment dommage.

  • Le 26 mars à 19:38, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Monsieur Mil logo, vous me décevez ! Votre écrit est inutile car n’a pas apporté de réponse aux préoccupations de Monsieur Sanou. Le Président du Faso avec l’appui du défunt Président de l’Assemblee Nationale a reconnu que Bobo et à travers elle toute la grande région occidentale de notre pays avait besoin d’investissements conséquents. Si vous ne pouvez pas aider à supporter la cause de l’Ouest, taisez vous. Moi je mets 4-5 heures pour rallier Bobo pour seulement 145 km dont 75km sont goudronnés. En saison pluvieuse je ne peux plus quitter Solenzo. Comme vous le dites si bien, autant la sécurité est un devoir régalien de l’Etat, autant la construction des routes en est un.
    Vous voulez la perte du Président Rock tout simplement.

  • Le 26 mars à 20:28, par TRAORE Iddrissa
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Monsieur Kader je ne pense pas que vous soyez un habitant de Sya. Parce qu’un
    Bobolais , au regard de situation économique de la ville de Sya verrait surtout sa réalité decrite par monsieur Milogo.

  • Le 26 mars à 20:50, par SOME
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Ton intervention n’est qu’une reponse de pure politique politicienne. Qu’est ce que tu proposes puisque l’etat reste defaillant ? Que les kolgweogo viennent remplacer l’etat partout au Burkina ? ce gouvernement que tu defends en sourdine, qu’attend-il depuis deux ans ? On n’ meme paas un gouvernement. Si toi Kader tu agis sur commande c’est ton probleme, mais sache que les gens de bobo et environs n’ont pas cette lecture que tu fais des evenements qui ont tué leur ville en particulier et l’ouest en general. Il n’y a pas meilleur ennemi que l’ennemi issu de son interieur, si on veut caricaturer.

    Oui j’ai soutenu les kolweogo car ils sont un signe de defaillance de la part des dirigeants, de ce que l’on appelle le pouvoir regalien. Les dirigeants de ce pays ont transformé ce pays en pays defaillant. Alors les kolweogo sont–ils devenus le pouvoir regalien pour venir s’imposer partout au burkina ? Est-ce dire que les populations de l’ouest ou autres parties du burkina ne sont pas capables de s’auto-organiser ? N’avaient-elles pas d’organisations traditionnelles ou autres qui geraient leur securité ? Faisaient-elles appel aux kolweogo. La pretention des kolweogo a s’imposer aux autres n’est qu’un argument du caractere imperialiste de cette association.

    Toi tu viens te faire acheter pour venir chanter ce faux discours de la cohesion sociale et nationale dont les autres eux ne tiennent pas compte. Cet argument hypocrite qu’on t’ a servi fait partie des armes utilisées pour imposer leur imperialisme. Si les sanou salia et compagnie avaient justement renié leur culture en l’occurrence la culture bobo si genereuse et accueillante, la ville de Bob et autres n’en seraient pas là. J’ai grandi toute mon enfance dans la culture bobo et je sais ce que dont je parle.

    «  De ce que nous avons entendu des communiqués officiels, le choix du lieu d’implantation de cette usine ne dépend pas forcement du gouvernement en place, mais tient compte du contexte d’économie de marché et de l’engagement du gouvernement. » De cela que dire si ce n’est que faire du psittacisme : tu es incapable d’invoquer le moindre argument économiquement solide… Ces communiqués officiels…

    Tu racontes tellement d’aneries, a debalterer des lieux communs sans aucun contre-arguments pour demonter M Sanou. J’étais intervenu sur l’article de M Zerbo, le premier qui a levé ce probleme. J’ai evité d’intervenir sur l’article de M Sanou. Mais je ne puis me taire devant ton entreprise telecommandée : parce qu’ils ont senti la pression monter, ils viennent te solliciter et tu joues le meme role de vendre l’avenir de millions de personnes pour tes interets egosites sous le fallacieux argument d’une hypocrite cohesion sociale ou nationale qui manifestement n’existe pas à cause des comportements que nous incriminons. J’ai toujours soutenu que Bobo et autres sont été tuees par les filles et fils locaux comme toi (les salia et autres) qui ont tout renié meme jusque dans les traditions. N’eut été les interventions de Mgr sanou, c’aurait été la guerre et la division entre les bobo, chose impensable dans la vraie tradition bobo. Mais cela a failli arriver justement a cause des individus comme toi qui vous pretez aux jeux de destruction interne que Blaise a su instiller dans toute communaute pour gouverner. Blaise n’avait meme pas besoin de le faire chez nous les dagara tellement c’était deja une realite.

    Bref nous comprenons ce qui te motive reellement. C’est justement ce genre d’individus dont bobo ne veut pas Cela ne veut pas dire que nous sommes des militants d’un quelconque separatisme. Mais aidez nous a l’eviter. Bien au contraire : nous crions parce que nous luttons pour l’eviter.
    SOME

  • Le 26 mars à 21:53, par Toutaouaga
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    En réalité ce soi disant Millogo Kader n’en ai pas un.s’il réfute mes propos, qu’il me croise le samedi 31 à Elcana a 10h pour me prouver le contraire. Chers internautes je vous reviendrai après notre rencontre

  • Le 26 mars à 21:59, par Wennonga Tounsba
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    J’aime pas ce débat mais ce qui me tique c’est là où on place Mme Sanon et la plus "compétente" du gouvernement de PKT, Mme Sori/Coulibaly.

  • Le 27 mars à 00:28, par wara
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    millogo n est rien d autre qu un assimile a la solde du mpp. bobo et le grand ouest sont delaisses il faut reconnaitre n a rien de regionaliste ni d etniciste. moi je suis mpp avec l espoir d un grand changement pour l equilibre regional en faveur d un developpement harmonieux du burkina. les points cites par sanou sont perceptibles, nous assistons a une marginalisation sans precedent du grand ouest. si nous voulons que notre champion rebelotte pour 2020 nous devons revoir l equilibre regional. sanou nous a fait savoir ses sentiment, j avoue que ca grogne.

    • Le 27 mars à 12:46, par Sawad
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      C’est faux, ça ne grogne pas à Bobo, j’y vis. En fait, c’est dans ce forum que ça grogne et nulle autre part ! Le sujet n’intéresse pas tout le monde hein ; remarquez qu’qu’a chaque fois qu’il est question de bobo et de l’Ouest, ce sont toujours les mêmes internautes qui interviennent. Tu constateras, toi même que la colère que cet écrit de M Millogo a suscité en certaines personnes, durera, juste le temps de la présence de cet article sur le portail du Faso.net, tout comme l’a été l’écrit de M Sanou.
      Au prochain article de même nature, tu verras encore les mêmes internautes intervenir pour dire les mêmes choses. Ce que vous ne savez peut être pas, C’est tout le Burkina y compris l’Ouest qui est délaissé au profit de Ouagadougou, la capitale.
      NB : J’attends encore le poste de pigeon vert qui ne va sans doute pas tarder !
      Votre violence verbale n’apportera rien à Bobo, rien !
      Vive le Burkina : l’Est, le Centre, l’Ouest, le Nord, le Sud !
      Sawadogo

  • Le 27 mars à 01:30, par Banfora Deen
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Je suis désolé des propos de ce mr dit Millogo. Est-il vraiment un Millogo, je suis septique si je lis son écrit. Ou bien il est bien Millogo et il a grandi ailleurs, ou c’est un politicien MPP bon teint ! Ce que mr Sanou a dit , ça fait mal , mais c’est comme cela à Bobo. Bonne chance à Sya !

  • Le 27 mars à 07:14, par SOME
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Mon frere yelmion, cet individu connait ca mais c’est l’egoisme pur Cet egoisme là qui nous amenés là ou on est. Il vient au secours d’un parti a decu tout le monde sur tous les plans et lui il vient defendre son pain sans meme avoir le courage de voir les choses en face
    SOME

  • Le 27 mars à 08:00, par Soula
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Mamadou Sanou dit malheureusement la vérité. On connaît même plus le rôle de Ouagadougou pour le développement du pays. Ouagadougou aujourd’hui est une ville de désordre, et je crains fort que les autorités puissent trouver des solutions pour y remédier. Les activités menées pouvaient être reparti de façon uniforme sur le territoire national...

  • Le 27 mars à 08:03, par Soula
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Cherchez, vous trouverez la réponse ...vous avez posé la question pour qui ? Répondez, on veut situer les responsabilités.

  • Le 27 mars à 09:02, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    - Sawad, toi tu es un nynioaga. Tu n’es même pas mossi ! Ne te mêle pas de ce débat. Kader Millogo est comme Salia. Ils ont donné l’Ouest pieds et poings liés au Centre. Salif Diallo alias Staline était un parrain de Salia alias Djamila et celà veut tout dire. Quand je veux dire la vérité certains comme vous autre me taxtez de Kôrô Toxique  !

    Par Kôrô Yamyélé

    • Le 27 mars à 13:05, par Sawad
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      Heureux de vous retrouver ! J’aime vous lire, cher Kôro, surtout quand vous décochez des flèches qui sont le plus souvent envenimées, contre certaines communautés. Ne disparaissez plus autant longtemps sur le forum, on était inquiet !
      Sans hypocrisie, j’aime votre manière d’écrire, de raconter, même d’injurier. Vous me faites penser au prof Laurent Bado (maître assistant), pétri de connaissances mais....
      Vous n’êtes pas toxique mais un peu provocateuuuuurr !
      Sawadogo

    • Le 27 mars à 13:15, par Madjer
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      Eh Dieu merci mon kôrô yamyélé est de retour j’étais malade de ton absence. J’ai même pensé au pire que peut être ces gens là t’on enlevé pour te faire taire. Que Dieu te protège mon kôrô yamyélé . Sans toi ce forum n’a pas de sens. Tu es notre référentiel.
      Madjer

    • Le 28 mars à 16:13, par le choco
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      le soi disant koro.Je te suis depuis et m’abstiens de te répondre, mais ton niveau de connaissance de la culture moigha est ci bas que j’ai le devoir de te remonter les bretelles. SAWADOGO est bien un moigha même s’il est nionyioga. L’histoire des mossé commence à Gambaga et ceux qui y étais n’étais pas des mossé mais des Dagombas, C’est l’ethnie qui est toujours à gamba à ce jour avec les memes réalités socio-ethnique et linguistique que les mossés. Les Dagomba de la première épopée, celle des yennega des ouedraogo et autres ont trouvé sur place des ethnies déjà installées avec une organisation socio-culturelle, il y a eu celles qui pouvaient être incorporé et celles qui n’étaient pas en mesure de cohabiter exple les dogons. Les nionyossé sont des autochtones qui à ce titre, ont apporté à la culture Dagomba la leur pour qu’ensemble on forme le grand groupe des mossé. Ce groupe ainsi crée de l’union des Dagomba (minoritaire d’ailleurs parmi les mossis au départ) et les autres à pris l’appellation de mossé. Toi koro yamyelé tu passe ton temps à te jouer les connaisseurs de tous alors que ignore tous, surtout parlant des mossé. A titre d’exemple tous les mogho naaba de Ouagadougou et de Ouahigouya ainsi que leur vassaux sont des descendants de ce groupe que tu dit ne pas être Moigha, puisque descendant tous de naaba Oubri dont la mère est Nionyioga.Il ya eu dans leur lignée d’autre union encore..D’où plus de mille an de coexistence. Pour plus de détail c’est au coté de ce groupe héroïque d’ailleurs qui a toujours eu une parfaite maitrise du feu et de la guerre, que Oubri à soumis bon nombre de peuple y compris Ouagadougou.

  • Le 27 mars à 09:43, par Madjer
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    MPP, ne prenez pas les gens comme des idiots. Un peu de respect pour nous s’il vous plaît. Vous pensez qu’avec un tel écrit vous allez pouvoir diviser les ressortissants de l’ouest sur la critique objective de Mamadou SANOU sur la politique tordue du MPP ? Mais attendez là ! un écrit monté de toute pièce par les écervelés du MPP et plaqué le nom d’un certain Millogo comme auteur ne pourra dissuader personne. Vous vous fatigué inutilement. Puisque c’est avec cette manière légère éhonté que vous gérez ce pays. Nous sommes tous d’avis avec les critiques de Mamadou SANOU. Ne vous limitez pas à ce seul écrit hein sortez pour marcher et courir si vous le voulez, mais demeurons tous convaincu de la critique de Mamadou SANOU. Pays de merde !
    Madjer

    • Le 27 mars à 12:35, par reponse
      En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

      Madjer, ton ecrit montre clairement que tu es loin d être objectif dans ton analyse. pour toi il faut que le mpp quite pour que toi tu gouverne voila ce qui ressort de ton analyse. quand tu parles de diviser les ressortissants de l’ouest tu fait allusion a toi, mamadou SANOU et qui d autre ? publi la liste de ceux qui sont avec toi ? vous venez parler au nom des autres sans leur concentement. le premier ministre nest il pas de l’ouest ? le ministre des finances n’est elle pas de l’ouest ? il ya au total 6 ministres si j en oubli pas qui sont de l’ouest. le burkina faso ne se limite pas a cette parti uniquement. il ya aussi l’Est, le Nord et d’autres. il faut un plan marechall pour toutes les parties du burkina. il faut arreter de se morfondre et chercher la solution a nos problème et surtout arrêter de montrer a qui veux l’entendre qu’on est opposant, ca rend votre raisonnement peu credible.

  • Le 27 mars à 09:51, par MAXWELL
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Le Patron, ne soyon pas ingrats. Remercions le gouvernement pour ces quelques bitumes réalisés en 2 ans ces et prions pour que le Tout Puissant leur de la force de réaliser d’autres infrastructures dans les années à venir.

  • Le 27 mars à 10:14, par le choco
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Vous n’avez rien dit de bon. de quels contradiction parlez vous ? Soyez plus explicite svp. Au lieu d’étaler des non dits ..

  • Le 27 mars à 11:19, par atta
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    En vérité pratiquement toutes les activités socio politique et économique sont concentrés à Ouagadougou.Nos politiciens ne pensent qu a leurs ventre,et bas ventre,pourtant tout cela pouvait être reparti en fonction du conteste géographique,et potentiel de chaque localité du Burkina Faso.Pensez à l avenir au lieu de faire du surplace.

  • Le 27 mars à 11:20, par atta
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    En vérité pratiquement toutes les activités socio politique et économique sont concentrés à Ouagadougou.Nos politiciens ne pensent qu a leurs ventre,et bas ventre,pourtant tout cela pouvait être reparti en fonction du conteste géographique,et potentiel de chaque localité du Burkina Faso.Pensez à l avenir au lieu de faire du surplace.

  • Le 27 mars à 11:45, par reponse
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    moi je voudrais savoir, le premier ministre n’est il pas de l’ouest ?le ministre BONANET n’est il pas de l’ouest ?le ministre de l’economie et des finances n’est elle pas de l’ouest ?le ministre de la santé n’est elle pas de l’ouest ?le ministre de l economie numerique n’est elle pas de l’ouest ? oubien de quelle ouest on parle ici ? de bobo peut etre ?

  • Le 27 mars à 12:10, par Bôbô
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Peuple Burkinabé ouvrons l’œil et surtout le bon . Si Mr Kader pense être vraiment en face de la vérité qu’il organise un débat téléviser ou Mr Sanou sera invité et l’échange sera claire . pour ma part la technologie a tel ment évoluer qu’il faut pas laisser des corrompus se mettre derrière un pseudonyme pour mélanger les vrai citoyens. A vous de voir ...

  • Le 27 mars à 12:29, par Fasokan
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    "Un homme de bien pense à plusieurs générations après lui" selon le pasteur Yvan Castanou. Et moi j’ajoute : une piètre créature ne pense qu’à sa panse.

  • Le 27 mars à 12:35, par reponse
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Madjer, ton ecrit montre clairement que tu es loin d être objectif dans ton analyse. pour toi il faut que le mpp quite pour que toi tu gouverne voila ce qui ressort de ton analyse. quand tu parles de diviser les ressortissants de l’ouest tu fait allusion a toi, mamadou SANOU et qui d autre ? publi la liste de ceux qui sont avec toi ? vous venez parler au nom des autres sans leur concentement. le premier ministre nest il pas de l’ouest ? le ministre des finances n’est elle pas de l’ouest ? il ya au total 6 ministres si j en oubli pas qui sont de l’ouest. le burkina faso ne se limite pas a cette parti uniquement. il ya aussi l’Est, le Nord et d’autres. il faut un plan marechall pour toutes les parties du burkina. il faut arreter de se morfondre et chercher la solution a nos problème et surtout arrêter de montrer a qui veux l’entendre qu’on est opposant, ca rend votre raisonnement peu credible.

  • Le 27 mars à 12:46, par Sawad
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    C’est faux, ça ne grogne pas à Bobo, j’y vis. En fait, c’est dans ce forum que ça grogne et nulle autre part ! Le sujet n’intéresse pas tout le monde hein ; remarquez qu’qu’a chaque fois qu’il est question de bobo et de l’Ouest, ce sont toujours les mêmes internautes qui interviennent. Tu constateras, toi même que la colère que cet écrit de M Millogo a suscité en certaines personnes, durera, juste le temps de la présence de cet article sur le portail du Faso.net, tout comme l’a été l’écrit de M Sanou.
    Au prochain article de même nature, tu verras encore les mêmes internautes intervenir pour dire les mêmes choses. Ce que vous ne savez peut être pas, C’est tout le Burkina y compris l’Ouest qui est délaissé au profit de Ouagadougou, la capitale.
    NB : J’attends encore le poste de pigeon vert qui ne va sans doute pas tarder !
    Votre violence verbale n’apportera rien à Bobo, rien !
    Vive le Burkina : l’Est, le Centre, l’Ouest, le Nord, le Sud !
    Sawadogo

  • Le 27 mars à 13:05, par Sawad
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Heureux de vous retrouver ! J’aime vous lire, cher Kôro, surtout quand vous décochez des flèches qui sont le plus souvent envenimées, contre certaines communautés. Ne disparaissez plus autant longtemps sur le forum, on était inquiet !
    Sans hypocrisie, j’aime votre manière d’écrire, de raconter, même d’injurier. Vous me faites penser au prof Laurent Bado (maître assistant), pétri de connaissances mais....
    Vous n’êtes pas toxique mais un peu provocateuuuuurr !
    Sawadogo

  • Le 27 mars à 13:15, par Madjer
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Eh Dieu merci mon kôrô yamyélé est de retour j’étais malade de ton absence. J’ai même pensé au pire que peut être ces gens là t’on enlevé pour te faire taire. Que Dieu te protège mon kôrô yamyélé . Sans toi ce forum n’a pas de sens. Tu es notre référentiel.
    Madjer

  • Le 27 mars à 13:41, par sirima Bafassé
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Quand quelque chose ne va pas on le dit sans passer par quatre chemin. Ceux qui n’ont pas d’opinions n’ont cas aller se faire cuire un œuf. Millogo est cache son vrais nom.

  • Le 27 mars à 15:19, par Le Patron
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Madame Coulibaly/sori n’est pas de l’OUEST. Elle est du Centre -Est précisement de la region de OUARGAYE. ...

  • Le 27 mars à 16:21, par le choco
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Énonce du Sujet : Parlant des nominations au poste de ministre, démontrez chiffre à l’appui que Monsieur M SANOU est moins intelligent qu’un élève du primaire.
    A moins de nous dire qui est ressortissants de l’Ouest du Burkina Faso, nous pouvons aisément penser que ceux ci-dessous cités le sont :
    SEM M. Paul Kaba THIEBA
    Mme Hadizatou Rosine Coulibaly née SORY
    M. NICOLAS MÉDA
    Mme Yvette DEMBELE
    M. BATIO BASSIERE
    M. Remis Fulgance Dandjinou
    Mme HADJA Fatoumata Ouattara née Sanon
    Maurice M. Dieudonné BONANET
    M. Sommanogo KOUTOU
    Si je ne me trompe, ils sont neufs (9) sur trente-trois (33) ministres. Soit 27% des ministres du gouvernement. A titre de comparaison il faut aussi voir ailleurs
    Pour la région du sahel et toute la zone du NORD, on peut avoir à peu près deux (2)
    M. ALPHA BARRY
    M. ALKASSOUM MAÏGA soit 0.06% des ministres du gouvernement
    La même comparaison avec la région de l’Est on ne retrouve que
    M. Oumarou IDANI seul. Soit 0,03%. je vous laisse lire le reste :
    CENTRE EST
    M. ABDOUL KARIM SANGO
    Mme Pauline ZOURE
    M. Alfred GOUBA
    CENTRE OUEST
    M. Bessolé RENE BAGORO
    CENTRE SUD
    M. STANISLAS OUARO
    M. Daouda AZOUPIOU
    Ensuite là, je regroupe tous les mossis du gouvernement sans distinction de région d’origine bien sûr :
    M. SIMON COMPAORÉ
    M. CLEMENT P SAWADOGO
    M. JEAN CLAUDE BOUDA
    M. SIMÉON SAWADOGO
    M. Seyni Ouédraogo
    M. PAUL ROBERT TIENDREBEOGO
    M. Jacob Ouédraogo
    M. Niougou Ambroise Ouédraogo
    M. ERIC BOUGOUMA
    M. BECHIR ISMAEL OUÉDRAOGO
    M. VINCENT DABILGOU
    M. HAROUNA KABORÉ
    M. SMAILA OUÉDRAOGO
    Ils sont treize (13) au total soit 39 % des ministres du gouvernement.
    S’il y a une région qui, épousant la pensée malsaine de M Sanou aurait pu bien se plaindre c’est le "grand Nord ». Le « grand Sud » et même le "grand Est" à y voir même de très près sont aussi mal lotis. Si nous raisonnons sur la base purement de la région, aucune région du Burkina en dehors du "grand centre" ne peut se targuer d’avoir le même nombre de ressortissant au gouvernement. A moins que votre raisonnement ne se base que sur l’ethnie. Sous cet angle également, tout esprit de régionalisme écarté vous avez 39% de ministre Mossi, comparer ces chiffres aux proportions ethniques. Je vous prends le seul cas de l’ethnie Mossi soit plus de 40% de la population. M. SANOU et consort, n’y voyez-vous PAS une certaine proximité (39 et 40) ? Il y a bien un certain équilibre. A moins que votre myopie intellectuelle, certainement dû à votre cognition bancale, vous en empêche la bonne lecture. Le pire, c’est de vouloir ériger le régionalisme et l’ethnocentrisme en politique de gouvernance dans notre pays au détriment de la compétence. Pendant qu’on y est, pourquoi n’exigerait-il pas le régionalisme et le recrutement sur la base ethnique dans notre fonction publique et dans l’armée. Je le répète, il faut arrêter ce type et vite.

  • Le 27 mars à 16:32, par Exacte
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Moi qui croyais aux compétences de l’ouest j’aperçois maintenant des représentants d’une région continuez ainsi c’est le destin de l’Afrique

  • Le 27 mars à 16:39, par le choco
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    le soi disant patron, la femme appartient à la famille de son mari...Elle est Coulibaly donc du grand far ouest.... de chez vous...Quand vous l’avez marié là, l’avez vous laissé chez son père vous êtes venu cherché et emporté non...

  • Le 27 mars à 18:16, par Sawad
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Rectificatif : Stanislas Ouaro est de la boucle du mouhoun et non du centre sud ; hadizatou sori coulibaly est une zaoga de l’est. Mon frère, tu t’es beaucoup fatigué pour rien ; ils ne lisent pas quand ça ne les arrange pas. Même si tous les ministres étaient de l’Ouest, ils se plaindraient toujours. C’est comme ça, on va faire comment, si ce n’est les regarder ?

  • Le 27 mars à 20:15, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Madame le ministre des finances n’est pas de l’ouest. Elle est de l’est.

  • Le 27 mars à 22:47, par Mogo
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    Ce soi disant Millogo Kader est un imposteur. C’est tout sauf un Millogo. Pourquoi ne donne t-il pas ses coordonnées ? On va le fouetter sur la place publique. Un vrai "gâteau" ce type la. Même si tu manges dans la main de RMCK, il faut avoir un peu de dignité. Quelle éducation vous allez donner à vos enfants. Quelle honte ce soi disant M. Millogo Kader. M. Sanou n’a fait que décrire une réalité malheureusement vraie. Au lieu de le soutenir, non, c’est du griotisme. En tout cas, si tu es un vrai Bobo, les fétiches sont là, la terre de Bobo est là

  • Le 28 mars à 16:13, par le choco
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    le soi disant koro.Je te suis depuis et m’abstiens de te répondre, mais ton niveau de connaissance de la culture moigha est ci bas que j’ai le devoir de te remonter les bretelles. SAWADOGO est bien un moigha même s’il est nionyioga. L’histoire des mossé commence à Gambaga et ceux qui y étais n’étais pas des mossé mais des Dagombas, C’est l’ethnie qui est toujours à gamba à ce jour avec les memes réalités socio-ethnique et linguistique que les mossés. Les Dagomba de la première épopée, celle des yennega des ouedraogo et autres ont trouvé sur place des ethnies déjà installées avec une organisation socio-culturelle, il y a eu celles qui pouvaient être incorporé et celles qui n’étaient pas en mesure de cohabiter exple les dogons. Les nionyossé sont des autochtones qui à ce titre, ont apporté à la culture Dagomba la leur pour qu’ensemble on forme le grand groupe des mossé. Ce groupe ainsi crée de l’union des Dagomba (minoritaire d’ailleurs parmi les mossis au départ) et les autres à pris l’appellation de mossé. Toi koro yamyelé tu passe ton temps à te jouer les connaisseurs de tous alors que ignore tous, surtout parlant des mossé. A titre d’exemple tous les mogho naaba de Ouagadougou et de Ouahigouya ainsi que leur vassaux sont des descendants de ce groupe que tu dit ne pas être Moigha, puisque descendant tous de naaba Oubri dont la mère est Nionyioga.Il ya eu dans leur lignée d’autre union encore..D’où plus de mille an de coexistence. Pour plus de détail c’est au coté de ce groupe héroïque d’ailleurs qui a toujours eu une parfaite maitrise du feu et de la guerre, que Oubri à soumis bon nombre de peuple y compris Ouagadougou.

  • Le 28 mars à 16:16, par le choco
    En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso par Mamadou Sanou : La réaction de Kader Millogo

    rosine est madame coulibaly c’est ça qui m’interresse le plus. La femme les appartient elle n’est plus de chez son pere

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés