Procès du putsch manqué du CND : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

Par Alfred Hien • lundi 26 mars 2018 à 23h54min

Dans la tribune ci-après, notre lecteur Alfred Hien revient sur la tenue du procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015. Pour lui, il faut autoriser la couverture intégrale des audiences. Pour la vérité des faits.

Procès du putsch manqué du CND : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

Depuis le 27 février 2018, a débuté le procès du putsch manqué de septembre 2015, dans la salle des banquets de Ouaga 2000, une salle qui est difficilement accessible pour le commun des Burkinabè. Le procès n’étant pas couvert en direct par les médias, la principale frange qui est tenue à l’écart du suivi des débats, c’est donc la majorité de la population burkinabè. Si on considère que la justice est rendue dans ce pays au nom du peuple burkinabè, pour le peuple burkinabè, cela devient tout à fait extraordinaire de tout mettre en œuvre pour tenir ce même peuple à l’écart des débats. Nous n’assistons malheureusement qu’à un ring entre avocats de la partie civile et ceux des accusés.

On se contente de nous sortir des analyses de deux ou trois minutes, parfois hors contexte, qui, pour nous dire que les procédures de forme ne sont pas respectées et que par conséquent, laisser violer la loi dans la forme, c’est permettre nécessairement de violer la loi dans le jugement de fond ; qui, pour crier au dilatoire, et exiger qu’on aille rapidement au fond de l’affaire, et que c’est ce que les populations attendent avant tout. Sans pouvoir justifier rationnellement, quelle serait la logique d’une partie à chercher à reporter le procès, sachant qu’étant déjà en prison, la principale issue c’est un procès transparent, équitable, impartial dans des délais raisonnables. …

Il faut malheureusement constater qu’au niveau de nos décideurs politiques et judicaires il y a une volonté manifeste de ne pas laisser chaque Burkinabè suivre « in situ » le procès pour se faire sa propre opinion. Chacun de nous pourrait en suivant à la radio, à la Télé, sur Internet, se faire tout seul sa propre idée de qui a fait quoi et qui aurait dit quoi, qui a enregistré quoi, quand et comment ? Que tu sois à Déou, Gaoua, à Koubri, à Abidjan, à Rome à Quebec et même à Kiribati en Océanie (le pays le plus éloigné au monde du Burkina Faso), … Nous voulons savoir, nous-mêmes directement, et juger du contenu des débats, sans qu’on tente de nous cacher des choses, pour encore quel agenda ?

Même le procès de Laurent Gbagbo à la CPI est diffusé en direct ! Alors c’est quoi le problème ici chez nous au Faso ??

Peut-être que d’aucuns pensent que le peuple n’est pas assez mûr pour discerner dans ce genre de débats, et qu’il vaut mieux qu’il se contente de petits morceaux de commentaires non authentiques, loin de nous situer sur la Vérité ? Cela n’est pas juste !

Comme le disait dernièrement Me Bénéwendé Sankara sur ce procès, « Aujourd’hui, il est ridicule de dire de ne pas couvrir un procès ..d’autant que l’Assemblée nationale a légiféré en corrigeant au niveau du code de procédure pénale, ce qui n’était pas autorisé au Burkina, à savoir la couverture médiatique », insiste-t-il.

Qui aujourd’hui ici au Burkina Faso ne voudrait pas que le Procès soit diffusé ? Qui au sein de la population ne voudrait pas savoir ce qui se dit dans cette fameuse salle des banquets de Ouaga 2000 ?

Beaucoup ne sont pas loin de croire qu’il y a une volonté manifeste de nous manipuler encore, ce serait gravissime. Il faut leur donner tort. Sortez-les de ce doute là ! Diffusez le procès pour l’amour de ce pays et pour la crédibilité du processus.

Nous ne voulons plus entendre les avocats nous donner des bouts de phrases, peu importe leurs camps. Nous voulons nous-mêmes entendre les débats avec nos propres oreilles, dans nos villes et dans nos campagnes.

Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès. Otez tout doute dans les esprits, sur la volonté annoncée de faire émerger la VERITE, en autorisant les hommes de médias à travailler normalement dans cette affaire.

Merci et que Dieu Bénisse le Burkina Faso

HIEN Alfred
Informaticien à FADA N’Gourma
alfredprincehein@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 26 mars à 16:18, par VISION En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Tchoo ! c’est ca qu’il faut dire ! qui ne veut pas qu’on écoute TOUT. MANIPULATION ??? RIEN SANS LE PEUPLE

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 21:48, par RV En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

      Demandons-nous pourquoi ce procès a lieu à la salle des banquets de Ouaga 2000 ?!
      C’est le banquets pour récompenser les criminels et appauvrir le pays.
      Ceci montre le degré de cynisme de nos dirigeants CDPMP.
      Notre pays ne mérite pas cela !

      Economisons l’argent de la diffusion pour acheter des mouchoirs pour pleurer.
      Pardon, il n’y a plus d’argent car le pays est en faillite morale, économique et financière.

      Rien ne peut justifier le terrorisme !
      Mais reconnaissons que le CDPMP alimentent les frustrations.

      UDP !

      Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:27, par Aziz Dabo En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Il est impératif que l’opinion publique nationale et internationale puisse être informée du déroulement du Procès en temps reel.
    L’instruction étant close et au vu des attentes des Burkinabe en terme de vérité et de justice sur ce Procès pourquoi nos autorités ne mettent pas tout en œuvre pour qu’il soit diffusé tel le Procès de Laurent Gbagbo à la CPI.

    Nousdevons savoir la vérité et rien que la vérité .
    Au nom d’une future Réconciliation Nationale gage de paix de tolérance et d’union Nationale.
    Que Dieu Bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:28, par VIE En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Franchement quoi ! au fond ils doivent nous prendre pour des enfants. mais il ne perd rien pour attendre. Des manipulateurs comme ça, ... arrétez ca et diffuser maintenant !!!, ya rien de secrets, ce jugement c’est pour nous d’abord, et on veut tout entendre. hooo

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:43, par Dasylva En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    De Tenkodogo nous aussi nous voulons savoir la vérité. Nous avons tous été victimes d’une manière ou d’une autre. C’eet aussi un gage de justice équitable.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:45, par garkou En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Mr Hien
    Aux USA les process ne sont pas diffuses. Ce jugement va durer plusieurs mois. Vous voulez que les gens (fonctionnaires, secteur informel, paysans et eleveurs, eleves et etudiants) laissent leur travail ou etudes et suivre un process, en ecoutant on changera quoi dans le cours de ce process avec pres de 100 accuses ? Il faut le traduire pour 80% de Burkinabe qui ne comprennent pas le francais ou dans nos 18 langues qui passent a la radio, SINON combine comprennent la langue de Moliere comme toi ?. C’est l’heure de la vigilance ou bien. Des forces de securite sont assis en ecoutant le jugement, route degagee pour bandits et terroristes. Comprenez que c’est pas une bonne affaire. Vous pouvez suivre un jugement sur plusieurs mois.? SOYONS VIGILANTS
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 10:51, par Etalon 1er En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

      Cher Ami Garkou,
      Je suis parfaitement d’accord avec vous.
      Premièrement, il faut rappeler que l’audience est publique alors, toutes personnes, si elle est intéressée par ce qui se dit, doit s’y rendre pour suivre. Si tu estime que tu as des raisons (financières, géographiques, travail, etc.) qui t’empêche de t’y rendre c’est que tu n’es pas directement concerné par ce procès. Par exemple les familles directes des victimes, les témoins, etc, malgré leurs occupations y vont tous les jours.
      Ensuite, même pas besoin d’aller jusqu’au USA. Je demande juste à ceux qui veulent que le procès soit retransmis de me dire si depuis que nous ne sommes plus en Etat d’exception si ils ont vu ne serait-ce qu’un reportage d’un média audio-visuel pendant l’audience d’un procès. Une seule fois ça me suffira.
      Bizarrement, nous revendiquons toujours l’application de la loi, mais seulement quand ça nous arrange, quand cette même loi qui existe depuis longtemps ne nous arrangement pas on veut des exceptions. Je pense qu’il faut faire preuve de compréhension envers les lois de notre propre pays. Moi-même, j’aurai voulu suivre en direct, mais la loi de mon pays interdit la prise de vu et l’enregistrement audio de l’audience de ce procès, alors je me soumets à cette loi sans arrière pensé.
      Pour terminer, plusieurs personnes croyaient que le procès allait consister à venir relater des faits ou faire le film des événements mais ils ont vite déchanté parce que le langage juridique qu’on y parle ne leur est pas du tout compréhensible. C’est pour cela que vous remarquerez que le 1er jour la salle a refusé du monde. Aujourd’hui, certains média parle de salle à plus de 2/3 vide.
      Alors même si l’audience était en direct, comme vous, je ne pense pas qu’il y aurait eu grand monde qui arrive à suivre. Même ceux qui ont faits de grandes études autres que le droits ne savent pas qu’est ce qu’un juge assesseur, encore moins une chambre d’accusation et autres.
      Faisons confiance aux médias qui font l’effort de nous transmettre l’information et pour la plus part même, se donne la peine de la retranscrire en langage compréhensible pour une plus grande partie.

      Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 12:15, par Yaa-Mâam En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

      Mon frère,les États-Unis c’est les États-Unis, le Burkina Faso c’est le Burkina Faso.Par ailleurs, l’écrit de Monsieur HIEN dit, en citant Me Sankara, que l’Assemblée Nationale s’est déjà penchée sur la question et qu’il n’est pas interdit que les procès soient diffusés.
      En outre, pour votre gouverne, sachez que les Tribunaux Populaires de la Révolution (TPR) avaient lieu à la maison du peuple. Ils étaient ouverts à tout public, retransmis en direct à la radio nationale avec des résumés en langues nationales lors des suspensions. Et ce n’étaient pas du menu fretin ( ancien président de république, une longue brochette d’anciens ministres, de députés , opérateurs économiques de gros calibre, expatriés, pillards d’institutions sous-régionales). Ni par la naissance, ni par les services rendus à la nation ces misérables généraux jugés aujourd’hui, qui ont gagné leur galons, non pas sur le front, mais pour services rendus à leur maître ne valent pas la cheville de ces gens qui ont été jugés publiquement au TPR. Et, aucun accusé, ni aucun juge du TPR n’en est mort en ma connaissance. Et contrairement à ce que vous pensez les TPR avaient duré des mois, même toute une saison de pluies et il n’y a pas eu famine cette-année là, du fait que les populations auraient passé le temps à écouter les jugements au lieu de travailler. Si la loi ne l’interdit pas, pourquoi le peuple n’a pas la possibilité d’entendre de ses oreilles directement la version qui sortira de la bouche des accusés ? Mon opinion dans cette affaire est que ces empoignades entre les parties dans ce procès n’est que du cirque et il viendra le moment du gros deal où tout ce monde va s’entendre pour faire un enfant dans le dos du peuple. Si ce coup d’état a échoué c’est tout le peuple (sans les putschistes bien sûr ) qui s’est dressé comme un seul homme pour le faire échouer. Personne ne doit l’oublier.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mars à 17:02, par Etalon 1er En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

        Cher frère,
        Nous ne sommes plus au temps de la révolution où le programme de la seule radio est contrôlé par le pouvoir. Maintenant, les radios cherchent des auditeurs avec la concurrence qui s’est installée. Chacun cherche a diffuser un programme qui plaît au plus grand nombre pour attirer les auditeurs. Malheureusement, je constate que le procès intéresse de moins en moins la population. Moi je passe chaque matin à côté de la salle des banquets ; actuellement tu ne trouveras plus grand monde. La preuve, y a quelques radios qui ont des envoyés spéciaux qui parlent souvent en direct de ouaga 2000, mais je ne pense pas qu’il y a grand monde qui les écoute.
        Comme vous faites la comparaison, pour rappel, pendant la révolution la maison du peuple refusait du monde pour les TPR (qui, au passage ne sont pas une référence en matière de justice) beaucoup de gens écoutaient les audiences du TPR à la radio parce que les affaires n’étaient pas fermées comme celle-ci ; c’est à dire que n’importe qui pourrait être appelé à comparaître le lendemain (comme témoins au accusé).
        Pour finir, franchement, reconnaissons que avec le développement des Technologies, la population actuelle passera plus de temps à regarder les résultats de la matchs de football ou la musique que d’être focaliser (comme lors des TPR) sur la seule et unique radio. Pour faire du direct il faut que ce soit rentable pour les radio, et j’en doute.

        Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 13:35, par Juste En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

      Sous la révolution les TPR étaient diffusés intégralement en direct à la radio mais ça n’a pas empêché les Burkinabê de travailler et de faire connaitre au pays le bond qualitatif qui a fait la fierté de tout le monde. Tout le monde y gagne quand chacun peut se faire sa propre lecture et opinion surtout que la loi n’interdit pas la retransmission.

      Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:58, par Marius En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Il faut effectivement une bonne couverture médiatique de ce procès pour que les gens sachent en temps réel ce qui se passe et ce dit dans cette salle.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:09, par papa En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Depuis le regne de Blaise Compaore jusqu´au regime MPP ; ils ont toujours pris le peuple pour des moutons .Pourquoi ne veulent-ils pas que le proces soit retransmis en direct pour que tous les Burkinabe sachent toute la verite´ sur ce proces, Nous ne sommes pas d´accords qu´on fasse de ce proces du mouta-mouta ,il faut de la transparence. Au temps des TPR ; tous les proces etaient retransmis en direct et pourquoi pas maintenant ? Tout est bien ficele´pour que le peuple ne sache rien de ce proces mais sachez que nous ne sommes pas des moutons comme vous nous prenez.Moi qui habite a Madaga tres loin de la salle des banquets de Ouaga 2000 et qui ai perdu un parent ,comment voulez-bous que je sache quelque chose de ce proces ? Chers decideurs politiques prenez le peuple au serieux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:11, par Fofana En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Aucune raison ne justifie la non diffusion de ce procès qualifié de « procès du siècle » par certains, car attendu par tous. Mais si les autorités veulent en faire une occasion de règlement de compte entre anciens camarades, ils le feront à l’insu du peuple. Parce pour moi le peuple cest aussi et surtout cette masse laborieuse de nos campagnes à majorité illimitée, occupée à rechercher sa pitance que de naviguer sur les réseaux sociaux pour s’informer. Ce procès qui fait suite à un événement politique majeur ne doit pas être traité dans les coulisses. Tout porte à croire qu’il y a une volonté de duper le peuple et préparer les élections de 2020 en muselant certains concurrents. On se rappelle que juste avant les élections de 2015, des gens ont été incarcéré et libérés sans procès. Si le Ministre de la Justice Bagoro, qui est partie civile, désigne les juges chargés de juger cette affaire, y aura t’il une vraie JUSTICE ? Où cette spirale de VENGEANCE va nous conduire ? Le peuple doit y voir clair pour ne pas être complice ou victime d’une manipulation politique sous couvert de la Justice. Nous voulons la vérité ! toute la vérité et rien que la vérité !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:22, par DERA M En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Que Dieu vous bénisse ! Franchement pourquoi ne pas diffuser ce procès en direct ? De quoi les autorités judiciaires ont peur ? De la vérité ? Quelle vérité alors ?
    A mon avis elles ont peur de la déception de l’opinion. La vérité promise à l’opinion sortira difficilement de cette salle de Ouaga 2000. Elles connaissent les incohérences et les insuffisances qu’elles auront à faire face.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:30, par ollo En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    S’il vous plait, priez Dieu. Que tous ceux qui croient en Dieu qui sauve, prient. Dieu est miséricordieux et compatissant, sûrement qu’il nous délivrera. Cessons d’être paresseux dans la prière car les jours ne sont pas bons. Cessons d’accuser untel et untel, car les choses semblent être plus forts que les simples mortels. Qu’à partir de maintenant, aucune famille ne dorme sans s’accorder avec épouse et enfants pour prier. Ne soyez pas distraits par des bavardages sur les réseaux sociaux, les forums, les causeries dans les services et autres lieux de rencontres, consacrez ces temps à la prière. Priez dans les lieux de services, les familles, les lieux de culte etc. Le Dieu qui nous a délivrés des affres de la guerre civile et du putch de 2015, le Dieu qui aime le Burkina va encore nous visiter si nous appliquons notre cœur à la prière. Il n’ y a pas une autre solution que la prière par rapport à ce qui est devant nous. Je vous supplie, priez, priez, priez, priez, priez, priez, priez…

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:40, par Sidbéwendé Zoungrana En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Cette réclamation est plus que nécessaire. Nous voulons tout entendre, tout suivre et tout comprendre. Le peuple veut tout connaître. Quelque soit la sensibilité du sujet ou encore de ce procès, vu la qualité et les rangs des inculpés, tout doit être dit. On ne saurait se contenter des dissertations de ces Avocats (Me. Somé Mathieu par exemple) qui n’hésitent pas à passer par des délations pour distraire le peuple sur un aboutissement probable négatif (selon ses idées, ses pensées et ses planifications stratégiques) qu’aurait le procès, certainement en défaveur des inculpés au regard de leurs niveaux de culpabilités et de responsabilités dans ce qui leur est reproché ; ceci pour distraire le peuple et tenter de ramener ceux-ci à se retourner contre la Justice et les Lois pour rallier leurs causes à celles des inculpés. Ce qui est d’emblée une mauvaise idée. Ce sera donc abonder dans leurs sens que de refuser la publication du Procès. Rappelons-nous de l’époque du CNR avec ses Tribunaux Populaires de la Révolution (TPR) qui au-delà de son volet "Jugement" étaient un lieu privilégié pour vilipender, humilier, casser des adversaires politiques. Malheureusement pour leurs Initiateurs, certaines personnes et les plus logiques ont pu survivre des tentatives orchestrées contre elles aujourd’hui, pouvoir témoigner des faits et atrocités par elles subies à l’époque. Les inculpés du jour et pourquoi pas, certains "Responsables" d’aujourd’hui furent les "Acteurs et Organisateurs principaux" de ces humiliations et injustices affligées à des compatriotes innocents sans raisons autres que la "Jalousie". Pourquoi donc le Gouvernement n’accepterait pas de répondre à cette doléance populaire ? Le Procès est public nous diront-ils parce le Tribunal en charge a été délocalisé dans la plus grande Salle de danses et d’élucubrations des mêmes Patrons. Mais ce qu’ils ont oublié, c’est que cette Salle quoique grande reste insuffisante pour recevoir tous les Ouagalais désireux de suivre ce procès. Alors Excellence, Mr. le PF, Excellences Messieurs les Ministres d’Etat, Ministres de la Défense, de la Sécurité et de la Justice, le peuple a soif de suivre et comprendre les tenants et les aboutissants de ce procès. Il a envie de savoir qui ment et qui dit la vérité même si l’appréciation en dernier ressort revient au Tribunal. Il a envie de savoir qui a fait quoi et qui n’a pas fait quoi. Qui a lâché qui et qui a trahi qui. "Ne bloquez rien SVP"

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 19:53, par Ouedraogo Alex En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    On a cette impression que tout est mis en oeuvre pour voiler les choses. C’est une première que de voir les médiats interdits à un procès d’une telle importance
    Nous avons tous le droit à l’information, la question qui se pose vraiment est de savoir quel est l’interêt de ne pas médiatiser ce procès, de quoi à t’on peur ??

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 22:26, par Africa En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Je ne pense pas que la décision de relayer en direct par médias audio-visuels relève du seul bon vouloir du Gouvernement ; l’avis du tribunal compte pour beaucoup.
    Nonobstant cela, Il serait vraiment souhaitable que le procès soit au moins radiodiffusé, en confiant à la RTB ou au service de la communication de l’armée l’exclusivité de la production du son qui sera distribué à tous les diffuseurs nationaux et internationaux. Un trop grand nombre de micros et de caméras dans le prétoire sera de nature à perturber la sérénité du procès. Nous aurons un avantage certain de vivre le procès en direct plutôt que par des comptes rendus assez mal restitués jusqu’à présent.
    La retransmission du procès du président Laurent GBAGBO a montré à suffisance l’impact sur les opinions africaines et en particulier ivoiriennes. Pour ma part, j’ai compris qu’être témoin à charge n’autorise pas à raconter des balivernes mais à faire un récit des faits. J’y ai vu aussi des avocats hyper compétents qui donnent envie aux jeunes d’embrasser cette profession libérale. En plus, j’y ai découvert une vérité tout autre que ce que l’on nous a servi jusqu’à présent pour justifier l’intervention militaire aux côtés des forces rebelles, afin de défaire les forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) restées loyales au président Gbagbo et le capturer. Il se retrouve avec son ministre Blé Goudé à la Haye, seuls, pour répondre des crimes commis de part et d’autre pendant qu’à Abidjan, l’autre camp se délecte du pouvoir conquis !
    Nous ne voulons pas de ce scénario ivoirien. Nous souhaitons entendre le général Dienderé nous expliquer de vive voix ce qui s’est passé. Était-il le seul instigateur ou a-t-il été entraîné dans un piège pour le griller ? Comme cela semble avoir été le cas pour le commandant Lingani et le capitaine Henri Zongo en 1989.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 05:12, par Gangobloh En réponse à : Procès du putsch manqué : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Les occidentaux ( grandes puissances) décident pour nos gouvernants et ces derniers décident pour le bas peuple . C’est une logique compréhensible non ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 11:03, par HUG En réponse à : Procès du putsch manqué du CND : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Assis et serein. Remerciez la démocratie car c’est au nom d’elle qu’il en est ainsi. Vous semblez être serein mais vous sembler oublier que le mangeur d’œuf ignore les peines de la poule. Vous et votre RSP avez tué BAZIE bandama, RABO Yaya, KOLOGHO Appolinaire, YELNONGO Salif, OUEDRAOGO Hamza, BARRY Nouhoun, YODA Issouf, YODA Jean Baptiste, Madame OUEDRAOGO/KABORE Angèle (elle a laissé un orphelin de 10 mois au moment de votre forfait), KOALA Raphael, NANA Fati et NASERE David. Aussi, vous et votre ex RSP avez fait des blessés à vie. Tous ceux que vous et votre ex RSP ont tué étaient des jeunes plein de vie, vifs, qui rêvaient d’un lendemain meilleur. Vous et votre ex RSP ont endeuillés ces familles et toute la nation entière. Pourquoi vous et votre ex RSP ont utilisé des armes achetés par le contribuable pour tuer d’autres burkinabés dont le seul tord est de lutter pour la démocratie ?. Pourquoi et pourquoi vous et votre ex RSP ont ôté la vie à ces jeunes là ? Non je ne suis pas de content de vous et de votre EX RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 15:47, par Pol En réponse à : Procès du putsch manqué du CND : « Décideurs, vous nous devez la diffusion intégrale de ce procès »

    Ils ont tué,ils ont tué c’est pour eux vous voyez !
    Combien de gens sont morts pour rien par la fautes d’autres personnes dans ce pays là ?
    Peut être même que vos parents ont fait pareil sans kalash mais avec des moyens mystiques ou par empoisonnement.
    Celui qui se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, soit il sort gagnant,soit il sort perdant.
    Dite moi ils sont les seuls avoir tué dans ce BF ?
    Peut être même que certains d’entre vous leurs doivent beaucoup ou ont mangé
    dans leurs mains,et aujourd’8 la roue a tourné dans le sens contraire ils viennent nous
    emmerder sur les médias et réseaux sociaux en se faisant passé pour intègres ou honnêtes. Bande d’hypocrite !
    Soit on est un Etat de démocratie ou un Etat d’exception.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés