Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

Accueil > Actualités > Société • Communiqué • dimanche 25 mars 2018 à 23h25min
Affaire

Ceci est un communiqué de la Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du Ministère de la Sécurité.

Depuis quelques heures, sur les réseaux sociaux, des informations persistantes font état de l’installation d’un groupe d’auto-défense dénommé "Sécurité Islamique " à Pouytenga dans la province du Kouritenga .

Le Ministère de la Securité tient à rassurer l’opinion que ses services suivent de près l’évolution de la situation et que des instructions fermes ont déjà été données aux structures compétentes en la matière pour investigation profonde et mesures éventuelles à prendre.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle / MSECU
Photo : Francis Neya

Vos commentaires

  • Le 25 mars 2018 à 16:07, par L’ Autre Africain En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Continuez à suivre seulement !
    C’est quel régime qui ne peut pas taper du point sur la table pour dire non quand ça ne va pas ?
    A cette allure, le Burkina risque de ne plus exister d’ici à 2020. C’est l’ex ministre de la culture Barry qui a apparemment raison quand il disait que le PF est en panne d’inspiration.
    C’est quelle gouvernance laisse guidon comme ça ? On n’anticipe jamais, on ne fait que subir et la réaction risque d’être tardive.

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2018 à 18:34, par Maria de Ziniaré En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      L’autre africain vous allez vite en besogne nous sommes dans un pays régit par sa constitution et ses lois et règlements. Si cette initiative de sécurité islamique ne viole pas la loi le Président ne peut pas taper sur la table pour utiliser votre expression. Au risque de faire des sorties irresponsables, la sagesse et le bon sens commande de connaître les tenants et les aboutissants de cette initiative avant toute prise de position. Évitons les réactions émotives du fait du mot « islamique » .

      Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2018 à 21:11, par Nekré En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

        Maria de Ziniaré, je suis desolé que vous pensiez que la reaction de la plupart des forumistes (dont des musulmans) est due à la phobie du mot "islamique". Non, non et non. C’est l’analyse de la situation qui fait crier au feu même si vous estimez que pour le moment il n’ y a pas de feu à la maison. Mais faut il que la maison s’embrase avant qu’on ne crie au feu ? Non, c’est maintenant il faut le faire. Taper du point sur la table, ce n’est pas emprisonner à tour de bras et tout detruire. Déja le meneur de ce groupe devait deja avoir eté entendu par la gendarmerie. Peu importe qu’il soit reparti chez lui ou en garde à vue. Cela allait temoigner de la gravité du sujet et de l’importance que le gouvernement accorde à la question. Je suis desolé que ce soit à travers les reseaux sociaux que l’Etat ait eté alerté. C’est revelateur de beaucoup de choses.
        Maria, je serais tenté de croire en votre bonne foi, si vous n’aviez pas qualifié l’écrit du grand frère Sayouba Traoré de reaction épidermique, malgré les gants qu’il a enfilés pour aborder le sujet avec la plus grande des precautions.
        Maria, vous savez le contexte regional en Afrique de l’ouest ( particulierement au nord du pays) et l’histoire recente d’un pays comme le Nigeria font qu’on ne peut pas rester indifferent face à de telles initiatives.
        Au Nigeria, Boko Haram est né comme ça au nez et à la barbe des autorités qui n’ont pas vu d’inconvenient, jusqu’au jour ces dernières ont voulu recadrer la secte. C’ètait tard et voila ou ils en sont. Ici au nord du Burkina, il y a 5 ans, personne ne pouvait imaginer qu’un pan de notre territoire echapperait completement au controle de l’état. Aujourdhui, des écoles sont fermées et la zone est devenue rouge, rouge pour le Burkinabés.
        Si les personnes qui ont eu cette initiative de "securité islamique" étaient vraiment des gens de foi, capables de mener une analyse, elles auraient compris que sous cette forme là, le contexte ne s’y prête pas.
        Le danger est que ceux qui president aux destinées de ces genres d’association sont des gens "fragiles" dont le discours peut être influencé et modelé par des financements venus d’ailleurs. C’est ce que nous crayons.
        L’AEEMB est une vieille organization qui est sur le terrain, mais je n’ai jamais entendu quelqu’un s’en plaindre. Idem pour le CERFI. D’ailleurs felicitations a eux pour le travail qu’ils abattent.
        Ce qui m’effraie aussi dans cette histoire, c’est la legereté des arguments avancés pour justifier la creation de "cette securité islamique. Pour assurer la securité pour la priere et pour les autres activités religieuses, on n’a pas besoin de ça. Donnez les un gilet fluorescent, c’est suffisant. Et puis pour ceux qui comprennent Moré, la video diffuse dans les reseaux sociaux est sans equivoque.
        Certains pour defendre cette securité islamique avancent le fait qu’elle est à l’image de la JEC ou du scoutisme. Apparemment, ces gens ont crée leur "truc" avant d’avoir pensé aux arguments qu’il faudra server à l’opinion publique :
        1-La JEC, c’est un peu comme l’AEEMB. A ma connaissance, ni la JEC, ni l’AEEMB ne se sont méles à des histoires de securité.
        2- Le scoutisme tire son origine en Occident. Normal que la foi chretienne soit preponderante dans les premiers années du mouvement. Au Burkina Faso, c’est dans les ecoles des Frères chretiens que le scoutisme a fait son entrée dans la Haute Volta d’antan. Mais rapidement, c’est un mouvement qui s’est ouvert à toutes les confessions religieuses. Au college, j’ai activement milité comme Scout (je suis musulman) et je sais de quoi je parle.
        D’ailleurs si on laisse faire, les premières tensions ne seront pas entre les musulmans et les autres confessions, mais au sein de la communauté musulmane ou ce n’est pas les divisions motifs de division qui manquent : Chites, sunnites, soufis....
        Je terminerai sur une note positive car si je suis un peu inquiet, c’est l’optimisme qui l’emporte car ce peuple toujours a toujours surpris quand on pense qu’il est perdu. Sans doute, il y aura des gens qui vont toujours oeuvrer pour la division et le chaos ( de manière inconsciente ou pas) mais au finish, comme en Octobre 2014 et Septembre 2015 c’est le bon sens et l’amour de la Patrie qui l’emporteront

        Répondre à ce message

        • Le 26 mars 2018 à 01:17, par Maria de Ziniaré En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

          Merci Nekré de nous gratifier de votre lecture des choses. C’est vrais que ‘’Chat échaudé craint l’eau froide." Je comprend que nous sommes dans la posture d’êtres traumatisés avec les différentes attaques terroristes que notre pays a connues, attaques revendiquées pour la plupart par des organisations utilisant le manteau de l’islam. Ce n’est pas une raison pour refuser de réfléchir face à l’initiative de sécurité islamique. La plupart des réactions du forums à mon humble avis ne sont que des réactions de craintifs comme le chat échaudés personne n’a établi un lien entre l’initiative islamique de sécurité et les fous de dieux en manteau islamique qui terrorisent le monde et qui nous empêchent de dormir, mais le pas est vite franchi pour les stigmatiser sans les connaître sans savoir de quoi il s’agit uniquement de la qualité ‘’islamique’’ de l’initiative. Avouons que ce n’est pas faire preuve de lucidité et le risque c’est prendre l’ombre pour la proie et passer à côté des vrais problèmes.

          Répondre à ce message

          • Le 26 mars 2018 à 16:31, par Kon Solg Sida, Bi-nif En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

            Maria de Ziniaré ! J’interviens rarement sur ce forum mais votre réaction est assez troublante et inquiétante et mérite un suivi assez spécial. Certes, tous possèdent la liberté de s’exprimer, de donner son point de vue. Des ces points de vue sortent les vérités profondes surtout dans un contexte volatilité sécuritaire.
            Please, que vous inspire le fait que les bérets portés par ces "milices" vient du Nigéria, pays de Boko Haram et autres groupes extrémistes ? Imaginer, un instant, si chaque confession religieux devait se faire un sécurité armées aux coté des FDS et les très controversés Koglweoogo déjà armés, qu’est ce que cela vous inspire ? Ces justices ou sécurités parallèles ont-elles droits de cités dans une démocratie ?

            Ces mouvements doivent être tués dans l’œuf sans autres formes de règlement.

            Répondre à ce message

        • Le 26 mars 2018 à 02:26, par PresiSvpportezvoscullottes En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

          Bien dis Nekré
          J’ai aussi remarqué l’intervention de Maria sur l’article du grand frère.
          Maria de Ziniaré avec tout respect et dans le respect que tout le monde à droit à son opinion et à la parole pour un échange édifiant, je trvoue vos sorties plutot troublantes. à croire que vous avez un agenda... je me trompe p-e, fou ou peu importe mais j’ai ce sentiment de vous. on vous suivra de près sur les forums pour apprendre davantage ..

          Répondre à ce message

        • Le 26 mars 2018 à 08:44, par Sidbéwendé Zoungrana En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

          Oui ! Mieux vaut prévenir que guérir. Les membres du CERFI et des autres Organisations Islamiques sont en veille et bien vigilants pour encadrer de telles activités s’il devait y avoir lieu.

          Répondre à ce message

      • Le 26 mars 2018 à 05:31, par caca En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

        Sous les régimes précédents, il était interdit au Burkina toute organisation politique d’ordre religieuse. Je ne comprends pas pourquoi une police islamique dans une république. Cette lenteur que le terroristes frappement le Burkina actuellement. Le ministre devait se déplacer rapidement à Pouytenga afin d’élucider le problème.

        Répondre à ce message

      • Le 26 mars 2018 à 05:56, par L’ Autre Africain En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

        Chère Maria, je ne rentrerai pas dans le carcan religieux que tu veux me prêter. Mais je retiens ceci : le mal est malin. Il te verra voir ce que tu veux voir mais il finira par te faire voir ce qu’il veut que tu vois.
        Ça a commencé par la tenue, çà ne te dit rien, demain ça sera le port d’une arme blanche, çà te dira rien, et après ça sera des armes à feu traditionnelles, tu commenceras à t’inquiéter. Un beau matin, tu les verras avec des kalachnikovs, le temps de paniquer, ils te diront que ton Maria, c’était Mariam à l’origine (ou inversement s’il s’agissait d’une association chrétienne ) et qu’il te faudrait changer de nom pour te conformer à ce qu’ils pensent.
        Demande aux habitants de Djibo, il te diront qui était Malam Dicko avant d’être celui par lequel le nord est entrain de nous échapper.

        Il faut traiter la plaie avant qu’elle ne se grangrène et ne se généralise ! Et j’ose esperer que tu n’es pas de ceux qui veulent que la plaie se gangrène.

        Répondre à ce message

      • Le 26 mars 2018 à 09:53, par lapatriote En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

        Vous dites bien, "nous sommes dans un pays régit par sa constitution et ses lois et règlements" ? Si cette constitution fonctionnait on allait prévenir au lieu de guérir. Donc cette structure disposerait d’une autorisation officielle avant sa mise en marche.

        Répondre à ce message

      • Le 26 mars 2018 à 12:15, par Baba En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

        Réactions émotives vous dites ? Et le contexte ? Continuez de les suivre de "très près" comme vous avez suivi Maalam Dicko et nous seront tous servis.

        Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:07, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Merci pour la réactivité, Ministère de la Securité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:18, par L’apatrieoulamort En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Continuer à suivre de prêt les choses au lieu d’anticiper les choses. Si cette affaire devient comme celle des kogleweogo, si à 10heure 00mn vous allez quitter de ce pays. K’incompétence quand tu nous tient !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:43, par Moïse En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Vous suivez quoi de près ? Au lieu d’aller arrêter ces gens et les mettre en prison,vous dites que vous suivez de près ;c’est trop vague. Petit à petit ils vont se procurer des armes et c’est fini,c’est Boko Haram qui s’installe.pourquoi s’auto-sécuriser ?Celui qui pense que les autorités ne peuvent pas assurer sa sécurité,qu’il quitte le pays.Ce sont les mêmes Wahabiya (Suna) qui sont devenus Boko Haram au Nigeria et avec la négligence de Goudlok Jonathan ils se sont installés définitivement et entrain de terroriser la population.Vous savez qui est derrière ça,reveillez-vous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:43, par #BlackBird En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Ceux qui ont fait ça que ce soit pour être un service d’ordre ou pas n’ont pas rendus service à l’Islam. La prochaine fois réfléchissez par deux fois avant d’habiller des fidèles en tenus de combat fusse t-il pour surveiller les prêches.
    Je répète VOUS N’AVEZ PAS RENDU SERVICE A L’ISLAM. 
    Vous avez permis a ce que des gens profite pour semer le doute dans la tète des non musulmans.
    Dieu nous aide et nous assiste ameen.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:45, par Lankoandé Lambert En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    A monsieur le Ministre de la Sécurité

    Notre excès de passivité nous conduira inexorablement vers la naissance de belligérants (anti et pro) autour de cette milice "sécurité islamique ". En attendant de voir clair dans le panier à crabes, il y a lieu de commencer à les inquiétés. Si à maintenant le fameux Dr Mahmoud Kindo, ses complices et ses recrues étaient mis aux arrêts, je pense que cela freinerait leur élan. Pourquoi attendre et donner le temps aux adeptes de définir des modes de contre-attaque au cas où de mesures sévères seront prises à leur encontre. N’y a t-il pas a Pouytenga des services de renseignements à la hauteur de cette commune de plein exercice qui vous auraient signalés des prémices de la création de cette milice ?

    POURQUOI LE BF NE SE FAIT PAS PRO ACTIF ANS LES CAS DE GRAVES ATTEINTES A LA A SA SÉCURITÉ ET SON INTÉGRITÉ

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:49, par Juan nabidad En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Monsieur le ministre il n’y a qu’une seule alternative. Metrre un terme immédiatement à l’existence de cette milice.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:52, par Substance Grise En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Vraiment qu’est ce qui ne va dans ce pays ?
    On suit quoi de prèt Mr le Ministre de la sécurité ?
    Hoooo mon Dieu ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:57, par Negblanc En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Les pays arabes où j ai vécu ont tout fait pour se débarrasser de ces choses et nous on laisse un début de commencement de ça ?! Rien qu en escale en Arabie saoudite les hôtesses courent pour vous demander de cacher tout journal ou le visage d une femme serait visible. Puis passe la fameuse milice ou police islamique. Si c est ce que certains veulent alors préparons nous !

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2018 à 17:18, par Simon Compaoré En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Je commence à comprendre l’existence de ce foyer de trafic d’armes dans un village de la région à la frontière avec le Ghana et le Togo. Le Gouvernement doit agir vite avant que les choses ne soient totalement hors de contrôle. Vous savez bien que ce trafic est extrêmement lucratif et confère aux protagonistes une très grande capacité de corruption et de dissuasion des dénonciateurs potentiels. Lorsqu’il prend certaines proportions, vous n’y pourrez plus rien. Alors arrêtez la banalisation des affaires sérieuses et agissez enfin, chers Gouvernants !

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 16:58, par salif En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Calmez vous, les autorités disent qu’elles vont « regarder » pour voir. Où est votre problème ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2018 à 20:23, par RV En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Cher frère Salif, il y a bien un grave problème qui est la faiblesse pour ne pas dire l’absence de l’Etat.
      Les textes sont clairs !
      Quant on crée une activité à but social ou lucratif, on attend une autorisation de l’autorité compétente avec d’exercer.
      Quant il y’a violation de la loi, l’Etat à le devoir d’interpeller et non de suivre.
      Du reste, le verbe suit ici n’est pas opportun car il peut signifier adhésion.
      Franchement !

      Répondre à ce message

    • Le 26 mars 2018 à 03:56, par Ali XYZ En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Ces mêmes autorités savaient que des terroristes tès dangereux étaient déjà sur le territoire depuis 2 semaines et les “suivaient” aussi, mais quand on suit, on est toujours derrière. Alors, quand ces terroristes nous ont frappes très fort à l’etat – Major puis aller caresser l’ embassade de la France complice, c’est des enfants qui ne reverront plus jamais leur papas. C’est des femmes subitement devenues veuves. C’est une population terrorisée. C’est des destructions de biens mobiles et immobiles. Si ce gouvernement continue de jouer au bon père de famille laxiste, il court à sa perte. Meme un capitaine incapable pourrait ressembler à un sauveur.

      Répondre à ce message

    • Le 26 mars 2018 à 05:54, par oeuil ouvert En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Bonjour, cher Salif ! vous avez parfaitement raison, vous savez ? D’ailleurs, remarquez ! on est passé de "prise de mesure" et maintenant on "suit de près" !!!! je ne sais vers quelle direction on va mais on bouge quand même.
      les gens disent des fois qu’on ne pietine pas les choses d’un veugle deux fois ! Ce ne sont pas les exemples qui manquent. Au cas Koglweogo, nous avions tous vu et cru en l’importance de leur credo. Même de nos autorités, certains les défendaient. Aujourd’hui, ce même groupe nous donne l’occasion de "prendre des mesures" ! Et ils sont presque silencieux maintenant, il faut autre chose dans le moulin... c’est pas génial ca ?
      Vivement que Dieu nous donne les moyens pour un Burkina libre et intègre !

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 17:01, par papa En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Quand est-ce-que le president Roch va taper du poingt sur la table pour mettre fin a ce desordre qui devient incontrolable ? Mr le president on ne dirige pas un pays surtout le Burkina comme le vatican puisque vous meme n´etes pas un pape. Vous ne pouvez pas caresser les gens dans le sens du poil de peur de ne pas etre reelu en 2020, celä risque d´entrainer le pays dans une situation ingerable. Meme pour diriger une famille ,le chef de famille doit avoir une fermete´ vis a vis des membres de la famille a plus forte raison tout un pays. On a l´impression que personne n´a peur de personne dans ce pays et celä n´est pas un bon signe. Brandissez le fouet des maintenant si non vous risquez d´echouer en 2020 car les Burkinabe ont besoin d´un president ferme. Bonne comprehension.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 17:02, par Thunder En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    C’est quoi suivre l’évolution de la situation. On attend de vous que la situation n’évolue pas et que ceux qui sont à la base de cette initiative soient interpellés purement et simplement. Notre future "boco haram" est en train de se structurer et on se contente de suivre l’évolution de la situation ? Moi aussi je suis l’évolution du suivi du gouvernement. Et ce dossier pourrait être le point à partir duquel je ne soutiendrai plus ce régime pour manque du sens de l’État.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 17:04, par Yako En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Je persiste et je signe.Vous ne pouvez pas remplacer Simon par Clément ;c’est substituer le cheval borgne par le cheval aveugle.Mes chers amis, le gouvernement du Burkina Faso a un problème de logiciel.Deux options à mon avis se présentent : Soit de façon courageuse et collective on remet la chose aux bidasses en attendant que l’orage passe,soit une assemblée constituante pour concevoir un nouveau départ.Autrement dit,nous nous sommes engouffrés dangereusement dans une voie sans issue depuis octobre 2014,le bon sens voudrait qu’on imagine le pays autrement.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 17:22, par Colombo En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Ce qui m’inquiète le plus, c’est le contenu même de ce communiqué . En effet la lecture du communiqué laisse entrevoir que les autorités elles mêmes ont appris l’existence de ce groupe d’auto défense à travers les réseaux sociaux. Si c’est vraiment le cas, je pense qu’il y a problème. Une situation aussi préoccupante devrait alerter les services de sécurité et faire l’objet d’investigation avant même que les réseaux sociaux aient le temps d’en parler.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 17:47, par la loupe En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Bsr. Certes, le phénomène est inquiétant mais c’est pas pour autant qu’il faut taper sauvagement sur des burkinabés qui ne sont pas, jusqu’à preuve contraire, terroristes. Il faut les prendre aux faits donc suivre de près pour moi est une attitude responsable. Le peuple n’est pas bête et l’intégrité se conjugue toujours au Faso. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 17:59, par SANA En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Bon Dieu ! C’est quoi vous suivez de près.............pour des ÉVENTUELLES mesures à prendre ???? Il faut tuer le poussin dans l’œuf et c’est tout ! En quoi ils sont en insécurité au point d’installer leur police ???

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 18:01, par Thom’S En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Trop d’humanisme tue l’humanisme. Il faut que le Président du Faso assume ses responsabilités, et serrer bien les écrous. Vous voyez comment l’incivisme et les actions néfastes prennent de l’ampleur ; sinon comment pouvez-vous comprendre un tel groupe d’auto-défense soit disant pour la sécurité islamique ? Le gouvernement doit sévir avec la dernière énergie, sans compassion. Il y a un laisser-aller et l’Etat doit prendre ses responsabilités. Au temps de la révolution de Thomas SANKARA, on exécutait les voleurs sans pitié ; les trois luttes à savoir contre la divagation des animaux, les feux de brousse et la coupe abusive de bois verts étaient strictement appliquées. Et vous comprenez que lorsque le CNR est tombé avec l’assassinat de son Leader, des brigands, des voleurs ont chanté et dansé. Pour dire que le Gouvernement actuel doit rougir les yeux. Dans un pays où l’on constate une certaine faiblesse des Gouvernants, bonjour à l’incivisme grandissant, à la naissance de groupes séparatistes et aux " chiffons rouges ".

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 19:16, par le transporteur En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Je pense que l’initiateur de cette idée est belle et bien là. Je suis conscient et sur que cette idée a une arrière pensée très nuisible et satanique. Voyez vous-même comment ce dernier a évoluer socialement et même économiquement. Il doit avoir un soutien à connotation terroriste. L’expérience de certains financement ont été révélés comme ayant les mains des lesbiennes ou pédés. Que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 19:18, par SOME En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    "Le Ministère de la Securité tient à rassurer l’opinion que ses services suivent de près l’évolution de la situation et que des instructions fermes ont déjà été données aux structures compétentes en la matière pour investigation profonde et mesures éventuelles à prendre." c’est quoi cette langue de bois politique ? ca veut dire quoi ce discours ? On fait tout pour vous accorder du credit et vous vous faites tout pour verser votre figure par terre ! Apres ce s attaques vous voulez quoi encore ? Qu’on vous degage vous memes ? D’accord ! Ou vous voulez vous meme la guerre dans ce pays ? Vous etes complices ? C’est quoi ce langage que vous venez de tenir ? Vous vouloez quoi au fait ? On vous a mis là pour ca ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 19:19, par choquer En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Si l’on interdit pas immediatement la naissance de type de d’organisation bas sur l’islam c’est le de la fin du Burkina Faso tell que nous le connaissons. Nous ne pouvons accepter la creation d’une "Sécurité Islamique". C’est tout de meme revoltant. Je n’ai meme pas de mot pour condamner ce qui se trame. C’est de la provocation tout simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 19:36, par Bouba En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Vraiment, ce pays est gouverné à la laisse-guidon et les gouvernants ne savent pas anticiper. En quoi cela peut-il être légal ? Ont-ils eu une récépissé avant de commencer leur installation ? Ne savez vous pas que votre ancien hôte devenu bourreau peut, grâce au trafic de drogue et aux rançons d’otage remettre 1ou 2 milliards, ainsi que des armes, à de telles cellules et bonjour le début du terrorisme à la Boko Haram ? Certains ont eu le temps de se refugier dans leur belle-famille mais d’autres risquent de ne pas avoir cette chance.... suivez mon regard

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 19:58, par Molotov En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Minute.Pas de deux poids deux mesures.Voilà où nous mène le populisme du gouvernement dans la gestion de cette affaire de kolgweogo.Vous ne voyez pas le lien ,moi si !
    C’est le dilettantisme du gouvernement face au Kolgweogo qui a ouvert la brèche pour tous ces pseudo groupe d’auto-defense et de securité aux coutours flous, nebuleux et dernière analyse dangereux pour l’autorité de l’Etat. la securité est une prérogative regalienne de l’Etat et cela ne se partage pas.On est en republique ou bien ???Il fallait supprimer ces Kolgweogo clair et net.La boite de pandores est ouvertes...Dieu seul sait combien de 10 plaies du Faso en sortiront.
    Tolerance zero et pour les Kolgweogo et pour ce machin de ’’securité islamique’’.La fermété du gouvernement doit être juste et non à géométrie variable.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 20:13, par Galba En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    bonjour,
    vous ne rassurez personnes. Soit vous êtes ignorant, soit vous êtes aveugle ou soit vous étés incompétent
    Il faut absolument ’interdire cette sécurité de défense très très rapidement au BURKINA. C’est un danger pour l’ensemble du territoire burkinabè. y compris les pays limitrophes. Avez vous vu ce qui s’est passé au MALI ? Il faut que nos autorités se réveillent très très vite avant qu’il soit ne trop tard. IL ne peut y avoir deux capitaines dans un bateau. un moment ou l’autre, les dents vont se mordre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 20:19, par Avisé En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    À ce rythme chacun va créer sa milice et on deviendra comme le Congo

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 20:26, par Sougri En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Puréééééé de punaiseeeeeee s’est quoi ça encore ???
    Haa bon !!!!!! Et s’est le ministère même qui communique pour dire qu’ils suivent ça de près .
    - Ma question est de savoir qui a délivré cet autorisation de création d’une telle sordide entreprises .
    - qu’elle est l’objectif de cette organisation , s’est pour protéger qui contre qui ? .
    Moi personnellement j’en veux pas à cette milice islamique qui doucement est entrain de se mettre en place mais plutôt au gouvernement et plus particulièrement au ministère de l’intérieur et de la sécurité car comment comprendre et accepter que dans un pays laïc et démocratique des individus en arrivent à mettre en place une structure cancéreuses et l’état se permet par un communiqué laconique pour dire au peuple qu’il observe de près cet machin à double tête .
    J’ai l’impression qu’à demi mot l’état a donné son accord ; et je paris que quelqu’un quelques part à bouffer ; quelqu’un quelques part tire les ficelles pour bien divisé la nation ,et comme s’est ainsi dès la semaine prochaine je préconise et j’informe mes frères chrétiens catholique que je mettrais en place une structure de sécurité dite sécurité catholique chrétienne en abrégé S.C.C . pour le moment je n’ai aucune pas encore défini les objectifs a atteindre car tout dépendra du camp d’en face .
    Aussi j’invite nos frères protestants ,animistes, et autres religions à créer leurs propres machin de sécurité comme ça on verra comment se ministre qui dit qu’il observe tout de près va faire . Vous vraiment désespérant .

    Web Master STP LAISSE PASSÉ .

    Sougri de paris

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 20:49, par Y’en a Marre En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Non mais dites moi que je reve ! C’est quoi ces imbecilites avec un communique plat et laconique comme celui-ci ?
    Vous suivez de pres, est-ce a dire que vous n’avez pas donne le feu vert a cette bande d’oisif et de terroriste en herbes de se constituter ? Les autorites communales et provinciales ont-elles ete info de l’initiative au prealable ?
    Franchement nos autorites sont de vrais poulets, des femmelettes qui n’ont pas de couille. Y’a pas a suivre de pres ici, faut matter ces futures terroristes en meme temps. D’ici la qu’ils etendent leurs tentacules partout et vous ne pourrez plus controler.
    Ces islamistes veulent se proteger contre qui ?
    J’ai tellement la rage au coeur de voir de telles insanites et bavures au BF et de voir ce communique lache du ministere de la securite. Vrai n’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:04, par zwwa En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Que ce soit securtier islamique ou koleogo, d’apres vous il faut l’appui ds groupe d’Auto Defense, vous avez permis un vous ne pouvez empechez l’autre prce que c’est de la que vienne les scission sociale, il fallait les allumer des le debut on n’en serai pas la... courage a vous

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:27, par LY En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Ce communiqué de presse est totalement nul. En effet il reconnait implicitement que les pouvoirs publics ont été informé par les réseaux sociaux et non l’ANR dont c’est normalement le rôle. C’est comme si la CIA disait que c’est par les réseaux sociaux qu’elle a ses informations. Ce communiqué aurait déjà condamner la dénomination "Sécurité islamique" en attendant de pousser plus les investigations quant aux motivations réelles de cette structure.. Ce type de dénomination viole la constitution. Demain un parti politique pourra se créer en prenant la dénomination de "parti islamique pour le renouveau" et qu’est-ce qu’on dira ? Dans la situation confuse qui règne où les terroristes utilisent abusivement le terme islamiste pour des actions contre les valeurs même de l’Islam. Chaque famille au Burkina vit avec en son sein des catholiques, des musulmans, des protestants et des animistes sans que cela pose un réel problème. Ce pays est un pays de tolérance religieuse. Plus de fermeté de la part de nos responsables administratifs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:30, par Dedegueba Sanon En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Dites leur juste d’enlever le mot " islamique " même provisoirement. et ça passe.
    Si ça se trouve que c’est le début de maîtrise des dérives radicalistes dès la base ? Ainsi on neutraliserait dès les mosquées les actes insensés.
    L’islam a tellement été polluée, salie et défigurée que l’évoquer simplement suscite une crainte réflexe. Dans nos conscience nous avons fini par être formatés à voir les choses ainsi.
    Depuis le début je dénonce l’utilisation du terme djihadiste ou terroriste pour qualifier des actes de déséquilibrés ou de délinquants. Car il n’y a aucune justification religieuse ni aucun acte de bravoure, juste des pauvres délinquants qui se cherchent, que des ordures envoient se faire tuer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:35, par Aly GANAME En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Vraiment je pleur pour mon Burkina ! Après avoir lu les Commentaires je me demande dans quelles écoles les gens ont appris à écrire ! Comment une personne normale peut-elle se mettre à trancher sur une affaire et la condamner sans un minimum d’investigation ?
    Quelles sont vos preuves que ces jeunes sont un groupe d’auto-défense ? Quels sont les textes qui interdisent la mise en place d’une commission sécurité à l’occasion d’une cérémonie ?
    Donc dans ce pays là il suffit de poster des images sur facebook avec un message bidon et hop c’est la vérité absolue ?
    Mention spécial à Maria de Ziniaré et à loupe, on sent le sens de responsabilité dans vos commentaires.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:46, par Jonassan En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Bizarement, moi je ne vois le désastre dans cette affaire comme tout le monde. Je sais qu’on va me traiter de tous les noms mais pitié ne sautez pas sur les initiateurs d’un tel projet. Le GSIM aurait réussi à nous faire tant peur ?
    Nous consommons SANS RIEN DIRE, SANS RIEN FAIRE les GSIM (Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans). Ceux-là ne gâtent pas notre nom ? Alors s’il y’a des volontaires qui au nom de leur foi, leurs convictions religieuses sont prêts à contrecarrer les projets funestes de ces gens sans foi ni loi, pourquoi ne pas au contraire les soutenir ? Leur donner des moyens pour que ces martyrs aillent se sacrifier dans l’antre du diable au profit de l’islam de paix et de la patrie des hommes intègres ? La seule occasion - puisque nous autres, nous ne faisons rien - de montrer à ce chien de Iyag Ag qu’il n’a pas seul le monopole de la violence. Enfin, seules les motivations de ce groupe peut nous permettre d’apporter davantage une analyse rationnelle. Mais encore une fois, il ne faut pas se précipiter leur jeter l’anathème. Voyons plus dedans....

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:47, par Bantchandi En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Vous savez les forces du mal contre le Burkina Faso cogitent comment perturber la quiétude de notre beau pays soit par une rébellion soit par un coup d’État, soit par des attentats pour nous ébranler. Comme le dit un du cdp que ce sont eux qui ont la solution. Wait and see !!!
    J’ai peur et j’ai froid au dos grand-frère Sayouba, le Burkina Faso existera-t-il dans un proche avenir, L’histoire de 1932 ne va - t-il se répéter ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:49, par Mawuena En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Non, il faut arrêter ça pendant qu’il est encore sinon on risque de se retrouver avec un boko haram. Comme l’a dit Sayouba Traore, la sécurité relève de l’ état.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:50, par Moi En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Je suis musulman mais je dis qu’il n’y a pas de temps à perdre.
    Il faut faire une descente là-bas et arrêter tout le monde.
    Ils ne sont pas plus que les autres. C’est quelle merde ça ?
    En plus, à bobo j’ai vu lors de la venue d’un prêcheur malien, des gens se disant DZ la sécurité de ce monsieur. Le pays a des lois et il faut les respecter.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 21:58, par Ali En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Eh y’a pas suivre dans ça la deh. Les premières victimes c’est nous les musulmans. Arrêter le chef et récupérer les tenues et suivre tout le groupe ses liens surtout avec l’extérieur y compris les comptes de ses derniers.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 22:00, par LASS En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Ne trainons pas avec ce truc là. Il faut le faire disparaitre rapidement et interpeler son géniteur pour comprendre. Aucune religion n’est menacée au Burkina Faso pour qu’on crée un machin pareil. Pas de recadrage ni de négociation avec ses initiateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 22:08, par Souleymane En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Autant de lever vous même et agir, comment voulez-vous que dans un état de droit, face à des rumeurs l’état se lève et commence à sévir. Comment réfléchissez-vous ? Parce que le mot islamiste est associé à cela, les ignorants de l’islam, incapables de produire un écrit d’une page sur l’islam s’agitent. Il faut vous et chercher à vérifier et comprendre l’islam...

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 22:18, par Souleymane En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Continuer seulement à rattacher islam et terrorisme. Combien de fois les musulmans du burkina ont donner position par rapport au terrorisme mais vous continuer d’ignorer ca par mauvaise foi,, continuer seulement. A toutes ces différentes occasions, les ministères ont même été conviés. Je comprend bien, vous parler de démocratie et de droit et vous voulez qu’elle soit à géométrie variable. Il serait mieux de prendre toujours du recule pour analyser et comprendre les choses. A bon attendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 22:37, par Jonassan En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Prévoyant les flèchettes qui me seront destinées après mon précédent post et après avoir lu l’article de Sayouba Traoré, je fais suivre celui-ci pour préciser ma pensée qui n’est pas nouvelle :
    Je croyais au moins que les burkinabé étaient plus honnêtes que les autres peuples. L’annonce de ce groupe vous fait peur ? Pourquoi ?
    Je préfère la naissance d’un groupe d’auto-défense islamique que le passage à l’action de groupe de défense et de soutien à l’Islam et/ou aux musulmans déjà nés, implantés, fonctionnels et visibles de tous dans tout le Burkina comme dans toute l’Afrique de l’Ouest à commencer par Ouaga et Bobo.
    REFLECHISSONS VRAIMENT et à mon avis :
    - pour protéger l’islam de nos pères, l’islam de ceux qui partaient à pied à la Mecque (comme le père de Sayouba Traoré et comme mon oncle) sans certitude de retour, cet islam de paix vraiment, cet islam intégré, cet islam qui égorge les pintades de Noël pour permettre à tous de consommer halal et de faire la fête.
    - cet islam n’est peut-être pas l’islam parce que non écrit (ou en voie d’étouffement par la destruction des vestiges de Tombouctou), il n’est peut-être pas explicite dans la théologie dogmatique musulmane de la péninsule mecquoise, de Médine et de Jérusalem, mais peut-être contient-il une révélation, une dernière révélation du Créateur après le départ du dernier prophète. Si nous en sommes convaincus, alors, pourquoi sa défense est si terne devant l’adversité ?
    IL EST TEMPS DE REFLECHIR. Vous faites référence aux guides religieux. Hum !... Attention, les insurrections, ce n’est pas seulement en politique qu’on les rencontre. La base constate que les guides religieux à la mode aujourd’hui, ce sont ceux qui nourris des feuilles étrangères endoctrinent à leur guise les intègres citoyens de nos quartiers. Dans un post lors des attentats du 2 mars j’avais avancé que cette léthargie, cette peur de défendre l’islam de nos pères, l’islam que nous savons pertinemment juste, pourrait annoncer un éclatement de l’islam au Burkina et en Afrique de l’Ouest. Y’a moins d’une décennie, nous entendions seulement parler des attentats "islamistes" au loin ; aujourd’hui, ils sont dans nos maisons. Attention donc, le Yémen, l’Afganistan, la Somalie, ce n’est pas si loin que çà. Donc, à mon humble avis, ce n’est pas en étouffant cette tentative de sortie dans l’oeuf que le problème sera résolu. IL NOUS FAUDRA REFLECHIR ET REFLECHIR, MUSULMANS COMME NON MUSULMANS POUR AFFRONTER LA REALITE OU PERIR, c’est ce que je pense.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars 2018 à 03:43, par Akim Colompare En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Vous faites bien de prévoir les flèches après votre écrit non mûri et qui sent la naiveté. Croyant faire de l’ esprit, vous ne faites qu’ étaler votre ignorance de ce que vous voulez parler. Heureusement que les réseaux sociaux ont donné la parole même aux niais. Mais là où votre instinct vous a servi, c’est quand vous saviez que vous aviez pondu des bêtises qui méritent des flèchent.On ne parle pas de musulmans ici. On parle d’ islamiste. mais votre cerveau est tellement épais que vous confondez le sens des termes.

      Répondre à ce message

      • Le 26 mars 2018 à 10:22, par Jonassan En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

        Ne croyez point que je regrette mon 1er post, j’ai seulement prévu votre réaction qui s’éloignerait de ce que j’ai avancé pour préciser ma pensée qui prépare la défense de l’Islam de mes pères quoi qu’il arrive.
        "L’islamisme est un courant de pensée musulman, essentiellement politique, apparu au XX e siècle. L’usage du terme depuis sa réapparition dans la langue française à la fin des années 1970 a beaucoup évolué ,. Il peut s’agir, par exemple, du « choix conscient de la doctrine musulmane comme guide pour l’action ...". Wikipédia
        Malheureusement, y’a-t-il une religion qui n’est pas politique en ce 21ème siècle ? Si vous êtes musulman, ne souhaitez-vous pas que la charia soit source de droit de notre république ? Quel fidèle religieux ne souhaite-t-il pas que les fondements de sa foi soit la bâtisse de la gestion de la cité dans laquelle il vit ? Les uns proposent la charia, les autres les 10 commandements de Dieu. Moi, mes parents ont imprimé le vivre-ensemble comme fondement de la vie dans la cité burkinabé ; malheureusement je constate aujourd’hui que ce fondement vole en éclats. Ne nous fâchons point, évitons la fuite, une rétrospection me semble utile mais bon, tout dépend, si on veut se complaire à la situation actuelle ou si on désire s’en défaire. Bonne suite, monsieur.

        Répondre à ce message

    • Le 26 mars 2018 à 16:54, par kzl En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Jonassan, que du n’importe quoi, tu racontes ! Te crois-tu dans une république islamique ? Franchement, il y a de quoi avoir vraiment peur pour l’avenir de ce pays. Le président Roch devrait comprendre qu’on ne peut diriger un pays comme le Burkina, où tout le monde est devenu têtu, en se jouant les Saints. A force de penser à sa réélection en 2020, il y a de fortes chances que monsieur Roch perde le pouvoir avant 2020.

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 22:41, par Jean MOULIN En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    " Le Ministère de la Securité tient à rassurer l’opinion que ses services suivent de près l’évolution de la situation..."

    Donc vous voulez que la situation évolue. Drôle manière de communiquer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2018 à 23:32, par indigné En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Je ne sais même pas si le ministre de la sécurité comprend bien ce qu’il dit ou s’il appréhende la gravité des faits, à moins qu’il ne soit complice. Même si le langage administrative exige la prudence, je pense qu’il doit exprimer la fermeté.
    Du recrutement à la sortie officiel du groupe le Gouvernement semble ne pas être informé. Et au lieu de condamner fermement le groupe, il propose des enquêtes - or à Pouytenga il y a la police, la gendarmerie et la douane. Pourquoi investiguer maintenant ? Cela a du échapper aux forces de sécurité, ce n’est peut-être pas très grave. Mais en m’informant aussi sur les réseaux sociaux comme le Gouvernement, je remarque que ces jeunes portent l’insigne des couleurs nationales sur leur poitrines. Messieurs du Gouvernement, ces jeunes font-ils partie d’une force républicaine pour porter le drapeau national sur leurs tenues ? Bien que n’ayant pas connaissance de l’interdiction du port du drapeau national sur la tenue, je pense qu’au regard de leur dénomination (sécurité islamique) et de leurs missions (sécuriser les lieux de prière et lutter contre le banditisme en général ) il faut éviter toute amalgame en leur demandant d’enlever les couleurs nationales et de changer la dénomination.
    Un autre problème avec ce groupe est la source de financement. Ces jeunes sont certainement financés par les mosquées, mais on sait aussi que certaines mosquées reçoivent des financements de certains Etats islamiques. Ces sources ne vont-elles pas évoluées des Etats islamiques (partenaires financiers du Burkina) à l’Etat Islamique (groupe terroriste) ? C’est bien de suivre de près l’évolution de la situation mais c’est mieux de ne pas prendre de risque en laissant évoluer la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 01:30, par nebié En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    C’est en Arabie saoudite qu’il y a la sécurité et police islamique. Avec ce qui vient de nous arriver le 2 mars faisons attention au noms que nous donnons a nos entreprises pour ne pas créer d’amalgames

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 03:29, par sahelistan En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Le projet du Sahélistan de la France est en marche, et bien en marche. Après avoir crée des “djihadistes” qui ne comprennent rien à la religion, qui commandent de la bière qu’ ils boivent et sans payer, vont zigouiller des paisibles citoyens à la plage de Bassam, apes des attaques mises en scène de leur embassade alors que la vraie cible est le Coeur du système sécuritaire, on fabrique maintenant des groups de défense soit- disant islamiques. Le gouvernement a tout intérêt à sévir avec la dernìère énergie. Un gouvernement n’est pas en place pour jouer au gentil. Que nla France sache que son système est désuet. Ona compris tous ses tics- tacs. Qu’ elle continue de nous destabilizer pour nous voler nos ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 03:35, par @Jonassan En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Mr. Jonassan, vous avez tout faux. C’est un gendarme qui vous parle. J’ ai 25 ans dans ce corps d’ elite de l’ armee et je vous dis que vous ne faites que suivre la theorie de la reaction. C’est mauvais sur le champ de guerre. Il faut etre proactif. La securite dans un etat organise, ca n’ appartient pas a des individus. C’est une milice cpmme les kolgweogo ert ca va nous couter cher. Mais comme on ne peut pas parler beaucoup a cause du devoir de reserve, nous on regarde. Mes petites lectures m’ enseignent que l’ etat, c’est le Leviathan. Mais on n’ est pas Leviathan quand on ne veut pas s’ affirmer en tant que tel.Laissez seulement quand on va npous tirer dessus pour dire si on avait su. C’est quel peuple qui refuse d’ apprendre ses lecons comme ca ?

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars 2018 à 14:29, par Jonassan En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Vous avez peut-être raison puisque vous êtes plus dans la sécurité que moi. Mais quand je constate qu’en face y’a des groupes qui au nom de l’Islam assassine et attaquent comme ce GSIM je me dis qu’il peut naitre des groupes aussi pour défendre notre islam à nous ; puisque nos guides disent que les genres EI, AQMI, GSIM insulte l’islam et les musulmans, pourquoi y’aurait-il pas d’autres groupes contraires. Mais, bref, peut-être que cela pourrait dégénerer comme le cas des Kolwéogo. Face à ce qui nous arrive on peut se perdre mais je note votre pertinente réaction, ce qui prouve qu’on peut toujours compter sur vous. Du courage !

      Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 04:01, par Ahmadi Traore En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Les- plus- que- musulmans qui pensent qu’ on s’ attaque a l’ islam en denoncant la cellule djihadiste naissante sous nos yeux, allons seulement. Ce que j’ aime dans le djihadiste, c’est que lui au moins il n’ est pas raciste. Il n’ est pas pour les femmes ou pour les hommes. Il s’ en fout de riches ou pauvres. Il tue tout ce qui bouge. Continuez a porter vos oeilleres habituelles en vous cantonnant dans une vision sectariste.. Aucune pratique religieuse n’ est ecrite sur la balle du terroriste. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 08:05, par C’EST QUOI ÇA ? En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    CONTINUEZ À SUIVRE DE PRÈS JUSQU’À CE QU’ILS VIENNENT VOUS ATTAQUER DE PRÈS. C’EST QUOI CETTE FUITE RESPONSABILITÉ ??????

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 08:23, par sidnaba En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Je pense que le ministère ne doit étouffer le poussin dans l’œuf pour nous éviter une milice religieuse et éviter une radicalisation dans ces camps.
    En encore une impérieuse nécessite de poursuivre le texte de loi sur la liberté religieuse. Le sens de l’anticipation est le mot à défendre quant on gouverne.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 09:37, par soul En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    ce Faso n’a jamais connu un régime aussi incompétent que celui de Roch c est par les réseaux sociaux qu’un gouvernement qui se dit sérieux va découvrir une telle situation ? nous somme foutus seulement quoi. Et au lieu de prendre la chose au sérieux vous dites que vous la suivez de près. Mais je ne suis point étonné au regard de la qualité de l’homme qui est assis sur le ministère de la sécurité. Chez les chrétiens on parle de service d’ordre et ça marche à merveille

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 09:50, par DIARRA En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Il faut casser immédiatement la chose au lieu de rester là à dire 《 on suit de près la situation... on va étudier...》. Rien que de la bureaucratie inutile. Il sera déjà trop tard. C’est un ballon d’essai que lancent ces fanatiques. Il faut une réaction vive qui dépasse leur attente. Voyez la réaction du Sénégal vis à vis de ces chiffons humains !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 10:29, par Vro yaga-yaga En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Messieurs du Ministère de la Sécurité, l’Etat ne doit pas suivre,il doit ANTICIPER.Vous voyez si le Mali est aujourd’hui débordé c’est parcequ’a un certain moment l’Etat a tout banalisé.Si ROCK comme d’habitude continue de tout répondre par le silence le navire Burkina va chavirer même si nous le souhaitons pas...
    Je pense que cette "sécurité Islamique" de Pouytanga dont vous parler n’est que la partie visible de l’iceberg,aller voir du coté du Mouvement Ancar Dine International (a ne pas confondre aux terroristes du nord Mali) du célébrissime prêcheur Cherif Madani HAIDARA il ya aussi des équipes de sécurité qui portent la tenue,j’ignore leur organisation véritable et les attributions qui leurs sont dévolues mais je conseille que le Ministère de la sécurité y jette un coup d’oeil aussi.
    Je suis musulman et j’ai beaucoup de respect pour HAIDARA mais il faut l’implication de l’Etat dans ces genres d’organisations pour éviter les dérapages et les infiltrations qu’eux mêmes leaders religieux pourront plus juguler.
    Bonne compréhension

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 10:39, par MOREBALLA En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Nous avions longtemps attiré l’opinion sur les foyers de radicalisation au Burkina Faso que sont les milieux sunnites. Quand des imams sunnites essaie de recruter des personnes musulmans ayant passées sous les drapeaux (SNP, formation militaire CDR, retraités corps habillés dans des situations démuni...), cela en dit long de tant d’intentions. Nous n’avions jamais été surpris du développement du radicalisme islamique venant de la zone de Pouytenga. Observons de plus près les zones d’influence commerciales de la cité commerciale de Pouytenga pour en pouvoir appréhender la gravité des tentacules du radicalisme sunnite. Toutes les grandes villes urbaines sont suffisamment touchées par le radicalisme sunnite.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 10:42, par SAWADOGO En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    A mon humble avis et comme on aime le dire "il faut battre le fer quand il est chaud". Il ne faut pas attendre que le mouvement s’enracine avant de vouloir l’anéantir ou le faire disparaître. Les kogl-wéogo c’est carrément différents car, eux, ils n’ont aucune connotation religieuse. Ici, c’est clair : C’est un mouvement de "sécurité islamique". Il ne faut pas laisser libre accès au démon dans votre domicile, avant de vouloir le chasser. Notre politique de "wait and see" nous crée chaque fois des problèmes. Et puis, jusqu’à ce que des cérémonies soient organisées, cela veut dire que le mouvement a pris naissance depuis un certain temps. La gendarmerie et la police de Pouytenga sont présentes sur les lieux. Quelque chose a-t-il été fait pour informer les plus hautes autorités ? Pourquoi avoir attendu jusqu’à ce jour ? et au lieu de prendre des mesures radicales, on suit de près la situation...

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 11:30, par Armel En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Comme le dit le Maréchal Al-sissi, le problème de l’islam ce sont les islamistes. Et c’est pourquoi en Égypte, il mène actuellement une croisade farouche contre les groupes islamistes. Cela se déroule dans un pays à 95% musulman. Il a déposé Mohamed Morsi à cause de sa dérive. Donc, j’invite le gouvernement à neutraliser ce groupe sans plus tarder. Après,ce sera trop tard !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 12:12, par inno En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    c’est simple, selon ma façon de voire, le gouvernement est bien au courant mais il fait semblent, c’est leur plan B pour 2020, ils savent bien, au regard de leur incompétence qu’ils risquent fort de perdre le pouvoir en 2020, donc faut préparer une rébellion !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 12:20, par mytibketa En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    il faut mettre un terme a cette dérive de cette sect qui du reste a déjà du mal a faire passer leur conception de l’islam que bon nombre de musulmans ne partage pas.ailleurs c’est un service d’ordre que l’on met en place pendant les cultes et puis après c(est fini.Les socités de sécurité sont un palliatif aux services d’ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2018 à 12:52, par Ka En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Le laxisme du président Roch Kaboré qui empoisonne ses ministres devient intolérable. Qu’il soit un PAN, minière de la justice, ministre de l’intérieur, vous ne mesurer pas le poids des mots, surtout prononcés devant un peuple averti qui prend à la lettre et au sens propre ce qu’il entend.

    Apres chaque attentat vous pleurnichez en demandant le peuple de se donner la main pour combattre ces punaises qui sont les diables de Lucifer : Vous tremblez devant ceux qui ont tué leurs semblables surtout des innocents, de sang-froid, sans remord, sous des prétextes fallacieux au nom de Dieu. Maintenant que ces imams radicaux sont plus malins que vous en créant des futurs terroristes, et que tout le monde vous demande d’agir et couper cette racine dangereuse, vous êtes là avec votre laxisme en disant que vous suivez cette racine de prés jusqu’à ça soit très tard.

    Ce que je ne comprends pas, c’est l’attitude de Roch Kaboré que j’ai connu très ferme dans ces décisions quand il voit le danger : ‘’Ou son âge le fait défaut, ou il a des mauvais conseillers auprès de lui.’’ Si c’est son âge, qu’il laisse les jeunes autour de lui, et qui ont dit que rien ne sera plus comme avant de prendre les décisions a sa place pour éviter les morts gratuits qui vont frapper plus tard a nos enfants avec ces terroristes en herbe dont on commence à laver les cervelles en les déviant idéologiquement.

    Monsieur le ministre vous n’êtes qu’un ignorant face à ces musulmans qui jouent l’autruche, car, quand il s’agit de gargariser de grandes déclarations et se couvrir d’auto-éloges et d’autosatisfactions, vous êtes les champions : Mais quand il s’agit des actes concrètes qu’il faut réaliser, comme éradiquer cette racine de mal qui pousse avec ces enfant qu’on veut utiliser pour des futurs terroristes, on ne vous voit plus. Tout dont je vous demande monsieur le ministre, c’est d’éteindre ce foyer avant qu’il s’enflamme plus, en interdisant la fabrication des futurs terroristes en herbes dans notre pays qui sont ces mineurs défenseurs islamique.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars 2018 à 01:01, par Fidel Nahouya En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    On doit arrêter toutes ses choses qui met le pays en insécurité totale.le chef doit taper sur la table e dit non ainsi que le ministre de la sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars 2018 à 03:17, par jeunedame seret En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Monsieur le ministre, vous suivez de près son évolution ? Vers où ? Perfection ou empirement ? Jusqu’à quand ce suivi ? Savez-vous au moins d’où il a germé ? Que vous êtes un simple bon spectateur avec curiosité comme compétence. Et notre gouvernement, une foule de rue. Avec une politique conspirant. RMCK, si tu as Facebook, es-tu au courant ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars 2018 à 12:12, par DEME yacouba En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Je me rend compte que personne ne voit ou ce groupe d’auto défense peut nous conduire.après le koogl weogo nous avons la sécurité islamique. Que personne ne s’étonne si les catholiques protestants et autre crée un groupe d’auto défense.si je pousse mon analyse plus loin si nous avons tous ces groupes d’auto défense nos policier et gendarme non plus leurs place dans notre societé . le président doit je pense tapez du point sur la table si non nous ne sommes pas loin du guerre civile soit entre les ethnies ou soit entre les religieux

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2018 à 16:40, par Rectoverso En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Ce secte s’installe bonnement dans les coins et les recoins du pays. C’est très grave. Ils veulent se gérer eux-mêmes. Que nos autorités sachent que c’est Boko Haram qui s’installe calmement. Ils n’ont qu’à ouvrir l’œil pour les suivre de près. Pourquoi cette autonomisation dans une république. Les pauvres surtout dans les non-lotis sont proposés de bon entretien au cas où ils se convertissent, par déjà d’autres qui en bénéficient. Surtout les pauvres veuves. On dit que c’est une erreur qui tue un bandit chef.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2018 à 16:56, par Rectoverso En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

    Eh ! Un ministre de sécurité privé dans un état de droit. Regarder devant le véhicule, c’est déjà le président de certains. Il reste à demander une portion pour confirmer un état islamique. Que le bon Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai 2019 à 02:45, par Moumouni En réponse à : Affaire "Sécurité Islamique" : Le ministère de la sécurité suit de près l’évolution de la situation

      Docteur kindo s’enfoue de vos critiques. Vous le critiquiez depuis 2006.Si vous étiez intelligent vous l’aurez connu réellement. Sur base de fanatisme, on se met à critiquer aveuglément. De l’enfer pour les mécréants, les hypocrites. Les hypocrites qui disent que moi même je suis musulman. N’ya t’il pas des égaré qui se disent supérieur à Roc Kabore ?Que vous en dîtes ? Sûrement qu’il est devenu votre dieu. Intelligence-Comprehension,bonne foi -Paix au Burkina Faso

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
"Un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage", Bassolma Bazié à propos de sa démission de la fonction publique
Santé bucco-dentaire : Les chirurgiens-dentistes appellent à en faire une priorité
Fonction publique burkinabè : La lettre de démission de Bassolma Bazié
Canal+ Burkina : Un portefeuille de plus de 50 000 nouveaux abonnés en 2020
Appui aux personnes vulnérables : Le diocèse de Ouagadougou lance son fonds de solidarité Alfred Diban
Cultures fruitières face au changement climatique au Burkina : « Si dans dix ans rien n’est fait, on court vers la catastrophe », avertit Dr Souleymane Nacro
LONAB : Les gagnants du jeu concours spécial fin d’année reçoivent leurs lots
Commémoration de la Journée internationale de la femme : Le motif du pagne retenu dévoilé au public
Droits de l’enfant en contexte d’urgence au Burkina : Les journalistes outillés
Décès de l’abbé Rodrigue Sanon : Le président Kaboré présente ses condoléances
Décès de l’abbé Rodrigue Sanon : Le Premier ministre Christophe Dabiré exprime sa compassion
Réconciliation nationale : « Ne pas profiter de sa position de force pour vouloir effacer certaines choses, car tôt ou tard, ça va vous rattraper », prévient Issiaka Ouédraogo du CISAG
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés