Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Décès de Jean-Baptiste Natama : L’Ambassadeur a été élevé à titre posthume à la dignité de grand officier de l’Ordre national

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • vendredi 23 mars 2018 à 00h45min
Décès de Jean-Baptiste Natama : L’Ambassadeur a été élevé à titre posthume à la dignité de grand officier de l’Ordre national

30 aout 1964 – 18 mars 2018. A 54 ans, Jean-Baptiste Natama a tiré sa révérence. Ce jeudi 22 mars 2018, famille, parents, amis et autorités ont raccompagné l’illustre disparu dans sa dernière demeure au cimetière municipal de Gounghin à Ouagadougou.

Militaire, diplomate, écrivain et homme politique, Jean Baptiste Natama a définitivement passé l’arme à gauche. Décédé au petit matin du 18 mars 2018, c’est dans la soirée de ce jeudi 22 mars qu’est intervenue la levée du corps à son domicile pour la dernière prière à l’église Cathédrale de l’immaculée conception de Ouagadougou, avant l’inhumation. Que d’émotion au domicile du défunt sous ce soleil ardant de mars. C’est entre tristesse, désolation et sanglots que la famille de l’Ambassadeur Natama a assisté à sa décoration à titre posthume. C’est au nom du Président du Faso, que le ministre d’Etat Simon Compaoré a élevé le défunt à la dignité de grand officier de l’Ordre national, avec les honneurs dus à son rang.

Après cette solennité suivie d’une prière, le cortège mortuaire a quitté le domicile du disparu à la cité An III, direction l’église Cathédrale. Celui-là même qui avait fait la messe le soir du samedi 17 mars 2018, à quelques heures de son décès, reviens dans la maison de Dieu sans vie. Le prêtre célébrant a rappelé que toute vie humaine a un début et une fin. Si fait que les Hommes vivent selon une certaine sérénité devant la mort. Seulement lorsque le moment vient, l’on se pose toujours la question : pourquoi Seigneur ? Jean Baptiste Natama était un catholique baptisé, il est mort dans l’espoir de la résurrection. Dans quelques jours il ressuscitera d’entre les morts avec le Christ et vivra éternellement.

Après l’office religieux, le cortège mortuaire a quitté l’église pour le cimetière municipal de Gounghin. Avant l’inhumation, Natama a eu droit à des hommages de la part de la Jeune chambre international (JCI) dont il était sénateur et de ses compagnons de lutte. Tous ont reconnu que l’homme était « exceptionnel », « humaniste et tolérant », « courageux et vertueux ». Tout simplement un panafricaniste qui a montré son intégrité à l’image de Thomas Sankara et de Nelson Mandela. Au nom du gouvernement, le ministre Remis Dandjinou a présenté ses condoléances à la famille éplorée. Pour lui, il n’a pas été qu’un valeureux combattant et un diplomate chevronné mais également un littéraire passionné qui laisse un héritage à la jeune génération. « Excellence Jean-Baptiste Natama, repose en paix et que la terre du Burkina te soit légère », a-t-il conclu. A jamais, le candidat à la présidentielle de 2015, Jean-Baptiste Toubo Tanam Natama, repose dans sa dernière demeure. Au cimetière municipal de Gounghin.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés