Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Ceci est une contribution de Jonas Hien sur les attaques à répétition au Burkina Faso. • vendredi 9 mars 2018 à 17h32min
Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

Lorsque le 31 octobre 2014 nous avions réussi à mettre fin au pouvoir du Président Blaise Compaoré, nous avions crié victoire. Mais les acteurs politiques avertis avaient émis un avis contraire. Leur analyse s’est basée sur plusieurs éléments.

a. Après 27 années, le pouvoir Compaoré laisse une administration publique caractérisée par toutes sortes de maux qui ne peuvent être résolus en un mandat présidentiel. Celui qui succédera à Blaise Compaoré n’aura pas la tâche facile.

b. D’anciens bonzes au pouvoir se retrouvent en exil avec beaucoup d’argent car ayant fait de fortes fortunes sous le règne Compaoré. Ils auront tous les moyens pour rendre la tâche difficile aux nouveaux tenants du pouvoir par des actes de déstabilisation.

c. Le pouvoir Compaoré laisse une armée à reconstruire sur les plans de l’unité et de la loyauté aux institutions.

Quand le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir) est arrivé au pouvoir, cette analyse a commencé à avoir un intérêt. Très vite, une rumeur a commencé à circuler dans l’opinion publique : certains tenants de l’ancien pouvoir se seraient fixé un objectif : déstabiliser le pouvoir MPP avant 2020, année de la fin de son premier mandat présidentiel. Une fois encore, les acteurs avertis de la chose politique ont pris au sérieux une telle rumeur. Les non avertis l’ont banalisée. Et pourtant la rumeur a persisté pendant longtemps et est allée en se précisant : le pays connaîtra des attaques à caractère terroriste ; des casernes militaires, des brigades de gendarmerie, des commissariats de police, des postes de Douanes, seront attaqués avec pour objectif de tuer. La population civile subira également le même sort. Des attaques simultanées seront un des modes opératoires à un moment donné, et bien d’autres. L’objectif encore de tout ça c’est d’« amener Roch à laisser le pouvoir et fuir avant 2020 ». Ceux qui ont voulu y croire y ont cru sans avoir vu. D’autres ont voulu voir avant d’y croire. Et au fur et à mesure les choses se révèlent.

Des casernes militaires, des brigades de gendarmerie, des commissariats de police, des postes de Douanes, ont été effectivement attaqués avec des pertes en vies humaines dans tous ces corps. La population civile a subi le même sort avec les attaques de l’hôtel Splendide, les cafés Cappuccino et Istanbul et dans la Région Sahel du pays. Des attaques simultanées sont arrivées le 02 mars 2018 à Ouagadougou. Jusque-là rien n’a été faux. Et la rumeur a continué. Elle dit que les déstabilisateurs n’entendent pas s’arrêter. Ils tiennent à réaliser leur objectif même si le Burkina Faso doit disparaitre de la carte du monde. Elle ajoute que les terroristes ne resteront pas aussi les bras croisés face à leurs amis qui sont en prison pour tentative de coup d’Etat en 2015. Sur cette question, chaque Burkinabè y est allé selon qu’il fait partie des insurgés ou de ceux qui ont perdu le ‘’paradis’’ d’hier. On est fondé de faire un lien entre le début du procès sur le coup d’Etat de septembre 2015 ouvert le 27 février 2018 et les attaques du 02 mars 2018, notamment celle contre l’Etat-major général des Armées.

Et pourtant la rumeur continue à courir. Elle dit que le pouvoir du MPP est vraiment visé. Elle insiste sur le fait qu’il faut chasser Roch du pouvoir avant 2020. Et il faut tout faire : attaquer, tuer, détruire jusqu’à ce que le peuple se révolte et favorise la chute du régime en place. A défaut, il faut tout faire également pour l’empêcher d’avoir des résultats pendant son mandat pour n’avoir rien à présenter pour convaincre le peuple d’un deuxième mandat.

L’acharnement contre notre pays participe donc d’un plan bien pensé avec pour objectif principal de rendre la monnaie à ceux qui ont osé mettre en exil des intouchables d’hier et emprisonné d’autres. Dès lors, le Burkinabè doit avoir plusieurs attitudes, le pouvoir en place aussi, dont les principales sont :

Pour le Burkinabè :

1. montrer qu’il ne regrette pas la fin du régime Compaoré ;

2. être prêt à tous les sacrifices pour soutenir et protéger notre pays ;

3. reconnaître en nos forces de défense et de sécurité des héros vivants qui sont en train de tomber un à un pour nous permettre de continuer à vivre et de maintenir le Burkina Faso sur la carte du monde ; et féliciter leur professionnalisme et leur courage ;

4. garder de celles et de ceux qui sont déjà tombés sur le champ d’honneur l’image de frères et sœurs qui se sont sacrifiés pour nous ;

5. renforcer la résilience pour faire échec chaque fois que la force du mal déroulera un pan de son plan.

Pour le pouvoir en place :

a. on est fatigué du laisser-aller avec cet incivisme notoire qui ne saurait se poursuivre dans un contexte de terrorisme avec des complicités à l’intérieur. Le pouvoir doit prendre la hauteur du sacrifice que consent actuellement le Burkinabè au prix de sa vie. L’incivisme doit donc s’arrêter par la prise de mesures révolutionnaires. Tout citoyen qui ne se sentirait pas concerné par le civisme sera considéré comme partisan d’entreprises terroristes et traité comme tel. Il y a un temps pour laisser aller, il faut un autre temps pour l’arrêter. Il faut de même contre le laxisme et la bureaucratie lourde qui ne sont plus supportables dans l’administration publique. En termes clairs, très peu de fonctionnaires travaillent, la grande majorité s’adonnant à des commerces, à l’absentéisme, à la distraction au su et au vu de l’Autorité.

b. il faut mettre fin définitivement à ces rackets sur les axes routiers par la police, la gendarmerie et la Douane, qui sont également connus de tous et de l’Autorité, pour se consacrer à une véritable sécurisation du territoire.

c. il nous parvient toujours des plaintes sur le manque ou l’insuffisance d’équipements au profit des forces de défense et de sécurité. Il devient urgent de résoudre de tels problèmes là où ils en existent encore.

d. si la collaboration des populations avec les forces de défense et de sécurité n’est pas négligeable, le renseignement dans toute sa profondeur est la seule voie d’issue. Le problème est donc plus profond qu’une information des populations aux forces de sécurité. Si ceux qui nous terrorisent le font avec une certaine facilité, c’est parce qu’ils disposent de moyens financiers importants leur permettant de recruter avec facilité des gens chargés de semer la terreur et la désolation et d’autres chargés de les renseigner jusque dans les pratiques dans nos institutions.

Il se pose alors la pertinence du débat citoyen sur la gestion des ressources financières de l’Etat dans un contexte aussi particulier. La réflexion lancée sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat devra être une occasion pour réfléchir dans le même temps sur les voies et moyens pour mobiliser les ressources internes au profit de la lutte contre le terrorisme.

L’affront que le terrorisme nous a réservé ce 02 mars 2018 en lançant officiellement son plan de déstabilisation doit nous enseigner qu’en matière de terrorisme, il faut croire sans avoir vu. Et ma conviction est ferme. On peut mettre fin à ces attaques contre notre pays et empêcher ces malfaiteurs de réaliser leur objectif. Tout dépend de comment le pouvoir en place appréhende la situation.

Jonas Hien

Vos commentaires

  • Le 9 mars à 18:14, par Hey En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Monsieur Hien

    Vous avez fait un descriptif assez cohérent mais la proposition de vos solutions particulièrement le point a. sera véritablement un recul démocratique s’il est mis en oeuvre : ça sera du CNR sans leurs 4 tenants. Si le pouvoir MPP connaît les responsables de ces attaques pourquoi il (pouvoir MPP) ne prend pas des décisions courageuses pour isoler leur ressources de nuisances et les intéressés eux mêmes afin de nous éviter les pertes en vie humaine ?

    Ne vous rendez pas complices des malheurs des burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 18:29, par Hey En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Monsieur Hien

    Vous avez fait un descriptif assez cohérent mais la proposition de vos solutions particulièrement le point a. sera véritablement un recul démocratique s’il est mis en oeuvre : ça sera du CNR sans leurs 4 tenants. Si le pouvoir MPP connaît les responsables de ces attaques pourquoi il (pouvoir MPP) ne prend pas des décisions courageuses pour isoler leur ressources de nuisances et les intéressés eux mêmes afin de nous éviter les pertes en vie humaine ?

    Ne vous rendez pas complices des malheurs des burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 18:41, par lewang En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Belle analyse. Mais parlez de rumeur je ne pense pas que le terme sied. C’est à visage découvert que les partisans de l’ancien régime agissent. et comme les tenants du pouvoir ne réagit pas, qui va réagir à leur place. Je sais personnellement avoir entendu les invectives du genre "on vous donne deux ans maximum", ’tu as vu le Président de l’AN est mort. si on tient bon le président va fuir". Des provocations du genre "Blaise va rentrer en Décembre...", . Si ceux qui sont les premiers concernés ne pipent pas leur opposition qui va se crucifier à leur place ???

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 19:41, par roosvelt En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    analyse très pertinente. le laxisme est un autre problème dans ce pays. beaucoup de bureaucrates ne travaillent plus. plus de ponctualité dans les services... l’incivisme devient le sida de notre développement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 20:03, par Sergen-Chef En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Mon cher Jonas Hien, j’ai lu avec une grande attention ligne par ligne votre écrit.
    Je crois bien que voua n’ êtes pas un vrai patriote. Comment vous définissez la gourvernance actuelle ? Le MPP n’est qu’une composante du CDP. Toutes ces personnalités dites cadres du MPP, ont leurs promotions grace à la générosité de l’ère Compaoré, commençant meme par le président ROCH...etc... Ils ont tous fait fortune sous le régime précedent.
    Quant à beaucoup de nos hauts gradés de l’armée, ils ont obtenu certaines promotions par affinité que certains meme ne devraient pas la carière normale de militaire. Certains hauts gradés ont fait leurs immenses fortunes sur le dos de la troupe.
    Cette mafia organisée est présente dans tous les segments de la société burkinabè meme dans le dernier.
    A l’heure actuelle, cette mafia s’est scendée en deux branches, l’une est restée CDP et l’autre au MPP et c’est le plus fort deux qui pourait prendre le controle.
    En ce qui concerne vos propositions de solutions, le Burkina ne gagnerait que si et seulement si ; quand on arrivera à se débarasser de ces deux courants mafieux(CDP et MPP).
    Et pour y arriver, il va faloir que ces puissances occidentales laissent notre peuple prendre son destin en main.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 20:26, par Maître Panglos En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Cette analyse pertine sérieusement. Ce pendant il est toujours important de reconnaître que le bonheur d’un Etat n’est jamais la volonté d’un ancien chef d’Etat. Le pouvoir de l’ancien regime n’était-il pas ménacé ? même le pouvoir de Trump est ménacé jr vous l’assure, et je ne connais pas de régime qui n’est pas ménacé dans ce monde. Le problème du Burkina est une incompétence notoire de nos dirigeants car la bouche qui disait "Oui" pendant 27ans cherche un moyen pour dire "non" aujourd’hui juste pour avoir quelques années de règne. Il ne faut pas en vouloir à l’énemie, il faut plutôt en vouloir à ce lui là qui ne prévoit point et qui entend dirriger un Etat. Je pense que pour freiner cette hémorragie le pouvoir politique doit :
    1- briser certaines inégalités entre les travailleurs d’un même Etat sur tout d’un point de vu salarial,
    2- rendre apolitique nos FDS,les équipés et tenir des séances de recyclages permanantes à la hauteur de la nouvelle menace que connait le monde,
    3-savoir que le Burkina ne se limite pas à Ouagadougou ,
    4-depuis leur niveau punir l’incivisme avant de punir le peuple inciviste,
    5-tenir leur promesse de création d’emploi dans le reste du pays pour baisser les tensions de la traîtrise car Ouga n’est pas la seule ville du pays à vouloir l’émergence...

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 22:34, par ANJ En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Merci pour l’analyse ;je crois qu’en ce qui concerne le terroriste trop de spécialiste peut paraitre contre productif. Laissons la charge a ceux qui sont sur le terrain nuit et jour pour nous aider a contrer ces vilains.
    Merci pour la contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 01:23, par Sniper En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Beaucoup de nos mésaventures tiennent à notre manque légendaire de rigueur. Trop de laisser aller ne nous conduira nulle part. Il est grand temps de sonner le réveil à tous les niveaux et de bannir la complaisance. Nous sommes en république, pas dans un champ de banane. Les lois de la république doivent donc s’appliquer dans toute leur vigueur, à moins que nous ne les ayions fait voter pour la forme. Tirons resolument leçons de nos nombreux déboires pour instaurer une gouvernance à la hauteur des défis actuels et futurs. Il y va de notre survie. Réveillons nous !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 06:18, par Zoom En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    A mon humble avis nous ne pourrons jamais eviter ces attaques tant que l’état ne trouvera pas les moyens pour sévir sur ces douaniers verreux, corrompus et impunis qui laissent tout rentrer sans controle juste pour de l’argent et tous ces camions qui rentrent du nord soit-disant transportant du sable ou autre marchandises que les gendarmes aux postes de controle laissent passer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 07:53, par Aïe En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Quoique vous disiez , l Afrique ne veut prendre des résolutions, seulement, quand ça chauffe après elle reprend ses mauvaises habitudes , l Afrique ne pourra jamais fonctionner comme le reste du monde , l indépendance à accentué ce phénomène , j ai toujours entendu les mêmes blablas depuis 60 ans et après on appelle les français à la rescousse ’ pour éviter le chaos, tout en les traitant de pseudo.colons et d envahisseurs , et vous pensez que tout ça va durer encore longtemps , y a pas à dire nous ne sommes.es pas fait du même bois !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 09:27, par oscar En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    C’est une analyse très pertinente. Mais je dirai à Rock, le jour où tu va te faire descendre vraiment je te pleurerai pas car n’a ni agit comme Sankara ou Zongo, tu ne fais rien pour sévir contre ces inégalités et ces monstres qui circulent dans la nature avec des milliards. Tu nommes un clown à la défense pour gérer des officiers hyper véreux qui n’hésiterai pas à vendre le pays pour leur seul intérêt. Quand j’ai vu le mur de présidence tombée et des mois après tu ne l’a pas fait reconstruire j’ai compris vraiment qu’on était dans la merde.
    STP, bouge toi un peu et fout un coup de pied dans la fourmilière, nous t’en supplions et on mourra tous les armes à la main.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 20:57, par Dosso En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Merci pour l’analyse, mais je vais ajouter autre chose, concernant l’agissement du CDP entre la Côte d’Ivoire et le Burkina. Blaise compaoré est le fondateur du CDP, il n’est plus burkinabé, et que des burkinabés prennent l’avion aller le consulter et amener son message livré à d’autres burkinabés en conférence de presse, cela est inadmissible. Mieux ils donnent une date de retour et le pouvoir les regardent faire. Blaise et son François ne vont plus diriger le pays, nous les insurgés nous sommes toujours là. Si j’étais au pouvoir un membre du CDP qui part consulter un étranger concernant la vie de la nation ne rentre plus au pays. Certains vont me dire que nous sommes en démocratie, voilà ce qui nous arrive.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 02:53, par Dykoutassouh En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Internaute n°5 (Sergent chef), merci pour ta hauteur de vue. Je ne connais pas, mais en te lisant, je sens en toi un vrai patriote ! Tu as tout dit :

    "Toute cette mafia organisée (personnalités dites cadres du MPP, hauts gradés de l’armée) qui ont fait leurs immenses fortune depuis le règne de Blaise Compaoré sur le dos de la population et de la troupe) est présente dans tous les segments de la société burkinabé même dans le dernier. A l’heure actuelle, cette mafia s’est scindée en deux branches, l’une est restée au CDP et l’autre au MPP et c’est le plus fort d’entre les deux qui pourrait prendre le contrôle. Le Burkina ne gagnerait que si et seulement si, on arrive à se débarrasser de ces deux courants mafieux (CDP et MPP). Et pour y arriver, il va falloir que ces puissances occidentales laissent notre peuple prendre son destin en main".
    Quelle hauteur de vue sur la situation nationale actuelle !!! C’est la seule voie de sortie de ce bourbier dans lequel nous ont conduit ces mafieux, et le Peuple veille. Il est plus fort que ces puissances Occidentales hypocrites....

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 08:39, par VS En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Je partages l’avis de ’Maître Panglos’ notamment la solution 1 qu’il propose.
    Les inegalités sont sources de tension et de frustration qui ne sont pas de nature à faciter les choses. Il faux corriger ces inegalités entre agent de la fonction publique d’un meme Etat. Les inegalités n’ont jamais constriut un pays. Le plus souvent ca finit par le caho. Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 14:32, par TARYAM En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

    Belle analyse ; je suis d’avis avec vous ; il faut que les intellectuels qui se distinguent plus dans les réseaux sociaux que dans la résolution des difficultés pratiques sur le terrain comprennent que le pouvoir est dans les urnes et pour un mandat renouvelable par le peuple ; mais fort de ce contexte juridique, qu’ils connaissent bien ; certains fondent leur programme politique par les troubles à l’ordre républicain dans le but de faire partir ce pouvoir ou lui coller à la fin des résultats dérisoires. cette pratique s’observe beaucoup dans nos administrations. Regarder quand un mot d’ordre de grève est lancé , les travailleurs qui n’adhèrent pas reçoivent toutes les violences physiques et morales ;assiéger l’enceinte du travail par des tantes pour faire du thé ,de la musique...etc. Nous avons vu des syndicats qui disent qu’ils sont rouges à l’image des luttes communistes ; donc des politiques ; ce qui durcie les négociations. On met un cadre d’expression pour mettre pour diagnostiquer et donner plus de justice dans les traitements des salaires certains trouvent moyens de pratiquer la politique de la chaise vide et après pour prendre des positions inflexibles dans les arrêts de travail pour bloquer l’administration. Je vois ça venir. Je suis certains sur les réseaux sociaux. On pourra pas finir les exemples.Mais que le seigneur nos assiste pour que la paix règne.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 14:52, par Wendzoodo En réponse à : Lutte contre les attaques terroristes : Les solutions de Jonas Hien

      Belle analyse M.Hien. Merci pour votre patriotisme. Le pouvoir doit prendre votre analyse au serieux, prendre des mesures fortes pour contrecarrer le plan diabolique de nos ennemis. Piller le peuple, financer des terroristes pour détruire ce même peuple, c’est le comble de la barbarie et de l’inhumanisme. Absolument rien ne justifie les attaques que le BF subit dépuis l’accession au pouvoir de Rock Marc C. Kaboré. Le régime déçu de Blaise Comporé n’a pas fondé le BF. Il y a eu d’autres gouvernants avec eux. IL n y en aura d’autres après eux. Je ne doute pas de la capacité de nuisance de Blaise compaoré, son frère François et de leur clan. mais par la grâce divine et le patriotisme du peuple burkinabè, ils échoueront, tout comme ils ont échoué lamentablement leur coup d’Etat car ils ne sont pas au dessus de Dieu. Seigneur protège notre pays.
      Webmaster laisse passer ce message stp.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité dans le Sourou : Plusieurs établissements scolaires fermés
Commune rurale de Bouroum-Bouroum : Le poste de police attaqué par des assaillants
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés