Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Attaques terroristes du 2 mars 2018 : Déclaration de l’alliance des partis de la majorité présidentielle

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • vendredi 9 mars 2018 à 17h31min
Attaques terroristes du 2 mars 2018 :  Déclaration de l’alliance des partis de la majorité présidentielle

Peuple du Burkina Faso,
Camarades militantes et militants,

C’est avec une grande consternation et une profonde tristesse que l’Alliance des Partis et formations Politiques de la Majorité Présidentielle (APMP) a vécu l’attaque meurtrière du 02 mars 2018 qui a visé à la fois l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France à Ouagadougou.

En effet, au mépris des aspirations de notre peuple à vivre dans la paix et à bâtir une société prospère, des individus sans foi ni loi, une fois de plus, ont lâchement décidé d’ensanglanter et endeuiller notre nation. Le bilan macabre de ces actes terroristes s’alourdit encore avec huit (08) morts et plus de quatre-vingt (80) blessés !

L’APMP condamne avec la dernière énergie cet acte ignoble et barbare. Elle s’incline devant la mémoire de nos braves soldats tombés pour la nation et présente ses condoléances à toutes les familles éplorées. De même, elle souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

C’est à l’heure où notre peuple s’investit pour bâtir avec son président Roch Marc Christian KABORE une nation de démocratie, de justice et de progrès, que ses ennemis, nostalgiques d’un passé à jamais révolu, ont décidé de saper ses efforts.
Le groupe terroriste qui a revendiqué cette attaque assassine à savoir le Groupe pour le Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) de Lyad Ag Ghali, ancien locataire de Ouaga 2000, a fini de convaincre, même les plus sceptiques que les coïncidences sont troublantes.

En effet, à chaque fois que le dossier du putsch manqué des 16 et 17 septembre 2015 a connu des avancés, notre peuple a subi la furie barbare d’officines secrètes et de personnes sans foi ni loi ; ce qui a fini par alimenter des hypothèses de certains de nos compatriotes qui lient ces sanglants événements à l’évolution du dossier. Ces officines cherchent à n’en pas douter, à soustraire certains accusés de la justice par tous les moyens.

Le terrorisme est avant tout un acte politique. Il cherche à provoquer un effet politique. Si, à cause de lui, nous changeons notre société, il est gagnant. Nous vaincrons les terroristes en vivant comme nous le voulons et non comme eux ils le veulent.

Sachons rester dignes et intègres, partager les mêmes valeurs et les mêmes principes de tolérance, de patience, de sacrifice héroïque, de solidarité et de sincérité. C’est à ce prix que nous pourrons bouter hors de notre pays ces vendeurs de morts qui n’ont d’autres buts que de freiner l’élan de notre peuple à œuvrer pour des lendemains meilleurs.

L’APMP réaffirme son soutien indéfectible au chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE dans sa quête permanente de justice pour le peuple burkinabè. Elle l’encourage à poursuivre les efforts engagés au sein du groupe du G5 Sahel, pour venir à bout des terroristes et pacifier la bande Sahélo Saharienne.

C’est le lieu pour nous de féliciter nos forces de défense et de sécurité, dont la dextérité a permis de mettre un terme aux desseins macabres de ces oiseaux de mauvaise augure. Nous les encourageons pour leur professionnalisme et leur sens élevé du sacrifice, et leur témoignons notre constant et inébranlable soutien.

L’APMP exhorte la justice à tout mettre en œuvre pour que les investigations entamées identifient toutes les personnes impliquées dans cette ignoble barbarie afin qu’elles soient châtiées à la hauteur de leur forfait. Elle invite la justice à poursuivre sereinement les audiences sur le coup d’état manqué des 15 et 16 septembre 2015, ouvertes le 27 février 2018 pour que toute la vérité soit faite et que les responsabilités soient situées afin que justice soit rendue à notre peuple, aux victimes et aux ayants droits.
A tous les niveaux, l’APMP en appelle au sens élevé des responsabilités et demande à tous les acteurs de la vie socio-politique nationale de faire preuve de discernement, car au-delà de nos différences partisanes, nous devrons rester vigilants, et prendre conscience de tous les risques d’échec et de leurs conséquences, car nous n’avons qu’une seule patrie, celle des Hommes intègres !

L’APMP appelle le peuple à plus de vigilance et à la cohésion autour de son président, son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, afin de parer à toute velléité de remise en cause de sa lutte héroïque des 30 et 31 octobre 2014 qui fait sa fierté au-delà du continent africain. Elle l’invite par ailleurs, à une franche et totale collaboration avec ses forces de défense et de sécurité.

La patrie ou la mort, nous vaincrons !
Gloire aux peuples en lutte !
Vive le Burkina Faso !
Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Ouagadougou, le 07 Mars 2018
Pour l’APMP, Le coordonnateur
P/O Le Secrétaire à la Communication

Aboubakar GANSORE
Chevalier de l’Ordre national

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité dans le Sourou : Plusieurs établissements scolaires fermés
Commune rurale de Bouroum-Bouroum : Le poste de police attaqué par des assaillants
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés