Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

SONABEL : Un déficit de 50 mégawatts pour la période de pointe de 2018 et des mesures pour y remédier

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Électrification au Burkina • • vendredi 9 mars 2018 à 13h24min
SONABEL : Un déficit de 50 mégawatts pour la période de pointe de 2018 et des mesures pour y remédier

En conférence de presse ce vendredi 9 mars 2018 à Ouagadougou, une équipe de la SONABEL conduite par son directeur général, François de Salle Ouédraogo, a communiqué sur les mesures entreprises et envisagées afin de gérer cette période de pointe de 2018 qui s’annonce à grands pas.

C’est par une définition de ‘’la pointe’’ que François de Salle Ouédraogo, directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL) a débuté cette conférence de presse. « La pointe, dans le jargon des électriciens, correspond au moment où la demande en énergie électrique est la plus élevée de l’année », a explicité le directeur général de la SONABEL. Cette période, dit-il, met en alerte maximale tout le personnel et les machines subissent l’effet conjugué de cette forte sollicitation.

Situation de la fourniture d’électricité

François de Salle Ouédraogo s’est appliqué, avant d’informer des mesures entreprises par la SONABEL à l’occasion de cette période importante de l’année, de faire un état sur la situation de la fourniture d’électricité. A cet effet il avoue d’entrée de jeu que « le sous-secteur de l’électricité est confronté à un déséquilibre persistant entre l’offre d’énergie et une demande de plus en plus forte dont le taux de croissance annuel est d’environ 13% ». Ensuite, annonce-t-il, l’augmentation du niveau d’importation d’énergie de la Côte d’Ivoire depuis 2017 (avec une puissance moyenne de 70 mégawatts), ne résout pas la situation observée.

Le projet d’interconnexion Bolgatanga-Ouagadougou, qui était très attendu dans le cadre de cette gestion de pointe de l’année 2018, des dires du directeur général, ne pourra être mis à profit. La raison, il nous l’explique en ces termes : « Si du côté burkinabè les travaux sont achevés depuis décembre 2017, il n’en est pas de même de la partie ghanéenne dont les travaux ont connu un grand retard…les travaux ne seront pas achevés avant mai 2018 ».

A ces difficultés s’ajoute la pluviométrie. En effet, à entendre le premier responsable de la SONABEL, la faible pluviométrie enregistrée en 2017 n’a pas permis de remplir les barrages ; ce qui limite fortement leur apport dans la gestion de la période de pointe annoncée.

Quant à l’apport de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli dans cette période si critique, « son appoint ne sera perceptible que dans la journée », a fait savoir le directeur général. Et pourquoi uniquement dans la journée ? François de Salle donne entre autres explications : « lorsque le soleil est au zénith, la centrale a plus de puissance ».

Des mesures sont prises

Rappelant alors que le déficit de l’année en cours est de 50 mégawatts pour la pointe de 2018, et dans le souci de réduire ce déficit ainsi que les effets inconfortables induits par le rationnement de la desserte d’énergie dans les grands centre de consommation, le directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina Faso annonce les mesures ci-après :
-  Lancement d’une campagne de communication sur le déficit prévisionnel, l’efficacité énergétique et la maitrise de l’énergie ;
-  Sécurisation de l’approvisionnement des centrales en combustibles ;
-  Sécurisation et fiabilisation des réseaux de transport et de distribution ;
-  Coopérer avec certain auto-producteurs.
De la coopération avec des auto-producteurs, le directeur général rassure que ces derniers ont déjà été approchés et qu’ils auraient même acquiescé favorablement à la demande formulée. Pour François de Salle, si ces auto-producteurs qui sont raccordés au réseau s’effacent pendant la période de pointe, comme il leur a été demandé, cela permettrait de disposer d’une vingtaine de mégawatts en plus. Et donc de résoudre un tant soit peu le déficit.

Par ailleurs, pour faire face à ce déficit, le directeur général dit compter sur les réflexes d’économie d’énergie de tous les usagers, sans distinction.

Un programme prévisionnel de délestage sera communiqué incessamment, foi de la direction de la SONABEL.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Commune de Bobo-Dioulasso : Les villages de Dafinso et de Santidougou bénéficient désormais de l’électricité
Energie : L’interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou inaugurée
Le nouveau directeur général du Fonds de Développement de l’Electrification (FDE) installé dans ses fonctions
Énergies renouvelables : Un suiveur de plaque solaire "made in ISTIC" par Barthélemy Kadio
Energie solaire : Un nouveau projet pour électrifier 600 ménages et PME
Energie : Le parlement autorise la ratification de deux projets de loi
Economie numérique : Le projet G-Cloud est sur la bonne voie
Énergie et développement durable : Des journalistes et communicateurs veulent favoriser l’accès à l’énergie pour les Burkinabè
Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements
Développement durable : Des journalistes et communicateurs visitent la centrale solaire Essakane Solar SAS
Commune de Solenzo : l’électricité sera désormais gérée par la Sonabel
Énergie : Quatorze localités de la Boucle du Mouhoun bientôt électrifiées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés