Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • vendredi 9 mars 2018 à 01h09min

Réunis en association, les jeunes de la ville de Bobo-Dioulasso ont organisé le mercredi 07 mars 2018, une marche de compassion afin de rendre hommage aux familles des victimes tombées sur le champ de bataille le 02 mars 2018 à Ouagadougou. Une action qui démontre leur attachement à la notion de la paix et à la stabilité de notre pays, le Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes

Partis de la Bourse du travail, pour rallier le gouvernorat à la place des nations, ils étaient nombreux cet après-midi du mercredi 07 mars 2018, pour témoigner de leur engagement à lutter contre le terrorisme au Burkina Faso. Portée par la « lumière citoyenne » avec la collaboration des structures sœurs, cette initiative est donc un appel à l’union sacrée des fils et filles de la région des Hauts-Bassins dans cette lutte perpétuelle.

Ces jeunes étaient soutenus non seulement par les autorités régionales, provinciales communales et administratives mais aussi par les femmes, les élèves et les étudiants de la ville de Bobo-Dioulasso. Par ailleurs, la sécurité était représentée par la compagnie républicaine de sécurité (CRS) et des agents de la police municipale. Cette marche a été ponctuée par la lecture des motions devant le gouvernorat de la région des Hauts-Bassins, suivie du dépôt de gerbe de fleur à la place de la nation de la ville de Sya.

JPEG - 55.3 ko
Gouverneur Antoine Atiou

Pour le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, cette grande mobilisation montre que le Burkina Faso reste déterminé et le peuple burkinabè reste debout et dit non au terrorisme. Cependant, il fonde espoir que la jeunesse bobolaise restera debout pour lutter contre ce qu’il qualifie de barbarie. Ce que le peuple burkinabè vit actuellement.

A la population, il leur demande d’être des hommes de renseignement en appelant aux numéros verts (16 ; 17 ; 10 10) pour dénoncer tous les faits insolites dans leur entourage.

JPEG - 81.4 ko
Daouda Ouattara

Prenant la parole, Daouda Ouattara, président de la lumière citoyenne a d’abord présenté les condoléances aux familles éplorées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Selon lui, cette marche est aussi une occasion de réitérer leur soutien à nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) pour leur sacrifice quotidien rendu à la nation.

Il a également salué la dextérité avec laquelle les FDS ont mis hors d’état de nuire les ravisseurs de la dernière attaque survenue en plein cœur de la capitale du Burkina Faso, à l’État major général des armées et à l’ambassade de France.
Par la voix de Daouda Ouattara, la population de la région des Hauts-Bassins condamne ces « attaques sataniques et barbares » et promet de mettre en œuvre tous les moyens et contributions nécessaires pour permettre aux FDS d’être le plus informé et ce, à temps. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 mars à 19:02, par Lhomme
    En réponse à : Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes

    C’est une très belle idée de solidarité et de patriotisme que j’approuve entièrement !!! Mais je trouve totalement IMPRUDENT l’encadrement de cette marche par des hommes de tenue non armée (sauf erreur de perception de ma part de la première image !).
    C’est quand même curieux au regard du motif de cette marche : un acte ignoble de terrorisme. Donc quand manifeste le minimum est d’assurer la sécurité des citoyens. Ce n’est parce que la marche est pacifique qu’il n’y a pas de personne malintentionnées qui pourrait opportunément s’en servir pour faire du mal. On dirait qu’on n’apprendra jamais !!! Quelle tristesse !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 21:36, par Ancien
    En réponse à : Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes

    La lutte contre le terrorisme ne concerne pas que l’armée. Il est important et urgent que notre pays prenne réellement et sérieusement les mesures suivantes :
    1) Délocaliser toutes les casernes (militaires, gendarmeries, commissariats) qui se trouvent à des carrefours. Les clôturer toutes.
    2) Installer un dispositif de sécurité à au moins 50 mn de chaque caserne et tout endroit stratégique et important ;
    3) Interdire les jeux de sociétés et l’usage des téléphones portables aux gendarmes, militaires, douaniers, policiers...de service ;
    4)Proposer une prime à tout burkinabè qui aiderait à identifier des gens qui préparent ou qui commettent une attaque contre des populations civiles ou des casernes ;
    5) Créer dans toutes les communes frontalières et par village des groupes d’auto-défense d’au moins 40 personnes encadrées et armées par l’armée. Mettre à la tête de chaque groupe un militaire ou gendarme ou policier. Instaurer une prime pour chacun d’eux et d’autres avantages ;
    6) Fouiller sur les axes routiers tous les cars de transport et les véhicules personnels burkinabè et étrangers y compris les fonds rouges ;
    7) Installer des caméras de surveillance dans toutes les villes du Burkina à plusieurs endroits stratégiques y compris dans des zones non loties ;
    8) Fouiller tous camps de réfugiés installés au Burkina le même jour (sous toutes les tentes et même dans des canaris) ;
    9)Organiser des séances de prières dans toutes les villes et tous les villages par toutes les confessions religieuses ;
    10) Inviter toutes les autorités coutumières à organiser des cérémonies de malédiction à tout burkinabè qui se liguerait avec des terroristes pour poser un quelconque acte contre les burkinabè et le Burkina Faso ;
    11) Recruter massivement des militaires, gendarmes et policiers pour militariser le Burkina comme le Rwanda ;
    12) Légiférer pour obliger tout burkinabè à signaler la présence d’un étranger chez lui ou tout étranger installer ailleurs ;
    13) Légiférer pour obliger tout étranger qui foulera le sol du Burkina à se faire enregistrer dans une gendarmerie ou dans un commissariat ;
    14) Inviter tous les chefs coutumiers et religieux du Soum à organiser une cérémonie au cours de laquelle ils vont inviter solennellement tout enfant de la province à se démarquer des groupes terroristes et à défendre le Soum ;
    15) Veiller à ce que les fds dans toutes les régions en particulier dans la région du sahel évite les bavures, les rackets et toute attitude humiliante vis à vis des communautés.
    16) Que le président Kaboré réunissent les scientifiques burkinabè afin qu’ils nous fabriquent des drones de surveillance du nord et du sahel. C’est bien possible. Il faut croire. Il y a un prix à payer pour notre sécurité.
    NB : Burkinabè, multipliez les suggestions et la vigilance et nous finirons par trouver la solution à notre problème.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 04:42, par Le Boss
    En réponse à : Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes

    Merci à cette jeunesse citoyenne de Bobo. C’est le signe sue notre nation existe et vie. L’État peut être en difficulté mais pas la nation. Nous sommes fiers de vous et nous vous invitons à redoubler de vigilance partout où vous serez car le danger est partout et la méchanceté de ces malades mentaux est aggravée par la consommation excessive de drogues. Bref, jeunesse du Burkina, notre patrie nous appartient et nous l’enverrons où nous voulons. Personne, ni même ihag ghali et ses amis encore moins ses chiens méchants ne nous indiqueront la voie à suivre. Il leur appartient de se ressaisir et de se dire que la destinée de ce pays est mieux orientée que ce qu’ils croient. Restons unis et le bonheur nous surprendra.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 06:32, par Mathy
    En réponse à : Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes

    Belle initiative oui. Et belle remarque par Mr L’homme. Nous sommes si bons et si pacifiques qu’il nous est difficile de voir le mal pouvant venir de partout et surtout d’apprendre facilement de ce que nous vivons et avons vécu.
    Que le Seigneur nous y aide

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés