Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

mercredi 7 mars 2018 à 23h58min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 07 mars 2018, en séance ordinaire, de 09 H 45 mn à 13 H00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communications orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE SIX (06) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :
un rapport relatif à deux (02) décrets :

-  un décret relatif à l’ouverture d’un consulat général du Burkina Faso à Soubré en République de Côte d’Ivoire.

L’ouverture de ce consulat général vise à donner une plus grande capacité d’actions dans la protection et l’encadrement des burkinabé installés dans cette région de la République de Côte d’Ivoire.

-  un décret fixant les circonscriptions consulaires des consulats généraux du Burkina Faso à Abidjan, Bouaké et Soubré en République de Côte d’Ivoire.
Cette délimitation permet un meilleur suivi de la diaspora burkinabè en République de Côte d’ivoire.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation :

-  un décret portant adoption des référentiels de la décentralisation au Burkina Faso.

Ces nouveaux référentiels s’articulent autour d’une vision prospective de la décentralisation au Burkina Faso à l’horizon 2040. Il s’agit de la vision prospective de la décentralisation (VPD), de la politique nationale de la décentralisation (PND), de la stratégie décennale de la décentralisation (SDD) et son plan d’actions quinquennal.
Cette vision prévoit des collectivités territoriales performantes qui délivrent des services publics locaux de qualité et accessibles.
L’adoption de ce décret permet à notre pays d’entamer le cycle III de la décentralisation avec des orientations stratégiques innovantes faisant de la décentralisation, « le pilier essentiel de la réalisation de la démocratie et du développement à la base ».
I.1.3. Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :
-  un rapport relatif à la Politique sectorielle « Gouvernances administrative et locale » 2017-2027.
La vision de la politique sectorielle Gouvernances administrative et locale prévoit que : « A l’horizon 2027, le Burkina Faso dispose d’une administration publique performante et transparente et des collectivités territoriales viables qui assurent son développement et son rayonnement sur la scène internationale ».
L’adoption de ce rapport permet la mise en œuvre effective de la politique du secteur de planification « Gouvernances administrative et locale ».

I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :
-  un rapport relatif au bilan du Plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition (PRSPV) 2017 et au PRSPV 2018.

Sur un budget global de vingt-deux milliards sept cent cinquante-trois millions quatre cent cinquante-sept mille quatre cent dix (22 753 457 410) FCFA, le plan de réponse et de soutien 2017 a été exécuté à hauteur de six milliards huit cent soixante-onze millions cinquante-huit mille deux cent vingt-quatre (6 871 058 224) FCFA, soit un taux d’exécution financière de 30,20%.

Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les mesures nécessaires pour une meilleure exécution du Plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition à travers les actions suivantes pour 2018 :

-  l’assistance alimentaire aux personnes vulnérables ;
-  le soutien à la production agricole ;
-  le soutien à la production animale ;
-  la prévention et la prise en charge de la malnutrition des enfants de moins de 5 ans ;

-  le soutien en approvisionnement en eau potable.
Ces actions doivent permettre de prendre en charge 620 394 personnes réparties dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord, du Centre-Ouest et de l’Est dont 23 097 personnes en urgence alimentaire.

I.1.5. Pour le compte du ministère de l’Eau et de l’assainissement :

-  un décret portant adoption du plan d’actions pour la mise en œuvre de l’assistance à la maitrise d’ouvrage communale en matière d’alimentation en Eau portable, d’hygiène et d’assainissement (AMOC-AEPHA).

Cette assistance vise à renforcer la capacité communale d’administration du secteur de l’Alimentation en eau potable, d’hygiène et d’assainissement (AEPHA) et à renforcer les performances du secteur en matière d’équité, de durabilité et d’extension des services de base de l’AEPHA.

L’adoption de ce décret permet la mise en œuvre de la loi 055-2004/AN du 21 décembre 2004 portant Code général des collectivités territoriales au Burkina Faso qui consacre le transfert de onze domaines de compétences aux collectivités territoriales dont celui de l’eau et de l’assainissement.

I.1.6. Pour le compte du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :

-  un rapport relatif à la Politique sectorielle « Culture, tourisme, sports et loisirs ».

Cette politique sectorielle vise à développer des industries culturelles, touristiques, sportives et de loisirs, créatrices d’emplois et de valeurs ajoutées qui participent au renforcement de la cohésion et de l’inclusion sociales.
L’adoption de ce rapport permet de disposer d’un référentiel en matière de Culture, de tourisme, de sports et de loisirs.

I.2. AU TITRE DE LA DYNAMISATION DES SECTEURS PORTEURS POUR L’ECONOMIE ET L’EMPLOI, LE CONSEIL A ADOPTE

Pour le compte du ministère des Infrastructures :

-  un rapport relatif à l’approbation de la proposition d’attribution du marché de travaux de réparation et de reconstruction partielle du dalot de Yalgo sur la route nationale N°3 (Ouagadougou-Dori) par la procédure d’entente directe.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise SOGEA-SATOM pour un montant de huit cent vingt-quatre millions six cent quarante-deux mille huit cent soixante-deux (824 642 862) FCFA TTC avec un délai d’exécution de quatre (04) mois.

Les études et le suivi-contrôle sont assurés par le groupement de bureaux BECOTEX/CAEM pour un montant de quatre-vingt-quinze millions deux cent quarante-sept mille six cent quatre-vingt-treize (95 247 693) FCFA TTC avec un délai d’exécution de cinq (05) mois.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2018.

II. COMMUNICATION ORALE

II.1. Le ministre de la sécurité a fait au conseil une communication relative aux attaques terroristes du 2 mars 2018 contre l’Etat-major général des armées et l’Ambassade de France au Burkina Faso.

Le Conseil présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le ministre de la Santé et celui de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille ont été instruits de prendre toutes les mesures pour un accompagnement diligent des blessés.

Le Conseil félicite les forces de défense et de sécurité pour leur sens du devoir. Il remercie le Président du G5 Sahel et le Président de la CEDEAO pour avoir fait le déplacement en cette circonstance ainsi que tous les chefs d’Etats et les partenaires du Burkina Faso qui ont exprimé leur solidarité et leur compassion en ces moments difficiles.

Le Conseil appelle toutes les forces de défense et de sécurité et le peuple burkinabè à plus de vigilance et d’engagement dans la lutte contre le terrorisme afin de garantir la paix, la sécurité et la démocratie au Burkina Faso.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION

-  Monsieur Seydou SINKA, Mle 59 727 V, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ambassadeur Secrétaire général ;

-  Monsieur Jean Baptiste KABORE, Officier des forces armées nationales, est nommé Attaché de défense auprès de l’Ambassade du Burkina Faso à Berlin (République fédérale d’Allemagne) ;

-  Monsieur Prosper Boubacar MANLI, Mle 28 527 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ministre conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Danemark) ;

-  Monsieur Maxime BENGALY, Mle 118 841 K, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne (Autriche) ;

-  Monsieur Eric ZOUNGRANA, Mle 118 848 A, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade mission permanente du Burkina Faso à Vienne (Autriche) ;

-  Monsieur Bassirou ZOMA, Mle 118 859, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller/Ambassade du Burkina Faso près l’Etat de Koweït ;

-  Monsieur Alban YAMEOGO, Mle 118 850 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Royaume de Danemark) ;

-  Monsieur Armand TIEMTORE, Mle 118 842 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Washington (Etats Unis d’Amérique) ;

-  Monsieur Bowurossigué Chrysostome SANOU, Mle 118 847 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller, Conseiller juridique au Consulat général du Burkina Faso à Bouaké (République de Côte d’Ivoire) ;

-  Monsieur Sountonnoma Alain Stephane ROUAMBA, Mle 512 33 P, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Rome (Italie) ;

-  Monsieur Samson Arzouma III OUEDRAOGO, Mle 118 846 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près la mission permanente du Burkina Faso auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (Suisse) ;

-  Monsieur Saidou OUEDRAOGO, Mle 118 853 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso au Sénégal ;

-  Monsieur Patoinmedegba Cyr Robert OUEDRAOGO, Mle 118 861 G, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Paris (République française) ;

-  Madame Aminata OUATTARA/CISSE, Mle 118 860, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Accra (République du Ghana) ;

-  Monsieur Dié MILLOGO, Mle 118 843 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller à la mission permanente du Burkina Faso auprès des Nations Unies à New York ;

-  Monsieur Moussa LOUE, Mle 118 854 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Rabat (Maroc) ;

-  Monsieur Yanbêponé Kévin Yves KPODA, Mle 118 858 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à New Delhi (République de l’Inde) ;

-  Monsieur Abdoul Aimé Roland KONATE, Mle 118 839 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar (Sénégal) ;

-  Monsieur Wendpanga Paterne KABORE, Mle 118 845 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Danemark) ;

-  Monsieur Souleymane DABONE, Mle 118 856 Z, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à la Havane (République de Cuba) ;

-  Monsieur Amidou COULIBALY, Mle 118 855 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar (Sénégal) ;

-  Monsieur Emmanuel COMPAORE, Mle 118 852 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade, mission permanente du Burkina Faso à Addis Abéba (Éthiopie) ;

-  Madame W. Honorine BONKOUNGOU, Mle 118 844 U, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près la mission permanente du Burkina Faso à l’ONU ;

-  Monsieur Issaka BONKOUNGOU, Mle 118 857 X, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa (Canada) ;

-  Monsieur Yaya BITIE, Mle 118 862 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Moscou (Fédération de Russie).

Sont nommées trésoriers auprès des Ambassades du Burkina Faso les personnes dont les noms suivent :

-  Monsieur Blanchard SOMDAH, Mle 39 674 V, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, Abuja (Nigéria) ;

-  Monsieur Ali ILBOUDO, Mle 51 203 G, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, Taipei (Taïwan) ;

-  Madame Alizèta BAGUIAN/KABORE, Mle 31 970 A, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, Bruxelles (Belgique) ;

-  Monsieur Ouamdegma Félix KABORE, Mle 35 890 X, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, Tshwane (Afrique du Sud) ;

-  Monsieur Louis OUEDRAOGO, Mle 29 800 F, 1ère classe, 8ème échelon, Inspecteur du trésor, Tripoli (Libye) ;

-  Monsieur Souleymane DABO, Mle 43 076 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, Koweït City (Koweit).

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

-  Monsieur Alain SANKARA, Mle 91 237 C, Administrateur des services financiers ,1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

-  Monsieur Daniel WANGRAWA, Mle 53 663 E, Greffier en chef, 1er grade, 5ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services en remplacement de Monsieur Abdoulaye SANFO ;

-  Monsieur Bèbwagda Henri SEMDE, Mle 28 522 S, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 2ème grade, 4ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services en remplacement de Monsieur Jean Pierre YABRE ;

-  Madame Julie Francine YONLI/YAMEOGO, Mle 225 899 P, Conseiller en droits humains, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Secrétaire permanent du Comité des droits humains et du droit international humanitaire ;

-  Monsieur Etienne BONKOUNGOU, Mle 110 118 R, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur de la Maison d’arrêt et de correction de Orodara ;

-  Monsieur Souleimane KIENTEGA, Mle 216 169 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;

-  Monsieur Mahamadi OUBDA, Mle 113 373 Z, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 2ème grade, 3ème échelon, est nommé Directeur de la détention et de la sécurité.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

-  Madame Rasmata ILBOUDO/NANA, Mle 104 320 C, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Autorité supérieure du Contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

-  Monsieur Issaka DAKOURE, Mle 41 151 U , Administrateur civil, 1ère classe , 11ème échelon , est nommé Chargé de missions ;

-  Monsieur Abdoulaye BANCE, Mle 59 710 A, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Saïdou SANKARA, Mle 59 713 C, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Denis BONZI, Mle 27 823 G, Administrateur civil, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Madame Jacqueline Mélanie NARE/SOMA, Mle 59 758 S, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Barké IMA, Mle 28 151 H, Administrateur civil, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Issouf OUEDRAOGO, Mle 59 708 M, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Mohamed DAH, Mle 23 695 T, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Pangnon BADO, Mle 23 558 N, Administrateur civil, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

-  Madame Emilienne KOUMSAGA/YANOGO, Mle 23 597 T, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Halidou NIGNA, Mle 26 740 U, Administrateur civil, 2ème classe, 11ème échelon, et nommé Inspecteur technique des services.

E. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES

-  Monsieur Moumouni ILBOUDO, Mle 216 124 W, Ingénieur génie civil, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Coordonnateur du Projet de l’Autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou (PAYO).

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE

-  Monsieur Jean Paul YANOGO, Mle 76 26 J, Ingénieur électromécanicien, catégorie C 09, 3ème classe, 13ème échelon, est nommé Secrétaire général ;

-  Monsieur Idrissa KONDITAMDE, Consultant en communication participative pour le développement, est nommé Directeur de cabinet ;

-  Monsieur Salif KARGOUGOU, Mle 225 063 K, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

Le Conseil a procédé à la nomination d’un Administrateur au Conseil d’administration du Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL).

Cette nomination sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 7 mars à 20:27, par Salif En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Monsieur OUARO, On vous regarde aussi Il faut que vous procéder à des nominations. Il est temps maintenant.

    Répondre à ce message

    • Le 8 mars à 05:50, par oscar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

      Je vous envie. A mon avis vous avez eu apparemment le meilleur ministre.

      Répondre à ce message

      • Le 9 mars à 11:37, par Sidnooma En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

        Pr OUARO , comme le signale Salif tarde à nommer ses collaborateurs, est ce la peur ou la méfiance ? je doute fort il veut s’impregner de la réalité du ministère avant d’amener le tsunami ; soyez rassurés aucun DG, DR, directeur qui n’ a pas bien fait son travail ne restera . Ils partiront avec leurs complices pilleurs des ressources de l’État. ni le sacrifice fut-il d’un chameau ou d’un mouton blanc ne peut les sauver. Leur temps est arrivé et ils doivent partir, c’est ça qui est la vérité.

        Répondre à ce message

    • Le 9 mars à 11:14, par KABORE Salifou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

      Tranquilos ,Pr OUARO sait ce qu’il fait , tous faux types qui ont piegé Jean Martin Coulibaly sachent qu’ils n’auront pas la chance de pouvoir continuer leurs sales besognes de déstabilisation. J’ai toujours alerté JMC, ton entourage n’est pas bien ,rien que de vieilles sorcières en déphasage avec les nouveaux concepts de gestion participative. Voyez les taux de réalisations de leurs activités, vous comprendrez leur mediocrité. Certains n’excelle que par le terrorisme, le népotisme, le pillage des maigres deniers publics. Pr si vous les reconduisez, vous risquez de mal terminer votre mission comme mon camarade COULIBALY victime de sa naïveté.

      Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 21:01, par RV En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Sous d’autres cieux, le president de la république reçoit les familles des victimes, les chefs des grands partis politique pour marquer la solidarité de la nation aux victimes et la détermination de l’Etat à éradiquer le terrorisme. Mais au Faso, silence radio avec une communication orale laconique qui ne montre aucune fermeté du conseil des ministres face aux terroristes. Au contraire ce sont les FDS et les populations qui sont interpellées à redoubler de vigilance comme si c’était leur faute. Qui gouverne ce pays ?! Quand c’est du gre à gre, c’est Roch et Paul, quand la lutte contre le terrorisme ce sont les FDS et les populations.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 22:13, par Henriette kouassi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Mes condoléances aux familles des victimes,à tous les Burkinabés. Prompte rétablissement aux blessés. S’il y’a à évacuer, c’est une situation d’urgence. Ou est passé le chef d’État Major Général des Armées ?On ne le voit pas.Nous attendons un message fort du chef suprême des Armées aux Peuples. Après,on verra. Courage au Peuple du Burkina Faso. Que le Tout Puissant et nos Ancêtres sauvent et portèrent le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 23:47, par Bks En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Félicitations au Ministre de l’Energie pour sa clairvoyance à travers ces premières nominations. Il reste quelques DG et directeurs à remplacer pour avoir les mains libres pour travailler à offrir aux populations ce précieux jus qu’est-ce-que l’énergie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 00:04, par Le Batiment 1 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Félicitations au Ministre Bachir pour la nomination de Mr Kargougou Salif. Que le tout puissant vous accompagne.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 00:28, par KAM Sami Fatiga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    On vous croit, on vous suit.felicitation a toute l’équipe des vainqueures.big up a vous

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 00:46, par Didier En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Mon frère Salif, ta nomination viendra, en attendant il faut travailler au poste actuel. Une nomination ne se réclame pas ça se mérite. Les Ministres ne sont pas à un concours de nomination sauf erreur de ma part.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 04:23, par Taryam En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Félicitations au ministre de l’énergie pour sa clairvoyance. Il reste à balayer quelques conseillers et certains DG pour démenteler le réseau mafieux installé par DAO.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 06:33, par oscar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Félicitations au MCAT pour ce rapport. Le nord du pays est en danger alors je suggère que le MACT initie une politique culturelle offensive dans ce sens pour aider les uns et les autres à se tolérer, à créer et innover afin de sortir de cet obscurantisme qui n’est pas digne de notre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 07:00, par Ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Alors mon ami et promo Kôrô Yamyélé, oubli ton repos et tes traites des vaches et retourne sur ton clavier car le forum de Lefaso.net commence à être corsé avec des analyses et des critiques pertinentes. ‘’’Procès, attentats, méritent nos critiques fondées sur des argumentations solides.’’’ Nos amis Suisses que ça soit ceux de la diaspora ou les ONG commencent à avoir du renfort pour l’amélioration des relations entre la Confédération Helvétique et le Burkina, avec deux jeunes diplomates dont un qui s’appelle Seydou Sinka vient d’être confirmé par le conseil des ministres du 7 Mars 2018, me dit ce matin un de nos amis à Genève, au bonheur de nos amis au pays du fromage, chocolat, et des billets de banque. Bon vent à ce jeune diplomate au pays de la neutralité pure.

    Bonne fête à ta femme et à toutes les femmes de notre chère patrie, ainsi que du monde entier pour ce 8 Mars 2018, Fêtes de la racine du monde, qui sont les femmes. Ton ami et promo Ka.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 08:08, par TAGROU En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Sauf ceux qui réfusent de voir ne voient effectivement pas. Sinon que le Chef d’état-major a déjà fait deux sorties médiatiques. La première était à l’occasion de la visite du Président de l’Assemblée Nationale (que beaucoup d’internautes avaient pourtant tué) et sa délagation ont effectuée à l’etat-major. Quant à la seconde, elle date du mercredi 07/03/18, jour de l’enterrement au cimétière de Gounghin ,de nos braves combattants.
    Et puis, il ne faut pas oublier qu’il a des supérieurs hiérarchiques qui sont mieux placés que lui pour parler !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 08:49, par un citoyen En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    On sent bien que le ministre de la santé est coincé. Le silence de son côté n’est pas gratuit. S’ils veulent imposer leurs éléments, tient bon mais fait un bon casting.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 09:13, par Thom’s En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    RV, est-ce que toi-même tu es normal ? Tes propos constituent une coquille vide et par conséquent, mieux vaut se taire et lire certains internautes qui ne tarde pas à donner des propositions pour le bien de tous. Je ne cherche pas à reprendre tes phrases, mais je te pose quelques questions : Roch et Paul dont tu parles ne font pas partie de la population ? As-tu bien suivi le discours du PF ? Selon toi l’Etat n’est-il pas déterminé à lutter contre le terrorisme ? Tout doit se dire en conseil de ministre ? RV ou Rien de Vérité, on n’écrit pas pour écrire. RV, que fais-tu pour contribuer à la lutte contre le terrorisme au Burkina ?
    Tes réponses sont attendues.
    Thom’S de passage

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 09:50, par Ouerdraogo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Mr le ministre de la santé on ne ou avec le nouveau reforme du système sanitaire .Pas de nomination depuis quelque temps .Le problème est ou .

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 11:57, par entieaicha@yahoo.fr En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Le ministre de la santé doit être dans un état second. Un organigramme signé et rien de fait pour l’opérationnaliser. C’est ce qu’on appelle la stratégie du pourrissement et de la violence intellectuelle. Si ça se pourrit trop personne ne va discuter les décisions qui vont venir. Stratégie utilisée par des gens qui ne sont pas sûrs d’eux ou qui ne souhaitent pas être contredits

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 13:01, par senadja En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Bonjours
    les inspecteurs techniques font quoi dans les ministères pour qu’on nomme tant au niveau du ministère de l’administration territoriale.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars à 17:03, par Henriette kouassi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Bonjour TAGROU,merci. Mais donnez les informations sans parler mal.Tout le monde n’est pas à Ouagadougou. Je croyais que faso.net n’est pas la pour que l’on s’insulte,évitons qu’on nous qualifie de merdes.Nous voulions un lieu d’informations, formation et d’éducation. N’oublions pas les valeurs africaines. Encore une fois mes condoléances aux Peuple du Burkina Faso, à L’Afrique. Merci.Fraternellement

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 09:05, par bisongo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    le ministre bougouma est un grand visionneur, il a nommé un jeune bosseur au projet autoroute, je veux parler de moumouni ilboudo, je te souhaite une bonne réussite dans ta nouvelle fonction.Au nom de la jeunesse merci encore mr le ministre

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 11:57, par ZAROS En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Je ne comprends pas ces deux nominations. Est ce une erreur ou exact ? Si exact, qu’une bonne volonté m’explique car je ne comprends pas parce qu’il s’agit de la nomination de deux Premiers conseillers près l’Ambassade du Burkina Faso dans un même pays qui est le Sénégal :
    Monsieur Saidou OUEDRAOGO, Mle 118 853 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso au Sénégal ;
    Monsieur Abdoul Aimé Roland KONATE, Mle 118 839 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar (Sénégal) ;

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 16:26, par LEROUX En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 mars 2018

    Tout le ministère des affaires étrangères sera déçu de la nomination du nouveau SG. Mieux aurait valu laisser le poste là vacant. Allons seulement, tout se se passera sous nos yeux. Il y aura deux directeurs de cabinet ( c’est-à-dire) deux chambres d’enregistrement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés