Rupture de la conduite de l’ONEA alimentant les châteaux d’eau de Pissy, Ouaga 2000 et Rimkièta ce mardi 06 mars 2018 : Baisses de pression voire coupures d’eau.

mardi 6 mars 2018 à 10h00min

Rupture de la conduite de l’ONEA alimentant les châteaux d’eau de Pissy, Ouaga 2000 et Rimkièta ce mardi 06 mars 2018 : Baisses de pression voire coupures d’eau.

L’ONEA informe ses abonnés des quartiers Ouaga 2000, Cités Azimo, Kouritenga, Pissy, 75e Anniversaire, Boname, Bonheurville, Zagtouli, Rimkièta, Bassinko, Bissighin, Zongo et Gounghin Sud que suite à une rupture de la conduite de l’ONEA alimentant les châteaux d’eau de Pissy, Ouaga 2000 et Rimkièta, des baisses de pression pouvant aller jusqu’aux coupures d’eau seront constatées.

Cette rupture de conduite a été occasionnée par l’entreprise exécutant les travaux de voiries et d’assainissement pluvial du canal situé côté Nord du Lycée Universalis (quartier Kouritenga). Les équipes techniques de l’ONEA sont à pied d’œuvre pour rétablir la situation dans les plus brefs délais.

Chers clients, l’ONEA vous remercie de votre compréhension et vous renouvelle ses sincères excuses pour les désagréments que cette situation pourrait causer.
L’ONEA à votre service !

Le département communication

Messages

  • Toujours la même chose si ce n’est pas les câbles en fibre optique des opérateurs de télécom ce sont les tuyaux de l’ONEA, heureusement que notre SONABEL a peu de câbles enterrés sinon les dégâts seraient pires. Pourquoi il n’y a jamais avant le début du chantier des concertations entre les entreprises qui exécutent les travaux et les prestataires qui ont des infrastructures enterrés pour préciser les zones de risque et éviter ces désagréments ?. Gérer c’est également anticiper pour prévenir. C’est une question de bon sens. Logiquement une cartographie des réseaux des tuyaux de l’ONEA , des câbles de fibre optique des opérateurs télécom , des câbles souterrains de la SONABEL doivent exister il suffit d’en prendre connaissance en s’entourant de toutes les précautions sécuritaires ( ce sont des infrastructures sensibles). Les maires et les ministres des infrastructures et de la sécurité doivent prendre des initiatives en relation avec les entreprises de TP pour éviter de reproduire ces erreurs récurrentes qui nous coûtent cher.

  • Vous avez tout à fait raison Maria de ziniare. C’est la règle. Les entreprises travaillant sur la voie publique ont obligations de s’assurer auprès des sociétés utilisant des réseaux souterrain de la présence ou non de conduites ou de câbles sur l’emprise de leurs travaux. C’est quelque part la conséquence du sous encadrement technique de nos entreprises. Elles sont attributaires de marches de plusieurs centaines de millions et compte rarement des techniciens ayant des compétences en rapport. L’état seul ne resorbera pas le flot des diplômés déversés chaque année sur le marché. Quelqu’un peut il me dire combien de techniciens supérieurs d ingénieurs ou d’architectes sont employés dans les entreprises de travaux publics et dans les sociétés immobilières qui nous gargarisent avec leurs publicités d’amateurs.

  • Trop de préjudices inutiles et évitables pour les clients(abonnés).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés