Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Théâtre : « Illusion », un questionnement sur le monde

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo • mercredi 28 février 2018 à 12h00min
Théâtre : « Illusion », un questionnement sur le monde

« Illusion », pièce théâtrale écrite et mise en scène par Sidiki Yougbaré, a été présentée au public ce mardi 27 février 2018, au Carrefour international de théâtre de Ouagadougou(CITO) par les comédiennes Gentiane Van Nuffel (Agrippine), Edoxi Gnoula (Clémence) et Salimata Diabaté (Béa).

« Illusion » est une promenade dans le temps. Elle met en scène trois personnages (Agrippine, Clémence et Béa) qui se jouent de tout sans tabou. C’est également un condensé de thèmes de la vie, la mort, la politique, et la démocratie. Pour l’auteur et metteur en scène, Sidiki Yougbaré, tout ce que nous vivons n’est que pure illusion, « on rêve d’un monde parfait et on ne sait pas si on l’aura », a-t-il confié. Cette pièce se voudrait donc être, estime-t-il, un questionnement sur le monde que l’on vit. D’un autre avis, il avoue que, « Illusion » a été écrite dans le but de démystifier le thème de la mort.

La mort, c’est bien l’un des sujets de prédilection du personnage d’Agrippine. En effet, c’est un personnage qui se complait à aborder ce thème surtout par le biais de la pendaison du ‘’dictateur Saddam Hussein’’. Bref, c’est « un personnage qui parle énormément, qui a un million d’idées dans la tête à la seconde. C’est un personnage qui a besoin de s’exprimer, d’être rassuré, d’affirmer ce qu’il a en tête », a fait savoir Gentiane Van Nuffel lorsqu’on lui demandait de présenter le personnage d’Agrippine. Selon cette dernière, « parler de tout sans tabou » c’est l’un des messages forts que l’on devrait retenir de cette représentation. « Osons parler des choses sinon elles n’existent pas », conclut-elle.

Auteur et metteur en scène de ’’illusion’’, Sidiki Yougbaré

Quant au personnage de Clémence, cette pièce qui se veut être un questionnement sur la part de responsabilité de tout un chacun dans ce monde qui va très mal, se joue dans les loges à quelques moments de la tenue d’un spectacle. Un moment, dit-elle, de conflit où plusieurs thèmes sont abordés.

les comédiennes Gentiane Van Nuffel(Agrippine), Edoxi Gnoula (Clémence)

Cette pièce théâtrale est un produit du centre culturel Pan-taabo « union d’action », un centre animé par les compagnies ‘’Désir collectif’’ d’Edoxi Gnoula, ‘’Kala-Kala’’ de Sidiki Yougbaré, et ‘’Graine de passion’’ de Sabine Bambara. Créé sur fonds propres d’Edoxi Gnoula et basé dans la commune rurale de Saaba, le centre a été officiellement ouvert en novembre 2016. Il est engagé dans le développement local à travers la formation, la création et la diffusion de spectacles.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés